L'Ostara (Luna & Karno) - Page 2
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ostara (Luna & Karno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 6 Mar - 22:00

Karno fut le premier à briser le silence. Et à peine avait-il terminé sa phrase que fusèrent des applaudissements et des cris de joie, à ma grande surprise, persuadée jusque là que j'avais fait un flop. Sans le vouloir, j'avais conquis toute la clientèle, au point que certains souhaitaient même m'offrir des coups à boire. Je déclinais poliment, me sentant assez gênée devant toutes ces effusions que je jugeais un peu exagérées, surtout après avoir vu les elfes éclater en sanglots. Pithwick vint me rejoindre, se frayant un chemin tant bien que mal parmi la foule.

" Le Lycan n'a pas tort, tu en as surpris plus d'un ce soir, moi le premier. Je dois te laisser, nous nous reverrons à la cérémonie ! "

Je ne réussis qu'à bredouiller un remerciement et le regardait partir, me sentant soudainement un peu perdue. Tant d'intérêt me mettait mal à l'aise, voilà pourquoi je fus soulagée lorsque les regards de la foule se focalisèrent sur un Hobbit qui semblait bien mal en point. Ce dernier, sans qu'on sache pourquoi, s'était mis à hurler avant de se ruer vers la sortie, les mains sur sa gorge. La raison en fut très vite dévoilée alors que son compagnon nous dévoilait son forfait, avant de s'écrouler de rire. Un rire qui se répandit très vite dans toute la salle. Je n'étais pas en reste et mis au moins cinq bonnes minutes pour me calmer, puis m'adressais au Lycan.

" Fais pas cette tête ! Tu devrais avoir l'habitude à force, non ? Sinon, pour en revenir à ta question, et bien ... en fait, c'était la première fois que je chantais ... et j'avoue que je ne pensais pas remporter un tel succès ... Alma fredonnait souvent cette chanson, c'est comme ça que ... "

Je m'interrompis soudainement, ne tenant pas à ressasser mes souvenirs alors que la fête battait son plein. J'étais là pour me changer les idées, non pas pour pleurer sur les fantômes de mon passé.

" Enfin bref, je m'égare ... Tiens, je vais plutôt tester cette "boisson d'homme", histoire de voir si ça arrache vraiment la gueule ! "

" Comme tu veux, mais c'est à tes risques et périls, jeune fille ! "

Je ne pris pas en compte l'avertissement du Hobbit et vidais d'un trait ce qui restait dans le verre ... pour le regretter aussitôt. Je me mis à suffoquer, ayant la très nette impression que tout mon corps venait de prendre feu.

" Putain ... de ... merde !! Ça brûle, cette ... saloperie !! DE L'EAU !!! "

Cette fois, ce fut à mon tour de me précipiter vers la fontaine à l'exemple de Karno et du semi-homme précédemment, et d'y plonger toute entière sous les rires de l'assemblée. Je restais immergée un bon moment avant que la sensation de brûlure ne s'estompe, et n'eut pas le temps de me remettre de mes émotions que le Lycan déboulait lui aussi dans ma direction, le feu au cul.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mar 8 Mar - 23:27

L'hilarité générale éclata au sein même de l'auberge après que la pauvre jeune femme eut le malheur de toucher à une boisson à laquelle elle n'aurait jamais du. Comme le pauvre Karno lorsqu'il eut droit à un "Debout les Morts", la jeune femme se rua aussitôt dehors, suivant de près le hobbit qui, lui, faisait trempette dans la fontaine. Un sourire sur les lèvres, le lycan se retint d'exploser bien que l'envie ne lui manquait pas. Bien entendu, il avait trouvé les réactions très exagérés de la part des deux êtres.

"Petite nature."

Bien entendu, convaincu que l'effet ne serait pas pire que celui de la boisson que Thorfin  lui avait fait ingurgité, il fit l'erreur de boire le peu qu'il restait, et cette fois-ci, le vieux Hobbit, qui, il y'a un instant, était mort de rire, vit son visage se grimacer sous la surprise en voyant le lycanthrope se faire le reste de la boisson d'une seule gorgée. Bien sûr, il ne sentit rien dans l'immédiat, mais les paroles du vieux semi-homme lui firent bien vite comprendre l'erreur qu'il avait commise.

"NON, C'EST A BASE DE DROSÉRA LUNAIRE, MALHEUREUX!!!!!"
"Que.....QUOI???"
"KARNO!!!!! Ne me dis pas que tu a bu ce qu'il y'avait dans ce verre."
"SI!!!CE CON VIENT DE BOIRE CA!!!"

Le lycan, quant à lui, venait de laisser échapper le verre, qui se brisa net sur le sol en pierre de l'auberge. Son regard, vaguement perdu, laissait comme présager de la catastrophe qui allait s'abattre dans la taverne. Thorfin n'eut, quant à lui, pas le temps de surveiller correctement cet alcoolique de loup-garou, dont le corps commençait doucement à être victime d'étranges spasmes de plus en plus visible, comme si sa peau semblait rouler d'un point à un autre de son corps.

"COUCHEZ VOUS TOUS!!!!"

La gueule de la créature sembla se renverser, comme mue par un étrange réflexe, faisant basculer sa tête en arrière. L'effet de la boisson se manifestait enfin sous la forme de gigantesques vapeurs sortant à grande vitesse de la bouche du loup-garou, alors que ce dernier poussait un hurlement aigu montant en puissance chaque seconde. Une oscillation fluctuante et constante, un son infernal comme les trompettes de l'apocalypse, provoquant à la fois surprise, hurlements et terreur chez les habitués de la taverne qui virent leurs verres éclater sous l'effet de la voix du guerrier lunaire. Ses tremblements se voulaient plus violents, au même titres que les épaisses vaperolles de fumée blanche qui émergeaient de plus en plus vite dans sa bouche. Si l'effet chez d'autres créatures était moindre, celui-ci était démultiplié chez les Loup-Garous en raison de l'étrange allergie qu'il ressentait à l'égard de la boisson. On pouvait supposer que les autres éléments de la boisson faisaient le reste, alors qu'au même titre que la jeune femme et le hobbit il y'a un instant, ce dernier, semblant à nouveau être maitre de son corps, se rua en direction de la fontaine, finissant de détruire la façade entière de la taverne, dont les derniers morceaux volèrent aux quatre coins de celle-ci ainsi qu'un peu partout, dehors, sous les yeux d'un tavernier franchement exaspéré.

"DE L'EEEEEEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAUUUUUUUUUUUUUUHHHAARRRRRGGGGHHHHHHHHHHHH"

Et puis, il y'eut un bruit violent, sonore, et une gigantesque éclaboussure d'eau qui recouvrit la plupart des gens présents autour du monument. Ils eurent juste le temps de voir la forme grisonnante du guerrier lycanthrope se jeter dans l'eau la plus bleue du secteur, pour s'y abreuver comme jamais, au même titre que les deux autres être déjà présent.......bien que, ce dernier faisait maintenant trempette dedans, la gueule plongée dans le liquide céruléen, comme si il n'avait pas l'intention de la sortir avant que le feu qui irradiait son palais ainsi que son estomac ne soit éteint. Pourtant, il prit le temps d'émerger une dernière fois son visage, les yeux comme révulsés avant de replonger aussi sec dans l'eau.

"RRAAAAAAAAGGGHHHHHHHH, CA BRUUUUUULLLLLEEEEEEEE!!!!!!"

Comme un gigantesque mammifère voyageant dans les eaux profondes, le guerrier n'avait de cesser de s'abreuver sans même remonter à la surface, sous les quelques rires de certains habitants trouvant la situation cocasse. Mais la tempete semblait s'être apaisée maintenant que le loup-garou faisait trempette dans la fontaine sans avoir l'intention d'en émerger, comme si il avait l'intention d'y passer la journée.

En parallèle, d'autres, eux, n'avaient pas conscience de ce qui se déroulait, alors qu'ils sortaient de la boutique de vêtements de la vieille Odelalie, parlant à la fois chiffons, cheveux et allure. Rien d'étonnant pour des elfes.

"Et là, elle me dit que mes cheveux ne bouclaient pas assez.
"Quelle idiote. Elle n'y connait vraiment rien."
"N'est ce pas. Ces humains sont d'une idiotie, parfois et............pourquoi est ce que ca sent le chien mouillé??"


Le pauvre Ithinuel n'eut pas le temps de comprendre la raison de l'odeur qu'il vit une ombre menaçante émerger de l'eau, se dressant comme un titan sur un monde prêt à être enseveli, recouvrant de sa personne le trio d'Elfes le tout dans un grognement terrible tandis que, sous l'effet de la surprise, ceux-ci hurlèrent de concert avant de se rendre compte de l’imbécillité dont ils furent victime. 
Linaliel, elle, tomba dans les vapes, fidèle aux habitudes des Elfes. Toriel, quant à elle, se retrouva les fesses sur le sol, les yeux encore écarquillée et tremblante comme jamais. Ithinuel, lui, eut droit à quelque chose de plus inattendu puisque celui-ci se retrouva projeté, ou plutôt, entraîné dans l'eau, en compagnie du trio s'y trouvant déjà.

"Et si tu rejoignais le chien mouillé, hein??"

Celui-ci, présentable il y'a encore un instant dans sa toge rouge argenté, se retrouva dégoulinant d'eau cristalline alors qu'il était projeté au plus profond de la fontaine, sous l'hilarité générale (Surtout celle des nains, qui n'en pouvaient vraiment plus.). Ses cheveux dorés et bouclés il y'a un instant, ne formaient plus qu'une longue masse lisse et décolorée recouvrant en partie son visage renfrogné et peu amical.
Autant dire que ses fringues étaient foutues, en plus de sa permanente du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Jeu 10 Mar - 0:37

Je me trouvais toujours dans la fontaine lorsque Karno y plongea à son tour. Et j'étais prête à parier que c'était pour les mêmes raisons que moi. Une odeur de chien mouillé ne tarda pas à se répandre dans l'air, et je ne fus pas la seule à le remarquer. L'elfe eut cependant la mauvaise idée de le penser à voix haute, ce qui n'eut pas l'air de plaire au Lycan, qui entraîna le malheureux dans l'eau. Décidément, Algherty avait son lot de déjantés, ce qui ajoutait du piment à la soirée.

