City of the Dead (PV Luna) - Page 2
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 City of the Dead (PV Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Ven 31 Juil - 22:59

Karno confirma mes dires, à savoir sa participation à la mort de Nomak, en me gratifiant des détails sordides de son exécution. Ses paroles suivantes ne furent guère rassurantes, bien que je me doutais déjà que ce ne serait pas une partie de plaisir. Mais hors de question que je me dégonfle, ce n'était pas dans mes habitudes de passer pour une lâche, et je ne m'appelais pas "Derek". Si je prenais la fuite, je ne vaudrais pas mieux que ce furoncle.

Le Lycan n'eut pas le loisir d'enchaîner qu'un vacarme assourdissant retentit, nous attirant tous au-dehors pour en déterminer l'origine. L'hôtel de ville venait d'exploser, et fut suivi par une autre déflagration, accompagnés de hurlements et de flammes si hautes qu'elles illuminaient le ciel. Vingt minutes plus tard, je me retrouvais à placer une charge d'explosifs dans l'une des nombreuses carcasses de voitures qui jouxtaient les rues, avant de mettre en position derrière une mitrailleuse. Et comme les fois précédentes, je me retrouvais à nouveau en compagnie de Karno, lequel m'avoua qu'il appréciait ma présence par des mots détournés. Je l'écoutais me poser une énième question, et le laissait me parler brièvement de sa compagne avant de lui répondre.

" Une forte personnalité ... ce que tu en as dit me rappelle un peu Alma. Elle aussi n'hésitait pas à faire face aux Vampires. Elle se montrait intransigeante lorsqu'elle me formait au combat, mais je ne lui en jamais tenu rigueur, bien au contraire. Je l'ai rencontré trois ans après ma ... transformation, alors que je me nourrissais sur un sale type qui rackettait des gosses. Alma ne s'est jamais permise d'ôter la vie à des humains, même quand ceux-ci étaient des pourritures ... c'était d'ailleurs un sujet de dispute entre nous. A mes yeux, ils ne méritaient pas de vivre ... mais avec le recul, je me dis que j'aurais sans doute mieux fait de l'écouter. Au moins, je sais ce qui m'attends si je venais à mourir ... "

Tout en parlant, une image récurrente apparut dans mon esprit, qui me visitait régulièrement dans mes rêves. Je revis Alma, gisant sans vie les yeux grands ouverts, tandis que la silhouette de Cassandra Raven se dressait au-dessus d'elle, éclatant d'un rire sinistre. Je m'efforçais de chasser cette scène, et détournais la tête en m'essuyant les yeux, alors que les larmes menaçaient de couler.

" Désolée ... les mauvais souvenirs qui refont surface ... "

Je me tus quelques instants, le temps que ma colère naissante s'apaise enfin, et tentait ensuite de changer de sujet, tout en sortant une cigarette que j'allumais aussitôt, dans le but de calmer la tension qui s'était accumulée depuis le début de cette soirée mouvementée.

" Si l'odeur te gêne, j'éteindrais. A propos, comment as tu rencontré ta compagne, si ce n'est pas indiscret ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mer 5 Aoû - 2:49

_________________________
Pendant ce temps, à l'intérieur

L'état du chef de l'Agence ne semblait pas s'améliorer malgré les soins apportés par le puissant sorcier et guérisseur. Ce dernier, visiblement peu à l'aise, œuvrait afin d'éviter un drame. Il avait longuement réciter des formules dont il était l'un des rares à maîtriser, administré des potions dont il avait le secret, mais rien ne semblait calmer la fièvre folle qui s'emparait du chasseur.
La jeune élémentaliste à l'épée d'argent était à ses côtés pour l'épauler mais rien ne semblait vraiment simple. De plus, Daxius avait encore en travers la présence de cette suceuse de sang parmi le groupe. Oh bien sûr, les dernières arrivées n'y étaient pour rien mais une fois que Deimos irait mieux, il aurait des comptes à rendre.

"L'autre prend progressivement le dessus. Nom d'un chien, qu'est il arrivé pour qu'il se retrouve dans cet état?"
"Demande au lycan. Aux dernières nouvelles, c'est lui qui commandait l'opération."
"Vous jouez à un jeu dangereux. Priez pour que je parvienne à le ramener à nous....car qui sait ce qui arrivera sinon."


Alana ne répondit rien. Qu'y avait il à répondre dans une telle situation? De plus, une réponse pouvait amener un sermon tant sa réflexion aurait été mal placée. Ainsi, elle garda le silence, non sans lancer un regard lourd d'appréhension à l'égard du guérisseur. Il fallait prier pour qu'il parvienne une fois de plus à contenir cette fièvre démoniaque.

"Et pour les autres?"
"Inutile de les inquiéter davantage. Par contre, j'aimerai savoir depuis quand Deimos se balade avec une suceuse de sang dans son équipe."

Et une fois de plus, ce fût le silence de la part de la jeune sorcière. La présence de la dunpeal n'augurait rien de bon et la sorcière se garda bien de dire à l'homme qui était à côté d'elle que le lycan semblait apprécier la nouvelle venue. Cela risquait d'attiser le feu de sa colère et personne n'avait besoin de cela pour le moment. Les comptes se régleraient une fois que tout le monde serait revenu à Santa Carla et en sécurité.

"Peu importe......mais on en reparlera. Sois en certaine."

____________________________________________________________________
Pendant ce temps, dans la rue.

Karno et Luna semblaient plutôt bien s'entendre. Il fallait dire que le partage de quelques traumatismes pouvait rapprocher des êtres, même si il fallait reconnaître qu'ils esquivaient tout deux les détails, se contentant du minimum. Ils semblait y avoir comme une sorte de respect mutuel entre les deux créatures, ce qui était assez inattendu de la part du lycan, à qui on reprochait souvent un manque de respect évident à l'égard de ses alliés. Alors le voir en pleine discussion avec une petite nouvelle, cela avait de quoi surprendre, surtout qu'il écoutait chacune de ses paroles.

Karno n'avait pas pu s’empêcher de faire une révélation rapide sur la femme qu'il avait autrefois aimé, en la décrivant notamment comme une guerrière très puissante comme en attestait son titre mais il se garda bien de dire qu'elle exécrait la violence plus qu'autre chose. Kara prônait avant tout le paix et l'union entre les peuples et espérait souvent voir un âge d'or s'ouvrir entre les humains, les lycans et de nombreuses autres créatures. Malheureusement, ses rêves volaient souvent en éclat, faisant alors resurgir ce qu'il y'avait de pire en elle.

Luna n'avait pas à le savoir. Elle en savait assez et sa révélation sur Alma était suffisante. Kara et Alma semblaient animées par des principes, choses dont Luna et Karno faisaient souvent abstraction. Le lycan avait souvent subi les foudres de son chef lorsqu'il s'en prenait parfois à certains humains récalcitrants. Plutôt hypocrite pour un ancien Seigneur de Guerre bien que, depuis son arrivée à Santa Carla, Deimos avait toujours respecté ses propres règles avec honneur en disant que tuer n'était pas une nécessite.
C'était juste un putain d'euphémisme pour dire qu'il avait une laisse profondément enfoncée dans le cul depuis son alliance avec le Sorcier Suprême, ce dernier défendant ardemment l'humanité qui, bien souvent, ne méritait pas autant de protection.

C'était aussi un peu le cas de Karno au final. Accepter de bosser à l'Agence l'obligeait à faire des concessions et il y'a de nombreux humains à qui il souhaitait arracher les entrailles pour leur faire ensuite avaler. Il comprenait aisément le ressenti de la jeune femme.

Cette dernière, après un long silence que le lycan se refusa de troubler, sortit de sa poche une cigarette qu'elle alluma, en ayant toutefois la décence  d'offrir le choix au lycan de subir ou non ses effluves. Dans un temps premier comme les nombres, peut-être aurait il demandé d'écraser cette dernière car cela perturbait grandement son odorat mais il la laissa fumer, sans en dire plus, portant à nouveau son regard dans la rue. Toutefois, une nouvelle question vint à ses oreilles. Peu indiscrète, Karno accepta d'y répondre.

"Quand j'ai pris la place de mon père, j'ai passé 10 ans à tenter d'unifier de nombreux clans. 16 clans qui se détestaient. Cela n'a pas été facile mais c'est là que j'ai rencontré Kara. Elle était la fille du chef de clan des Red Shadows, le deuxième clan le plus puissant après le mien. Un jour, alors que nous nous baladions dans la foret, nous avons été attaqué par un puissant groupe de démons que nous avons eu du mal à repousser. C'est grâce à cela que nous sommes parvenus à réunir tout le monde......parce qu'on leur a dit que si nous n'acceptions pas de nous unifier pour combattre ces menaces, alors nous allions tous mourir......et c'était la vérité. Kara, de son coté, avait convaincu son père d'accepter ma requête. Depuis, notre relation s'est......intensifiée."

Un bruit au fond de la rue attira son attention, l'obligeant à couper court. Ses mains se crispèrent sur les poignets de la sulfateuse, enclenchant ainsi le mécanisme de rotation alors que son regard parcourait les moindre détails qui pourraient apparaitre.

"La suite un autre jour.........car je crois qu'on a de la visite."

