Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Mar 1 Nov - 16:14

Infirmerie de l'Agence Black Cat
16H32
Santa Carla

_____________________________________________________________

Les jours de pluie n'avaient jamais été aussi intense qu'aujourd'hui. On disait, lorsque cela se produisait, que le coeur de la Mère s'emplissait d'une tristesse sans nom face à l’inéluctabilité du destin. Alors, afin de soulager une partie de son âme, elle partageait sa tristesse avec ceux de ce monde. Une théorie étrange mais qui tenait la route si on tenait compte des derniers événements en date.

Mais pleurait-elle exactement? Quelle était la tristesse dont elle était affligée? La folie de l'homme? La fureur des Démons? L'empoisonnement de son propre sang, le Monde Vert de par le franchissement du Rubicon? On pouvait émettre bien des hypothèses mais personne, du moins parmi ceux ayant conscience de son omniscience, ne pouvait nier que cette journée était marquée sous les pleurs de Gaïa.

Bien sûr, certains faisaient avec. D'autres encore, ressentaient cette mélancolie, ce deuil de la Terre, et la partageait avec elle. Un don obscur, difficile à porter, parfois impossible à vivre tant il pouvait déchirer l'âme, lacérer le cœur et détruire à tout jamais les plus fols espoirs d'une minorité utopiste.
Cette affliction, l'étrange créature velue et allongée dans un coin de la pièce, à même le sol, l'avait ressentie pendant ces quelques jours ayant suivi la destruction de la malédiction de Crekston Plain. Un évenement tragique, qui avait achevé de l'abattre après trois jours à veiller au chevet de son protégé, comme certains aimaient à le dire. C'était un Alexander épuisé, en sang et usant de ses dernières forces, qui, ayant franchi le seuil de la porte de l'Agence, s'était écroulé de fatigue devant l'ensemble du personnel. Bien qu'encore conscient, il s'en fallu d'un cheveu qu'il ne sombre à son tour dans le royaume de Morphée.

Ce fût donc sa propre volonté, qui, pendant trois jours, le fit tenir, trop effrayé à l'idée que le jeune homme ne se réveille pas. Il avait assisté à une scène qui avait dépassé l'entendement, déchirant le voile de la réalité et de l'illusion. Il avait assisté, de son regard de loup, à un déferlement de puissance comme il n'en avait jamais vu. 
Une force venue d'au delà de l'existence, plus ancienne encore que cette dernière. Elle avait entendue la supplique des deux guerriers et, dans un élan de miséricorde, avait accordée sa puissance à l'un d'entre eux.....si ce n'est, les deux, afin qu'ils puissent triompher de l'immonde créature. 
L'histoire ne nous dira certainement pas quelle était cette force aussi ancienne que ce monde......mais peut-être que des réponses s'imposeront avec le temps.

______________________________

Depuis maintenant trois jours, Lita et Ophélia se relayaient dans l'infirmerie, prodiguant des soins au jeune homme. Bien entendu, Karno en avait fait de même, bien que ses gestes et sa précision laissaient à désirer, de par l'immense fatigue dont il était affligé. Cela ne rendait que plus difficile encore la tâche des deux femmes. Finalement, sous la pression de la jeune Sanguimancienne, le lycanthrope accepta de prendre un peu de repos, non sans garder un œil sur Sykes, dont beaucoup se demandaient quelle importance, il avait pu avoir auprès du Garou pour qu'il lui manifeste un intérêt aussi profond.

Finalement, c'est après deux jours sans dormir, ni se nourrir, que le Garou perdit en partie conscience, bien qu'il semblait....endormi, allongé à même le sol, comme un chien dans son panier, lové sur lui-même. Seule sa respiration, calme, rythmée mais audible, troublait le silence de l'infirmerie. 

Aujourd'hui, Lita venait de finir son service. Occupée à ranger une bouteille dont une odeur âcre s'échappait, elle ne fit pas attention aux bruits de pas dans le couloir voisin, ni a à la porte qui s'ouvrit doucement, laissant apparaître la silhouette de sa collègue angélique au regard inquiet. Comme depuis 24 heures, les choses n'avaient pas vraiment évoluée. Mais elles ne s'étaient pas non plus dégradées. A vrai dire, elle ne savait pas comment elle devait penser dans une telle situation. 
Voir ce gamin dans le coma n'avait rien de joyeux. Savoir Alexander dans un état proche la rendait plus inquiète encore, sachant que dans une autre pièce, Deimos n'avait toujours pas récupéré de la crise d'émergence qu'il avait subi il y'a quelques semaines.