De mon côté, je n'attendis pas que Karno ait fini de barboter pour me décider à sortir de l'eau, une fois les effets de la boisson totalement disparus. Et bien que certains des villageois étaient complètement tarés, ils n'en étaient pas moins serviables, preuve en était alors qu'un Hobbit eut la gentillesse de m'apporter une couverture, ainsi qu' à mon compagnon en fourrure qui venait tout juste de me rejoindre.

A peine l'avais-je remercié qu'un colosse à la peau noire s'avança à pas précipités dans notre direction, une expression de contrariété, pour ne pas dire d'énervement, sur le visage.

" Qu'est-ce qu'elle fout ici ? C'est toi qui l'a amené, Karno ? "

Bon, visiblement, il semblait de me connaître. Le souci, c'est que je ne me rappelais pas avoir vu sa tronche.

" Euh ... on se connaît ? J'ai été invitée pour services rendus, ça pose un problème ? "

Il se tourna vers moi, l'air encore plus furax par mes paroles.

" Si ça me pose un problème ?? T'as la mémoire courte, un peu que ça m'en pose un !! C'est toi qui a détruit le bar où je bosse !!! "

Le souvenir de ma petite virée au Reaper me revint soudainement en mémoire. Il n'avait pas tort, les dégâts avaient été conséquents, ce soir-là, bien que je n'avais pas été la seule en cause.

" Tu peux remercier Lita et Deimos pour ça. Je n'ai fait qu'éliminer quelques sangsues, j'y peux rien s'ils se sont mis en travers de mon chemin ! Mais j'avoue que je suis pas toute blanche dans l'affaire. Tiens, ça devrait suffire à te dédommager. "

Je sortis une bourse de ma besace contenant une somme non négligeable, et la lança au videur du Reaper, qui en vérifia le contenu d'un air soupçonneux, avant de finalement s'éloigner en maugréant. Après l'avoir observé quelques instants, je reportais mon attention sur Karno.

" Bon, maintenant que l'affaire est réglée, je dirais pas non pour enfin me sécher au coin d'un feu. Mais avant, tourne-toi, le temps que j'enlève mes fringues. "

Je joignis le geste à la parole après m'être assuré qu'il ne regardait pas, et ne gardait que mes sous-vêtements, puis m'empressais de m'enrouler dans la couverture, de peur que certains me surprennent. Ce fut malheureusement le cas lorsqu'un villageois s'adressa au Lycan d'un ton amusé.

" Alors, Karno ! On joue les voyeurs ? "

Je me retins tant bien que mal de ne pas lui foutre mon pied dans ses parties, tandis qu'il détournait la tête avec l'air de quelqu'un pris en flagrant délit.

" Tu t'es bien rincé l'œil, clébard ? T'as de la chance qu'il y ait des gosses dans le coin, sans quoi je t'aurais déjà arraché les couilles pour te les faire bouffer ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Jeu 10 Mar - 21:43

Ithinuel était furieux, s'extirpant de l'eau à l'aide de ses camarades, maudissant de plusieurs paroles incompréhensibles la créature lycanthropique. Les nains, eux, étaient en proie à la plus abominable des crises de rire, si violente qu'ils en roulaient par terre. Autant dire que ce cher Karno avait illuminé leur journée, eux qui semblaient l'avoir mal commencé selon certains dires (Perdre 40 kg de Mithril à de quoi mettre les boules mais cela est une histoire qui n'a pas sa place ici.)

Les petites gens d'Algherty étaient, certes, totalement allumés dans leur esprit mais il avaient le mérite d'être serviable et aidant lorsqu'une personne avait besoin d'aide, quelque soit la forme. Les Hobbits, bien que farceurs et festifs, pouvaient se montrer très serviables, alors qu'ils amenaient, tout aussi hilare que les nains, plusieurs couvertures afin que les victimes de la boisson puissent se réchauffer. Celle de Karno avait la particularité d'être aussi large qu'une charrette et aussi lourde qu'un enfant mais elle se montrait adaptée au personnage. D'ailleurs, il ne tarda pas à s’envelopper dedans, le poil dégoulinant d'eau mais soulagé à l'idée qu'il n'allait pas grelotter de froid très longtemps. Toutefois, il eut le malheur de porter son regard là où il n'aurait pas du. Si il avait eu le reflexe de ne pas trop s'attarder sur les formes de la jeune hybride, il ne se montra pas assez rapide pour détourner le regard lorsqu'un villageois l'accosta en passant, un grand sourire sur les lèvres.

"Alors Karno, on joue les voyeurs?"
"Ha....heu.....non, non, pas du tout.....et puis....."


Incapable de se justifier et pris en flagrant délit, il eut droit à une bonne réprimande de la part de la jeune femme, toujours sous les rires intensifiés des nains qui n'avaient pas perdu une miette de ce sympathique spectacle.

" Tu t'es bien rincé l'œil, clébard ? T'as de la chance qu'il y ait des gosses dans le coin, sans quoi je t'aurais déjà arraché les couilles pour te les faire bouffer ! "
"Mais.......je te jure que c'est pas ce que tu crois."
"Hahahahahahaha, hé, ça tombe bien, j'ai jamais bouffé de couille de lycan grillé."
"Moi non plus, mais ca doit être meilleur que de botter le cul d'un Elfe."


Il n'en fallu pas plus pour que le loup-garou, avec un regard faussement énervé, se tourne vers le groupe de mineurs nains, incapable de faire autrement que de lancer vannes sur vannes au risque de provoquer l'ire de la bête en armure.

"Et si je vous faisais bouffer vos massues en mithril en plus de vos dents, bande de nabots??"
"Hé, t'énerve donc pas. On y' peut rien si t'a l'oeil baladeur, hein, Glorin?"
"Ma foi, c'est pas pire que d'avoir la queue baladeuse,mon cher Tharin"
"Très bien......CE SOIR, JE BOUFFE DU NAIN!!!!!!"


D'un geste ample, le garou se dégagea de sa couverture pour se ruer en direction du groupe, qui se dispersa aux quatre coins d'Algherty aussi rapidement qu'ils purent, bien que le lycanthrope ne donnait aucunement et pleinement puissance à sa vitesse, bien qu'il manqua de peu de finir dans une charrue emplie de foin.

"JE VAIS VOUS FAIRE GRILLER VOS FESSES SUR LE FEU DU BANQUET!!!"
"Faudra déjà que tu nous attrape, sac à puce......et t'est aussi agile qu'une elfe en bas âge."
"C'EST QUI QUE TU TRAITES D'ELFE, ESPÈCE DE NAIN DE JARDIN SUPER MINIATURE???


Le tout se transforma en une course poursuite tenant plus de la chamaillerie que de la véritable engueulade. Karno semblait prendre un certain plaisir à courser et à essouffler les nains, qui, avec leur matériel, avaient bien du mal à se mouvoir. D'autres encore, diraient que les nains répondaient favorablement à l'appel d'un jeu dont ils semblaient plus enclin à rire qu'à s'engueuler mais le tout dura cinq bonnes minutes. Certains furent bousculés tandis que plus loin, le pauvre Taram, un marchand de légume, termina la tête la première dans son étal en voulant éviter le puissant guerrier qui coursait ce pauvre Tharin et sa barbe rousse de cent ans. Il avait maintenant bien du mal à s'extirper la tête de sa citrouille et manqua de peu de finir dans une flaque de boue, bien qu'il se retrouva, on ne sait comment dans l'étal du forgeron, qui se demandait bien ce qui était en train d'arriver alors que le marchand hurlaient pour qu'on lui retire l'énorme courge qui lui servait maintenant de tête. Il fallait reconnaitre toutefois que le look "Jack'O Lantern" ne lui allait pas trop mal.

L'étal de la pauvre Millela, la tisseuse du village, manqua aussi de peu d'y passer alors que le nain rouquin esquiva ce dernier de peu. Karno, lui, se contenta de placer un saut par dessus pour continuer la poursuite en poussant des grognements et des pseudos-aboiements qui sonnaient bien faux, en laissant derrière lui une marchande en état de choc.

Puis quelques minutes après, le loup-garou réapparut devant la dunpeal, en tenant dans sa gueule un des casques que portaient les nains, à la manière d'un trophée dûment gagné. Épuisé, mais esquissant un sourire satisfait, il revint s’asseoir près de la jeune femme, non sans s'être enveloppé une fois de plus dans la couverture.

"Quoi?? Ils ont voulu jouer avec moi, non??"

Il reprit rapidement et brièvement sa respiration et, une fois assuré que personne ne viendrait les déranger, il se décida à poser une question, qui, dans le pire des cas, aurait pu paraître très indiscrète.

"Tout à l'heure.........dans la taverne.....tu a parlé d'Alma. Il semble qu'elle t'ait appris bien des choses.....mais je ne pensais pas qu'elle t'avait appris de telles chansons, à ma grande surprise. Ce qui m'a toutefois encore plus surpris, c'était de voir que tu connaissais ce grand serin de Vincent........"

La mission au Reaper, la même nuit que l'Enfer qu'ils vécurent à San Antonio. Vincent avait fait un rapport des plus édifiants aux membres de l'Agence bien que, malgré le comportement de la jeune femme, il avait surtout hurlé par rapport à l'entrée en puissance de Deimos, qui, comme toujours, en faisait beaucoup trop. Autant dire que la facture des réparations était salée. Karno comprenait la colère de l'homme à la peau d'ébène.....mais il ne saisissait pas que ce dernier ne se soit pas un peu plus calmé depuis le temps.

