L'Ostara (Luna & Karno)
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ostara (Luna & Karno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: L'Ostara (Luna & Karno)   Lun 22 Fév - 11:28


Les murs froids et tamisés de l'appartement avaient laissé place à un spectacle qui était tout autre. Derrière la jeune femme, le vortex se referma définitivement, laissant celle-ci au milieu d'un tableau verdoyant dans lequel dansait la vie en communion avec ce que ce monde portait et avait de plus sacré. Plusieurs huttes en bois, en terre cuite et en pierres l'entouraient alors que des centaines de personnes s'affairaient à terminer les préparatifs de la fêtes. Autour d'elles couraient et riaient les enfants, sortant des grandes salles du savoir dirigés par la conteuse du village. Certains soldats eux, gardaient un oeil, épée au fourreau, sur les environs.

Le contraste était brusque, violent mais aucunement désagréable. Au dessus de la jeune femme dansaient les myriades de branches se croisant les uns et les autres en laissant peu de place aux quelques rayons du soleil, qui, pourtant, éclairaient de toute leur bienveillance ce magnifique village reculé de tout.

"Sois la bienvenue à Algherty, Luna. Je vais devoir te laisser quelques instants, le temps de prévenir Mathilda de ton arrivée. N'hésite pas à te balader. Je saurai te retrouver très vite."

Sans en dire plus, la petite créature se rua en direction du nord du village, vers une petite colline d'ou une très grande maison semblait surplomber tout le village lui-même. Il n'était, de ce fait, pas difficile de dire qui y' habitait. C'était une manière de rappeler que malgré l'autarcie du village, une certaine forme de loi et d'autorité y' régnerait éternellement. Cela n’empêchait pas les habitants de vivre, comme en attestait la présence, non pas seulement d'humains, mais de nombreuses créatures déambulant en toute tranquillité parmi eux, que ce soit les hobbits près du marché, distribuant leurs victuailles quand ce n'était pas de puissants et majestueux loups marchant au milieu de tous, sans aucune crainte ni agressivité dans leur cœur.

Cela semblait si irréel....et pourtant, tout cela n'avait rien d'un rêve. Le contraste entre la ville de Santa Carla, parfois sombre, sale et terrifiant et ce village était si impressionnant qu'on aurait pu se croire dans un autre monde.
Il y'avait tant à dire sur cet endroit, tant à découvrir, que des mots n'aurait pas suffit à raconter l'histoire de cet endroit. Autour d'elle, plusieurs artisans s'affairaient à leurs affaires. D'un coté, un artisan forgeron s'affairait en compagnie d'une petite créature reptilienne doté d'ailes, qu'on pouvait reconnaître comme l'une des créatures les plus puissantes et destructrices que ce monde avait accueilli, aidant ce dernier de ses flammes pour alimenter le haut fourneau. Sur la droite s'affairait une tisseuse à coté de laquelle dormait paisiblement une créature d'une grande pureté dont le front était pourvue d'une corne. Derrière elle se pressèrent, d'autres petites créatures semblables à celles dont Pithwick était issu, portant des paniers et qui, sans faire exprès, bousculèrent la jeune femme, non sans s'excuser, avant de prendre la direction d'un bâtiment un peu plus imposant dont l'enseigne trahissait facilement ce qu'elle était: Le Dragon Doré, sur laquelle était justement gravée dans le bois la créature reptilienne la plus connue des contes de fées.

C'était un autre monde, une autre dimension dont peu avaient connaissance. Luna en faisait maintenant partie et c'est certainement avec une grande curiosité qu'elle allait maintenant arpenter le sol de ce village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 24 Fév - 1:06

Sur un signe du gnome, je me décidais à traverser le vortex, non sans appréhension, n'ayant jamais employé ce moyen de transport auparavant. Aucun effet secondaire ne fut cependant à déplorer, contrairement à la téléportation forcée de Daxius qui m'avait laissé à moitié assommée. Une fois sur place, Pithwick prit congé, me laissant explorer les lieux à ma guise, le temps de prévenir Mathilda. Un peu dépaysée au début, je m'habituais vite au changement de décor et d'atmosphère alors que je vadrouillais tranquillement, découvrant peu à peu le village d'Algherty et ses habitants. Et il faut dire que ça changeait totalement de Santa Carla et de ses vampires ! J'avais l'impression d'être plongée en plein Moyen-Age, où plusieurs ethnies se côtoyaient, des Humains aux Hobbits, en passant par les Elfes et les Fées. On y trouvait également diverses créatures ; des licornes, des jeunes dragons, des loups géants, ainsi que de curieuses petites bestioles dont l'apparence ressemblait à celle d'un écureuil.


Malgré leurs différences, tout ce beau monde semblait vivre dans la plus parfaite harmonie, bien loin des guerres quotidiennes des clans de Santa Carla. Je ne savais plus où donner de la tête ; entre les échoppes de vêtements et d'apothicaires, les présentoirs d'armes, les tisserands et les forgerons qui faisaient profiter de leur art, il y avait de quoi ! Après être passée de l'un à l'autre en admirant leur travail, je m'arrêtais à un marché où les commerçants vantaient leurs produits d'un ton enjoué. L'un d'eux, un Elfe, m'interpella pour me proposer de goûter une sorte de pain en forme de galette, qu'il présenta sous le nom de lembas.

" Vous ne le regretterez pas ! Une seule bouchée suffit à remplir l'estomac d'un homme adulte ! "

" L'écoutez pas ! Je dois m'en taper dix avant d'être rassasié ! "

" C'est parce que tu n'es pas un homme, et que tu es loin d'avoir le mental d'un adulte ! "

" C'est tout ce que t'as trouvé pour justifier ta pub mensongère, le bouffeur de salade ? "

" Moi au moins, je ne m'enfile pas six repas par jour ! A ce rythme-là, tu risques l'infarctus !

" Vegan du dimanche ! "

" Gros tas ! "

Bon okay, j'avais parlé un peu trop vite en évoquant une parfaite harmonie. Néanmoins, il s'agissait plus là d'une chamaillerie que d'une réelle engueulade, qui prêtait plus à rire qu'autre chose. Je me retenais de m'esclaffer devant cette scène désopilante et laissais l'Elfe et le Hobbit à leur querelle. Après un tour rapide du marché, je décidais de faire une halte en apercevant une taverne non loin. Une bonne bière me ferait le plus grand bien ! Je ne me doutais pas en poussant la porte du Dragon Doré qu'un des "rares invités" s'y trouvait également ... du moins jusqu'à ce que j'entende des éclats de voix dont l'une se détachait du lot.

" Je connais cette voix ... - je me rapprochais de son origine - Pour une surprise, c'en est une ! Qu'est ce que tu fiches ici ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 24 Fév - 22:18

L'origine de la voix n'était autre qu'une créature massive, puissante et extrêmement velue que la jeune femme ne connaissait que trop bien. Cet être à part avait fait parti de son quotidien depuis un bon moment, ayant partagé péripéties et malheurs à ses cotés, ce qui avait crée un semblant de lien entre eux, bien qu'on aurait très bien pu clairement parler d'un début de relation amicale.

Toutefois, le pauvre, qu'elle connaissait pour être redoutable et foutrement imposant, aussi bien dans son apparence que ses décisions, semblait avoir un très gros problème très visible, puisque celui-ci, la tête entre les deux mains, semblait avoir bien du mal à articuler quelques mots correctement, sous les rires amusés de plusieurs habitants. Pourtant, tournant péniblement la tête, il aperçut, non sans mal et avec un étrange dédoublement, la silhouette de la jeune femme dont il avait appris la future présence en ces lieux quelques heures avant.

"Lu.........Luna........je........bé........heu........"
"Ha le con. Il changera pas, celui là."
"A.....alo.....alors toi........ta gueule, sérieusement...."
"Quand on tient pas l'alcool, on boit pas, lycan."
"Hé, il a bu à peine une gorgée."
"C'est justement ça qui est drôle, surtout devant sa copine."
"Ce......c'est.......c'est pas........"
"Ca s'arrange pas, hein."


L'assemblée éclata d'un rire tonitruant, couvrant une bonne partie des bruits ambiants de la taverne, que ce soit les paroles, les chants ou encore, la musique du barde au fond de la salle, dont les quelques bruits d'instruments étaient déformée par sa propre tête coincée dans les cordes de sa harpe, ce qui n'était pas sans rappeler une certaine bande dessinée très connue. Ce dernier tentant tant bien que mal de se dégager alors que près de l'entrée, un autre visiteur temporaire de la taverne se fit éjecter séance tenante dehors par un personnage imposant aux allures de viking. Peut-être un poivrot ou un mauvais payant. Difficile à dire dans un tel raffut.