Une longue minute, et un silence à peine troublé par le mécanisme de la gatling. Sur ses gardes, le lycanthrope ne pouvait plus faire autre chose que se concentrer sur une potentielle apparition. Ses pattes moites tremblaient à peine mais cela trahissait sa nervosité évidente. Pas de la peur mais autre chose, comme un mélange d'excitation et d'appréhension.
Mais rien ne vint......et il se passa encore deux bonnes minutes jusqu'à ce que le lycan relache son emprise sur l'arme, dont le canon cessa sa rotation.

"Fausse alerte, j'ai cru voir quel..."

Le lycan ne termina pas sa phrase qu'une violente explosion secoua tout le quartier, emportant un nouvel immeuble dont les morceaux vinrent s'écraser non loin des grilles du commissariat...et cette fois, les hurlements se firent plus violents, plus proche, au même titre que ces nombreuses ombres qui leurs foncaient dessus, armes à la main. Leurs formes peu éclairées et entourés d'un spectre de nuit, laissaient progressivement apparaître des figures au teint blafard, dotés d'armes étranges mais à la physiologie humaine. Cette fois, le lycan se jeta sur son arme et enclencha le mécanisme, ouvrant le feu immédiatement sur ses ennemis. 

Les premiers pièges explosèrent aussitôt, emportant des groupes de 10, voire, 15 individus, mais cela ne les empêcherait pas d'avancer. 

"ON LES DEGOMME!!!"


_____________________________________________
NOUVELLE ENTREE DE CREATURE DANS LE LIBRIUS EX BESTIALIS:





Les Possédés




Alignement: Mauvais
Type de créatures: Damnés
Points forts: Attaquent à plusieurs. Bonne endurance. Dénués de toute humanité ce qui les rends plus agressifs, plus violents.
Points faibles: Sensibles aux armes blanches, armes à feu et à la magie.

Informations non disponibles pour le moment.
Extermination requise.


      Avatar 200*600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mer 2 Sep - 18:20

J'écoutais le Lycan d'une oreille distraite, restant attentive aux bruits de la nuit, tout en continuant de fumer. Si l'odeur le dérangeait, il ne m'en fit pas part. Sa nervosité était flagrante, au point qu'il crut que l'ennemi venait de faire son apparition. C'en était limite agaçant, et j'allais lui dire de se détendre quand les choses sérieuses commencèrent enfin. Une explosion, suivie de la venue de créatures qui se ruaient vers nous, armées d'objets rudimentaires en tout genre, telles que des battes ou des barres de fer.

Jetant mon mégot, je me plaçais derrière l'une des mitrailleuses et arrosais de plomb nos assaillants, malgré quelques difficultés dues au recul. Leur nombre avait de quoi inquiéter ; pas moins de quatre cent individus se déployaient dans les rues. Et comme si ça ne suffisait pas, les charges ne réagirent pas au passage de ces monstres ... Je ne me laissais pas démonter pour autant et m'occupais d'amorcer les explosifs en quatre tirs bien placés sur les voitures piégées. Méthode qui se révéla très efficace en éliminant les trois quarts de camp adverse. Et autant dire que leurs façons de mourir n'était pas naturelle ; quand ils ne brûlaient pas, c'était pour tomber en poussière ou bien exploser. Supprimer le reste fut un jeu d'enfant ; avec Lita et Albrecht postés sur le toit, Ophelia dans les airs à jouer les archères et moi et Karno derrière nos mitrailleuses, il ne nous fallut pas longtemps pour en venir à bout. Aucun doute, la victoire était assurée !

" Oh merde ...."

Leçon à retenir, ne jamais, JAMAIS, crier victoire trop vite ... car ce que nous venions d'affronter n'était qu'un avant-goût. Une deuxième vague déferla droit sur nous et contrairement aux précédents, ils étaient dix fois plus nombreux, et nous étions bientôt à court de munitions. Je me tournais vers Karno, incapable de cacher mon désespoir devant la situation.

" On fait quoi maintenant ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Jeu 3 Sep - 1:14

Une attaque rapide, violente et sanglante venait d'avoir lieue mais elle avait tourné en la faveur du groupe qui avait répliqué avec un armement conséquent, rependant sang et tripes sur le macadam de San Antonio. Bien qu'ils aient été surpris par la désactivation des capteurs des explosifs, la jeune femme ne s'était pas laissée démonter par le problème et l'avait résolu à sa manière.

Mais si l'action de Luna, combinée à la force de frappe des autres tireurs avait suffit à détruire la première vague, la seconde, elle, allait poser plus de problèmes alors que leur nombre impressionnant se profila, sortant des ténèbres pour se ruer en leur direction, arme à la main. Si Lita et Albrecht continuaient d'ouvrir le feu pour couvrir vainement leurs amis, Luna et Karno, eux, n'eurent pas d'autre choix que d'abandonner leur poste, conscients qu'il ne leur restait plus assez de munitions pour contrer cette menace, tout comme ils seraient vite submergés par le nombre d'ennemis.

"LUNA, ON DÉGAGE. OPHELIA, EMMÈNE LA!"

A ses paroles, le puissant loup-garou prit appui sur ses pattes pour se ruer vers une immense carcasse de voiture qui trônait dans la rue, laissant l'Ange piquer en direction de la semi-vampire pour l'emmener en direction du toit. Albrecht, lui, venait d'avertir Daxius et les autres du danger qui se dirigeait vers eux. Dans quelques minutes, ils ne tarderaient pas à enfoncer la grande porte pour se ruer à l'intérieur. La voiture, une immense Chrysler tout terrain gris metal serait le dernier cadeau de Karno à l'encontre de ses ennemis et c'est, non sans mal qu'il empoigna cette dernière par la partie avante. Un bruit de metal déchiré se fit entendre, permettant à la créature lycanthrope d'avoir l'accroche necessaire. Il n'avait plus beaucoup de temps et son lancer en serait affecté, manque d'élan. Pourtant, dans un hurlement bestial, la créature commenca à effectuer un premier tour sur elle-même, suivi d'un deuxième......puis d'un dernier alors qu'il lacha prise pour lancer l'immense voiture en direction du groupe.

Tel un immense rocher de pierre, le véhicule chamboula le groupe ennemi, écrasant certains et propulsant d'autres dans les airs. La Chrysler faisait des ravages dans les rangs ennemis et à peine stoppé dans son élan, cette dernière fût victime d'un tir au réservoir effectué par la jeune sanguimancienne, ce qui en résulta une nouvelle explosion, faisant d'autres victimes encore. Cet acte allait laisser le temps au loup-garou d'escalader la grande façade du bâtiment pour rejoindre ses compagnons sur le toit. A peine arrivé, Daxius fit son apparition suivi de quelques autres personnes qui accompagnaient tout le groupe.......avec Derek en fin de queue. Ce dernier n'avait d'ailleurs pas l'air ravi de la tournure de la situation mais décida, dans un élan de sagesse, de s'abstenir de tout commentaire.

"Où est Deimos?"

Daxius eut, pendant un instant, l'air gêné par la réplique du lycan. Il devait pourtant donner une réponse et c'est d'une parole en partie coupable qu'il s'exprima.

"..........Il est resté en bas......."

Tous tournèrent les regards vers le Sorcier Suprême et dans un élan de rage, ce fût la Sanguimancienne qui se jeta vers lui, furieuse d'entendre de telles paroles sortir de la bouche de celui qui se revendiquait comme étant un ami. Les paroles de ce dernier avaient résonnés comme le glas de la trahison et cela, elle ne pouvait le supporter. Les injures fusèrent et Karno fût le premier à s'interposer afin que Lita ne tente pas de mettre en miettes le Sorcier. Ce dernier, pourtant capable de se défendre, n'en fit rien, tentant de s'exprimer mais la jeune femme ne lui laissa pas le temps.

Rebecca, quant à elle, observait de sa position la meute de fou furieux qui semblaient avoir des soucis à entrer dans la cour du poste de police, comme si ils semblaient se heurter à quelque chose. L'un d'eux tenta de se frayer un chemin mais alors qu'il s’apprêta à franchir le seuil de la grille, son corps fût soulevé et instantanément désintégré, ne laissant derrière lui qu'une pincé de poussière flottant et se mélangeant dans les airs. Quoi que ce soit, cela effraya les autres créatures qui se mirent aussitôt à reculer. La vérité se fit bien vite comprendre: Si Daxius avait laissé Deimos en bas, c'est parce qu'il savait qu'il ne risquait plus rien pour les quelques heures à venir..

"Ils ne peuvent pas passer. Venez voir."

Les quelques mots de la vieille dame permirent bien vite de laisser la tension retomber. Tous regardèrent en sa direction avant de se rapprocher du bord afin de constater la vérité. Un autre des fous furieux tenta une nouvelle approche et comme son camarade, il fût désintégré à l'instant même où il posa le pied au delà de la grille d'entrée. Un léger sourire se profila sur les lèvres du vieux sorcier, satisfait que son petit sort de zone soit fonctionnel bien que optimisé pour une longue durée. Voilà pourquoi il avait laissé Deimos en bas. Ce dernier n'était pas en état d'être déplacé alors qu'il était en sécurité pour le moment. 

"Daxius.......c'est toi qui a fait ça?"

Le puissant sorcier acquiesça d'un hochement de tête positif. Il avait comme toujours, plusieurs coups d'avance.

"C'est un sort de zone simple mais efficace. Toutefois, il ne durera pas et quand il s'en apercevront......hé bien, il faudra prier pour être parti avant."