"Et pour tout à l'heure...........je te jure que c'était un accident."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Ven 11 Mar - 18:29

Encore une fois, le peuple d'Algherty prouva à quel point il pouvait être déjanté, en particulier les nains. Après avoir tenté de se justifier, voilà que Karno était à présent en train de les courser, tel un chien courant après un lièvre. Comble du ridicule, il s'était mis également à aboyer (si on pouvait appeler ça "aboyer"). Et il se fait appeler la Bête en Armure ? C'en était pitoyable ...
Pendant que tout ce beau monde faisait mumuse, j'en profitais pour étaler mes vêtements près du feu avant de m'asseoir, puis les observais d'un air blasé. Leur course-poursuite entraîna des dommages collatéraux, comme le montrait ce malheureux marchand, qui vociférait la tête coincée dans une citrouille. Si j'avais su qu'on célébrait Halloween, je me serais déguisée en sorcière ...

* Tout ça parce que ce clebs a maté mon cul. Bande de tarés ... *

Ce ne fut qu'au bout de plusieurs minutes que le Lycan cessa enfin son petit jeu et vint s'asseoir à mes côtés, tenant fièrement un trophée dans sa gueule, que je m'empressais de lui arracher.

"Quoi?? Ils ont voulu jouer avec moi, non??"

Je ne répondis que par un profond soupir en levant les yeux au ciel, et le laissait continuer sur sa lancée. Manquait plus que sa queue remue, et on aurait la caricature du parfait petit toutou. Je mis un moment avant de lui répondre, tournant et retournant le casque dans mes mains, perdue dans mes pensées.

" Alma ne m'a pas appris ... du moins pas directement. Comme je te l'ai déjà dit, je l'entendais souvent fredonner cette chanson, et à force, j'ai fini par en retenir les paroles, c'est tout. C'est la première fois que je chantais, à vrai dire ... Mais je ne veux pas parler d'elle ce soir ... "

Je m'interrompis un bref instant, le temps de chasser certains souvenirs de ma mémoire. Le moment n'était pas à la nostalgie, et je ne tenais pas à m'attarder davantage sur Alma.

" Vincent ? Tu veux parler de l'autre armoire à glace ? Je ne le connais pas, j'ignorais même son nom avant que tu ne l'évoques. Il est juste furax depuis que j'ai foutu une branlée à ces putains de sangsues, vu que son bar n'en est pas sorti indemne. "

Un court silence s'installa à nouveau, pendant lequel je me remémorais la course-poursuite entre les nains et Karno, lequel venait de me présenter ses plus plates excuses.

" Un accident, hein ... ? Ma faux dans ta gueule, ce sera aussi un accident ! Tu te serais vu, un vrai clébard ! Si je balance le casque, t'iras aussi me le ramener ? Allez, va chercher, Médor ! "

Sur ces mots, je lançais son trophée au loin, qui alla finir sa course sur la tête d'un elfe, avant d'éclater de rire. Bien sûr, je m'attendais plutôt à ce qu'il m'arrache la tête pour avoir osé le comparer à un vulgaire toutou. Mais il fallait reconnaître qu'il m'avait tendu la perche.

" Mon brushing ! Qui est le mécréant qui m'a envoyé cette horreur ? Ça pue les excréments de bouc ! "

" C'est à moi ! Tu trouves que ça pue le bouc ? Bah bouffe ça ! "

Le nain à la barbe rousse arracha le casque des mains de l'elfe avant de lui étaler sur le visage ce qui ressemblait à du fumier. Lequel s'évanouit immédiatement, son odorat n'ayant visiblement pas tenu le choc.

" Pfff ... ces elfes, de vraies lopettes ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Lun 14 Mar - 20:18

Et une fois de plus, la joie, l'allégresse, l'amour et l'amitié s'abattirent sur les habitants du village forestier, en particulier les deux pignolos à l'odeur nauséabonde qui se battaient pour une histoire de casque puant le bouc et de crottin étalé. Enfin, disons qu'un deuxième elfe, ayant vu la scène, avait décidé d'intervenir, ce qui donnait lieu à une rixe des plus....ridicules, qui avait dégénérée en pugilat. Reconnaissons qu'au moins, on ne s'ennuyait pas à Algherty, c'était un fait. Si Karno n'avait pas eu le malheureux réflexe de revenir avec le casque du nain, peut-être cela n'aurait il pas eu lieu......mais passons et laissons ces deux ennemis ancestraux se mettre copieusement sur la gueule pendant que notre couple d'infortune tentait de se poser véritablement autour d'un feu.

La jeune femme, une fois de plus, ne se montra pas très loquace sur Alma. Le lycan n'eut droit qu'à quelques phrases balancées sans donner véritablement de détails. Pas très étonnant quand on devinait l'attachement qui liait la jeune dunpeal à sa mentor et la douleur qu'elle devait encore ressentir par rapport à sa disparition. Autant dire que le sujet ne pouvait pas encore être abordé malgré la curiosité du loup-garou qui était piqué au vif à chaque rencontre avec la petite hybride.

"A propos.........appelle moi encore Médor et je te mords le cul, fillette. Là, on ne parlera pas d'accident quand du poil te poussera sur tout le corps."

Les deux guignols ne semblaient même plus exister pour les deux êtres alors qu'ils en profitaient maintenant pour se sécher le poil et le peau, indépendamment l'un de l'autre. Karno gardait un grand sourire dessiné sur le visage par rapport aux répliques de Luna. Au final, elle était un peu comme lui: Grande gueule mais pas si agressive, ce qui était tout le contraire du Big Boss de Santa Carla, qui, lui, pouvait vous casser en deux pour le simple fait d'avoir regardé sa femme.
Il était inutile de remuer le couteau dans la plaie. Aujourd'hui était jour de fête et non celui des lamentations, alors, autant laisser les ennuis de coté pour se focaliser sur ce qui entourait tout ce petit monde. Bon, il y'avait bien les deux crétins qui se mettaient avec force sur la couenne, tandis que certains tentaient de les séparer mais le reste de la population s'activait car la cérémonie n'allait certainement pas tarder.

"Bon, redevenons un peu sérieux. Il est vrai que je n'agis pas tous les jours de cette manière........mais c'est étrange de voir comment certaines personnes, certains lieux, peuvent te changer. C'est un peu comme.......si tout ce que j'avais vécu n'avait plus le moindre impact ici, comme si une nouvelle vie s'offrait à nous. C'est là toute l'ironie du sort, quand on sait ce qu'à vécu......et ce qu'un tel endroit peut nous offrir."

Plusieurs marchands s'affairaient à leurs paniers en osier, ces derniers semblant contenir de nombreux objets, voire de la nourriture. Tout cela était chargé sur de vieilles charrettes en bois affairés pour la cérémonie. Dans moins d'une demi-heure, l'ensemble de la population ne tarderait pas à se rendre en direction de l'autel, là ou tout allait commencer, là où tout allait se rejoindre, dans une magnificence émerveillante et fantasmagorique.

"C'est comme un rêve dont on ne voudrait jamais se réveiller. Nous naissons pourtant enchaînés, victime de ce que certains appellent le destin. Algherty est un peu le refus de tout cela, le soulèvement de ceux voulant être aux commandes de leur destin. Assez paradoxal, au final, quand on voit qu'ils vénèrent pourtant des Dieux, des symboles de soumission comme le disent de nombreux écrits. Mais des Dieux loin d'être aussi inhumains que d'autres. Ils sont, au final, ceux qui refusent de croire à un destin.......et qui sont réellement libres."

Les prêtresses venaient de croiser à l'instant le chemin des deux êtres, leurs longues robes blanches flottant à peine quelques centimètres au dessus du sol. Leurs longues chevelures soyeuses étaient décorés de nombreuses fleurs de lys et de roses, au même titre que la couronne de lauriers que la plupart portaient sur leur tête. L'une d'entre elle s'arrêta au niveau des deux êtres, prenant quelques secondes pour les observer avant de repartir aussi rapidement qu'elle était venue, cette dernière s'étant faite distancer par le groupe.

"Certaines choses changent, Luna......et d'autres ne changeront jamais. Et toi, Luna? Crois tu au destin? Ou es tu de ceux qui préfèrent l'écrire eux-même? Je pense connaitre la réponse, mais je souhaite l'entendre de ta bouche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 3 Avr - 2:24

" Ça ne t'as pas suffit de mater mon cul, tu veux le mordre, maintenant ? "

Malgré ma réplique, les mots du Lycan m'avaient fait sourire plus qu'autre chose. Il fallait le reconnaître, on ne s'ennuyait pas avec lui. Sa compagnie ne me déplaisait pas ; il était parvenu à maintes reprises à me dérider, ce qui était plutôt rare en soi. Ça faisait longtemps que je n'avais plus ri ainsi, et je dois dire que ça me faisait le plus grand bien. Non loin, l'elfe et le nain se tapaient toujours sur la gueule, mais j'étais trop occupée à écouter Karno qui avait repris un ton plus sérieux pour y prêter attention. Je le laissais parler sans l'interrompre, observant au passage les villageois s'affairer aux préparatifs pour la cérémonie de l'Ostara, qui n'allait pas à tarder à commencer, à en juger par les prêtresses aux robes vaporeuses qui passèrent devant nous. Lorsqu'il eut fini, un long silence s'installa durant lequel mon regard se perdit dans les flammes, l'esprit songeur quant à ses paroles. Puis je me décidais enfin à lui répondre.