Mais revenons à notre lycan, qui, dans un dernier effort, tenta de se lever difficilement de sa chaise. Ses jambes flageolantes rendaient son mouvement difficile. Sa vision, troublée par les vapeurs d'alcool, rendaient sa perception difficile, et c'est, après une longue minute, qu'il se retrouva debout........avant de s'écrouler aussi sec à moitié dans les vapes mais encore assez conscient pour entendre les rires et répliques des buveurs invétérés de la taverne.

"Non mais sérieusement, t'est sûr que t'a bu qu'un verre?"
"Su.....sur........que......."
"Sûr que non, tu allais dire?"
"Bougre de créfieu, PATRON, y'a le sac à puce qui a besoin de ton remède miracle."

Une voix puissante s'éleva alors du fond de la taverne. Aussi puissante que le bruit ambiant, elle se fit remarquer par son ton, fort et imposant, comme balayant d'un revers de la main toutes celles qui tentèrent de s'insinuer dans tout ce brouhaha. Thorfin se dressa, au milieu de tous, imposant et irridiant ce lieu de beuverie et de bonne humeur par sa seule présence.

"ENCORE???? Combien de verre ce crétin a il bu?"
"Juste un seul, comme d'habitude."
"C'est une blague?"
"Non, et c'est hilarant. Allez, fais nous ta mixture miracle, histoire que la petite dame rigole un peu."
"Vous êtes des bandits de mes bottes, tas de fumiers. Bon, laissez moi quelques minutes. Un "Debout les Mort" spécial lycanthrope. ET CA FERA 10 ÉCUS, TAS DE CRÉTINS!!!"

Cessant de prendre les commandes pour le moment, le tavernier s'affaira à sa petite recette miracle, usant de mélanges et faisant usage de différentes mixtures qu'il sortait d'un geste véloce de son bar. Il lui faudrait bien quelques minutes pour en faire rapidement quelque chose d'utile. 
Quand à Karno, autant dire qu'il semblait avoir bien du mal à se remettre en place et que la plupart ne semblaient pas enclin à l'aider.

"Tu veux un peu d'aide? Un petit tabouret??"
"...J'...je.....vais te le foutre......dans t.....ton c....cul.."
"Hé, on parle pas ainsi devant une dame."
"Oh, vu qu'elle le connait, ca doit plus la choquer, hein ma p'tite dame?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Jeu 25 Fév - 22:18



Karno ... jusqu'à présent, je l'avais vu comme un guerrier redoutable, dont il ne valait mieux pas s'en faire un ennemi. Mais ça, c'était avant de le voir complètement bourré, incapable d'aligner deux mots correctement. Une vraie loque ... C'en était pathétique, surtout qu'il ne lui avait fallu qu'un verre pour se retrouver dans cet état. J'allais m'asseoir à sa table et commandais une bière, puis le regardais d'un air consterné alors qu'il tentait de se remettre debout sous les rires de l'assemblée.

" Pour une Bête en Armure, tu ne fais pas honneur à ta réputation ... "

" Je crois qu'il t'entends même plus. "

" Là c'est sûr, il va pas décuver facilement. "

" Y a un moyen très efficace pour ça ... "

Sur ces mots, je sortis de la taverne en attrapant au passage un seau qui traînait là avant d'aller le remplir d'eau glacée dans la fontaine du village. Une fois de retour, je ne perdis pas de temps pour en balancer le contenu sur le lycan toujours affalé au sol ... et restais dépitée en constatant son manque total de réaction. Evidemment, les autres ne manquèrent pas d'éclater de rire devant mon échec.

" Et merde, ça marche, d'habitude ... "

" On a déjà essayé plusieurs fois, tu penses ! Mais t'inquiète pas, Thorfin est justement en train de lui préparer ce qu'il faut. "

J'observais le tavernier, qui semblait très affairé à préparer un mystérieux mélange, puis reportais mon attention sur Karno, qui s'écroula à nouveau après une seconde tentative pour se remettre sur ses jambes.

" Si les vampires te voyaient, mon pauvre ami, ils en pleureraient de rire ... "

"Tu veux un peu d'aide? Un petit tabouret??"

"...J'...je.....vais te le foutre......dans t.....ton c....cul.."

"Hé, on parle pas ainsi devant une dame."

"Oh, vu qu'elle le connait, ca doit plus la choquer, hein ma p'tite dame?"

" J'ai entendu pire dans ma vie, et pas forcément de sa part .. "

" Et un Debout les Morts pour le Lycan, un ! "

Tous s'écartèrent pour laisser place au tavernier, qui tenait un verre au contenu écarlate. J'en ignorais la composition, mais j'avais le pressentiment que Karno allait déguster.

" Euh ... y a quoi exactement dedans ... ? "

" On y trouve principalement du piment, mais la recette peut varier. Ce que je peux te dire, c'est que les effets sont ... détonants. Ce truc réveillerait un mort, d'où son nom. D'ailleurs, je te conseille de t'éloigner un peu ... "

Je suivis le conseil du Hobbit à l'instar des autres, et retournais finir ma bière pendant que des volontaires aidaient Thorfin à redresser le Lycan. Et quelque chose me disait que je n'allais pas être déçue de ce qui allait suivre ....

* A la tienne, Karno ! *

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Sam 27 Fév - 0:01

Soulever un loup-garou pensant le poids de trois ânes mort était un exploit en soi, même avec de l'aide. Mais parvenir à lui faire boire quelque chose de force en tirant un maximum sur sa mâchoire pour l'ouvrir un tant soi peu, cela méritait amplement une médaille, surtout avec le risque de voir celle-ci se refermer brusquement sur un bras ou une main. Quiconque aurait le malheur d'y avoir droit risquait fortement de s'en rappeler pour le reste de sa vie, surtout les soirs de pleine lune, si il avait encore moins de chance.

Bien entendu, le lycanthrope faisait un peu de résistance, ou du moins, en laissait percevoir, bien que l'étrange et inquiétant liquide rougeâtre descendait doucement mais surement dans son palais. Cela aurait été trop facile si ce dernier s'était gentiment laissé faire. Une fois l'affaire réglée, tous s'écartèrent assez rapidement, et Thorfin, dans un élan de rapidité, ordonnait à tous de dégager illico l'accès à l'entrée.

"Bon, si vous ne voulez pas vous manger un bulldozer dans la figure, je vous conseille à tous de vous casser rapidement de près de la porte. Et que quelqu'un aille prévenir les gens dehors. Magnez vous, il reste 20 secondes. Et vous, les hobbits, écartez vous de sac à puce."
"Bé, pourquoi?"
"Discutez pas. Faites-le!"


Les semi-hommes s'écartèrent, sans chercher à en savoir plus et dehors, on pouvait entendre des protestations monter de la part d'une voix que le tavernier ne connaissait que trop bien. Guryl était son nom et issu de la race des nains, il était et ce faisant, serait impossible à convaincre de s'écarter voire, d'entrer. Quand un nain voulait boire, il était impossible de le raisonner, même si un danger prédominait. Oh bien sûr, les autres habitants auraient acceptés de s'écarter mais pas lui.......et alors qu'il eut à peine franchi le seuil de la porte en maugréant, arme à la main, tous eurent leur regard rivé sur le lycanthrope qui émergea brusquement en poussant un hurlement assourdissant, brutal, comme si une légion infernale hurlait par une seule voix.

Et si ce n'était que cela car l'espace d'un instant, bien des clients jurèrent avoir vu un léger jet de flammes sortir de la bouche de la pauvre créature canine qui, d'un mouvement rapide, abattit ses deux poings sur la table, pulvérisant celle-ci en plusieurs milliers de petites échardes, s'éparpillant et se plantant un peu partout dans le décor. Certains, encore peu habitués au comportement de ce cher Karno, furent surpris, très désagréablement. D'autres, eux, éclatèrent d'un rire très naturel....et une autre catégorie, elle, semblait blasée par les événements secouant le Dragon Doré.

"RRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGGGGGGGGGGGGGGHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!"
"Par les dix milles poils de......"
"DE L'EAAAAAAAAAAAAUUUUUUUUUUUUUUUUUU!!!!"