Il y'avait toujours ce calme effrayant dans ses paroles. Une maîtrise angoissante qui vous remettait les pendules à l'heure. Il était comme l'eau qui dort. Calme mais redoutablement puissant et efficace. Certains le comparaient à une tempete destructrice lorsqu'il se laissait aller à ses penchants les plus sombres mais fort heureusement, c'était quelque chose de rare.

"Parti avant? Tu plaisantes? On ne peut pas laisser ces choses en vie."
"Je n'ai pas dit le contraire.
"Et tu sais qu'ils risquent fort de venir à Santa Carla si on ne les arrête pas ici?
"Oui."
"Oh, je connais ce ton. Ca, c'est le ton "J'ai un plan", n'est ce pas?"
"Oui. Ce qu'ils ont fait n'était qu'un coup de semonce de leur part, mais nous leur en avons offert un aussi. Cela va nous donner le temps de réorganiser notre défense mais aussi notre fuite jusqu'à la périphérie de la ville."
"Fuir?? Tu n'y...."
'Laisse moi finir."

Cette fois-ci, Daxius se tourna vers l'ensemble du groupe ainsi que les quelques survivants humains. Le plan était simple: Sortir de la ville mais pas sans laisser un cadeau d'adieu à leurs amis. Et pour cela, Daxius avait un plan qui allait laisser une trace impérissable dans le secteur.

"Nous ne pouvons pas laisser ces monstres en vie, c'est un fait, mais nous devons aussi préparer un nouveau moyen de fuite. Je pourrais ouvrir un vortex pour nous faire partir loin mais nous sommes trop nombreux et je crains de ne pas avoir la force nécessaire pour tous nous sortir de ce guépier."
"Alors tu veux faire quoi?"
"Diviser le groupe pour mieux optimiser nos chances de survies."
"Ne devrions nous pas rester ensemble pour espérer survivre?"
"Dans les faits, oui......mais dans la situation actuelle, non. J'ai pu stabiliser l'état de Deimos, ce qui va me laisser le temps de préparer un cadeau d'adieu pour nos amis. Le genre dont il ne faudra pas être proche quand ca se mettra en route."
"Et nous dans tout cela?"
"Les monstres ne nous attaqueront plus pour le moment ce qui vous laissera le temps de travailler aux taches que je vais vous assigner. Il y'a un bus dans le souterrain qui débouche dans l'arrière cour. Il sert habituellement pour le transport des prisonniers mais il sera notre moyen de sortie. Alana, Albrecht et Ophélia, vous allez emmener les survivants et ensemble, vous allez le renforcer. Utilisez ce que vous pouvez mais vous allez devoir en faire une machine de guerre. Lita, toi, tu t'occuperas de réunir les armes restantes et de les amener au sous-sol. Karno et Derek, vous......."

Le Sorcier ne terminera jamais sa phrase alors que, sous les yeux hébétés de tous, le petit escroc se jeta en direction de la jeune Luna, certainement dans le but avoué de lui faire payer les coups de tout à l'heure. En fait, il voulait profiter du fait que tout le monde avait le dos tourné pour faire une petite surprise à sa façon en faisant usage d'une petite fiole d'eau bénite qu'il se gardait sous le coude, en cas de soucis. Une précaution utile quand on avait soi-même courroucé une reine vampires des plus acariâtres.

"A la tienne, petite conne!!!!"

L'escroc avait balancé sa réplique sur un ton volontairement moqueur, se doutant bien de ce qui risquait d'arriver à la jeune femme. Comme n'importe quelle autre suceuse de sang, elle allait se tenir le visage et hurler à la mort en imaginant que l'apposition de ses mains sur sa tête stopperait les brûlures. Il imaginait déjà avec délectation le spectacle auquel il allait assister......mais quelle ne fût pas sa surprise en constatant qu'il ne se passait rien.

Son visage exprima non plus la moquerie mais un mélange entre surprise et peur en constatant deux évidences: Le contenu de la fiole semblait inefficace....ce qui était inhabituel quand on balançait cela à la face d'un vampire. Et deuxièmement, il se doutait maintenant qu'une nouvelle raclée n'allait pas tarder à lui tomber sur le râble. Son regard se posa sur la petite fiole vide qu'il tenait dans sa main droite, le tout de manière très désappointée.

Les paroles qu'il eut à ce moment-ci ne semblèrent pas adressée à ceux qui l'entouraient mais plutôt à lui-même, comme pour confirmer la surprise totale par laquelle il était salement envahie.

"Oh merde.....ça fonctionne en général!"

Un sourire malsain se dessina sur le visage du lycan, contant de voir que le pauvre Derek allait se prendre une nouvelle volée des plus....douloureuses. Il avait déjà eu l'occasion de constater à quel point la jeune femme pouvait se révéler salement virulente en cas de provocation et cela lui avait plu. il en ressentit encore des frissons rien que d'y penser et le fait que cela risquait fort de se reproduire dans les quelques secondes qui allaient suivre renforçait l'expression malsaine sur sa gueule. Si les lycans avaient, en général, bien du mal à se montrer expressif, Karno, lui, semblait parfaitement y'arriver.

"Prêt pour une nouvelle raclée, Derek?"
"Oh non!!"
"Oh si!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Jeu 3 Sep - 23:52

Suite à la réponse de Karno, je n'eus pas le temps de rétorquer que je pouvais me débrouiller que déjà Ophelia me saisissait par la taille avant de s'élancer dans les airs pour me déposer sur le toit. Bien que je n'eus guère apprécié, je préférais ne rien dire là-dessus et me contentait d'aller voir comment le Lycan s'en sortait face à la horde. Il fallait reconnaître qu'il ne manquait pas d'originalité dans ses attaques ; après avoir terrassé une araignée géante avec un feu de circulation, voilà maintenant qu'il était en train de faire tournoyer un pick-up avant de le balancer contre les monstres. Autant dire que le spectacle en valait la chandelle. Mais malgré sa force colossale, Karno n'était pas de taille face au nombre et se dépêcha ensuite de nous rejoindre, en même temps que le reste du groupe. Enfin, le reste, c'était vite dit, car Deimos manquait à l'appel, lequel était resté en bas d'après les dires de Daxius.

Bien évidemment, la réponse du Sorcier ne plut pas à certains, Lita la première, qui ne se priva pour l'engueuler. Et niveau injure, elle avait de la ressource ! De mon côté, j'observais la scène les bras croisés, puis levais les yeux au ciel en soupirant. Vraiment pathétique ... l'ennemi était à nos portes, et tout ce que les membres de l'Agence trouvaient à faire, c'était de se chamailler ... Autant dire qu'on n'était pas sorti de l'auberge. Au bout de quelques minutes, toute cette joyeuse camaraderie prit fin lorsque Rebecca les interrompit en leur faisant part de ce qui se passait en bas. Je m'approchais du bord à l'instar des autres, et contemplais nos adversaires tenter de franchir en vain les portes du commissariat. Un sort de Daxius, de ce que j'entendis ... Cela aurait du me réjouir, mais je ne voulais pas me faire d'illusions. En effet, l'enchantement ne tiendrait pas longtemps, et tôt ou tard, les créatures finiraient par entrer, ça ne faisait aucun doute ...

Sentant la nervosité me gagner, je portais une énième cigarette à mes lèvres tout en écoutant Daxius nous exposer son idée quant à la marche à suivre. Attentive à ses paroles, je ne pris pas garde à Derek, qui en profita pour se faire à nouveau remarquer. De l'eau bénite atterrit sur mon visage, éteignant au passage mon mégot. Dommage pour lui, c'était inefficace .... Karno semblait bien s'amuser de la situation, apparemment ravi à l'idée que ce merdeux allait passer un sale quart d'heure. Je gardais toutefois un visage impassible en m'approchant vers lui.

" Je passe pour cette fois ... "

Bien sûr, je ne pensais pas un mot de ce que je disais, et j'attendis de voir le visage de Derek exprimer du soulagement pour lui foutre une branlée.

" Je m'étais déjà lavée, connard !!! "

Après lui avoir balancé mon pied dans ses parties, je le saisis par les cheveux et lui décochais une volée de coups de poings en l'abreuvant d'injures, sans tenir compte de ses hurlements de douleur. Je le soulevais ensuite par le cou puis le balançais sans ménagement quelques mètres plus loin. La colère commençait à m'aveugler, et je m'apprêtais à me ruer à nouveau sur lui quand Karno m'attrapa par le bras.

" Ça suffit, il a eu son compte. "

Mais je ne l'entendais pas de cette oreille et me débattais en vociférant.

" Lâche-moi ! Je vais lui arracher les burnes, à ce fils de pute !! "

Loin de m'écouter, le Lycan resserra sa poigne, et sa voix se fit plus menaçante.

" J'ai dit, ça suffit !! Tu crois pas qu'on a d'autres problèmes plus importants à régler que tes querelles avec ce sac à merde ?? Tu auras tout le temps pour lui casser la gueule plus tard !! "

Pas faux ... Je ne trouvais rien à rétorquer, ne pouvant que reconnaître qu'il avait raison. Sans compter que je ne faisais pas le poids face à lui, et qu'il pouvait très bien me briser comme un vulgaire bout de bois si je mettais sa patience à bout. Je cessais donc de me débattre, et m'efforçais de me calmer.

" Un point pour toi ... Bon, c'est quoi la suite du programme ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Lun 7 Sep - 3:07

Ainsi soit il. Le jeune escroc avait une fois de plus goûté la colère vengeresse de la jeune femme qui n'avait pas apprécié son geste. Qui sait ce qui aurait pu arriver si le lycan n'avait pas décidé de mettre fin à ce semblant de mise au point qui tenait plus de la raclée qu'autre chose.