"Comment vont-ils?"
"Oh, comme d'hab. L'autre sac à puce est plus épuisé qu'autre chose mais c'était l'état du gamin qui me pose problème."
"Que veux tu dire?"
"Sur le plan physique, le petit va mieux.......mais intérieurement, c'est comme si......il refusait de se réveiller. Par contre, en ce qui concerne ses veines noires, j'ignore si ce sont les soins qui les ont faite disparaître ou si c'est parti sans aucune aide. En tout cas, ce que je sais, c'est que ce gamin n'est pas une Crevure. C'est déjà ça."
"Cela n'explique pas le mal dont il semblait affligé."
"Hé, t'es gentille, je suis pas Docteur Queen, à la base. J'ai juste suivi les conseils de Daxius. Pour le reste, faudra que tu lui poses toi-même les questions."
"Et tu ne te poses pas plus de questions que cela?"
"Bien sûr que si, mais dans l'immédiat, le plus important, c'est de les réveiller. J'espère simplement que ce n'est pas aussi grave que l'état de Deimos."
"Toujours pas d'amélioration non plus?"
"Ses blessures ont au moins cicatrisé. Mais au même titre que ce.......Sykes Clémensia, il semble obstiné à nous rejouer la Belle au Bois Dormant. D'ailleurs, je dois aller m'occuper de lui. Je te laisse ces deux-là. Si jamais ca bouge, ce que je doute, préviens moi."

Ophélia acquiesça de la tête sans en dire plus. Lita avait la sale habitude de faire montre d'une légère agressivité dans sa manière de s'exprimer. A vrai dire, pas vraiment de quoi se formaliser mais son franc parlé avait toujours eu pour habitude d’exaspérer l'ange déchue, qui, sentant qu'une dispute pouvait toujours se produire, préférait garder le silence, en se contentant du minimum. Il ne fallu par longtemps pour, une fois qu'elle eut finie, que Lita quitte la pièce pour vaquer à ses autres tâches. 
Une fois seule, Ophélia fit comme elle faisait depuis trois jours. Elle s'approcha d'abord à pas feutrés du Garou, s'agenouillant à ses cotés et lui offrant un regard bienveillant comme elle en avait l'habitude, avant de revenir vers le jeune homme à coté de qui elle prit place.

Une journée de plus à veiller. 
Une journée de plus sans véritable changement et avec une seule question en tête: Que leur était il arrivé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Mer 2 Nov - 11:36




                  



Memories In The Rain





Inconscient…

Tu es inconscient… Tu as utilisé tellement de pouvoir que tu es inconscient… Stupide garçon. Tu pensais pouvoir utiliser une telle puissance sans conséquences… Tu entends des voix au loin. Futile.

Regarde-moi. Regarde-moi, Sykes Clémensia. Tu n'es rien. La bénédiction de Chayton n'était qu'une illusion. Comment un pouvoir venant de quelconques ancêtres pourrait stopper mon pouvoir, venant d'un âge que l'humanité elle-même a voulu oublier ?

Tu n'es rien face à moi. Je prendrai ce qui m'est dû Sykes. Ta vie. Ton monde. Tes amis. Je prendrai tout, Sykes. Tout…


*******************************************************************

Sykes se réveilla, traversé d'une sueur froide. Il sentait, dans ses yeux et ses membres, les Veines d'ombres. Ce cauchemar (ou cette discussion) l'avais tellement effrayé qu'il a activé son pouvoir inconsciemment. Il tenta de se relever doucement. Ses oreilles vrombissaient. Ils n'étendaient rien. Un mal de crâne affreux lui vrillaient le crâne. Il sentit le toucher d'un être vivant. Il tourna lentement la tête. Une jeune femme à la chevelure noire lui faisait face. Elle semblait lui dire des choses, un air inquiet au visage. Sykes ne comprit rien. Un seul nom sortit d'entre ses lèvres, d'une voix fatiguée :

- Alexander…

Le regard de la brune guida le sien. Il découvrit son mentor, en boule, sur le sol, dormant plus ou moins paisiblement. Un sourire douloureux traversa le visage du jeune homme. Ses veinules noires disparurent peu à peu. Il se recoucha lentement et contempla le plafond du bâtiment.