Tel une locomotive quittant prestement sa gare de départ, le lycan se tourna vers la sortie, là où, dans l'entrebaillement, se tenait Guryl, qui, ne savait plus vraiment comment réagir alors que le loup-garou le chargea à grande vitesse.

"Nom de......"
"GURYL, NE RESTE PAS LA!!!"
"Je voulais juste une bière."

Le nain à l'imposante armure n'eut pas vraiment le temps de s'écarter et comme une vulgaire quille au jeu de bowling, le pauvre fût catapulté plusieurs mètres à l'extérieur, non sans avoir vociféré un florilège d'insultes naines dont nous vous ferons grâce afin de préserver la chasteté de vos oreilles, qui, de toute manière, n'auraient certainement pas supporté le haut degré de poésie de ces paroles, aussi recherchés qu'elles n'en étaient vulgaire. Guryl, lui, se retrouva catapulté en direction de la grange du vieux Oldmill, qui, travaillant d'arrache pied pour rendre les lieux un peu plus présentables, eut la désagréable surprise de voir le nabot attérir, non pas dans la paille ou encore, le fourrage, mais directement dans la fosse à fumier. Autant dire que le pauvre Guryl, lui, était devenu la risée immédiate d'un attroupement d'elfes positionnés non loin et avec qui ils avaient eu maille à une certaine époque. C'était, en quelque sorte, un juste retour des choses.

En ce qui concernait Karno, ce dernier, après avoir sauvagement défoncé l'entrée de l'auberge et ce faisant, emporté, non pas seulement la porte et un client, avait aussi détruit le contour même de l'entrée, creusant un trou béant qui mettait un bon moment à être réparé. D'ailleurs, on pouvait dorénavant retrouver ce dernier, la tête plongée dans la fontaine avoisinante, engloutissant gorgée sur gorgée pour calmer le feu qui consumait sa gorge, sous les rires de la population qui profitait du spectacle, tandis que, du coté du vieux Oldmill, d'autres décidaient à pierre-papier-ciseau qui allait tirer Guryl de la fosse à merde, alors que ce dernier semblait ne plus être en état de bouger. Il faut dire que ce n'était pas tous les jours qu'on plongeait sa barbe emplie de crin de bouc dans la fosse à bouse.....et l'odeur qu'il allait se balader pendant plusieurs jours allait le rendre facilement évitable, même à la mine.

"Bon, là, je peux vous garantir qu'il a désaoulé............Bon, quelqu'un peut appeler l'architecte, qu'on me répare ce trou?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Sam 27 Fév - 16:12

On avait beau m'avoir dit que les effets du Debout les Morts pouvaient se révéler surprenants, je ne m'étais pas attendue à une réaction aussi ... foudroyante de la part du Lycan. Ce dernier se mit à réclamer de l'eau en hurlant, puis se rua au dehors en défonçant la porte au passage. Je restais bouche-bée devant la scène, ne sachant pas si je devais rire ou m'inquiéter. Sans compter que j'aurais presque juré avoir vu des flammes sortir de sa bouche, avant de mettre ça sur le compte de mon imagination. Heureusement que je ne me trouvais pas sur son chemin à ce moment-là, sans quoi j'aurais terminé comme ce pauvre nain qui venait de subir les effets de la cuite de Karno, et avait fini son magnifique vol plané droit dans une fosse à purin.


Décidément, la soirée promettait d'être très animée. Et j'avais beau afficher un air blasé, intérieurement, ça m'amusait. Vidant ma chope de bière, je me décidais ensuite à me rendre à l'extérieur pour voir comment se portait notre chère Bête en Armure intolérante à l'alcool. Mais en le voyant la tête plongée dans la fontaine, je me dis qu'il serait plus judicieux de patienter quelques minutes le temps qu'il se remette. J'en profitais donc pour errer aux alentours, m'attardant sur les dégâts causés par le Lycan, sans gravité fort heureusement. Mis à part l'entrée de la taverne complètement détruite, le seul dommage collatéral à déplorer fut la situation délicate du nain, toujours coincé dans le fumier. Personne ne semblait enclin à vouloir l'aider. Un groupe d'elfes se moquait de lui, tandis que d'autres, un peu plus compatissants, étaient occupés à tirer au sort pour savoir qui aurait la malchance de le sortir de ce mauvais pas.

" Le papier enroule la pierre, t'as perdu ! "

" Pas du tout, c'est la pierre qui écrase la feuille ! "

" N'importe quoi ! La pierre, elle écrase les ciseaux ! "

" Et mon poing, tu veux qu'il écrase ta gueule ? "

" Essaye un peu, et c'est mon pied qui va s'écraser contre tes couilles ! "

" ARRETEZ VOS CONNERIES ET SORTEZ-MOI DE LA, BORDEL !! "

" TA GUEULE !! TU VOIS PAS QU'ON DISCUTE ?? "

Je m'étais retenu jusque là, mais en voyant ces derniers employer la méthode du pierre-papier-ciseaux, puis se mettre sur la gueule suite à un désaccord à propos des règles, je ne pus m'empêcher d'éclater de rire. Je mis au moins cinq minutes à me calmer, puis retournais voir Karno, qui semblait en bien meilleure forme, malgré son visage dégoulinant d'eau et la fumée qui sortait de sa bouche.

" Beurk ! Tu empestes le chien mouillé ! En tout cas merci, le spectacle fut très divertissant ! Bon, plus sérieusement ... tu n'as pas bu qu'un seul verre, hein ? Nan, parce qu'après ce que j'ai vu, j'aurais du mal à le croire, surtout venant de la célèbre Bête en Armure ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Sam 27 Fév - 23:21

"Remercie ces crétins de touques........" dit il en extirpant une première fois son visage de l'eau de la fontaine. Son regard, bien qu'empli un peu plus de vivacité, s'attardait sur les dégats qu'il avait plus ou moins causé lors de son "pétage de plomb" qui semblait s'être avéré monumental: Les habitants ne se sentaient pas très rassuré, l'entrée de l'auberge détruite, ce pauvre Guryl qu'il avait envoyé s'écraser dans la fosse à purin du vieux Oldmill et d'autres nains encore qui, sous les rires d'une bande de bouffeurs de salades, se mettaient copieusement sur la tronche.

*Oh putain, le bordel que j'ai déclenché.*

Le poil mouillé, dégoulinant d'eau, le pauvre lycan se sentait comme vaguement humilié et il y'avait de quoi alors qu'il observait la petite bande de buveurs invétérés de l'Auberge, se foutre aussi allègrement de sa gueule qu'il y'a un instant. Ils allaient bien moins rire dans quelques minutes mais d'abord, le loup-garou devait quelques explications à la jeune hybride.

"Ces imbéciles ont versé de l'alcool dans ma boisson alors que j'avais le dos tourné. Une farce qu'ils apprécient faire. La suite, tu la connais.......donc, oui, je n'ai bu qu'un seul verre et oui, je ne tiens pas l'alcool.........et j'aurai espéré que tu ne vois pas cela..........ET QUANT A VOUS, SATANES SEMI CRÉTINS, SI JE VOUS ATTRAPE........."

Le ton du lycanthrope avait monté très brusquement, passant de l'agacement à ce qui semblait être de la véritable colère. Il faut dire qu'il y'avait de quoi car l'égo du puissant combattant avait pris un très sérieux coup, une fois de plus et sa réputation risquait fort d'en pâtir. De plus, il avait envoyé une de ses connaissances dans un tas de purin et ce dernier risquait fort de ne pas lui pardonner avant un long, voire, un très long moment. D'ailleurs, ce dernier venait enfin de s'extirper, sans véritable aide, de la fosse à merde et, ce qui n'avait en soi, rien d'étonnant, ce dernier se rua sur ses camarades, occupés à se battre, pour les rejoindre dans une magnifique bagarre qui resterait dans les annales.

"OUAIS, UNE BASTON!!!!"