" Je ne m'étais jamais penchée sur le sujet, pour dire la vérité ... A la base, je préfère me conforter dans l'idée d'être maître de mon destin, mais je sens bien que ce n'est pas aussi simple ... Certains passages de ma vie me donnent l'impression qu'ils étaient déjà écrits d'avance. Prends mon statut d'hybride, par exemple ... Je n'ai pas eu le choix, j'en ai hérité dès ma naissance, et ça a été le déclencheur de bon nombre d'événements marquants que je n'ai pas pu contrôler. Ce qui amène à une question : était-ce le simple fruit du hasard, ou cela devait-il arriver ? Je ne suis pas vraiment sûre de vouloir connaître la réponse. "

Je m'interrompis un court instant et détachais mon regard du brasier, avant de tourner la tête vers Karno.

" Mais ce dont je suis certaine, c'est que je me suis bien trop habituée à cette vie là pour en souhaiter une autre. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que cet endroit pourrait nous offrir un nouveau départ, mais bien qu'il m'apporte de la sérénité, je ne m'y verrais pas passer ma vie entière. "

Une musique au loin m'interrompit dans mon flot de paroles. Elle résonnait comme un signal, car tous les habitants convergèrent vers le nord du village. De toute évidence, la cérémonie était sur le point de débuter.




" Bon, je pense qu'il est temps d'y aller. Tourne-toi, et cette fois, t'as pas intérêt à me reluquer ! "

Je ramassais mes vêtements maintenant totalement secs et m'empressais de me rhabiller avant que ne prenne à nouveau l'envie au Lycan de se rincer l'œil, puis suivis le mouvement de la foule. A notre arrivée, tout le monde s'était déjà installé autour d'un cairn au centre duquel trônait un grand autel de pierre décoré de fleurs printanières. Cherchant des yeux un endroit où nous asseoir, j'aperçus au loin Pithwick me faire signe, m'indiquant qu'il nous avait gardé une place. Une fois à ses côtés, j'ouvris la bouche pour le remercier, vite arrêtée par le gnome qui me fit comprendre de garder le silence, avant de désigner l'autel de la tête, où une douzaine de prêtresses s'occupaient de déposer les offrandes, sous la surveillance de Mathilda. Je lui adressais un bref regard d'excuses, et reportais mon attention au centre du cairn. Les prêtresses avaient à présent terminé de déposer leurs présents et restaient immobiles. Ce fut au tour des villageois d'entrer en scène, en entamant un chant étrange dont le langage m'était inconnu.




Peu à peu, je sentis un changement s'opérer en moi, comme si toute énergie négative avait disparu de mon corps et de mon esprit, remplacées par un profond apaisement. Me laissant porter par les paroles, j'observais l'environnement qui lui aussi changeait de forme, sous mes yeux ébahis. Le ciel s'ouvrit, laissant apparaître l'espace de quelques secondes le visage d'une femme dont les traits donnaient le sentiment que tout en elle respirait la sérénité. On ne pouvait la regarder sans être aussitôt envahi par la paix et la quiétude. Jamais encore auparavant je n'avais ressenti cela avec une telle intensité. La déesse (car elle ne pouvait être autre chose) finit par disparaître, laissant la place à une douce lumière blanche qui baigna tout le village. Le phénomène dura un bon quart d'heure, durant lequel la vie reprenait ses droits, comme en attestait les plantes et les arbres qui se mirent subitement à croître de manière surnaturelle.

Ostara, symbole de renaissance et de fertilité ...

Je fermais les yeux, laissant le chant s'imprimer dans ma mémoire alors qu'il continuait de résonner. Peu à peu, il finit par diminuer pour cesser tout à fait, en même temps que la lumière baissait d'intensité pour disparaître elle aussi. Je rouvris les yeux, l'esprit maintenant totalement apaisé. Le printemps faisait son grand retour, apportant avec lui le renouveau. Les discussions avaient repris, certains villageois étaient repartis festoyer, d'autres encore continuaient d'honorer la Déesse en lui apportant des offrandes. Quant à moi, je me surpris à sourire en direction de Karno et Pithwick, toujours envahie par ce sentiment de paix qui refusait de me quitter.

" Voilà quelque chose qu'on ne voit pas tous les jours ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 10 Avr - 20:55

La cérémonie semblait durer, prendre le temps qu'il fallait. Pendent tout le cérémoniel, le lycan, comme à son habitude depuis des années, était resté silencieux, perdu dans la contemplation de cet événement. Ce n'était pas tous les jours que la grande déesse descendait sur ce monde pour lui offrir sa bénédiction.
Tous ici étaient comme interdits devant un tel spectacle, ce qui n'était pas étonnant. La première partie de la cérémonie avait exigé un silence absolu, suivi quelques minutes après par le puissant chant de l'appel.
Pour Luna, cela était quelque chose d'inédit qui resterait à jamais gravé dans sa mémoire. Pour le Loup-Garou, c'était devenu une formalité comme une autre, bien qu'il appréciait toujours de se joindre au renouveau du Printemps. Beaucoup ignoraient ses raisons et à vrai dire, il n'en parlait jamais, se contentant, comme beaucoup, d'offrir, de manière humble, ses respects à la déesse, en faisait office de sa présence.

Du moins, c'était l'image qu'il montrait et, à la manière d'un gardien, celui-ci offrait à tous sa protection et un œil vigilant afin que rien ni personne ne vienne perturber cette cérémonie sacrée.
Peut-être était il trop fier pour avouer une vérité qui ne se ferait jamais entendre. Alexander était une boule de colère, enflée par la haine qui avait grandi en lui durant toute ces années. Il se reprochait son immonde faiblesse, cette damnée lâcheté dont il avait fait preuve il y a si longtemps, en ne terminant point ce qu'il avait autrefois commencé. C'était une douleur, une plaie purulente, insupportable et insidieuse qui le détruisait d'années en années.
Algherty était un moyen pour lui de faire pénitence de sa faute.....et de s'absoudre de ce qu'il y avait de plus mauvais en lui........afin de pouvoir un peu mieux porter le poids de ses péchés sur ses épaules. Une douleur qui ne disparaîtrait jamais totalement, mais dont la brûlure d'un passé fatal serait un peu plus tolérable.

La vie. C'était la réponse à tout. Vie et bénédiction.

Voilà ce que proposait Algherty: La vie......et pourquoi pas, le premier pas sur le chemin de la rédemption. Contrairement à beaucoup de personnes de son entourage, le lycanthrope avait accepté de suivre cette route. Un choix qui lui avait valu des suspicions, parfois des moqueries et même une menace de mort. Mais il s'en moquait, car c'était la route que son cœur lui dictait de prendre. Peut-être finirait il même sa vie ici, contrairement à la jeune femme.

Mais les avis ne sont jamais définitifs et qui sait, le sourire qu'elle affichait pouvait peut-être démontrer qu'elle allait revenir sur ses paroles d'avant la cérémonie.

"N'est-ce pas? Et ce n'est qu'une des nombreuses cérémonies que les habitants célèbrent. Tu en verras d'autres, crois-moi." termina t'il avec un sourire d'autant plus visible qu'il en était facilement devinable au ton de sa voix.

La récolte allait certainement être des plus prolifiques, cette année. Au moins, personne ne mourrait de faim et c'était un bon point. Les reproductions seraient, quant à elles, toutes aussi nombreuses les unes que les autres, ce qui risquait fort de donner du travail supplémentaire à ceux s'occupant des quelques créatures peuplant le village et ses environs. 

La cérémonie venait de prendre rapidement fin et déjà, les quelques personnes commençaient à prendre un autre chemin, celui de nombreuses tables installées dans la partie nord du village, là où s'affairaient ceux qui allaient maintenant gérer les quelques estomacs vides des affamés de service. Et devinez qui, pour une fois, étaient déjà là, à vouloir les premières places? Pas plus haut qu'un mètre, ils pinaillaient déjà avec les quelques cuistots et autant dire que la conversation était des plus......caustiques.

"Mais nous n'avons fait que CINQ REPAS aujourd'hui."
"Ha oui, j'oubliais que ces MESSIEURS des terres lointaines avaient un gouffre à combler. Bah, vous ferez la queue comme tout le monde."
"Vous n'êtes qu'un affameur, non mais!!"

Bien que la conversation semblait avoir une emprise des plus irrésistible sur les habitants qui éclataient, pour la plupart, d'un rire très spontané et cristallin, Karno, lui, avait cessé ses pas pour se figer l'espace d'un instant, comme pris d'un sentiment étrange. Ses yeux pleins de vie il y a encore une minute, semblaient avoir fait place à un effroi sans nom alors qu'il dirigeait son regard vers les montagnes du destin, là où, au delà des limites, se trouvait le territoire interdit.

Pithwick, lui, s'était arrêté au niveau du loup-garou, et son regard craintif vis à vis de la créature lycanthrope ne laissant présager rien de bon. Il tenta bien, à deux....ou peut-être trois reprises, de lui adresser la parole mais rien ne vint à ses oreilles et pour cause: Le guerrier lunaire, qui avait été envahi, l'espace de quelques secondes, par le pire des pressentiments, semblait incapable de dire le moindre mot.

*.................Cette énergie...........sa pression spirituelle........je n'ai jamais rien ressenti d'aussi écrasant.*

Bien entendu, ce qu'il ressentit disparut très rapidement, non sans laisser le combattant de l'agence dans une sorte d'état proche de la peur. Sa respiration semblait plus forte, plus rapide et son cœur, d'habitude si calme, battait à tout rompre d'un rythme sur lequel il aurait été aisé de danser.
La question était maintenant de savoir: Qu'est ce que c'était que cela? Un mauvais présage? Une créature un peu trop proche de la limite? Ou une simple montée d'angoisse comme il lui arrivait parfois d'en avoir?

"............Je............j'ai cru........."