- On a… réussi… Crekston Plain… est libre… Le démon… est… parti…

Sykes retomba inconscient pour se réveiller un temps indéfini plus tard, dans un état bien moins douloureux. Il tourna encore la tête. La belle brune était toujours là. Sans bouger, le Parasité lui demanda, encore fatigué :

- Où sommes-nous ?



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Mer 2 Nov - 16:37

Une main posée sur la sienne, la jeune femme eut une voix calme, douce comme du velours à l'égard du jeune homme. Ce n'était pas rare, lorsqu'une personne était blessée, qu'Ophélia soit celle qui tienne compagnie dans l'infirmerie. Au contrario des autres, qui ne vivaient que pour se battre sans vraiment tisser de liens avec leurs protégés, la jeune ange déchue était celle qui entretenait, avec Amélia, une certaine humanité dans le groupe.

"Vous êtes à l'Agence, en sécurité."

Un léger silence, un mouvement dans le coin d'une pièce et le bruit de la pluie battante contre la fenêtre donnant sur la rue voisine. La journée avait été extrêmement calme et le temps y'était pour quelque chose, provoquant l'annulation d'un marché extérieur. Rien de bien étonnant. Ophélia ne s'en formalisait pas, ceci étant de moindre importance.

"Karno vous a ramené dans un état grave. Vous présentiez d'étranges symptômes que nous n'avions encore jamais vu. Nous avons eu beaucoup de mal à les traiter mais le pire semble écarté pour le moment. Vous avez dormi pendant trois jours."

Crekston Plain avait été mentionné lors des phases délirantes du gamin et lorsque Karno s'était écroulé. La régénération lycanthropique et les quelques potions de Daxius lui eurent permis de récupérer rapidement de ses blessures mais pas de soulager l'immense fatigue dont il était affligé, ce qui expliquait pourquoi il dormait dans un coin de la pièce d'un sommeil presque paisible.

"Vous avez du faire forte impression auprès d'Alexander. Il a veillé sur vous deux jours durant avant de tomber de fatigue à son tour. C'est quelque chose d'assez rare pour ne pas être ignoré."

Les détails sur l'opération manquaient mais une unité fût vite envoyé, dirigée par Daxius en personne afin de constater ce qui avait pu se produire à Crekston Plain. Le rapport rédigé manquait de précisions mais dans son délire, le jeune homme avait parlé d'un puissant démon, d'un exorcisme et d'une bataille violente. 
Les corps des malheureuses victimes de la créature furent retrouvés mais les entités, elles, avaient disparues, ne laissant aucune trace de leur passage.....comme si rien de tout cela ne s'était produit. Les seuls pouvant amener des réponses étaient, en ce moment même, endormis ou trop affaiblis pour en parler.....du moins pour l'instant.

"Cela n'a rien d'étonnant quand on y' pense........Cela a toujours fait parti intégrante de son caractère, malgré les apparences et les rumeurs qu'on lui prête."

Un nouveau silence, une fois de plus, et le bruit des gouttes de pluie qui semblait perdre en intensité. Il avait plu durant ces trois jours durant et il était étrange de noter l'étrange coïncidence qui se déroulait à cet instant, comme si le réveil du jeune homme avait influé sur le climat extérieur. 
Toujours avec un certaine délicatesse, la jeune femme reprit la parole, non sans quitter des yeux le nouveau venu.

"Comment vous sentez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Jeu 10 Nov - 23:01




                  



Memories In The Rain





- Où sommes-nous ?
- Vous êtes à l'Agence, en sécurité.

Le jeune homme regarda autour de lui. En effet, il reconnaissant l'architecture de l'Agence, qu'il avait pu voir dans le Hall. Où Karno l'avait attaqué d'ailleurs. C'est impressionnant. En une mission seulement, Sykes a fini par considérer le loup-garou comme un mentor, un exemple, un mètre… Une figure paternelle quelque part. Pas aussi importante que son Vieux Père. Mais tout de même…

- Karno vous a ramené dans un état grave. Vous présentiez d'étranges symptômes que nous n'avions encore jamais vu. Nous avons eu beaucoup de mal à les traiter mais le pire semble écarté pour le moment.
- Pendant combien ai-je… dormi ?
- Vous avez dormi pendant trois jours.
- Je vois.