A cet instant, ce fût plus d'une dizaine de personnes, nains et humains y' compris, qui se jetèrent, dans une certaine bonne humeur, dans la mêlée, où les coups se mirent à pleuvoir, à grand renfort de baffes bien senties, de planches en bois dans la gueule et de poissons pas frais dans la couenne. En plus de Guryl et ses compagnons, il y' eut Trod le massif, une armoire à glace, capable, disait on, de casser un arbre juste en éternuant et de tuer des Kodiaks à mains nue. Vint ensuite Ulghur le véloce, aussi rapide qu'un éclair, surtout pour finir la tronche dans le décor parce qu'il ne regardait pas devant lui. Toutefois, il excellait, comme on pouvait le voir, au lancer d'enclumes, bien que ces dernières finissaient souvent dans le décor, à défaut de s'encastrer dans la prochaine tronche venue. Se joignit aussi Ugor le Féroce, à la dentition aussi aiguisé d'un gremlin affamé. Doué pour dévorer la bouffe à un banquet, on disait de lui qu'il avait mordu dans plus d'une jambe mais qu'il eut un jour le malheur de mordre là où il n'aurait pas du. Depuis, bien des gens argueraient qu'il porterait un dentier pour ne rien laisser paraître. Bien sûr, il ne fallait pas oublier Frey le berserk, un abruti de première qui, dans les batailles, frappait aussi bien sur les ennemis que les amis. Pas bien grave, puisqu'on lui rendait, un peu comme maintenant, vu qu'il venait de finir avec un saumon pourri entre les dents qui était signé Korak le chevronné, un excellent bretteur capable de frapper avec une précision au but. D'ailleurs, il avait une prédilection pour coller son pied au cul du premier elfe qu'il croisait.

C'était une scène de vie à Algherty, comme on en vivait tous les jours.

"...............et dire que cela arrive parce que j'ai chopé la gueule de bois. Tu le crois, ça? Bon, t'en dis quoi? On rigole un coup ou on se joint à eux?"

Le lycan n'eut point le temps d'embrayer qu'il eut la mauvaise surprise de voir un objet volant non identifié finir en plein sur son museau. L'odeur qui s'en extirpait ne laissait planer aucun doute sur ce que c'était et durant quelque secondes, le chasseur de l'Agence, le regard brièvement révulsé, se retint de vomir ce qu'il avait dans l'estomac. Son geste, précis, fût lent mais emplit d'une nouvelle once de colère alors qu'il retira la gigantesque carpe qu'il avait pris dans la couenne.

"Tu m'excuses, j'en ai pour deux minutes."

Quand une bagarre éclatait à Algherty, c'était toujours du spectacle son et lumières garantie. Mais quand le lycan en personne se joignait à toute la troupe de grands félés adeptes de la torgnole et du coup de tatane, autant dire qu'on allait en avoir pour son argent alors que déjà, les gens commençaient à scander son nom, comme pour l'encourager à se joindre à la baston qui avait déjà pleinement commencé, indirectement par sa faute.

"Hé Frey, ca te prends souvent de balancer des poissons pas frais à la gueule des gens?"
"Des gens, non, mais à la gueule des lycans et de leur garde manger affectif, ouais, ca m'amuse."


Ce furent les paroles de trop puisqu'à son tour, dans un rugissement tonitruant, le lycan se jeta dans la mêlée en empoignant le cou de Frey à qui il administrait maintenant une magnifique série de baffes sans même tenir compte des coups qu'Ulghur lui assénait sur la tête par derrière, en toute lâcheté.

"Je vais te le faire bouffer, ce poisson et pas par la bouche."
"Et dire que c'est ton épouvantail que je visais, sac à puce."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 28 Fév - 1:45


Je restais dubitative malgré le fait que Karno m'ait assuré qu'il n'avait bu qu'un seul verre. Même s'il ne tenait pas l'alcool, un être de sa carrure ne se serait pas écroulé après seulement une gorgée. A moins que l'alcool en question soit très puissant ... Mais c'est une question qui devra être remise à plus tard. Guryl était finalement parvenu à sortir de la fosse à purin ... et n'avait rien trouvé de mieux que de se mêler du conflit qui opposait ses deux comparses. Sa réaction eut un effet boule de neige, ce fut entre dix et quinze personnes à la carrure de catcheur qui se joignirent aux "festivités".
Et j'étais là, à les observer, partagée entre l'amusement et la perplexité. J'étais prête à mettre ma main au feu que ce genre de bagarre constituait le quotidien des habitants d'Algherty. Il n'y avait qu'à voir la façon dont ils se tapaient sur la gueule, c'en était déconcertant, en plus d'être risible !

" ...............et dire que cela arrive parce que j'ai chopé la gueule de bois. Tu le crois, ça? Bon, t'en dis quoi? On rigole un coup ou on se joint à eux? "

" Sans façon, je préfère profiter du spectacle. Mais si tu as envie de les rejoindre, ne t'en prive pas, je serais ravie de t'encourager ! "

Karno n'eut pas le temps de me répondre qu'il reçut une invitation sous la forme d'un énorme poisson s'écrasant sur sa gueule. Il ne lui en fallut pas plus pour qu'il se rue dans la mêlée, sous les encouragements des spectateurs. Encore une fois, je ne pus m'empêcher d'éclater de rire ... un rire qui stoppa net quand j'entendis le lanceur de carpe me traiter d'épouvantail. Sans hésiter, je ramassais le poisson et prenait part à mon tour à la baston, avec pour cible le dénommé Frey, toujours aux prises avec le Lycan.

" C'est moi que tu traites d'épouvantail, le nabot ? Tiens, bouffe ça et bon appétit !! "

Joignant le geste à la parole, j'écrasais le poisson sur sa tronche, ce qui n'eut pas l'air de le déstabiliser le moins du monde.

" Tu te bats comme une fillette ! Ah, mais c'est normal, t'en es une ! "

" Ta gueule ! Je suis sûre que sous tes airs de gros dur, tu rotes moins fort qu'un elfe ! "

Il n'en fallut pas moins pour le faire sortir de ses gonds. Il chargea comme un taureau, une attaque que j'esquivais sans peine en lui faisant un croche-pied au passage, qui l'envoya s'affaler au sol. J'en profitais pour me ruer sur lui en hurlant ... et fut accueillie par un revers suffisamment puissant pour être projetée à mon tour dans l'herbe.

" Je retire ce que j'ai dit ... en fait, tu te bats comme une lopette ! "

" C'est tout ce que t'as dans le ventre ? Tes coups ressemblent à des piqûres de moustique ! "

" Et toi, t'as l'air de bien savoir manier ta langue, et pas que verbalement ! "

" Y a pas que ma langue que je sais manier ! "

Sans crier gare, mon pied vint s'écraser contre ses gonades, ce qui eut le don de le faire sautiller partout en hurlant de douleur. Je n'attendis pas qu'il s'en remette pour lui décocher un second coup par derrière, avant de s'asseoir sur son ventre alors qu'il se retrouvait à nouveau à terre, bloquant tout mouvement de sa part. Là, je tirais violemment sur sa barbe, lui arrachant un cri, et en profitais pour lui enfoncer la carpe dans sa bouche.

" PAS MA BARBE !!! "

" Tiens ! Bouffe-la, ta poiscaille pas fraîche !! "

J'étais tellement dans le feu de l'action que je ne m'étais pas rendue compte du silence qui s'installait peu à peu autour de moi suite à l'apparition d'une quarantaine de personnes dont l'expression indiquait clairement qu'ils n'étaient pas là pour rigoler.

" Alors, elle est assez à ton goût ?? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mar 1 Mar - 23:37

Si il y'a bien une chose qu'on ne pouvait pas retirer au vieux village d'irréductibles timbrés, c'était son ambiance bon enfant, le fumet de sa nourriture, ses ethnies diverses et variés et surtout, ses bagarres quotidiennes et constantes depuis l'arrivée des nains au sein même de la communauté. Un peuple sympathique, fidèle mais parfois peu facile et dont un simple mot de travers pouvait provoquer le plus incroyable des chaos. Rien de bien étonnant de voir donc ces derniers se mettre allègrement sur la figure en compagnie d'un loup-garou qui, lui, n'hésitait pas à faire usage d'un brochet fraîchement ramassé pour se faire entendre. C'était du grand spectacle et cela l'était encore plus lorsqu'une jeune femme se mêlait à la bagarre, comme en témoignait la participation de la jeune semi-vampire qui semblait tirer un certain amusement de la situation.

D'ailleurs, cette dernière semblait avoir une certaine dent contre les paroles de Frey et celui-ci du faire face à son courroux alors que de son coté, Karno, lui, était au prises maintenant avec Trod le Massif qui prenait un malin plaisir à le secouer en le tenant par la gorge. Bien entendu, le lycanthrope lui rendait la politesse de la patte gauche, et frappait le nain avec la patte droite, ce qui donnait une scène des plus....dantesque.