Ses mots tremblaient, témoignant du ressenti de ce dernier, peu rassuré par ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 25 Mai - 13:05

Mon ventre se mit à grogner alors que les effluves de nourriture venaient me titiller les narines, me rappelant à la réalité. Il est vrai que je n'avais pas pas mangé de la journée, et la faim commençait à se faire ressentir. Je n'étais d'ailleurs pas la seule, à en juger par les éclats qui résonnaient alors que je me dirigeais en direction du banquet, accompagnée de Karno et Pithwick. Les nains, évidemment ... Et à les entendre, ils se révélaient être de vrais estomacs sur place. Je pressais le pas, craignant que ces derniers ne nous laissent plus rien ... avant de rebrousser chemin en voyant que mes deux compagnons étaient restés en arrière.

" Qu'est-ce que vous faites ? Dépêchez-vous, ou nous n'aurons plus de place ! Karno ? Tout va bien ? On dirait que tu as vu un fantôme ! "

Visiblement, quelque chose n'allait pas, vu l'expression du Lycan. Il restait figé, le regard effrayé tourné en direction des montagnes. J'allais le secouer pour le faire réagir quand je la sentis à mon tour... Une présence, dont l'aura néfaste me fit suffoquer. La sensation ne dura quelques secondes avant de disparaître, mais fut si écrasante qu'elle me laissa dans l'inquiétude. Et de toute évidence, Karno l'avait ressenti également.

"............Je............j'ai cru........."

" Je l'ai senti, moi aussi. Je suis sûre que ce n'était rien, sans doute une créature qui se sera un peu trop rapprochée du village. Quoi que ce fut, c'est parti, maintenant. Il n'y a plus de raison de s'inquiéter, allons rejoindre les autres. "

Bon, je le reconnais, c'était surtout moi que je tentais de rassurer. Je ne voulais pas laisser ce détail nous gâcher les festivités, nous aurions tout le temps d'y repenser plus tard, si jamais cette aura se manifesterait à nouveau. Pour l'heure, il était temps de se mettre à table. Je repris donc mon chemin sans prêter plus attention à mes deux compagnons, les odeurs du banquet m'ayant mis en appétit. Il faut dire que les plats avaient de quoi faire saliver n'importe qui. Tourtes, viandes de toute sortes (du poulet au sanglier, en passant par le mouton et le chevreuil), légumes (destinés surtout aux Elfes), galettes de blé noir, pain de diverses variétés, sans oublier les nombreux desserts ... bref, cela m'aurait pris des heures pour tout citer. Jamais encore je n'avais vu de nourriture en si grande quantité. Mon estomac grogna de plus belle, et sans attendre davantage, je saisis une assiette et la remplit à rabord. J'allais ensuite m'installer un peu à l'écart en attrapant une pinte de bière au passage, et sans attendre le Lycan et le Gnome, dévorait mon repas.

" Putain, c'est trop bon ! Je tire mon chapeau aux cuisiniers ! "

Je me resservis encore deux fois avant d'être totalement rassasiée. Mon appétit ce soir-là n'avait décidément rien à envier à celui des Nains et des Hobbits. Toute inquiétude à propos de cette mystérieuse aura avait à présent complètement disparu, l'ambiance de la fête ayant repris le dessus. Je ne pensais plus à interroger Karno à ce sujet pour connaître son point de vue, trop occupée à savourer mon repas. Mais si j'avais su ce qui nous attendait le lendemain, j'aurais pris la menace un peu plus au sérieux .....

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 25 Mai - 20:08

Si il y'avait bien quelqu'un qui se montrait incapable de toucher à la moindre miette de son repas, c'était bien le lycan, fortement inquiet par ce qu'il venait de se passer. Intérieurement, plusieurs questions lui passaient, encore et toujours dans son esprit et celle qui revenait le plus souvent était: Pourquoi n'y avait il que lui....et potentiellement Luna, qui avaient ressenti cette étrange aura émaner de derrière les montagnes, au delà du Bois Obscur?

Bien entendu, il pouvait mettre cela sur le dos d'une créature, un monstre possiblement destructeur mais aucun, parmi ceux dont il avait relevé et topographié la présence, n'étaient parvenu à laisser émaner d'eux une telle puissance destructrice et angoissante.

"Hey, regardez le, celui-là. Fort comme dix taureaux et il ne mange rien."
"Dans ce cas, j'pourrais p'tet lui prendre ce qu'il ne veut pas. Moi, j'ai faim!!"

Karno ne répondit rien. Son regard plissé témoignait de ses moments où son esprit nageait dans les eaux troubles et épaisses de la réflexion. Peut-être Luna avait-elle raison et qu'il ne s'agissait que d'une créature qu'il n'avait pas encore croisé. Après tout, Neredia était une terre hostile aux secrets multiples. Et puis, au final, quoi que ce soit, cette chose, aussi rapide fût elle à apparaître au confins du territoire, ne laissa pas la moindre trace d'elle, comme si au final, elle n'avait jamais existé. Mais tout de même......Ce déploiement d'énergie........cette oppression qu'il avait ressenti.........aucune créature n'était capable d'agir de telle manière.....excepté une.......mais cette théorie était loin d'être possible puisque le Garou s'était assurée que plus jamais celle à laquelle il pensait ne puisse être nantie de nouvelles capacités. Quoi qu'il en soit, après tout cela, il irait patrouiller de son propre chef dans ce secteur, afin de s'assurer qu'au final, cela ne soit qu'une fausse alerte.....bien qu'un monstre capable de déployer une aura aussi puissante soit parvenue à attirer son attention, ce qui n'arrivait pas tous les jours, nous en conviendrons.

"Le premier qui touche à mon repas se retrouvera avec la figure dans sa propre assiette. Me suis je bien fait comprendre?"
"Alors pourquoi tu ne manges pas, l'ami?"
"Tu sembles bien pressé, noble nain. Mon assiette attise elle tant que cela ta convoitise?"
"J'aime pas voir de la nourriture se perdre.....et puis, j'pensais que vous autres, lycanthropes, vous aviez un estomac comme un gouffre, non?"
"Et c'est le cas!! VOIS ET APPRENDS, GUERRIER NAIN!"

Le monstre garou cessa de penser à ce qui était arrivé il y'a peu, portant la main à un gigantesque quartier de viande qui lui avait été apporté. Soulevant celui ci d'une main sûre, il y' plongea le museau pour en arracher un morceau entier qui se déchira aussi facilement que du papier. Sans aucun problème, il mastiqua pendant quelque secondes un morceau de la taille d'un bras et l'avala aussi prestement que ce goinfre de Khorgan qui semblait être enclin à vouloir le défier dans un petit jeu dont il aurait bien du mal à ressortir vainqueur. Le Nain, du haut de ses 132 ans et de sa longue barbe grisonnante, était certainement l'un des plus grands travailleur, mineur et surtout, mangeur de ce village et jamais il ne manquait de vouloir défier le garou dans un concours de nourriture.

"Ma parole, il croit qu'il va me battre à ce jeu là, ce créfieu de loup-garou. Hey, gamine, on va voir si ton compagnon à un estomac aussi solide que le mien."
"Quand tu veux, Khorgan, je te montre qu'en ripaille, je vous surclasse tous."
"Hey, amenez une part de titan chacun, alors. On va voir si ce puissant guerrier supporte aussi bien la nourriture qu'il ne supporte l'alcool."
"Après ça, rappelle moi de te coller ton arrière-train aviné au fin fond d'un tonneau plein. Ainsi, tu profitera, et je l'espère de tout cœur, de ce velours pour gosier que tu sembles tant apprécier, si bien entendu, tu ne te noies pas dedans avant."
"Et tu manques pas de cran pour me parler ainsi. Je vais te montrer ce que valent les nains."

Si le repas ne manquait pas d'ambiance, autant dire qu'il allait prendre des airs un peu plus caustique face au spectacle qui se préparait. Il faut dire que les ripailles des festivités ne manquaient jamais de bonne humeur mais lorsque Karno Alexander et Khorgan s'en mêlaient, autant dire qu'ils attiraient le regard amusé de tous ceux présents. Il faut dire que niveau engloutissement de nourriture, les deux êtres avaient de très bonnes prédispositions qui forçaient le respect chez ceux en étant témoin. A ce jour, le nain et le loup-garou étaient les champions incontestés des énormes ripailles auxquelles ils participaient mais il se pourrait que ce soir, l'un d'entre eux parvienne à se démarquer de l'autre.

Certaines des prêtresses observaient d'un oeil amusé la situation qui avait de quoi faire rire la plupart d'entre elles. La plus jeune du groupe, dont l'âge ne devait pas atteindre les vingt ans, ne tarissait pas de réflexions amusées sur le concours que les deux êtres allaient se faire, ces derniers se lanceant vannes sur vannes en attenant qu'on leur apporte ce qui leur avait été demandé.

Pithwick, lui, avait pris soin de rejoindre Luna, gardant un oeil sur elle, en parallèle du Loup-Garou, qui semblait avoir oublié ce qui était arrivé tout à l'heure. En fait, il offrir quelques paroles à la jeune femme, vers qui il s'était dirigé.

"Ces deux là n'arrêtent jamais. Une fois, je me rappelle avoir vu Karno engloutir près de 30 kilos de nourriture sans en souffrir. Khorgan en avait fait de même. Depuis, ils se disputent le titre, comme deux enfants dans une cours de récréation.......mais je suis curieux de voir qui parviendra à engloutir entièrement son propre morceau de titan. A propos, ravi de constater que tu fais bonne chère et que tu sembles y'aller de bon cœur."

Et pendant ce temps, de l'autre coté, les répliques fusaient avec force entre le lycan et le Nain, qui semblaient être tout deux passés à l'échauffement.