Et puis, il y'avait plus urgent car les enragés semblaient enclins à attendre, la plupart prenant position devant l'entrée du commissariat, sans dire un mot, se contentant pour la plupart de fixer avec insistance la porte d'entrée sans faire attention à ce qu'il se passait sur le toit.

"Bon, qu'est ce qu'on fait? On ne peut pas laisser Deimos ici?"
"Non, et je vais aller le chercher. Rebecca, vous allez m'aider, et vous trois aussi. J'ai vu un brancard dans un couloir. Nous le mettrons dessus. Pour le reste, on s'en tient au plan."

Daxius avait décidé de profiter de l'aide de la vieille femme et des policiers survivants pour terminer de porter secours au leader de l'Agence, ce dernier devant certainement lutter contre la fièvre folle qui le rongeait à chaque seconde. En ce qui concernait Karno et Luna, ils allaient avoir une nouvelle mission à accomplir, le temps que le bus soit préparé.
Et en ce qui concernait Derek, nul doute qu'il allait devoir se plier aux ordres d'un Albrecht devenu bien vite vindicatif après l'avoir vu se faire remettre en place. D'ailleurs, il eut une remarque cinglante à l'égard de l'ange qui souriait avec beaucoup de plaisir.

"Ca te fait marrer qu'elle m'ait fait ça?"
"Ouais, terreur, et je suis prêt à te faire la même chose si tu la fermes pas."

Tous quittèrent bien vite le toit, non sans que Karno ait reçu ses propres instructions, à savoir garder un oeil sur la meute de dégénérés et, le cas échéant, répliquer en cas d'attaque, toujours en compagnie de Luna. Toutefois, le lycan eut juste le temps de voir le regard extrêmement mauvais que Daxius lança à la jeune femme avant de retourner au chevet de Deimos. 
Enfin, le sorcier laissa le loup-garou seul avec la jeune hybride. Karno observa de sa position les êtres ne plus quitter du regard la grande porte. Il huma l'air un instant avant de s'assoir à même le sol granuleux du toit. L'odeur émise par les épaisses fumées des incendies était désagréable. Le souffre, le plastique et de nombreuses autres matières semblaient s'être mélangés pour offrir une odeur pestilentielle à l'air...une odeur de mort, ce qui était plutôt raccord avec la situation actuelle.

"Après cette mission, il va falloir que tu disparaisses, Luna. Je ne sais pas si je pourrais garantir ta sécurité après cette nuit."

Les secondes passèrent et le noir complet semblait s'abattre progressivement sur la ville alors que les flammes éclairaient avec un peu plus de peine la rue principale menant au poste de police. Quelques bruits de pas légers résonnèrent devant la cours du poste de police. Certains des fous avaient décidés de bouger un peu, rejoignant les rangs arrière pour une bien obscure raison. Leur démarche chancelante et difficile semblait démontrer une fatigue ou peut-être de potentielles blessures parmi eux. C'était toujours bon à prendre.
Bien qu'il ne le montrait pas, le puissant guerrier lycan fût pris d'un début de tremblement mais il n'aurait pas été capable de dire si cela était de la peur ou si il ressentait simplement l'excitation de l'après-bataille, bien qu'elle fût moindre. Son cœur palpitait avec plus de force tout comme il semblait perdre momentanément le contrôle de ses mains qui se mirent à trembler, couverte d'un peu de sang de ses ennemis mais aussi de celui de Derek.

"J'ai vu le regard de Daxius..........et je sais à quoi il pense. Il n'agira pas ce soir mais une fois sorti de la ville et l'affaire réglée, je parierais tout ce que tu veux qu'il tentera de te tuer....si il ne te torture pas avant."

Les possédés commencèrent à faire les cents pas dans la rue, impatients d'en finir. Ils commencèrent à se mélanger, plus désordonnés encore que tout à l'heure. Ces monstres poussaient parfois de terribles cris d'outre-tombe à glacer d'effroi le plus "courageux des humains". Pour un être comme Karno, cela restait commun mais cela ne l’empêchait pas de ressentir une certaine appréhension.

"Regarde les......Terrifiants et pourtant si fragiles. Ils ne sont plus que l'ombre de ce qu'ils ont été autrefois. On pourrait presque dire qu'on leur rends service, en fait."

Le lycan marqua un moment de silence avant de se tourner à nouveau vers sa coéquipière du soir. Son regard sérieux et lourd d'interrogation semblait attendre quelque chose.

"Tu va t'en sortir.....nous allons tous nous en sortir mais que fera tu après cette nuit? Comptes tu poursuivre seule ta mission contre Raven?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Dim 13 Sep - 17:44

Le Lycan n'eut pas l'occasion de me répondre que Lita lui coupait l'herbe sous le pied en reposant la même question à Daxius. Je m'abstins de lui dire deux mots à ce sujet bien que l'envie m'en démangeait. Cela n'aurait fait que m'attirer les foudres des autres membres de l'Agence, dont l'hostilité à mon égard suintait à travers chaque pore de leurs peaux. Seul Karno semblait le moins méfiant, et je ne fus pas fâchée de me retrouver à nouveau seule en sa compagnie. Néanmoins, je préférais garder une certaine distance, en particulier lorsqu'il me lança un avertissement au sujet de Daxius, me conseillant au passage de disparaître. Avant d'enchaîner à propos de nos adversaires qui ne cessaient de rôder devant le commissariat comme des vautours autour d'une charogne, avant de me demander quelles étaient mes intentions en ce qui concernait la Reine des Vampires.

" Je t'arrête tout de suite, il est hors de question que je quitte la ville. Sitôt cette mission terminée, je reprendrai mes bonnes vieilles habitudes, c'est-à-dire traquer les vampires jusqu'à ce que je sois prête à affronter Raven. Et pour répondre à ta question, sache que j'en fais une affaire personnelle. "

Mon regard s'attarda sur ses mains dont j'avais remarqué le tremblement, mais je ne fis aucun commentaire à ce sujet. Au lieu de cela, je m'avançais vers le bord du toit et observais les créatures en contrebas.

" Tu m'as dit qu'ils ont été ramenés à la vie ... Ce sont les habitants de San Antonio, pas vrai ? Dans quel but Nomak a t'il fait ça ? Crois-tu que ... oh merde !! "

L'une des créatures venait de franchir le champ de force, très vite suivie par deux autres. Sans réfléchir, j'invoquais Red Queen puis sautait du toit, la lame de ma faux s'enfonçant dans le crâne de l'un d'eux dès que j'atterris au sol, séparant son corps en deux. Je ne perdis pas de temps pour décapiter les deux autres, pour me tourner ensuite vers la horde. Le temps que Karno me rejoigne, trois autres parvinrent à contourner l'enchantement, qui connurent le même sort que les précédents. Plus le temps passait, plus la situation s'envenimait. A chaque assaut, le champ de force perdait de son énergie, et nous fûmes bientôt obligés de nous replier à l'intérieur du bâtiment et d'en barricader les portes avec ce qui nous tombait sous la main. Mais avec leur nombre, nul doute que ça n'allait pas tenir très longtemps. Lita choisit ce moment pour débarquer, les bras chargés d'armes en tout genre.

" Bonne idée, pour une fois que tu te rends utile ! "

Je ne lui laissais pas le temps de rétorquer et saisit un M14 avant d'ouvrir le feu sur l'une des fenêtres, où les créatures s'étaient agglutinées. Karno et Lita suivirent mon exemple, et bientôt, on entendit plus que le bruit des tirs et les grognements des monstres.

" On va pas tenir longtemps ! Lita, va prévenir les autres ! "

" Pourquoi moi, et pas l'autre sangsue ? "

" Ne discute pas et fais ce que je te dis !! "

Me lançant un regard mauvais, Lita obtempéra et disparut en maugréant. Habituellement, j'en aurais profité pour la narguer, mais ce n'était vraiment pas le moment. J'adressais tout de même un regard reconnaissant à Karno, soulagée ne pas avoir subir la compagnie de Daxius et Derek, bien que la situation n'était guère plus enviable. En effet, les morts-vivants se montraient tenaces malgré nos tirs, redoublant d'efforts pour faire céder la porte, qui ployait de plus en plus sous leur poids. Une chose était sûre, on était pas sortis de la merde ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mar 15 Sep - 3:15

Si le champ de force du sorcier suprême avait su se révéler efficace durant les longues minutes qui précédèrent cette nouvelle vague, ce n'était plus le cas puisque maintenant, les deux êtres avaient été obligés de se barricader sous le regard d'une Lita interloquée de voir Karno et sa compagne d'un soir surgir en trombe avant de refermer de force les gigantesques portes du commissariat. Le Lycan, lui, se tenait devant les portes, hurlant ses ordres à la jeune sanguimancienne qui trouvait encore le moyen, malgré la situation, de discuter la décision du guerrier loup. Ce dernier eut juste le temps de refermer la puissante barre en bois bricolée par la jeune sorcière avant de se ruer sur une arme et d'ouvrir le feu à son tour sur les créatures qui tentaient de franchir les fenêtres sur lesquelles elles s'étaient agglutinés. Bien sûr, ses gigantesques pattes rendaient la prise difficile et bien vite, il lâcha son arme pour ne compter que sur sa force brute.