"10 écus sur le lycan."
"Moi, j'en mets 40 sur Trod."
"T'est fou, toi. Trod va mordre la poussière."
"Ouais, à défaut de mordre dans le poisson."


Et bien sûr, du coté des combattants, la scène n'en était que plus caustique encore puisque le lycan ne tenait même plus compte des coups de que la compagne de Trod lui assénait, avec un brochet fraîchement ramassé sur le comptoir de la poissonnerie, au grand dam du propriétaire, effondré de voir une journée de travail réduite à néant, une fois de plus par une bande de fou furieux adeptes de la torgnole dans la gueule.

"JE VAIS TE FOUTRE MON CUL SUR TON NEZ, LYCAN!!!"
"Et ta mère, tu va me la mettre sur mon nez??"
"QUAND TU VEUX, SAC A PUCE!!"
"TU VA TÂTER DE LA MACHINE A BAFFE!!!"


Si la situation prêtait à rire, d'autres, eux, semblaient moins enclins à vouloir plaisanter sur le sujet et il n'était donc pas étonnant que parmi toute cette troupe de curieux, il y'eut quelques uns préférant jouer la carte de la sûreté en allant très gentiment rapporter à certaines personnes la situation actuelle. Rien de bien étonnant alors, qu'en pleine bagarre, la garde débarque pour remettre un peu d'ordre, forcant certains à se calmer tandis que d'autres, eux, ne remarquèrent même pas

"Baltringue de clébard!"
"Pîne d’huître!!!"
"Tu pues le dessous de bras d'elfe"
"Face de bouc!!"
"Je vais t'apprendre l’obéissance, le toutou à sa mémère."
"Ha oui? Pourquoi ta tronche fait un bruit de porte-monnaie quand je te secoue?"


Et puis il y'eut un hurlement, un cri puissant qui brisa nette l'ambiance qui avait été instaurée par les nains. Bien sûr, plus loin, les elfes jubilaient de savoir que les nains allaient encore avoir droit à des remontrances mais qu'en serait il de la jeune dunpeal et de son compagnon d'infortune. Le lycan eut un regard aussi surpris que Trod le massif et tous deux tournèrent leur regard vers la nouvelle arrivante.

"ASSEZ! Lâche le, lycan et toi, gamine, je te conseille d'en faire autant."

Recouverte de sa peau de bête, la nouvelle arrivante agrippait fermement son arme, une lance de fortune dont la lame était en mithril. Sa jeunesse contrastait avec sa sévérité mais aussi son expérience du combat bien que son regard suffisait à calmer bien des ardeurs. Asheara était ce genre de femme qui n’acceptait ni les compromis ni l’insubordination, que ce soit autour d'elle ou dans sa propre phalange.

"Guryl, Trod et les autres, quittez ce secteur sur le champ. Si je vous revoie avant ce soir, je vous fais enfermer."

Les nains ne se firent pas prier pour quitter le champ de bataille, maugréant et lançant moult jurons à l'encontre non pas seulement de la jeune femme et du lycan, mais comme toujours, vers les elfes, vers qui ils préféraient comme toujours, tourner leur colère. Guryl eut un regard mauvais vers Asheara mais préféra se taire. Frey, lui, fit comprendre d'un regard à la jeune femme que c'était loin d'être fini et qu'un second round sera prévu. Il en fût de même pour Trod, qui repartit avec un brochet coincé et emmêlé dans sa barbe et dont il aurait bien du mal à se débarrasser. Une sorte de cadeau de la part du loup-garou pour le rappeler à son bon souvenir, de manière humoristique.

"......et quant à toi, lycan, cela me déçoit de ta part. Tu m'avais habituée à mieux."
"Tu connais les nains? Il faut toujours qu'ils se fassent remarquer."
"Vous faisiez usage, toi et ton amie, de poissons."
"On dira que les nains ont commencé. Tiens, voilà qui couvrira les dégâts."


Le lycan sortit une petite bourse d'un havresac qu'il baladait depuis son arrivée ici. Taillé dans du cuir chauffé, cela lui permettait de transporter certains petits objets dont il pourrait avoir l'utilité, comme une bourse contenant assez d'écus pour financer la fête toute entière. La richesse de ce dernier était souvent sujet à spéculation et bien des gens supposèrent qu'il était en possession d'une fortune immense. D'autres encore, arguaient, de manière cohérente et logique, que les chasses lui permettaient de piocher dans les finances des vampires.
Asheara semblait, quant à elle, dubitative mais accepta la bourse, non sans méfiance. Elle ne doutait aucunement du contenu, le lycan était un idiot, mais un idiot honnête à ses yeux mais son coté un peu bagarreur risquait fort de provoquer des remous lors de cette soirée, qui était des plus importante pour le village tout entier. Intérieurement, quelque chose lui disait de le surveiller de près.
Une fois l'ambiance totalement retombé, le lycan focalisa une fois de plus son attention sur sa compagne d'un soir, s'assurant qu'elle n'était pas trop secouée. Loin de là, heureusement, elle semblait plutôt s'être amusé lors de ce petit divertissement improvisé.

" Je ne te demanderais pas si tu va bien car je n'ai aucun doute à ce sujet.Vu que tu t'est bien amusée, je te propose de revenir dans l'auberge. Il y' fait meilleur.......et à propos, sois gentille et lâche Polochon, s'il te plait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 2 Mar - 1:04

Le hurlement de la nouvelle arrivante me fit lever la tête l'air surpris, et j'en oubliais momentanément Frey, qui n'en menait pas large avec sa carpe à moitié enfoncé dans la gorge.

"ASSEZ! Lâche-le, lycan et toi, gamine, je te conseille d'en faire autant."

*Gamine ??*

Je lui aurais bien lancé une réplique cinglante, mais un regard sur sa lance et son expression peu avenante m'en dissuada très vite. Si j'agissais la plupart du temps comme une tête brûlée, il m'arrivait parfois de me montrer plus réfléchie, et de ravaler mon orgueil. Lui répondre n'aurait fait qu'aggraver la situation, et je n'avais pas été invitée aux festivités pour m'en faire éjecter bêtement. Aussi ravalais-je ma fierté et relâchais mon emprise sur le nain, qui en profita pour recracher le poisson en toussant, avant de me jeter un regard noir, signifiant par là qu'il n'en avait pas fini avec moi. Il me le fit d'ailleurs bien comprendre, profitant de ce que la guerrière et le lycan discutaient pour me lancer un avertissement à voix basse.

" On se reverra, parole de nain ! "

"Compte là-dessus ! Je te ferais mordre la poussière !

Sur ces paroles pleines de gentillesse, chacun s'en alla retourner à ses occupations.

" Je ne te demanderais pas si tu va bien car je n'ai aucun doute à ce sujet.Vu que tu t'est bien amusée, je te propose de revenir dans l'auberge. Il y' fait meilleur.......et à propos, sois gentille et lâche Polochon, s'il te plait."

Ne connaissant rien aux Disneys (et encore moins à la Petite Sirène, que voulez-vous, quand on traque les vampires, on a pas trop le temps de mater des dessins animés. Et puis, ma réputation en prendrait un coup), je mis un moment à tilter ce que Karno voulait dire, avant de capter enfin et de lâcher le poisson (ou plutôt de le balancer au loin, où il atterrit sur la tête de Frey, qui me remercia par une flopée d'injures, en me promettant de me le faire payer). L'ignorant superbement, je reportais mon attention sur le Lycan.

" Si je vais bien ? Je me suis cassé un ongle, ça fait très mal ! Trêve de plaisanterie, je dirais pas non pour l'offre. On y sera au sec, et ça t'enlèvera l'odeur de chien mouillé que tu te trimbales ! "


Sans lui laisser le temps de répliquer, je le traînais par le bras jusqu'à la taverne et le fis asseoir sans lui demander son avis, avant d'interpeller Thorfin pour passer commande. Lequel protesta en voyant le Lycan.

" Je veux bien te filer une bière, mais pour le sac à puces, ce sera du lait ou du thé ! "

" T'as qu'à lui apporter de quoi se réchauffer, histoire qu'il sèche au plus vite. (A Karno) Sans vouloir te vexer, tu empestes vraiment ... "

Une fois nos consommations arrivées, je vidais mon verre d'un trait, puis repris sur ma lancée, d'un ton où on pouvait deviner une légère euphorie, due non seulement à l'alcool, mais aussi à l'ambiance de la fête, sans compter la bagarre qui m'avait bien défoulé.