"Quand tu veux, "Sire Je me la raconte mais je ne tiens pas l'alcool". On va voir qui la ramènera après cela."
"Après ce repas, il faudra une armée des tiens pour soulever tes fesses grasses et adipeuses à au moins dix centimètres du sol."
"Parle pour toi. Je devrais déjà te transformer en tapisserie."
"Continue et je ne résisterai pas à l'envie de te tondre ta barbe pour en faire un balai que je te collerai ensuite dans un endroit sombre qui ne sent pas très bon."

"T'insinue quoi? Que je pue, c'est ça?"
"Je te mentirai si je te disais que ton odeur corporelle et ton haleine ne sont pas un attentat à la délicatesse de mon museau."

Comme toujours, lorsque l’ego d'un nain avait eu droit à une réflexion des plus désagréables, une flopée d'injures aussi brutales que recherchés fusèrent de la bouche de ce dernier alors que le lycan prenait temporairement congé, rejoignant la jeune femme et prenant place à ses cotés, en constatant, en prime, que cette dernière n'avait pas manquée de se faire plaisir, au vue de la quantité de nourriture qu'elle semblait capable d'ingurgiter.

"Je constate avec beaucoup d'étonnement que ton estomac semble à toute épreuve, ce qui est, je le conçois, plutôt étonnant, mais peut-être pas si surprenant. Il est vrai que les cuisiniers sont capables de prodiges avec la nourriture. Mais savais tu que la plupart des choses que tu dégustes sont avant tout le fruit de labeur et d'années de recherches gastronomiques pratiqués par nos amis hobbits? Quoi de plus normal quand on sait qu'ils sont des plus difficiles à contenter. Mais maintenant, je crois qu'il est temps de passer aux choses sérieuses, et je tiens à ce que tu te joignes à nous deux. N'est ce pas, mon cher ami de taille modeste?"

Et bien entendu, toute une meute de personnes commencèrent doucement à se rassembler autour des deux êtres, qui avaient été rejoint par un nain au regard déterminé et prêt à montrer que son propre estomac serait bien plus gigantesque que celui de son rival canin.

"Et moi, je dis qu'après ça, tu va nous recracher le tout par devant et pas par derrière, le loulou à sa mémère."
"Le loulou à sa mémère, comme tu sembles aimer l'appeler, va te montrer qu'il en faut bien plus pour le sustenter."
"Et à supposer que tu y' parviennes, j'ose à peine imaginer la taille de ce qui sortira de ton arrière train."
"J'ai bien peur que tu fasses erreur dans ton jugement. Vois tu, les lycans ne défèquent point, mon ami. C'est anti-charisme."

A ses paroles, tenant plus de l'assurance que de la moquerie, se joignirent bien évidemment les deux gigantesques quartiers de viande, servi sur des pièces de bronze (L'argent étant proscrit en présence du guerrier lunaire) dont la taille semblait atteindre celle d'un bœuf adulte. L'odeur qui s'en dégageait était comme une félicité céleste, capable d'activer et de charmer les papilles gustatives de quiconque en humait les quelques effluves. Le maître cuistot, un grand sourire aux lèvres, s'adressa à son tour à la troupe qui attendait les directives.

"Très bien messieurs. Pas de temps limite. Je vous rappelle les règles de fair play: On ne gêne pas son adversaire. On ne transvase pas la nourriture dans son plat.....et on ne le déconcentre sous aucun prétexte. Celui qui enfreindra une de ces règles sera disqualifié. Et quant à la règle principale, nous la connaissons tous: 40 kilos de nourriture à avaler. Le premier qui flanche a perdu. Sur ce.....BON APPÉTIT!!!!"

Le signal fût lancé et les deux êtres, affamés, motivés et en proie à l'esprit de compétition, se jetèrent sur leur plat, arrachant quartier de chair sur quartier de chair. Le nain avait commencé par s'en prendre à ce qui semblait être des pattes bien en chairs. Karno, lui, s'en était directement pris à la carcasse, se servant de ses griffes pour trancher et lacérer les morceaux de choix qui allaient finir dans son estomac.....et autant dire qu'ils y'allaient de bon coeur. Beaucoup étaient hilares mais les camps s'étaient bien vite formés, avec, d'un coté, ceux encourageant le puissant nain, ainsi que ceux qui semblaient plutôt croire à la réussite du loup-garou dans cette joute.

Et autant dire que pour le moment, les paris allaient en sa faveur, bien que Khorgan semblaient être loin de l'idée d'abandonner, enchaînant les morceaux de viandes avec une gorgée d'une pinte bien remplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 29 Mai - 17:33

Contrairement à moi, Karno n'avait pas avalé un seul morceau, visiblement toujours inquiet de ce que nous avions ressenti tous deux, vu son expression. Il fallut qu'un nain veuille lui prendre son repas pour qu'il se ressaisisse, menaçant de représailles quiconque lui volerait son assiette. S'ensuivit ensuite un défi entre lui et le dénommé Khorgan, dont l'enjeu fut de réussir à avaler 40kg de viande sans flancher. Et d'après ce que me révéla le petit gnome, ce n'était pas la première fois que ces deux-là s'adonnaient à ce genre de concours.  

" Après tout ce que j'ai vu jusqu'ici, ça ne m'étonne pas du tout. Et pour le banquet, j'aurais été bien difficile de ne pas y faire honneur, surtout que ça me change de ce que je mange habituellement. "

Karno vint nous rejoindre en attendant que les plats arrivent, et exprima son étonnement suite à tout ce que je venais d'avaler, avant de me demander de participer également au défi.

" Comme je disais à Pithwick, quand tu te contente de plats préparés, il est bien difficile de résister à un tel festin. J'ai bien tenté d'apprendre à cuisiner, mais mes tentatives se soldaient à chaque fois par un vrai désastre. Je te raconterais les détails plus tard si tu veux, une fois le concours terminé. Quant à ta proposition, non merci, je ne tiens à me rendre malade. Je te souhaite bonne chance, ton adversaire m'a l'air de taille à te tenir tête. Mais tu peux compter sur moi pour t'encourager. "

Les plats arrivèrent enfin, et il faut dire que leur taille avait de quoi impressionner. Je ne fus pas mécontente d'avoir refusé de participer. J'avais beau être résistante, j'étais bien loin d'avoir un estomac comme celui d'un Lycan. Malgré cela, l'odeur de la viande m'ouvrit à nouveau l'appétit, et j'allais donc me servir à nouveau une assiette pleine de sanglier rôti et de pommes de terre baignant dans de la sauce aux morilles, ainsi qu'une pile de crêpes dégoulinant de chocolat fondu, sans oublier une pinte de bière pour faire passer le tout. Je savourais ensuite mon repas, sous les yeux ronds de Pithwick dont l'expression laissait deviner qu'il devait sans doute se demander où je pouvais bien mettre tout ça.

" Bah quoi ? On a qu'une vie, non ? Ce serait du gâchis que de ne pas profiter de tout ça, tu devrais en faire autant ! VAS-Y, KARNO !!! "

Le signal venait d'être lancé, et beaucoup allaient dans mon sens en ce qui concernait l'identité du futur vainqueur. Je ne cessais d'encourager le Lycan -ne m'interrompant que pour aller me resservir en tarte aux pommes caramélisées saupoudrée de cannelle- certaine de sa victoire malgré le fait de la carrure du Nain, qui semblait déterminé à remporter le titre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Dim 29 Mai - 21:18

Des encouragements, des cris et des engueulades rythmaient à présent le concours de nourriture qui se jouait entre les deux êtres. Autant dire que le loup-garou ne semblait, à aucun moment, indisposé et pour cause: Son estomac, aussi grand soit-il, criait famine depuis quatre jours et il n'avait trouvé à aucun moment, le temps de se sustenter, ce qui incluait souvent un petit passage par les hangars au sud de la ville, là où étaient gardé de nombreux quartiers de viande qui avaient pris l'étrange habitude de disparaître, au grand dam des travailleurs, qui, à défaut de comprendre ce qui leur arrivait, retrouvaient à la place, plusieurs sacs d'écus dont la provenance n'avait, à ce jour, jamais été révélée.

Bien entendu, le big boss de l'Agence n'appréciait pas trop ce type de méthodes et la mère fondatrice, en elle-même, reprochait au loup-garou une prise de risque inutile alors qu'il aurait été bien plus simple de passer commande afin de se faire livrer. Karno n'avait cure des reproches et continuait d'agir à sa manière, ce qui avait le don d'en exaspérer plus d'un bien qu'on ne pouvait pas lui reprocher d'être un voleur, puisqu'il semblait disposé à payer ce qu'il prenait, et ce, souvent 3 à 4 fois le prix habituel. (C'était d'ailleurs à se demander où il trouvait tout cet or.)
Pour Carlos Estevez, le dirigeant des entrepôts CryoTech, c'était énervant, mais au final, ce mystérieux "chapardeur" payait bien. Il était toutefois difficile d'expliquer aux différents clients de la ville qu'un étrange visiteur venait se servir au gré du vent en laissant une somme d'or bien plus conséquente qu'on aurait pu le croire.

Mais nous étions en train de nous égarer car il était temps de revenir sur le lycanthrope, qui y'allait de bon coeur, faisant honneur à la réputation des semi-hommes qui trinquaient en le regardant engloutir morceaux sur morceaux, et en prenant parfois le temps de s'adresser à celle que beaucoup considéraient déjà, à tort et hâtivement, comme sa compagne, alors qu'il n'en était rien. Khorgan ne se laissait pas démonter non plus, bien qu'il paraissait plus concentré qu'affamé et semblait refuser d'accorder la moindre importance à ce qui l'entourait. Ce n'était pas un mauvais bougre, loin de là. C'était même un brave père de famille, bon travailleur et protecteur dont le seul défaut était, comme on pouvait le voir, de manger comme une armée. Mais lors d'une bataille, c'était toujours bien d'avoir un nain pour protéger ses arrières et mieux encore, si c'était Khorgan. D'ailleurs, il brisa temporairement sa concentration pour adresser quelques mots alors que Karno avait décidé de donner de la voix à celle qui lui tenait charmante compagnie.