"Ils veulent nous détourner de la porte."

Un puissant coup retentit dans le grand hall du commissariat. Son origine provenait de la porte, qui venait de subir une première et violente secousse, suivie ensuite d'une seconde. Pas difficile de deviner ce qu'il se passait. 

"Ils ont un bélier!!!"

Une autre fenêtre vola en éclat, laissant une nouvelle horde de monstre se ruer en direction du guerrier loup en hurlant, arme à la main. Bien que surpris, le loup-garou répliqua à sa manière et chacun de ses coups fit mouche, envoyant un des possédés dans le mur le plus proche. Un autre, lui, fût dépossédé de sa tête. Peu arrivaient encore à passer car nombreux furent ceux perdant la vie à cause des tirs de la jeune semi-vampire. Chacun des deux êtres se battaient avec une volonté féroce, tuant chacun des possédés mais cela ne suffisait pas et l'ancien leader du clan Nyx savaient qu'ils finiraient par être submergés. Un nouveau coup contre la structure secoua une fois de plus le bâtiment. La grande porte en bois n'allait plus tenir très longtemps et la décision était sans appel. Tant pis pour le blindage du bus. Il fallait partir maintenant.

"Luna, on dégage. MAINTENANT!"

Les hurlements des damnés s'intensifièrent, montant crescendo alors qu'un troisième coup contre la porte commença à fracturer cette dernière. Encore un coup, peut-être deux mais elle risquait de céder très rapidement. Sans en dire plus, le lycan attrapa la jeune femme pour l'emmener avec lui, non sans avoir attrapé une grenade dans une des caisses de munitions....qu'il avait dégoupillé avant de la rebalancer dans la caisse, ce qui allait offrir un joli feu d'artifice à ceux qui allaient entrer. Karno avait une fenêtre de cinq secondes, ce qui serait limite mais jouable. La porte de l'aile est vola en éclat, laissant la place au monstre canin qui portait la jeune semi-vampire, s'éloignant le plus vite possible avant d'être pris dans l'explosion. Arrivé au coin du couloir, il se jeta au sol en continuant de protéger la jeune femme sur qui il était maintenant couché.

La déflagration fût violente, destructrice et les flammes envahirent tout le hall, brûlant la plupart des possédés qui étaient parvenu à entrer. La porte avait finalement cédé mais ils n'eurent pas le temps de franchir le pas pour la plupart. Pendant la seconde où les restes de la porte atteignirent le sol, il ne se passa rien et les monstres scrutèrent de leur regard à la recherche de leurs proies.
Vint alors l'explosion, un bruit étouffé dans les entrailles du poste de police, une sorte de soupir qui ne cessa de croître jusqu'à devenir insupportable, immense, comme la fureur du Diable. Une lumière aveuglante irradia la zone entière du bâtiment alors que les quelques créatures en vie encore présentes sur le pas de la porte d'entrée, furent emportées dans des déflagrations de flammes et de tonnerre, projetées sur plusieurs mètres un peu partout dans la rue. 
Les flammes ainsi que le souffle de l'explosion défoncèrent les quelques portes en bois encore intactes menant dans les couloirs voisins. Elles ne tardèrent pas à rejoindre le lycan et sa compagne d'infortune alors que le bâtiment, toujours en proie à la violente explosion, vit une grande partie du hall s'écrouler, bouchant ainsi la plupart des accès et empêchant un retour en arrière.

Les flammes touchèrent le corps du lycan, léchant son corps à plusieurs endroits. La réaction de Karno n'en fût que plus logique alors que l'infrastructure semblaient encore être en proie à l'explosion. Il sentait sa chair chauffer, se calciner à certains endroits mais il devait tenir bon, ne plus bouger et surtout, faire en sorte que Luna ne soit pas affectée. Bien sûr, c'était difficile, atroce mais il avait vécu bien pire et Daxius pourrait toujours lui arranger cela. 

Après des secondes qui parurent durer une éternité, l'enfer cessa doucement et enfin, Karno relâcha sa prise sur la jeune hybride...pour finalement s'écrouler sur le sol, grièvement brûlé sur toute la surface du dos. Il se retint pourtant de pousser un hurlement de douleur bien que l'envie ne lui manquait pas mais cela lui prendrait les dernières forces dont il avait besoin. Sa respiration était plus rauque, rapide et irrégulière tant la souffrance était insupportable mais cela en valait la peine: Les tarés étaient bloqués pour un temps...et Luna était indemne.

Mais lui???

Il semblait avoir toutes les peines du monde à se relever et sa tentative, pitoyable et vaine, se solda par un échec. La deuxième fût plus fructueuse alors qu'il tentait de s'appuyer contre le mur fragilisé du couloir menant à la salle des archives ainsi qu'au sous-sol.

"..............Luna........"

Il ne devait pas parler, serrer les dents pour ne pas hurler, mais c'était si difficile. Sa chair était à vif sur la presque totalité du dos, noircie et une odeur nauséabonde s'échappait des zones atteintes. Les lycans, bien que puissants, gardaient encore une certaine sensibilité au feu et malgré son âge, Karno ne faisait pas exception à la règle.

Il tenta de parcourir quelques mètres mais tomba bien vite à genou, écorché à vif par cette horrible sensation de douleur qui s'emparait de tout son corps. Un humain lambda, lui, n'y aurait pas survécu, au même titre qu'un vampire, dont la sensibilité au feu était encore plus exacerbée. Karno avait bien conscience que les flammes auraient tué la jeune femme à coup sûr, alors il avait pris la décision la plus adaptée, quitte à y laisser de sa personne.

"........besoin.....d'aide...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mar 15 Sep - 21:29

Comme je le disais, on était dans le pétrin, et jusqu'au cou. Une vague de monstres déferla vers nous après avoir brisé l'une des vitres, ne nous laissant aucun répit. Après quelques minutes de combat acharné, Karno prit les devants en balançant une grenade dégoupillée dans la caisse de munitions avant de m'attraper et de déguerpir. Je n'eus pas le temps de lui dire que je pouvais marcher toute seule que je me retrouvais allongée  au sol, le Lycan me couvrant de tout son corps alors que l'explosion résonnait dans le hall. Je restais sans bouger pendant de longues secondes alors que tout brûlait autour de nous, puis Karno finit par se retirer. Si je m'en sortais indemne, il n'en était pas de même pour ce dernier qui finit par s'écrouler, de nombreuses brûlures zébrant son dos.

Rien ne m'empêchait de m'enfuir, échappant ainsi à toute cette horde et aux membres de l'Agence dont je ne ressentais que de l'hostilité. Le laisser là à la merci de ces monstres et rentrer à Santa Carla, où je reprendrais le cours normal de ma vie. Je le pouvais ... mais je ne le fis pas. J'en étais incapable. Il m'avait protégé en se mettant lui-même en danger, alors qu'il aurait très bien pu sauver sa peau et me laisser brûler, et ça, je ne pouvais l'ignorer.

Je me précipitais donc vers lui, et passais son bras autour de mes épaules, mais mes tentatives pour l'aider à marcher furent vouées à l'échec. Même avec du sang de vampire dans mes veines, je n'étais tout de même pas assez forte pour soulever un lycan de plus de deux mètres et pesant dans les 200 kilos.

" Je vais aller chercher de l'aide, tiens le coup ! "

Je n'eus pourtant pas l'occasion de faire dix pas que je me heurtais à Albrecht, lequel me demanda ce qu'il s'était passé en voyant Karno dans cet état.

" Je t'expliquerais plus tard ! Faut se dépêcher de l'emmener, il est vraiment amoché ! "

L'ange n'insista pas et m'aida à le soulever. Malgré son aide, il nous fallut du temps pour l'amener jusqu'au sous-sol, où le reste du groupe nous attendait posté près du bus. Et évidemment, une fois Karno installé dans le véhicule, les questions fusèrent aussitôt.

" Qu'est ce qui s'est passé ? "

" J'en sais rien, il était déjà dans cet état quand je suis arrivé ! "

" Je suis prête à parier que c'est à cause de cette sangsue ! "

" On verra ça plus tard. Albrecht, tu prends le volant, direction la gare. "

Je m'installais aux côtés du lycan, et à peine avions-nous démarré que Daxius s'avança vers nous en me lançant un regard mauvais avant de m'ignorer. Et j'avoue que je préférais ça plutôt qu'il m'adresse la parole.

" Que s'est t'il passé ? Et pourquoi n'as tu pas utilisé la potion que je t'avais donné ? "

" Une explosion ... j'ai du la protéger ....  lui ai donné la potion après le combat contre l'araignée ... "

" Imbécile ... "

Sans rajouter un mot, le Sorcier lui tendit une fiole semblable à celle que j'avais utilisé pour retrouver mes forces, avant de rejoindre les autres. Dès qu'il fut éloigné, ce fut à mon tour de m'adresser au Lycan.

" Pourquoi avoir pris un tel risque, juste pour me sauver ? Tu aurais pu y passer ... Quoi qu'il en soit, merci .... je te revaudrai ça. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Jeu 17 Sep - 0:02

"Albrecht, tu conduis. Je m'occupe de l'autre idiot."
"Compris!"