" Ta copine a l'air d'être une sacrée rabat-joie, elle tire toujours la même tronche ? "

Je fis signe au tavernier de m'apporter une seconde bière, que je bus cette fois avec plus de lenteur. Je ne tenais pas à m'écrouler alors que la soirée commençait à peine.

" A part ça, dis-moi... c'est pas la première fois que tu viens à Algherthy, pas vrai ? Parce que tu as clairement l'air d'un habitué des lieux. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Jeu 3 Mar - 1:39

La situation avait été des plus cocasses mais tout devait avoir une fin et la bagarre avait finalement pris une tournure un peu plus logique, sous le regard sévère de la phalange militaire du village, qui, fort heureusement, n'avait pas eue à intervenir directement en faisant usage de la force. C'était préférable, surtout pour une telle journée. Luna, elle, ne manqua pas de cynisme à l'égard du loup-garou après que ce dernier eut fait état de sa personne et bien que son expression faciale était difficilement interprétable, il émit un petit sourire en sa direction avant que cette dernière ne la ramène, un peu de force, vers la taverne du Dragon Doré, le tout sous les rires et sourires des habitants. Au moment même où ils franchirent l'entrée, ou du moins, ce qu'il en restait, bien des clients adressèrent un grand sourire moqueur à l'égard du puissant guerrier loup.

Se sentir légèrement rabaissé n'avait rien de vraiment sympathique, loin de là. Certains riaient encore sous cape et Thorfin lui-même semblait encore en avoir après le lycanthrope. Enfin, lui, c'était légitime puisque sa devanture et l'entrée toute entière était foutue. D'ailleurs, il lui fit comprendre qu'il ne boirait rien d'autre que du thé et que si cela ne lui convenait pas, il pouvait toujours aller voir ailleurs. Enfin, il n'avait pas dit tout cela mais l'avait bien résumé en un regard et une phrase.

"J'ai une tronche de chat, très franchement?"
"TA GUEULE!!!!Lait ou Thé, rien d'autre. T'a fait assez de casse."
"Dis ça aux Hobbits....."
"J'veux pas savoir. "
"Nom de......tu sais bien que je ne bois pas d'alco..."
"Et mon cul, c'est du poulet? Tu veux qu'on reparle du solstice d'été de l'année dernière?"
"Bon, ca va, ca va..........sinon, je peux...."
"NOOOOOOOOOOOON!"


Le hurlement du barman coupa court à la conversation, sans pour autant briser l'ambiance de la taverne. A vrai dire, plus personne ne se laissait distraire par les quelques querelles du loup-garou et du barman. Ce dernier, toutefois, ruminait maintenant dans son coin en continuant de servir les commandes, non sans se demander comme il allait faire réparer les dégâts causés pour ce client qu'il aurait déjà du virer à coup de saton dans le derrière.
Le lycan, lui, ne fût point servi d'une bonne boisson, contrairement à la jeune femme qui profitait d'une bière naine de qualité, directement issue des réserves d'un des vieux clans du village. Au moins, elle allait profiter, ce qui n'était pas le cas du loup-garou, qui, en guise de boisson, se retrouva avec un cocktail au lys blanc, qu'il se retenait de renvoyer à la figure du tavernier.

*Est ce que j'ai une tronche d'elfe, très sérieusement?*

Enfin vinrent les questions de la jeune femme, alors qu'au passage, le tavernier eut toutefois la décence d'amener une serviette d'une taille assez conséquente au lycanthrope afin qu'il puisse enfin se sécher.(Certainement dans le but que les clients cessent de souffrir de l'atroce odeur de chien mouillée et non par compassion et amitié envers le client qu'était le combattant nocturne.)
Alors qu'il se frictionnait avec l'objet nouvellement apporté, il consenti à répondre aux questions de la jeune femme, non sans continuer de ressentir cette furieuse envie d'éclater le verre et la boisson de fiotte qu'elle contenait.

"Asheara est une coincée mais une coincée efficace. Si je peux te donner un conseil, ne va pas l'ennuyer. J'ai eu affaire à elle une fois.....et sa lance en argent a eue tôt fait de me repousser. Je sais qu'elle a de sales blessures mais elle ne parle jamais de son passé. Elle est devenue maître d'arme et dirige la phalange militaire du village. C'est tout ce qu'on sait d'elle. La seule à en connaitre un peu plus, c'est Mathilda. Mais pour autant que je me souvienne, elle a toujours été à Algherty."

Le verre que Thorfin avait amené venait finalement de connaitre son funeste destin entre les mains expertes et habiles du lycan. Avec une rapidité sans égal, le monstre loup s'empara de ce dernier et le renvoya en direction du tavernier, qui, avec un sourire, esquiva ce dernier, le laissant s'écraser dans le décor, avant d'éclater d'un rire bien gras comme il en avait l'habitude.


"EST CE QUE J'AI UNE TÈTE A BOIRE LES SALOPERIES DE CES IDIOTS D'ELFES???"
"Au moins, tu ne t'écrouleras pas raide avec ça....à moins que ce ne soit encore trop fort pour toi."
"Tu sais ce qu'ils te disent, les Elfes, espèce d'agglomérat de crins de bouc?
"Ouais, qu'ils vont s'en ramasser une si ils continuent de la ramener."
"Tu n'osera pas."
"NE ME TENTE SURTOUT PAS, GLORFINDEL."

L'Elfe refusa étrangement d'en dire plus et, aussi rapidement qu'il s'était mêlée de la conversation entre le lycan et le tavernier, il quitta celle-ci, certainement dans le but d'éviter une baffe comme celle que ce dernier lui avait administré lors de sa dernière visite. D'ailleurs, cela avait rire beaucoup de monde, mais pas ce dernier, qui était allé se plaindre au conseil elfique et à Mathilda en personne.
Mais cela était une autre histoire. Le ton était vite monté entre la créature aux oreilles pointues et la créature loup et durant un instant, les paroles s'étaient tues.........jusqu'à ce que ce dernier ne décide de sonner la retraite en silence. Sa décision permit à la clientèle de reprendre ses activités, non sans avoir ressenti un léger stress. Il faut dire que le pauvre Karno était légèrement à cran et qu'il aurait besoin d'un bon moment avant de se calmer.

"Je n'ai jamais supporté ce crétin d'Elfe. Et pour répondre à ta question: Oui, je suis un habitué, en quelque sorte. C'est assez long à expliquer mais dis toi simplement que l'affinité qui lie les loup-garou à Gaia est plus importante qu'elle n'y parait......même si je reconnais que ma réputation à joué en ma faveur. Depuis, Mathilda me laisse venir......de temps à autre. Deimos et les autres n'ont pas autant de chance, quoique......Ophélia est autorisée à venir mais elle décline très souvent."

Karno marqua une pause, le temps de voir comme l’espèce d'anorexique à la chevelure de blondasse prenait sa menace. Ce dernier semblait très occupé à parler en compagnie d'autres membres issue de la même populace. Rien de bien étonnant en soi bien que le combattant de la déesse lune était prêt à parier que ce dernier se faisait sans doute plaindre auprès de ses camarades.

"Sinon, bien que j'ai une petite idée sur la raison, je me demande comment tu t'est retrouvée ici. Ce n'est pas donné à tout le monde de se joindre aux festivités du village."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Jeu 3 Mar - 21:02

Je n'étais pas la seule à trouver la dénommée Asheara antipathique. D'après les paroles de Karno, la relation qu'il entretenait avec elle était loin d'être cordiale. Une chose était sûre, je n'aimerais pas l'avoir comme colocataire. Je n'eus cependant pas le loisir d'exprimer mon avis à voix haute que le Lycan envoya s'écraser son verre en direction du tavernier, qui l'esquiva en riant. Sa réaction me dérouta un peu ; en une seconde, il avait changé brusquement de comportement, et poussait maintenant sa gueulante contre Thorfin et les elfes, ce qui contrastait avec le calme apparent dont il faisait preuve l'instant d'avant. Mais avec la boisson de lopette qui venait de lui être servie, on ne pouvait pas lui en vouloir. Ajouté à cela qu'il ne tenait pas l'alcool, son statut de Bête en Armure en pâtissait.