"Alors comme ça.........tu ne prends même pas le temps de te faire un vrai repas? Voilà qui est inadmissible et inconcevable. Comment peut-on refuser de se plier à ce sacro-saint rituel qu'est le repas, au risque de devoir combattre le ventre vide, sans aucune force?"
"Tu parles, ouais. Tu bouffes surtout parce que tu aimes ça."
"Il m'est difficile d'affirmer le contraire. Mais je m'adressais à mademoiselle Eldritch, et non à toi, ami nain."
"Ouais, bé lui cause pas trop parce que je te talonne, mon gars."
"Je n'aurai aucun mal à te rattraper et d'ailleurs, je meurs de faim."
"Ouais, bé, elle a l'air d'avoir aussi les crocs, cette petite."

Et c'était effectivement le cas, sous le regard médusé de l'assistance, qui avait accordé un moment de regard sur la jeune dunpeal, qui engloutissait ce qu'elle pouvait, passant de la viande aux tartes des cuisinières elfes qu'elle avalait de bon cœur.

"Bah, elle bouffe p'tet aussi de l'elfique, mais au moins, elle sait se tenir, cette petite. Ca fait plaisir."
"N'est ce pas? Et quant à toi, Luna, je pense et j'ose espérer que tes prochaines séjours pourraient t'aider à mieux t'y connaitre en cuisine. Connaissant les habitants, ils se feront une joie de t'aider et de t'apprendre......."

Une phrase qui laissait sous-entendre que cette venue à Algherty ne serait certainement pas la seule et unique de la jeune femme, ce qui était encore plus surprenant quand on savait que tous n'étaient pas autorisés à revenir.....et encore moins, à venir fouler de leur pied, le sol de ce village. Sur l'instant, le loup-garou avait paru extrêmement sérieux dans ses propos, ce qui était rare, les jours de fête.
Mais quand on connaissait le caractère du lycanthrope, on pouvait toujours s'attendre, après une phrase sérieuse, à se prendre une blague parfois crue et pas toujours très fine.

".......si bien sûr, toi et ces quelques autres messieurs dames à mes cotés, n'aient décidé avant de piller les réserves afin de s'empiffrer gaiement en cachette au risque de s'en faire exploser la panse et de ne plus rien laisser en cuisine." 

Une phrase qui provoqua une hilarité spontané chez le nain, qui, fort heureusement, avait eu le temps d'avaler sa gorgée de bière afin de faire passer un autre morceau de ce qui semblait avoir été, à une lointaine époque, la patte avant-droite d'un puissant animal qu'on jurerait être un sanglier, quand on y' regardait de plus près. Ce qui était en fait le cas, puisqu'il s'agissait clairement de la même viande que celle que la jeune dunpeal consommait.

"Crétin de créfieu, j'ai failli m'étouffer avec tes sottises. Tu ne sais pas qu'on ne dérange pas un nain quand il mange?"
"Tu veux dire qu'on ne doit pas tenter de provoquer délibérément sa mort durant ce long, pénible et bruyant moment où il tente de remplir le gouffre qui lui sert d'estomac en mastiquant avec toute la peine du monde de ses petites dents?"
"Haaa, elle t'encourage, cette petite et tu te payes sa tête. V'la qui est pas très gentil pour elle. Elle pourrait p'tet m'encourager MOI, pour la peine."


Ce qui n'était pas faux. Les paroles du lycanthrope, bien qu'elles ne partaient pas de l'idée d'être blessante, pouvaient pourtant avoir fait cet effet à la jeune femme, comme le disait le noble nain, qui s'acharnait maintenant sur la patte avant gauche, arrachant de ses solides dents, un gros quartier de chair cuite.

"Pardon si tu a mal pris ce que je viens de dire.......je voulais juste tenter de détendre un peu l'atmosphère."

On allait vite savoir comme Luna avait pris ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Lun 30 Mai - 21:53

Le concours était serré, et il était impossible pour le moment de déduire qui, du Lycan ou du Nain, sortirait vainqueur, tant les deux semblaient concentrés. Cela ne les empêcha pas toutefois de s'interrompre pour se lancer des piques, et ce malgré la règle de ne pas distraire son adversaire. Ils restaient cependant assez subtils dans leurs propos, de sorte que l'arbitre ne pouvait les sanctionner. Quant à moi, j'aurais bien continué à encourager Karno ... si ce dernier ne m'avait pas balancé une vanne bien sentie en ce qui concernait mon appétit pour le moins gargantuesque.

" Je ne l'ai pas pris mal, rassure-toi ... mais Khorgan a raison, je t'ai assez encouragé, et le pauvre n'a pas l'air d'avoir beaucoup de supporters. "

Ce qui était vrai ; Karno ne m'avait pas vexé, loin de là. Je faisais ça principalement pour le plaisir de le faire enrager un peu, ne souhaitant pas qu'il s'en tire à si bon compte. J'encourageais donc ouvertement le Nain à la longue barbe grise, fixant le Lycan d'un air moqueur, un sourire narquois affiché sur mon visage.

" Ça t'apprendra à te foutre de ma gueule, Médor ! "

Si mes paroles firent rire bon nombre de personnes, ce ne fut pas le cas des Elfes qui prirent une expression outrée.

" J'aurais honte, à sa place ! Parler ainsi à son âme sœur ! "

" Elle ferait mieux de l'encourager, plutôt que de le rabaisser ainsi ! "

Ils avaient été nombreux à croire que j'étais la compagne du Lycan. Je m'étais d'abord contentée de les contredire, amusée devant leur erreur. Mais l'agacement m'avait finalement gagné à force de devoir me répéter sans cesse. Et bien évidemment, ce furent les Elfes qui en firent les frais alors que je les remettais en place en les fusillant du regard.

" Vous êtes cons ou vous le faites exprès ?? Ce n'est pas mon compagnon, combien de fois faut que je le dise ??? Vous devriez arrêter de bouffer de la salade, sérieux, ça vous rabougrit le cerveau !! A moins que du persil vous ait poussé dans les oreilles !! Manquerait plus que la carotte dans le cul, bien que ça changerait pas grand chose quand on voit à quel point vous êtes coincés !! "

Ces derniers se mirent à pousser des cris scandalisés et eurent tôt fait de déguerpir au plus vite en affichant des mines indignées, fidèles à leur réputation de lopette, le tout sous le rire des Nains et des Hobbits, y compris celui de Khorgan, qui venait de recracher un morceau de viande.

" Elle vous a bien rabattu le caquet, bande de tapettes !! "

Je profitais que tout ce beau monde se fende la poire pour aller me resservir. " Encore ? " vous diriez-vous. Mais rassurez-vous, je me contentais cette fois uniquement d'une pomme, mon estomac ayant atteint ses limites. Si j'avais continué à jouer les morphales, vous auriez été en droit de vous demander si sous mon apparence ne se cacherait pas en réalité un Ogre. Ce qui aurait été des plus inquiétants, il faut le reconnaître.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mar 31 Mai - 22:17

Deux personnes manquèrent de peu de recracher ce qu'ils avaient dans l'estomac. Tout d'abord le nain, qui y' voyait une belle occasion de remballer la gente elfique qui l'avait un peu trop ouverte, et ensuite, le gigantesque lycan, plié en deux et en proie au plus énorme fou rire qu'il ait pu avoir de toute sa vie, ce qui était, admettons le, une chose plutôt rare mais qui mit le repas en danger. La tête comme caché dans son énorme bras gauche, qui était lui-même posé sur la table, il s'adonnait à violenter la table en abattant son poing droit à peut-être.......15 ou 16 reprises, ce qui manqua de peu d'envoyer la nourriture dans le décor. Chaque coup sur la table, aussi solide soit-elle, provoquait tremblements, inquiétudes et regards surpris.

A vrai dire, il était loin, le temps où les habitants d'Algherty avaient vu le loup-garou rire aussi sincèrement et spontanément, lui, qui, souvent, se montrait aussi expressif qu'une porte de prison et aussi chaleureux qu'un coup de canon. Rien de vraiment étonnant pour quiconque connaissait un tant soi peu son passif. Mais il fallait reconnaître que le voir d'aussi bonne humeur, était un fait plutôt surprenant. Ce n'est qu'une fois son calme repris, qu'il décida d'en finir avec le repas, non sans avoir accordé un regard à l'assemblée qui semblait si éberluée par ce qui venait de se passer.

"Il faudra vous y' faire. Cette jeune femme n'a pas la langue dans sa poche."
"Comme toi, Loup-Garou. D'ailleurs, elle vient de te lâcher. Elle a compris qui allait gagner."
"Elle a surtout eue pitié de toi. Mais ne t'inquiète pas, car tu va bientôt goûter à la défaite."
"Ha tu crois ça?"

Et ils se replongèrent chacun dans son assiette, dévorant morceaux par morceaux. Toutefois, le nain semblait montrer quelques signes de faiblesses alors qu'il avait dépassé les 32 kilos de viande ingérée. Au même titre que Karno, qui, l'espace d'un instant, semblait pris d'une crampe dont les effets pouvaient se lire sur son visage tant son expression ressemblait à celle de la rencontre entre la constipation et l'indigestion. Bien entendu, le rythme s'en retrouvait ralenti mais non stoppé pour le moment, jusqu'à ce que..........le nain cesse tout mouvement, sous le regard vaguement inquiet de Karno qui cessa son mouvement de patte vers ce qui restait de la viande. Il tenta bien de lui parler, d'essayer de le faire réagir, comme beaucoup d'autres mais son regard semblait à cet instant.....vide.......jusqu'à ce que finalement, ce dernier ne s'écroule brusquement, la tête dans son assiette, visiblement repu, fatigué.....mais fort heureusement, toujours en vie. Karno s'était empressé d'examiner son voisin de table afin de s'en assurer.