Alors que l'ange s'installa au volant du bus, ses quelques passagers ne semblaient pas rassurés par la conjoncture actuelle et il y'avait de quoi: Quelques mètres plus haut, une bande de fous furieux voulaient leur mort, et ils avaient deux blessés graves avec eux. Daxius, quant à lui, avait bien insisté sur le terme idiot qu'il avait prononcé avec autant d'agressivité que de facilité. Une fois de plus, son regard croisa brièvement celui de Luna qui restait à coté du lycan. Ce dernier, à bout de force, tenta de murmurer quelque chose mais ses paroles restèrent quasiment inaudible tant tout ce qui se passait autour de lui lui semblait flou et cotonneux.
Malgré ses blessures, il était capable de rester stoïque et de ne pas se laisser aller à la douleur. Bien sûr, il pourrait mais son image en prendrait un très vilain coup, aussi s'abstint il de le faire. Quant à Deimos, allongé au fond du bus, Lita et Rebecca lui tenaient compagnie et c'est vers ces derniers que le sorcier se dirigea sans dire un mot malgré la recommandation d'Albrecht de se cramponner.

Le moteur poussait de puissants rugissements et démarra presque en trombe, projetant le pauvre Daxius sur le plancher du véhicule. Ophélia suivit à peine une seconde après. Lita, elle, fût un peu moins chanceuse et sa tête heurta l'un des rebords des sièges. Sonnée mais encore consciente, elle jura comme à son habitude comme une charretière à l'égard de son coéquipier qui n'en écouta pas un mot, trop occupé à prier pour que le bus réussisse à briser le rideau de fer qui leur faisait face.

"ON S'ACCROCHE!!"

Pied au plancher, Albrecht balança toute la puissance dans le moteur, priant pour que le véhicule ne s'écrase pas lamentablement dans le décor. Le bus n'était pas très adapté et seules quelques barres en métal avaient été soudées au niveau des fenêtres afin d’empêcher les tarés d'entrer.
Finalement, la carlingue du bus se heurta au volet de fer et dans un bruit de metal déchiré, le véhicule s'arracha du souterrain pour se retrouver dehors......là où une horde les attendaient.

"OH MERDE, ILS SONT LA!"

Le bus écrasa une première rangée de tarés et le bruit d'os écrasés fût très perceptible malgré le boucan provoqué par le moteur. Cela n'avait malheureusement pas suffit et bien vite, le bus fût entouré par une myriade composé de zombies et autres fou furieux, mêlés dans un amalgame de chair agglutiné contre le véhicule de transport. Leurs mains se posaient sur la carlingue mais ils ne cherchaient pas à entrer...du moins, pas encore. Victime de la horde, le moyen de transport commença à tanguer d'un coté, puis d'un autre, provoquant beaucoup de soucis d'équilibre pour ceux tentant de rester debout.

"ILS ESSAYENT DE RENVERSER LE BUS. REPOUSSEZ LES!!"

Les quelques survivants ne se firent pas prier pour passer à l'attaque. Les trois policiers qu'Albrecht avait trouvé ouvrirent le feu, mais avec beaucoup de peine. Tirer à travers les espaces des barres en fer était difficile. Le mouvement de tangage du bus rendait la visée presque impossible et pourtant, plusieurs balles allèrent se loger dans le crâne de plusieurs des habitants. Lita en fit de même mais son arme, plus puissante, fît bien plus de ravages, arrachant des morceaux de tête ou encore, de cervelle. Derek, lui, s'y prenait d'une manière inédite mais sympathique puisqu'il faisait usage d'une tronçonneuse qu'il avait trouvé en farfouillant dans la salle des pièces à conviction du poste de police. Une arme dévastatrice entre de bonnes mains car il en faisait bon usage. L'ayant démarré avec beaucoup de difficulté (C'est à dire, sans tomber dessus ou la mettre dans la gueule de quelqu'un.), il amena cette dernière au niveau de la fenêtre et, dans un hurlement bestial qui semblait lui demander beaucoup de force, il trancha sa première victime dans un bruit de chair déchirée. La victime, un jeune homme qui ne devait pas avoir la vingtaine, se retrouva avec la partie basse du corps sectionnée à l'horizontale. Celui qui suivit, lui, semblait plus vieux et la lame vrombissante de l'appareil termina dans sa figure, extirpant et arrachant dents, machoires, yeux et morceaux de matière cérébrale qui gicla sur et dans le bus, éclaboussant le pauvre Derek qui n'en menait pas large sans ses armes.

"VOUS EN VOULEZ ENCORE, TAS DE PUSTULES SANGUINOLENTES? APPROCHEZ!!"

Bien sûr, ces bravades étaient un moyen comme un autre pour le petit escroc de faire face à la horde qui les attaquait. Il mentirait et surtout, se mentirait à lui-même si il ne reconnaissait pas le fait qu'il était en pleine panique. Après cela, nul doute qu'il aurait une explication avec les Chasseurs si il parvenait à ressortir vivant de cette histoire.
Ophélia, elle, décochait flèches sur flèches, avec tout autant de difficulté. Le cloisonnement du bus rendait la visée et la position de tir presque impossible. Cela diminuait son rythme de tir mais également sa précision. Elle savait qu'elle manquait d'efficacité mais refusait de sortir dehors, sachant ce qui l'attendait en cas de sortie, même en volant......et surtout, en sachant ce que Daxius leur avait préparé.

"Hé, suceuse, chope ça , balance leur et mets toi à l'abri!!"

Ces paroles furent prononcées par la jeune sanguimancienne qui mit de force entre les mains de Luna, une fiole à la couleur opaque mais dans laquelle pulsait une étrange lueur jaune. Impossible pour une neophyte de dire de quoi il s'agissait mais pour toute suite de réponse, elle désigna la petite trappe qui servait à se rendre sur le toit du bus. La mission était simple en apparence mais les autres allaient maintenant couvrir Luna, le temps qu'elle fasse ce qu'elle devait faire, en priant pour que la mer de créatures ne parvienne pas à l'attraper.

"Une fois ce truc lancé, reviens te planquer et préviens nous!"

Bien sûr, Lita semblait intimement convaincue que Luna s'en faisait pour le pauvre Karno, qui gisait à moitié inconscient, incapable de se battre. Chose logique puisque sa mort, provoquée, même inintentionnellement, pourrait bien vite mener la jeune hybride face à des ennuis plus inquiétant encore que la terrible horde de dehors. De plus, il est vrai qu'en de tels moments, sa force brute combinée à celle de Deimos, aurait été un avantage tactique important mais là, ils devaient faire sans lui.
Daxius venait de s'apercevoir de la décision de Lita et, bien que mécontent de ce choix, n'eut d'autre alternative que de l'accepter en briefant rapidement la jeune hybride.

"Hey.......Lance cette fiole aussi loin que tu peux. Après, tu auras une fenêtre de 6 secondes pour revenir dans le bus et te mettre à l'abri. Ne te loupe surtout pas ou nous sommes tous morts."

La consigne était plus que claire. Luna allait encore attendre un moment la réponse du lycan. Elle qui se contentait de chasser du vampire, jamais elle n'aurait imaginée se retrouver embrigadée dans une histoire aussi démente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Ven 18 Sep - 1:12

La réponse de Karno serait pour plus tard car les ennuis revenaient au galop. En effet, la horde nous attendait à l'extérieur, et si Albrecht parvint à en écraser une bonne partie, cela ne les empêcha pas de s'agglutiner autour du bus, nous obligeant à prendre les armes. Je n'étais pas en reste et les arrosais de plomb, tout en restant à bonne distance de Derek et sa tronçonneuse, craignant qu'il ne profite des embardées du véhicule pour me couper en deux. Ce ne fut pourtant pas ce dernier qui chercha à se débarrasser de moi, mais Lita, en me remettant de force une fiole dans les mains après m'avoir intimé de la balancer au-dehors. L'envie me démangeait de lui dire d'aller se faire foutre, mais Daxius en rajouta une couche en m'expliquant comment m'y prendre. Je le fixais droit dans les yeux, consciente qu'il espérait me voir échouer.

" L'hypocrisie, ça marche pas avec moi. Je vois clair dans votre petit jeu ... "

Je ne me dégonflais pas pour autant et grimpais sur l'un des sièges pour ouvrir la trappe, puis d'un bond, me retrouvais sur le toit ... pour perdre aussitôt l'équilibre. Je n'eus d'autre choix que de faire apparaître Red Queen, plantais la lame dans la tôle et m'accrochais fermement au manche. Evidemment, la horde ne perdit pas de temps ; pas moins de cinq monstres se ruèrent sur moi, et furent accueillis par une salve de tirs. Je profitais de ce laps de temps pour lancer la fiole le plus loin possible, en tuais encore trois qui venaient d'apparaître puis rentrais précipitamment dans le bus. A peine étais-je à l'abri qu'une violente explosion se fit entendre, réduisant la plupart de nos adversaires en cendres. Plutôt efficace, il faudrait que je me procure de ces fioles à l'avenir, ça me serait bien utile. Une fois ma faux réintégrée sous sa forme originelle, je me tournais vers les autres, dont je devinais la déception. Je ne pus m'empêcher de les narguer en voyant leur tête.

" Pas trop déçus de me voir toujours en vie ? "

Sans attendre de réponse de leur part, je leur tournais le dos et me dirigeais vers Karno (le seul qui avait mérité ma confiance jusque là) pour prendre des nouvelles de son état.