Une fois son coup de sang passé, il daigna enfin m'éclairer sur le pourquoi de sa présence en ces lieux, et bien évidemment, me posa la même question. Je ne lui répondis pas tout de suite et vidais ma pinte, avant de me lever pour me planter derrière lui. Sentant bien qu'il n'avait pas totalement retrouvé son calme, je lui passais la serviette sur ses épaules et me chargeais de le frictionner sur un ton où pointait la plaisanterie.

" Faut te détendre, mon vieux ! On est là pour s'amuser, alors cesse de jouer les rabat-joie et profite de la fête ! Si j'ai été invitée, c'est pour me remercier d'avoir tiré Pithwick des griffes de ce cher Avinus. Tiens, justement, le voilà. Par ici, Pithwick, joins-toi à nous ! "

Le gnome venait justement de faire son apparition et me cherchait du regard, l'air un peu perdu, avant de se diriger dans notre direction. Je me rasseyais et lui fit signe d'en faire de même, puis passais à nouveau commande.

" Une bière pour moi ! Tu en veux une aussi, Pithwick ? C'est moi qui offre ! "

" Euh ... non merci, je prendrais plutôt du cidre ... "

Pas la boisson la plus forte, mais étant donné sa constitution, je comprenais son choix. Une gorgée de bière suffirait certainement à le plonger dans un coma éthylique.

" Ça marche ! Karno, je te conseille la même chose que Pithwick, il n'y a pas assez d'alcool pour que tu t'écroules au bout d'un verre, sans vouloir froisser ton orgueil. "

Vous l'aurez remarqué, mon attitude contrastait fortement avec celle que j'affichais habituellement, dévoilant une Luna un peu moins coincée. Mais comment ne pas être d'humeur joyeuse alors que l'ambiance alentour vous y invitait ? C'était la première fois que j'assistais à de telles festivités, et j'avais bien l'intention d'en profiter un maximum avant de retourner à ma vie de tous les jours. Oublier mon quotidien le temps d'une nuit me faisait le plus grand bien. Bien sûr, mon enthousiasme était aussi du aux bières que je venais d'ingurgiter, je le reconnais. Et en parlant de ça, je n'étais pas la seule à me lâcher à cause de l'alcool.

Nous fûmes interrompus dans notre conversation par un trio de nains qui, après plusieurs verres à leur actif, s'étaient mis à chanter (si on pouvait appeler ça chanter) à tue-tête des chansons au contenu pas très catholique.

Et on lui pèlera le jonc,
Comme au baillis du Grand Moulin !
Qu'on a fendu un bon matin.
Qu'on a pendu... avec ses tripes !!


Evidemment, devinez qui manqua s'étouffer de rire alors qu'elle buvait sa pinte ? J'étais cependant mieux lotie que Karno, qui ruisselait à présent de bière après que je lui eusse tout recraché à la figure. Le gnome, quant à lui, se chargeait de me taper dans le dos d'une main bienveillante alors que je tentais de reprendre mon souffle.

" Merci, Pithwick ... et désolée, Karno ... je peux t'offrir un autre verre pour me faire pardonner ? "

Je voyais bien à son expression qu'il se retenait de m'arracher la tête, ce que je pouvais comprendre. J'aurais agi de même à sa place. Mais s'il comptait réellement passer à l'acte, il n'en eut pas le temps, car l'un des nains l'interpella en beuglant, le visage rouge de quelqu'un qui aurait bu un coup de trop ... ce qui était d'ailleurs le cas.

" Eh, K... Karno ! Arrête de f..faire la gueu... gueule et v... viens chan... chanter avec n.. nous !! "

Sa demande fit boule de neige, et au bout de quelques secondes, tout le monde dans la taverne se mit à encourager le Lycan, moi y compris, oubliant l'incident.

" Allez ! Montre nous tes talents de soprano ! "


Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Ven 4 Mar - 19:07

Le lycanthrope eut bien du mal à retrouver une forme de calme apparent bien qu'il semblait toujours intérieurement fulminer. Bien entendu, la boisson que Thorfin lui avait fait ingurgiter de force jouait énormément mais il y'avait bien d'autres facteurs, des démons qui harcelaient intérieurement la créature du clan de Nyx. Toutefois, il se garda bien de faire la moindre réflexion sur ses problèmes. Ce n'était pas quelque chose qu'il appréciait faire et encore moins, de partager ses soucis. Ce qui se passait dans le monde d'Alexander, restait dans le monde d'Alexander. Ni plus, ni moins. Inutile d'infliger cela à quelqu'un d'autre. Tout le monde avait ses démons, sa croix à porter et comme la majorité, Karno la portait en silence.

Le coup de la serviette eut le don de le sortir de son agacement et de ses noires pensées. A vrai dire, il s'attendait à beaucoup de choses, mais certainement pas à ce qu'une demi-vampire vienne lui frictionner le dos avec une serviette en partie usagée. Dans le cas d'un autre, celui-ci aurait déjà vu son allez simple pour l'enfer être validé, le tout dans le sang, la douleur et les larmes, mais dans le cas de la jeune femme, bien qu'il fût surpris lors des premières secondes, il se contenta de se taire, non sans avoir un regard vaguement étonné dessiné sur son visage, les yeux écarquillé bien que personne ne put faire de constat quant à ce revirement de situation. C'était mieux ainsi, dirons-nous.

La présence de Pithwick, nouvellement arrivé, fit rapidement prendre conscience à Karno de la raison de la présence de Luna à Algherty. Oh, il avait bien son idée sur la question, mais avait besoin d'une certitude pour valider son hypothèse. La présence de la petite créature confirma donc que cela avait bien un rapport avec l'affaire "Corvax", quand ce dernier avait pété les plombs. Une affaire regrettable mais pas vraiment étonnante, en soi. De toute son existence, jamais le vieil homme n'avait été autant tenu en échec par une "participante" et jamais qui que ce soit ne l'avait autant humilié en écrasant sa réputation. Il était juste triste que les choses se soient finies d'une telle manière.

"Pithwick.........Maintenant, je comprends mieux qui a appuyé ton invitation auprès de Mathilda , ma très chère Luna. Les personnes extérieures au village n'en ont pas le droit. Même moi. Et non merci.......j'ai une sainte aversion pour le cidre et je n'ai plus franchement envie de boire. En tout cas, crois moi, tu a déjà une belle réputation par ici. Ce n'est pas donné à tout le monde."

La conversation fût interrompue par un groupe de nains qui s'étaient lancés dans une série de chansons toutes aussi paillardes et connues les unes que les autres. Le ton était monté crescendo et bien des clients s'étaient tournés vers ces derniers, mineurs de surcroît et porteur d'armes et armures plutôt coûteux. Les paroles eurent un effet des plus inattendus sur la pauvre Luna, qui ne put s’empêcher, par un réflexe malheureux, de recracher la bière qu'elle buvait........en direction du lycan, qui, pour le coup, affichait maintenant une mine blasée, sous les rires d'un grand nombre de personnes. Inutile de vous dire qu'un autre que la jeune femme serait mort sur le champ pour un tel geste, même si cela aurait été un accident.

*Ne pas la tuer...........ne surtout pas la tuer.......Ne pas du tout m'énerver......je dois penser à un lac sans vague........à un coucher de soleil..........à un vampire empalé.......*

Avant qu'il n'ait eu le temps de dire la moindre parole ou encore, qu'il puisse essuyer la bière dégoulinante qui coulait de son visage, l'un des nains du trio, un personnage haut en couleur à la barbe rousse et aux cheveux coiffés en dreadlocks, au même titre que la crinière du lycan, attrapa ce dernier pour l'amener au milieu de la salle. Pour arriver à traîner ce dernier au milieu de la taverne, c'est qu'il devait effectivement être fort bien que ce dernier semblait plus surpris qu'autre chose.

"Non mais....je.....JE NE SAIS PAS CHANTER!!!"
"On s'en fout: CHANTE!!!!"
"Mais....."
"Tu veux ma hache dans la gueule, lycan? On fait la fête ce soir, tu chantes avec nous."


Et ainsi, tous les regards se tournèrent vers le quatuor nouvellement formé qui se mit à chanter à tue-tête, toujours plus fort, toujours plus intensément. Les mineurs furent les premiers à entamer la chanson.....et le pauvre Karno, ne sachant quoi faire, perdu lors des premières paroles, tenta de les suivre......d'une bien atroce manière.