L'arbitre décréta donc le vainqueur, avec 33 kilos de viande ingérée, ce qui, en soi, n'avait rien d'étonnant. Khorgan, lui, fût, comme le lycanthrope l'avait prédit, emmené par ses camarades, incapable de se mouvoir et comme plongé dans une étrange léthargie dont il ne tarderait pas, espérons le, à s'éveiller.

Karno, lui, bien qu'épuisé par cette épreuve, semblait encore avoir assez de force pour se mouvoir et se lever, étirant ses bras comme le ferait un enfant au réveil. Les quelques personnes ayant assisté au concours, après avoir applaudi le vainqueur, prirent congé à leur tour, laissant les deux compagnons en compagnie du petit gnome, qui ne semblait pas les quitter d'une semelle.
Le lycanthrope allait avoir besoin d'un moment pour récupérer mais autant dire qu'il ne risquait maintenant plus d'aller se servir au buffet ni même dans les entrepôts avant un très long moment.
Ce fût Pithwick qui brisa le silence entre eux trois, et ce faisant, provoquant une expression de gêne sur le visage du guerrier lunaire quant à l'évocation de la possibilité évoquée par certains durant le concours.

"Tu sais....il est vrai que vous ressemblez presque à un couple."
"Hein?? Quoi? mais non, que va tu imaginer....je....enfin......"
"Tu vois? Regarde ta réaction. Il est évident que tu agis comme si tu cachais quelque chose."
"C'est que........non.....heu.........."

La situation était amusante pour la petite créature, qui pouffa d'un rire non dissimulé comme pour témoigner que ses paroles tenaient plus de la taquinerie que de la pensée réelle. Pourtant, au fond de lui, il pouvait se dire qu'il y'avait bien une étrange alchimie qui opérait entre les deux êtres. Le lycanthrope semblait s'évertuer à dire qu'il n'y avait pas ce que beaucoup prétendaient et que leur relation était avant tout amicale. Luna, elle, semblait cacher difficilement le fait qu'elle était, à son grand étonnement, en train de rougir, ce qui était une grande première. Bien que le chasseur de l'Agence semblait s'en être aperçu, il décida de ne point évoquer ce détail, qu'il allait garder bien précieusement en mémoire.

Peut-être que tout cela était effectivement vrai, après tout. Mais il était encore bien trop tôt pour aborder un tel sujet, qui tenait plus de la taquinerie innocenté que d'un véritable ressenti.

"Bon, si on redevenais sérieux une minute........"

Alors même qu'il semblait sur le point d’enchaîner sa question, il fût brutalement interrompu par un puissant bruit grandissant qui semblait venir de sa personne. Montrant crescendo, il était comme le bruit d'une matière qui semblait doucement s'étendre de par la volonté d'une force externe et cela avait suffit pour provoquer un magnifique fou rire chez le petit être qui trouvait la situation bien cocasse, comprenant qu'en fait, l'estomac du Garou semblait avoir quelques petits problèmes avec la nourriture ingurgité. 
Malgré tout, il avait l'air de prendre ça plutôt bien.

"Bon, comme je voulais le dire avant que mon estomac ne décide de m'interrompre, je me demandais...........quand je t'ai vu donner cette bourse à Vincent.......en fait, bien que j'ai une assez bonne idée de sa provenance, je me demandais d'où tu tirais autant d'or."

Pas difficile de deviner que l'or pouvait provenir d'un butin de guerre dûment mérité. Une guerre contre les vampires ne pouvait se financer par la volonté du saint esprit.....et la cause que Luna servait n'avait rien d'une oeuvre de charité. De plus, les objets possiblement volés n'auraient pu finir chez Bivers, lui qui était plus occupé à emmagasiner de l'or plutôt que de le céder, surtout contre des breloques. En fait, il fallait surtout espérer qu'elle n'ait pas eu affaire à ce damné rapace.

"Et à propos.........quand tu parlais de catastrophe avec la cuisine, j'ose espérer que tu n'a quand même pas mis le feu à la cuisine, n'est ce pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Mer 1 Juin - 22:42

De toute l'assemblée, Karno était celui dont le rire résonnait le plus fort. Ce qui n'était guère étonnant, venant d'un Lycan. Les villageois affichaient toutefois une mine surprise en le fixant, comme s'ils l'entendaient s'esclaffer pour la première fois. Ce qui était sans doute le cas ; avec un passé comme le sien, il ne devait pas rire bien souvent. Son hilarité devenait contagieuse, et je ne mis pas longtemps avant d'éclater de rire à mon tour. Jamais je n'aurais pensé que mes paroles pouvaient entraîner une telle réaction, ce qui n'était pas déplaisant, loin de là. Le rire de Karno, bien que rauque, était chaleureux et agréable à entendre. Au bout de cinq bonnes minutes, tout le monde finit par se reprendre et le concours put continuer. Mes encouragements allèrent tout à tour aux deux adversaires, préférant rester équitable malgré l'espoir de voir gagner la créature lunaire. Un espoir qui ne fut pas déçu lorsque Khorgan finit par s'écrouler, avec pas moins de 32kg de viande dans l'estomac, seulement un de moins que ceux ingurgités par le Lycan. Il l'avait remporté de justesse !
Vinrent ensuite les ovations, où chacun tenait à féliciter le vainqueur (et où je finis par chasser quelques Elfes qui ne cessaient de glousser en se montrant particulièrement collantes).

" Eh, les dindes ! La basse-cour, c'est plus loin ! Alors allez faire vos minauderies ailleurs avant que je vous vole dans les plumes ! "

Ces végétariens de mes couilles avaient décidément le don de m'agacer, et les entendre piailler me donnaient des envies de meurtre ! La scène n'avait pas échappé à Pithwick qui, après que tout le monde fut parti vaquer à ses occupations, laissa entendre à l'adresse de Karno qu'il trouvait que nous avions en effet tout l'air d'un couple. Ces paroles ne m'avaient pas échappé, et je ne pus m'empêcher d'en rougir en détournant la tête.

" Ne dis pas de bêtises ... "

Embarrassée, je ne savais plus que dire qui aurait pu contredire le Gnome. Il est vrai que j'appréciais beaucoup Karno, mais de là à prétendre que nous pourrions finir ensemble, lui et moi ... Et pourtant, qui pouvait savoir comment notre relation allait évoluer ? Je me rappelais soudain les derniers propos d'Ophelia il y a quelques semaines, lorsqu'elle m'avait raccompagné chez moi, quand elle m'avait affirmé que seul mon cœur me dicterait ma conduite, et ce malgré mon refus de m'attacher à quiconque. J'avais refusé de l'écouter, lui reprochant sa morale de Cupidon en prétendant qu'elle parlait sans savoir ce que l'on pouvait éprouver après la perte d'un être cher. Mais sans doute avait-elle raison, car force était de constater que je commençais lentement à nouer des liens avec le Lycan, bien que pour le moment, cela ne dépassait pas la simple amitié. S'ajoutait à cela la conversation que nous avions eu, quand je lui avais dit préférer écrire moi-même mon propre destin. Un destin que j'avais le sentiment de ne plus maîtriser depuis ma rencontre avec Karno ....

Cette pensée m'effraya, et je fus prise d'une violente envie de m'enfuir loin d'ici. Je l'aurais d'ailleurs fait, si le guerrier loup ne s'était pas mis à éructer, provoquant un fou rire chez Pithwick, pour ensuite me questionner comme si de rien n'était. Je ne pus m'empêcher de sourire également, et ne pensais plus à fuir alors que je m'apprêtais à lui répondre.

" Les Vampires sont toujours pleins aux as, et je n'ai aucun scrupule à leur faire les poches. Sans compter qu'Alma ne m'avait pas laissé sans rien. Quant à mes talents de cuisinière .... je ne plaisantais pas quand je parlais de désastre. Les rares fois où j'ai essayé, ça a tourné à la catastrophe. Alma avait bien tenté de m'apprendre, mais elle a fini par m'interdire de m'approcher d'une casserole quand elle a vu le résultat ... Faut dire que j'avais effectivement foutu le feu à l'appartement .... "

Repenser à cette scène de mon passé m'extirpa un sourire, et je finis par éclater de rire sans pouvoir m'arrêter alors que les détails me revenaient sous la forme d'images.

" ... hé hé .... je me rappelle sa tête ... ha ha ha ... quand l'huile a pris feu ... Mais le plus drôle, c'est lorsqu'elle s'est mise à hurler ... pffff .... quand j'ai eu la brillante idée de jeter de l'eau dans la poêle .... ha ha .... Elle a du y aller à l'extincteur .... HA HA HA HA HA !!!!! Toute la cuisine était à refaire !!! Et elle n'arrêtait pas de gueuler HA HA HA !!!! Me souviens encore de ses paroles .... T'ES UNE CATASTROPHE A TOI TOUTE SEULE !!! JE T'INTERDIS DE TOUCHER NE SERAIT-CE QU'UN SIMPLE USTENSILE, COMPRIS ??? Et moi qui ne savais plus où me mettre ! HA HA HA HA HA HA HA HA !!!! "

J'étais à présent totalement hilare, à tel point que j'en avais mal au ventre. Je ne réussis à me calmer qu'au bout de plusieurs minutes, durant lesquelles je tentais de reprendre mon souffle tant bien que mal.

" Putain, y avait longtemps que ça m'était plus arrivé ! Et j'avoue que tu n'y est pas étranger. Sans compter que je n'aurais jamais cru qu'un jour, repenser à Alma me ferait rire de cette façon .... "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Ostara (Luna & Karno)   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ostara (Luna & Karno)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
» Luna SnowWolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: La Grande Forêt :: Algherty-