" Comment tu te sens ? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Ven 25 Sep - 1:32

L'explosion fût destructrice, puissante et ceux pris dans l'épicentre furent réduit à l'état de viande grillée. D'autres furent démembrés et ceux n'ayant pas été touchés par la vague de flammes furent éjectés sur le sol, sonné, paralysés pour la plupart. Des hurlements de douleurs avaient été entendus. Des cris emplis de haine fusaient alors que les monstres s'écroulaient les uns après les autres, victimes du puissant souffle de l'explosion.

"NOM DE.....!!"

Albrecht eut bien du mal à ne pas être aveuglé par la lumière de l'explosion et plus encore, il n'apprécia pas de voir plusieurs carcasses s'abattre sur le capot du véhicule mais il fallait reconnaitre que quoi qu'il se soit passé, cela s'était revelé efficace. Ceux qui n'avaient pas été tués étaient au sol, trop sonnés pour tenter la moindre attaque, et ceux ayant échappé au souffle de l'explosion, eux, étaient bien trop loin pour être considérés comme un danger potentiel. Pourtant, il ne put s’empêcher, comme les passagers du bus, d'observer les dégats que la petite fiole de Daxius avait provoqué et dans un moment d'inattention, il laissa échapper un juron à peine audible, à la limite du murmure.

"On dégage de là."

Pied au plancher, l'ange roula droit devant lui, écrasant au passage le bras d'une des victimes de l'explosion. Malgré son état, ce dernier certainement mourant, ne poussa pas le moindre hurlement.
L'odeur de chair calcinée brulait les cloisons nasales. La fumée, acre au possible rendait la vision difficile mais cela n'empechait pas Albrecht de pousser le pied au plancher. Pour lui, l'affaire était plié et bien qu'il n'eut pas observé qui était réellement à l'origine de ce carnage, celui ou celle ayant rendu cela possible venait de sauver la vie de tout le groupe.

A l'arrière du bus, Daxius était occupé à prodiguer quelques soins au lycan, qui, doucement, récupérait de ses blessures. Si la régénération lycanthropique avait du bon, le sorcier avait jugé utile de rajouter sa patte afin de soulager les souffrances du lycan non sans avoir lancé un regard noir à la jeune dunpeal. Inutile de dire à quoi il pensait car cela se devinait. Lita, elle, esquissa un sourire malsain, mal placé mais était obligée de reconnaître que Luna ne manquait pas de cran....ce qui la rendait plus dangereuse encore. Le parfait petit prétexte pour la surveiller de plus près.

"T'a eue une veine de cocue, gamine. Profite, ca durera pas."

Ce furent les seules paroles de la sanguimancienne avant qu'elle ne rejoigne l'arrière du véhicule, arme à la main afin de s'assurer que personne ne les suivait. Ses paroles sonnaient comme une mise en garde macabre, à moins que ce ne soit qu'une stricte vérité. Lita avait pris loin d'observer la petite nouvelle et en avait déduis un raisonnement logique, qui, si il voyait ses pièces s’imbriquer parfaitement, mènerait Luna à sa perte.

Daxius, voyant la jeune hybride se diriger vers le lycan, jeta presque brusquement à ce dernier la fiole de guèrison maintenant vide avant de rejoindre Deimos, qui, lui, se sentait de plus en plus mal. Toutefois, il hurla un dernier ordre à Albrecht: celui de prendre la direction de la gare, comme prévu et de ne plus ralentir.

Interrogatif à cette idée, Albrecht se demandait du pourquoi d'une telle décision mais ne préféra rien rétorquer pour le moment bien qu'il n'avait pas souvenir que quiconque, dans ce bus, était capable de conduire une loco et encore moins, d'actionner les rails pour prendre la bonne voie.

Karno, lui, commençait doucement à se remettre. Sa chair à vif reprenait une couleur plus claire, moins chaude et la douleur s'estompait. Par contre, le poil ne repousserait pas avant la prochaine transformation, mais peu importe, ce n'était pas le plus important. A la question qu'elle lui posa une fois arrivé à sa hauteur, il répondit d'une voix encore affaiblie mais plus vivante qu'il y'a quelques minutes.

"Comme une merde........mais mieux que tout à l'heure."

Son regard se posa sur Deimos, dont l'état empirait de minute en minute. Plus de doute à ce qui lui arrivait, maintenant qu'il ne bougeait plus. Seule sa respiration soulevait de temps à autre son ventre mais il n'était pas difficile de deviner ce qu'il subissait. Il fallait le ramener à Santa Carla sur le champ.
L'Emergence semblait de plus en plus présente et au vue de l'aura trouble qui entourait de minute en minute le leader de l'Agence qui perdait doucement pied, tous risquaient d'avoir une mauvaise surprise. Bien sûr, Deimos luttait aussi bien physiquement qu'intérieurement comme en attestait maintenant son regard qui s'ouvrait faiblement. Son corps était parcouru de tremblements et il y'eu une crise de spasmes violentes qui dura une bonne minute avant que le sorcier suprême ne parvienne à stabiliser son état.

"A propos......tu m'a posé une question tout à l'heure........."

La créature cessa d'observer son coéquipier malade pour poser son regard sur la jeune hybride. Grognant avec peine, il tenta de reprendre doucement sa respiration. Une petite vapeur chaude se déposa sur les cheveux de Rebecca, assise juste devant lui. Cette dernière n'eut aucune réaction et pour cause, elle semblait encore sous le choc de l'attaque et Ophélia avait décidé de la rejoindre pour la calmer.

"J'avais mes raisons............"

Qu"il ne voulait pas dévoiler mais lui et la jeune femme partageaient bien des points en commun, à la manière de feu Arioch. Mais c'était encore trop douloureux, trop blessant d'en parler. Karno était un tueur, une bête sauvage et un combattant mais sa faculté à communiquer avec les autres avait baissé de plusieurs crans lorsqu'il perdit à la fois sa famille et son clan.......et plus tard, celle qui avait été son amante, dans le plus grand des secrets.

".........et puis, tu as une vampire à tuer, non? Si tu meurs, qui le fera?"

A cette phrase se conclua un début de sourire sur le visage du lycan. Difficile à dire tant les expressions faciales des "canidés" pouvaient être difficilement interprétées.

Le chemin de la gare allait être encore long. Au moins 10 bonnes minutes tant le chemin était tortueux. Karno avait tendu l'oreille pour écouter Daxius s'adresser à Albrecht. De ce qu'il était parvenu à saisir, c'est que les routes devaient être barrées depuis longtemps et que foncer dans le tas une deuxième fois risquait fort d'envoyer le bus et tous ses occupants dans le décor. A vrai dire, cela se tenait et il fallait opter pour une autre solution.

"Deimos est en pleine émergence. La situation risque d'être tendue. On aura de la chance si il ne flanche pas. Daxius l'aide à ne pas flancher mais cela n'aide pas toujours. L'âme de Deimos est puissante mais celle de celui qui vit en lui l'est encore plus."

La sanguimancienne se retourna après avoir entendu les paroles du loup-garou. Elle aurait pu avoir une parole, une phrase qui aurait remis le guerrier lycan à sa place.....mais aucun son ne sortit de sa bouche et pour cause: Elle savait qu'aucun mot ne pourrait contrer l'évidence.......et dorénavant, c'était au Seigneur Guerrier de Sang de lutter contre lui-même. Le combat qu'il menait était violent, destructeur et les soubresauts dont il était parfois victime démontrait la tenacité du monstre qui vivait en lui. Il serait difficile de désigner le vainqueur mais il fallait prier pour que ce soit Deimos qui se réveille. 

"Si il devait se réveiller dans son état normal, nous aurions de la chance...........mais si, d'une manière ou d'une autre, il devait céder........alors Nomak et les tarés seraient le cadet de nos soucis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Sam 3 Oct - 3:24

" Tant mieux. "

Le remède du Sorcier était efficace, Karno se portait déjà mieux qu'avant, ce qui n'était pas plus mal. Si les choses dégénéraient encore, nous aurions plus que jamais besoin de lui, surtout avec Deimos hors-jeu. Sans compter que je n'aurais pas aimé le voir succomber à ses blessures alors qu'il m'avait sauvé la vie. Et en parlant de cet épisode, le Lycan ne se montra guère loquace quant aux raisons qui l'avaient poussé à agir ainsi, évoquant simplement qu'il n'y aurait plus personne pour tuer Cassandra si je venais à mourir.

" Qui le ferait ? Hum ... et bien pourquoi pas toi ? Plus sérieusement, après tout ce que je viens de voir ce soir, je doute maintenant de pouvoir un jour la vaincre ... en tout cas pas toute seule ... "

Bien que les mots me brûlaient les lèvres, je n'osais pas lui demander s'il accepterait de m'aider. J'avais déjà une dette envers lui, et c'était suffisant. Sauf dans le cas où il proposerait de lui-même son aide, je ne comptais pas lui en demander plus. Je me contentais donc de porter mon regard sur le leader de l'Agence, lequel semblait de plus en plus mal en point. Les paroles de Karno à son sujet n'étaient guère rassurantes.

" J'ignore ce qu'est l'Emergence, mais d'après tes dires, j'en conclus que Deimos est en train de se battre avec sa partie démoniaque, pas vrai ? Qu'arrivera t'il exactement s'il cède ? "

" Fini les bavardages, vous deux. On est arrivés. "

" Ouais, et on a de la compagnie ... "

Effectivement, pas moins de cinq zombies rôdaient aux alentours de la gare, et s'avancèrent vers le véhicule dès lors qu'ils s'aperçurent de notre présence. Tous les regards convergèrent aussitôt dans ma direction. Décidément, ils avaient vraiment envie de me voir crever ...