Nous sommes les nains sur la montagne
On creuse le jour, on boit la nuit
Et on aime pas ceux de la montagne

Gurdil, traversant les fougères
Il arriva près d'un village humain
Bien sur, qu'on y vendait d'la bière.
Mais aucun homme ne voulait servir un nain.

Gurdil, massacra le patron
D'une taverne, a coups de tabourets
Puis il rentra a la maison
Et de la mine il ne ressortit jamais.

Bien sûr, la suite de la chanson n'arriva jamais, avorté par l'incapacité du loup-garou à aligner les paroles correctement, en plus d'avoir une voix bien trop gutturale lourdement inadéquate à une telle chanson. Beaucoup lui hurlaient de se taire, de cesser le carnage, sans agressivité aucune, bien entendu. Il y'avait des rires, des expressions surprises et de l'incompréhension, surtout pour une chanson aussi connue, mais beaucoup riaient maintenant de bon coeur en constatant que le pauvre Karno n'était clairement pas doué pour le chant. Luna, elle, était littéralement explosée devant tant d’impossibilité dans la probabilité de voir le loup-garou s'en sortir en poussant la chansonnette.

"C'est ça, marrez vous. Payez vous une tranche de loup-garou......et quant à toi, Luna, j'espère que tu t'est bien fendu la gueule.........parce que c'est ton tour, maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Sam 5 Mar - 0:43

Karno tenta bien d'émettre une objection, mais personne ne se souciait de son avis alors qu'un nain le traînait de force au milieu de la taverne. Tout le monde scandait son nom, l'encourageant à chanter, et je n'étais pas en reste, bien au contraire. Il finit par abdiquer et joignit sa voix à celle des autres chanteurs .... et le résultat fut désastreux. Le Lycan n'avait clairement pas l'oreille musicale ; il bredouillait au niveau des paroles et sa voix, qui aurait fait pâlir de jalousie n'importe quel chanteur de black métal, n'était pas du tout adaptée pour ce type de chanson.
Je ne vous cacherais pas le fait que tout le monde ici était plié en deux, moi la première. Tapant du poing sur la table, je ne pouvais plus m'arrêter tellement la scène était hilarante. Seules les dernières paroles de Karno à mon égard parvinrent à me stopper net dans mon fou rire.

" .... et quant à toi, Luna, j'espère que tu t'est bien fendu la gueule.........parce que c'est ton tour, maintenant. "

" Quoi ?? "

Je me redressais brusquement sur mon siège, l'observant avec des yeux ronds. Malheureusement pour moi, il avait l'air tout à fait sérieux. J'ouvris la bouche pour protester, mais l'assemblée ne m'en laissa pas le temps et insista pour que je prenne le relais. Le seul souci, c'est que je n'étais pas très douée pour le chant, et j'étais certaine de me ridiculiser. Mais devant une telle pression, je ne pouvais pas me débiner. Et si Karno l'avait fait, pourquoi pas moi ? Il était tout de même plus préférable de subir quelques moqueries plutôt que de passer pour une dégonflée, bien que j'aurais été plus à l'aise devant une horde de  vampires ...

" Très bien, vous avez l'avoir, votre chanson ! "

Prenant mon courage à deux mains, je vidais ma pinte cul sec avant de lancer un regard de défi au Lycan, puis me dirigeais vers le milieu de la salle, sentant tous les regards rivés sur moi.

* Mais qu'est-ce qui m'a pris de me foutre de sa gueule ... *

Mon répertoire n'étant pas très étendu, je n'avais guère l'embarras du choix, et après quelques secondes d'hésitation, je me jetais enfin à l'eau sous les encouragements de la foule.

Far over the Misty Mountains cold,
To dungeons deep and caverns old,
We must away, ere break of day,
To find our long-forgotten gold.

The pines were roaring on the heights,
The winds were moaning in the night,
,The fire was red, it flaming spread,
The trees like torches blazed with light.



Rires et cris diminuèrent peu à peu alors que je chantais, jusqu'à disparaître totalement. Quand j'eus enfin terminé, ce fut pour constater un silence de plomb présent dans toute la salle. Plus personne ne disait mot, au point que je fus convaincue de les avoir froissé.

" J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ... ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Sam 5 Mar - 21:26

Un grand silence angoissant berçait maintenant la taverne toute entière et les regards avaient tous été tournés en direction de la jeune dunpeal qui, contre toute attente, avait contrairement au lycanthrope, su charmer son public, comme en attestait l'absence de quolibet, moqueries et autres vannes fusantes. Karno le premier fût surpris par la performance de la jeune femme et se garda bien de la moindre remarque, bien que son regard parlait fortement pour lui. Il fût le premier à briser le silence en lui adressant la parole.

"..........Tu.....peux me dire où tu a appris à chanter ainsi?"

Les mots du guerrier loup furent aussitôt suivies par des applaudissements et des hurlements de joie, éclatant un peu partout autour de la jeune femme. Autant dire qu'elle avait vraiment réussie à plaire et surtout, à ne pas tomber dans le ridicule, comme en attestait les quelques cris d'allégresse des nains.....et les larmes très exagérés des elfes, qui avaient une tendance à chialer pour pas grand chose. D'ailleurs, ces derniers furent vite remis en place par les nains, considérant que les larmes de ces derniers étaient comme des insultes vis à vis de la jeune hybride. De plus, l'un d'entre eux, brun de surcroît, eut droit à un tabouret dans la figure pour lui donner une vraie raison de pleurer. Le choc fût violent, suivi d'un hurlement, et de plaintes vaguement inspirés à l'encontre des nains, qui, eux, avaient plus d'un tour dans leur sac pour calmer la bande de lopettes si elles essayaient de se montrer plus insultantes qu'eux.

Les nains, ravis de la prestation de Luna, étaient prêts à se rapprocher un peu plus de celle, qui, au moins, avait été capable de gagner le coeur et l'esprit de cette fête. Ainsi, sa bonne réputation grimpa elle encore de plusieurs crans alors que bien des clients étaient prêt à lui offrir à boire.

"Et dire que je te prenais simplement pour une tueuse froide et impitoyable............Tu est décidément pleine de surprise, ce qui n'est pas déplaisant. En tout cas, le doute n'est plus permis: Tu est très appréciée."

La colère du lycan, elle, avait totalement disparue. Pour une raison que ce dernier ignorait, la voix de la jeune femme, à ce moment précis, avait eu quelque chose d’extrêmement apaisant, comme si elle lui semblait capable de le ramener à un lointain passé, au plus profond des tréfonds de ses souvenirs. Ce n'était pas quelque chose que le lycan avait très souvent vécu, mais ce qu'il ressentait à cet instant, ce qui envahissait son être tout entier.......il ne l'avait vécu que très rarement. C'était troublant, perturbant et l'espace d'un instant, alors qu'elle chantait, il avait senti cette étrange sensation l'envahir peu à peu ce qui l'obligea, le temps de quelques secondes, à détourner le regard, peu de temps avant qu'elle ne termine de chanter.
Il se sentait honteux d'avoir voulu l'humilier.....et terriblement troublé par ce qui parcourait son corps, qui, l'espace d'un moment, avait été parcouru par une sorte de pulsion indescriptible.

*Qu'est ce qu'il m'arrive, encore? Pourquoi........pourquoi ai je eu cette sensation?*

C'était la 4ème fois......en plusieurs siècles que cela lui arrivait. Il n'eut toutefois pas le temps d'y repenser alors que, par politesse, il tenta de la rejoindre avant d'être interrompu dans sa marche par un hurlement de surprise, suivi d'une cavalcade menant un semi-homme vers la sortie. Ce dernier, visiblement très pressé, tenait ses deux mains sur sa gorge pour prendre la direction de ce qui semblait être la fontaine. Dubitatif, son regard se posa sur son compagnon, un autre semi-homme, plus vieux, qui, lui, semblait foutrement hilare tant il tapait du poing sur la table.

"Qu'arrive il donc à ton ami?"
"Oh rien......il a juste voulu boire une boisson d'homme. C'était trop pour lui."

Le hobbit, sous le regard vaguement surpris du loup-garou, fût à nouveau surpris par une nouvelle crise de rire, plus violente que la précédente, ce qui lui fit perdre l'équilibre de sa chaise. Une réaction en amenant une autre, ce fût l'assemblée toute entière qui éclata de rire à son tour, à l’extrême exception du lycanthrope qui semblait vaguement dépassé.

*Bande de tarés!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ostara (Luna & Karno)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
» Luna SnowWolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: La Grande Forêt :: Algherty-