Ton regard vint rencontrer la figure velue de Karno. Il semble si paisible. Et si épuisé. Comme toi. En tentant de te relever pour te remettre assis, tu sens tes os et ta peau se tendre. Tu avais pris plus de coups que tu ne le croyais. Tu devais avoir de sales cicatrices sur le dos.

- Vous avez du faire forte impression auprès d'Alexander. Il a veillé sur vous deux jours durant avant de tomber de fatigue à son tour. C'est quelque chose d'assez rare pour ne pas être ignoré.
- Si vous le dites…
- Cela n'a rien d'étonnant quand on y pense… Cela a toujours fait parti intégrante de son caractère, malgré les apparences et les rumeurs qu'on lui prête.

Sykes remarqua que le bruit dans ses oreilles commença à disparaître. Mais il remarqua qu'il ne venait de sa tête. Mais de dehors. La pluie avait cessé.

- Comment vous sentez-vous ?
- J'ai un peu le vertige mais ça va… Et un horrible mal de dos…

Sykes se pencha en avant pour montrer plus facilement son dos à cette infirmière (si elle en était une…). Il sentait son dos douloureux. Certainement que le coup qu'il avait flanqué au démon c'était répercuté sur sa colonne. Il va avoir besoin de temps pour se remettre de ce coup. A ne réutiliser qu'en cas d'urgence.

- Qui êtes-vous exactement ? L'infirmière de l'Agence ?

Sykes écouta la réponse de la brune et reprit :

- Allez vous occupez de lui, s'il vous plaît. C'est grâce à lui que je suis encore en vie… Et moi-même… Occupez-vous de lui. Je dois juste me reposer mais Karno à essuyer des coups pour moi. S'il vous plaît.

Il y avait un grand respect dans la voix du jeune homme. Il voulait que Karno aille mieux. Il voulait lui parler. Il avait encore des questions… Et beaucoup d'inquiètude.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Sam 12 Nov - 6:19

La sollicitude du jeune homme en était admirable, touchante, même, lorsqu'il montra des signes d'inquiétudes vis à vis du lycanthrope qui semblait toujours aussi profondément ancré dans son sommeil. Celle qui avait été vue comme une infirmière reprit assez vite la parole, non sans avoir examiné les quelques plaies dans le dos du jeune homme. Elles semblaient moins impressionnantes qu'avant mais le restaient encore assez pour qu'une longue période de repos lui soit assignée.

"Ne t'inquiète pas pour lui. Il est pleinement guéri sur le plan physique. Les soins que nous lui avons apporté et la régénération lycanthropique lui ont permis de se remettre de ses blessures très rapidement. Par contre, tu as encore besoin de repos. Tes blessures sont encore vives et des gestes brusques pourraient les rouvrir."

Les ronflements de la créature étaient à peine perceptibles, bercés par les quelques gouttes de pluie s'écrasant sur la fenêtre. Dehors, la pluie semblait connaitre une accalmie bienvenue.

"Quant à moi, je suis une chasseuse, tout comme Karno. On m'appelle Ophélia. Mais tu a vu juste: Je m'occupe aussi des blessés en tant qu'assistante de Daxius quand je ne suis pas sur le terrain."

Si la jeune femme était, comme elle le disait, une chasseuse, son apparence ne laissait rien de cela transparaitre. De ce fait, elle contrastait même totalement avec l'étrange monstre qui dormait dans un coin de la pièce. Sur cette comparaison, pas difficile de dire bien des choses bien que sans la présence même de Karno, on pouvait aisément deviner que malgré ses dires, Ophélia était loin d'être une combattant aguerrie. Il lui manquait bien des traits de caractères qu'elle ne partageait pas avec son coéquipier lycan ou encore, les quelques autres employés de l'Agence. Rien d'étonnant pour une Ange tombée du Ciel.

Un léger mouvement pouvait être perçu à l'oreille de chacun. A la fin même de la phrase de la jeune femme, le Garou avait remué une de ses pattes, de manière vive, rapide, mais limité, comme si il semblait être en train de rêver. Un étrange spectacle qu'on ne pouvait pas voir tous les jours, quand on savait sur les loup-garous, le peu qu'on avait appris d'eux dans les films et les quelques œuvres de fiction. 
Un Garou pouvait il rêver? Il semblerait bien que oui.

La question était: De quoi rêvait il à cet instant?

"Si cela peut te rassurer, je peux le réveiller." dit-elle, toujours avec cette douceur caractéristique de ses origines dans sa voix. A ses paroles, elle joignit les gestes, s'approchant aussi tranquillement du loup-garou qu'elle le pouvait. Ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait trouver un Lupus en sommeil.....et encore moins, se retrouver à l'extirper de son sommeil. A ce jour, Ophélia était la seule capable de procéder sans risquer de se faire attaquer, ou du moins, d'y laisser une partie d'elle-même.
A présent accroupie devant le combattant endormi, elle posa sa main droite sur le visage de celui-ci, quelque part entre le front et la crinière de ce dernier, lui chuchotant quelque chose à l'oreille.

Il ne fallut que quelques secondes pour qu'enfin.......la créature réagisse.

____________________________________
HJ: Karno, tu es maintenant autorisé à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Sam 26 Nov - 17:26




                  



Memories In The Rain





- Allez vous occupez de lui, s'il vous plaît. C'est grâce à lui que je suis encore en vie… Et moi-même… Occupez-vous de lui. Je dois juste me reposer mais Karno à essuyer des coups pour moi. S'il vous plaît.

Il y avait un grand respect dans la voix du jeune homme. Il voulait que Karno aille mieux. Il voulait lui parler. Il avait encore des questions… Et beaucoup d’inquiétude. En réponse, l'infirmière continua d'inspecter le dos du jeune homme. Déjà qu'il était criblé de cicatrices de tout type, de nouvelles étaient présentes mais elles semblaient déjà avoir guéri… Et cela n'irait que mieux si Sykes évitait de faire quelque chose d'idiot dans les jours qui viennent…

- Ne t'inquiète pas pour lui. Il est pleinement guéri sur le plan physique. Les soins que nous lui avons apporté et la régénération lycanthropique lui ont permis de se remettre de ses blessures très rapidement. Par contre, tu as encore besoin de repos. Tes blessures sont encore vives et des gestes brusques pourraient les rouvrir. Quant à moi, je suis une chasseuse, tout comme Karno. On m'appelle Ophélia. Mais tu as vu juste : je m'occupe aussi des blessés en tant qu'assistante de Daxius quand je ne suis pas sur le terrain.
- Ah… Je vois.

Sykes fut étonné qu'une femme si gracile soit envoyé sur le terrain. Il avait encore plus de mal à l'imaginer en première ligne mais il ignorait les modalités de ce détail. Il supposait que Daxius devait être le médecin en chef de l'Agence. Le jeune homme se rallongea en pensant à tous les membres dont il ignorait l'existence dans l'Agence Black Cat. Certains devaient être aussi étranges et spéciaux que lui-même. Mais les autres… Il n'y a certainement pas que de fies guerriers non-humains dans cette agence. Des gens plus ou moins normaux devaient être dans le lot…

- Si cela peut te rassurer, je peux le réveiller.
- Hein… Euh, oui. S'il vous plaît.

Sykes admira son mentor reprendre vie. Il lui sourit et soupira, soulagé de voir qu'il réagissait aux chuchotements de la jeune femme. Il ne dit rien et attendit qu'il soit réveillé et étiré pour lui poser des questions.

- Bonjour Alexander. Bien dormi ?

Il rigola à la vue du lycanthrope en plein réveil, ce qui lui causa une crise de douleur dans le dos. Étant torse nu, l'infirmière et Karno virent des veinules noires apparaître au niveau du cœur de Sykes, s'étendre sur un rayon d'une dizaine de centimètres, puis disparaître aussitôt. Cela n'était pas normal… Surtout pour quelqu'un ne connaissant pas la créature que possède le jeune homme en son sein.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Mar 29 Nov - 1:10

De quoi sont fait les rêves d'un lycanthrope? Une question que bien des gens se sont posés entre eux, laissant leur esprit vagabonder aux pensées les plus fantasques, les plus illogiques même tant ce mystère, si insignifiant sur le départ, avait su prendre une certaine ampleur dans le milieu surnaturel. Une question qu'on pouvait bien entendu, poser à tort ou à raison pour d'autres créatures, qu'elles soient issus du clans des démons, des anges ou encore, des vampires.

La question la plus sensée, à cet instant aurait été la suivante: De quoi étaient fait les rêves de Karno Alexander? 
Des souvenirs fragmentés, dispersés par le temps? Des désirs enfouis jusqu'aux fantasmes les plus fous? De visions aussi cauchemardesques que la réalité cachée de cet univers? D'aucuns disaient que les nuits d'Alexander étaient souvent agitées, peuplées de visions de cendres, de ruines et de cadavres, jonchant le sol terreux d'un village n'étant plus qu'aujourd'hui qu'une anecdote d'un passé lointain, oublié, balayé par un présent dont on disait qu'il ne voulait pas. Il n'était alors pas rare d'assister à un réveil aussi brutal qu'inattendu et souvent fatal pour le mobilier présent dans la pièce.

Une solution fût fort heureusement, vite trouvée.

La suite de la scène pouvait être sujette à sourire, à en rire, même, car les premiers mouvements du Garou furent perceptibles au niveau de ses oreilles, qui eurent un mouvement furtif et rapide. Le second fût, lui visible au niveau des paupières, légèrement tremblantes, jusqu'à ce qu'enfin, un œil puisse être entrevu, suivi de l'autre. Un réveil calme mais peu commun, alors que la jeune femme recula afin de laisser la puissante créature se relever.
Voir un être humain se réveiller était une chose banale, mais le réveil d'un lycan était un spectacle dont peu pouvaient se targuer d'y avoir assisté. En ce qui concernait Alexander, il n'était pas difficile de voir un petit sourire se dessiner en coin lorsque celui-ci se réveillait à la manière des humains, presque par mimétisme, en étirant très fortement et exagérément ses membres. D'ailleurs, c'est la réaction qu'eut le jeune homme en n'omettant pas de le saluer, presque sur le point d'en rire.

Et c'est ce qui arriva, d'ailleurs, sous le regard un peu embrumé d'un Karno encore dans les vapes. L'histoire aurait pu en rester là et s'ensuivre par des salutations de la part du gardien loup mais un événement, aussi fulgurant qu'imprévisible vint entacher ce qui aurait pu s'apparenter à une scène de retrouvailles amicales.

La Chasseuse recula de quelques pas à la vue des veinules noires du jeune homme et à sa vue surprise, il était clair qu'elle ne s'attendait pas à une telle réaction de sa part. Fort heureusement, le phénomène ne dura pas plus de quelques secondes et tous en étaient quitte pour une bonne frousse. Un seul geste de la main envers la jeune femme calma définitivement celle-ci.

"Ophélia..........laisse nous, s'il te plait. Je gérerai....et pas un mot à qui que ce soit."

Sans un mot de plus, celle-ci quitta la pièce. Pas de discussion, pas de refus ou d'ordre contesté. C'était ainsi que les choses fonctionnaient ici. Un soldat qui ne cherche point à s'imposer face à son leader.
Une fois la porte refermée et assuré, par les bruits de pas s'éloignant progressivement  dans le couloir, que la traqueuse était bien partie ailleurs, le garou reprit la parole, un ton peu rassuré dans sa voix.

"Mes nuits sont peu intéressantes mais dans l'état actuel des choses, je dirais que je n'ai pas si mal dormi. Je t'en remercie."

Un silence bref, à peine entrecoupé par la respiration lente et synchronisé du dirigeant de l'Agence. Celui-ci avait à présent bien du mal à quitter des yeux le jeune Sykes et en particulier, la zone dont s'étaient extraites les veinules noires caractéristiques de son inhumanité.

"Il peut toujours tenter........mais il ne parviendra à rien. Soit sans crainte. Daxius y'a veillé. Mais dans ton état, il peut encore se frayer un chemin, aussi infime et difficile soit-il. Ménage toi, s'il te plait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)   Aujourd'hui à 9:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Memories in the Rain (Epilogue) / (Sykes Clémensia / Karno Alexander)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Rain Maniko
» Kit pour Zack Sykes.
» The Best Memories With Memories
» Epilogue Sith [Groupe des "alliés" de Darth Sinya]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: Le Centre Ville :: Agence Black Cat-