" Faites chier ... j'ai compris, je m'en occupe, bande de péteux ... "

J'avisais un bidon d'essence à l'arrière du bus et m'en emparais, avant de sortir du véhicule et de me diriger vers les monstres en aspergeant le sol du liquide combustible. J'attendis ensuite que ces derniers mettent le pied dessus pour lancer mon briquet allumé sur la traînée d'huile, les transformant en torche vivante. Je n'eus ensuite pas trop de mal pour les achever chacun d'un coup de faux qui envoyèrent leur tête rouler au sol. Ne restait plus qu'à prévenir les autres.

" La voie est libre, et vous me devez un briquet ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Lun 5 Oct - 1:37

Le lycan semblait commencer à se sentir un peu mieux. Sa régénération lycanthropique boostée par la décoction de Daxius faisait effet mais il aurait encore besoin de temps pour récupérer. D'ici là,  il fallait espérer que rien ne vienne entacher leur progression car ils avaient bien assez avec le leader de l'Agence qui était de plus en plus mal à chaque minute.

"Merde........ne me fais pas rigoler, s'il te plait......"

La réflexion sur Cassandra avait extirpé un rire nerveux au lycan qui tenta tant bien que mal de garder son self-contrôle. Il y avait de quoi rire mais mais la situation ne s'y prêtant guère, il s'abstenait de laisser la moindre expression faciale se faire voir.

"Si c'était aussi facile, on t'aurait déjà épargné le boulot......"

Argument imparable du tueur lycanthrope à l'égard de la jeune femme. Cassandra était une beauté millénaire auréolée d'ombres et de secrets. Sa puissance incommensurable n'était plus à prouver et à ce jour, personne n'avait su se montrer capable de l'exterminer, pas même Deimos, malgré toute sa bonne volonté......et en parlant de lui.

"Quant à lui.......si il cède...........hé bien, je vais te la faire simple: On meurt tous dans la minute qui suit. Toi, moi, Daxius, Lita.....tout le monde. Je te l'ai dit: Il est comme une bombe à retardement mais c'est aussi notre meilleur allié dans cette lutte. Ca m'ennuie de te le dire mais sans lui, on serait tous morts plus d'une fois.
"Surtout toi, toutou."
"Ravale ta salive, sorcière. Tu veux que je te reparle de l'opération de Valparaiso?
"Va te faire foutre, putain."


A peine la Sanguimancienne remise en place par la verve d'un loup-garou encore en état de balancer des piques que le bus arriva à destination où se trouvait un petit comité d’accueil des plus inattendus car des plus faibles. Inutile de dire qui fût désignée d'office pour se débarrasser des cinq créatures putréfiées qui ne souhaitaient que faire un bon repas avec les nouveaux arrivants.
Si les fous furieux du poste de police avaient constitué un problème d'ordre majeurs, les cinq marcheurs, eux, furent tués très rapidement par une Dunpeal apparemment blasée face à une situation qui la dépassait. Fort heureusement, la pénible tâche ne dura point et bien vite, tous purent quitter le bus. Deimos, comme pour le poste, fût allongé sur un brancard de fortune, soulevé par les quelques policiers accompagnant le groupe, suivis de très près par Daxius et Rebecca. Ophélia, Alana, Lita et Albrecht, eux, surveillaient les environs, armes à la main.
Derek, lui, se fit éjecter séance tenante par le lycan d'un bon coup au postérieur sans avoir eu son mot à dire. Le regard imposant du lycan avait fait ce qu'il fallait pour le petit escroc ne la ramène pas.

Le loup-Garou posa un dernier regard sur la jeune femme qui voulait tout dire: Ils allaient enfin quitter cet enfer, du moins, temporairement. Il ne fallait pas se leurrer. Quitter cet endroit ne voulait pas dire que la menace disparaîtrait, loin de là. Nomak, si il s'agissait bien de lui, ferait tout pour détruire d'autres villes et San Antonio n'était qu'une destination de plus pour lui. Ils allaient forcement devoir revenir au plus vite, organisés et plus nombreux pour en finir avec ces monstres.

Le Grand Hall de la gare affichait en son centre une magnifique horloge blanche nacrée entourée elle-même d'une fontaine en marche blanc. Elle était le symbole de la compétence et des services rendus par les transports de la région. Bien sûr, le service n'était pas toujours parfait mais les employés faisaient ce qu'ils pouvaient pour rendre le voyage des gens des plus agréable.
Au vu des quelques bagages qui traînaient un peu partout, on pouvait facilement imaginer que le dernier voyage de certains ne s'était pas tout à fait déroulé comme prévu. Les grilles de certaines petites boutiques avaient été arrachées de leurs gonds et plusieurs traînées de sang friables et séchées étaient visibles. On pouvait donc comprendre, à la noirceur du liquide que les événements dataient de plusieurs jours.

Les vitrines des guichets, elles, avaient été détruites, certainement par des coups répétés dessus depuis le hall puisque aucun morceau de verre ne se trouvait sur le sol. On pouvait supposer que d'autres personnes s'étaient réfugiées aussi de ce côté et que les choses avaient mal tourné pour elles.

Tous gardèrent un silence de mort à la vision de cet endroit. Aucun corps, aucun cadavre mais cela semblait si pesant, si angoissant que la peur commençait à tous les envahir. Ce fût Lita qui brisa le silence, d'une petite voix.

"Comment est ce qu'on a pu laisser faire ça sans s'en apercevoir?"

Et comme pour répondre à sa question, une voix s'éleva derrière tout le groupe. Une voix forte, puissante mais apaisante. Elle brise à nouveau le silence de la garde abandonnée.

"Parce que je l'ai voulu, mon enfant."

Cette voix si calme et sûre d'elle n'était autre que celle de Rebecca, qui se tenait derrière tout le groupe. Alors que ces derniers avaient pratiquement fini de traverser le hall, la vieille femme se tenait derrière eux, les bras le long du corps, avec un regard qui semblait en dire long sur ses véritables intentions. A l'instant même où elle terminait sa phrase, il était possible de voir danser au fond de ses yeux une petite lueur démoniaque qui allait démontrer à tous........que jamais ils ne s'échapperaient de San Antonio.
Daxius et Karno furent les premiers à réagir en comprenant rapidement que la vieille femme était loin d'être ce qu'elle semblait. Le Sorcier commençait déjà à incanter une formule dont il avait le secret alors que le lycan, toutes griffes sorties, se ruait en direction de la vieille femme.

Mais il était déjà trop tard et bien vite, ses deux bras se levèrent en direction du groupe, projetant une volée d'éclairs qui zébrèrent le hall entier ainsi que les membres de l'Agence et ce faisant, tuant les trois policiers qui les accompagnaient. Trois vies de plus prises ce soir...........trois vies de trop.

Les hurlements des Chasseurs résonnèrent dans le hall et tous s'écroulèrent bien vite sur le sol. Lita, Ophélia, Daxius.....et même Luna. Karno, lui, de par sa résistance, fût projeté contre un des murs non loin de la porte donnant sur le quai de la gare. Brûlé une fois de plus, il sentait cette fois que c'était plus important alors qu'une nouvelle décharge l'atteignit. Incapable de s'en défendre, il ne tarda pas, dans un dernier cri bestial, à s'écrouler sur le sol à son tour........en fermant les yeux, persuadé que cette fois, il ne les rouvrirait plus jamais.

______________________________________________________________

Combien de temps? Combien de minutes? Ou d'heures? C'était si difficile à dire mais l'odeur de chair brûlée mêlée  à la douleur de ses os fêlés l'extirpa peu à peu de son sommeil....si on pouvait appeler cela ainsi. Tout était cotonneux autour de lui et sa vision avait du mal à percevoir ce qui l'entourait.
Combien étaient ils? Qui étaient ils? Cela avait peu d'importance mais le désordre régnait dans l'esprit du lycan alors qu'il était le premier à émerger....du moins, il le croyait.

Les créatures veillaient en grognant, les ayant amenés sur le grand parking de la gare et entravés pour la plupart. Deimos, lui, était réveillé mais semblait comme ailleurs, son regard fixant le vide sans réel but. Il était toujours en train de lutter mais à la vue de la crise de tremblements qui commençait à l'envahir, Karno se doutait que cela n'augurait rien de bon pour la suite.

Et Rebecca? Où était elle? Nulle part il ne la voyait

"Deimos.......DEIMOS!!!"

Ce dernier ne répondit pas malgré les deux appels du lycan. Les monstres, eux, ne daignèrent pas bouger, persuadés que les chasseurs ne représentaient plus un danger. Après tout, entravés comme ils l'étaient, pas un n'était en mesure de se défendre.

"Luna......Réveille toi! Daxius, Ophélia, Lita....DEBOUT!"

Luna fût la première à émettre un mouvement à peine perceptible, mais les autres, eux, n'avaient pas réagi. Leurs blessures étaient sérieuses et ils avaient tous besoin de soins. Mais malgré cela, ils étaient en vie ce qui voulait dire que Rebecca, si elle s'appelait bien ainsi, avait des plans pour eux.
Le lycan, encore affaibli, tenta de tirer sur les entraves qui lui nouaient les deux pattes avant mais sa tentative se solda par un échec.....et un coup violent de barre à mine qui s'écrasa sur son visage, le projetant en sol.

"Sale......fils de pute......Toi, si je me libère......"

Une bravade de plus pour tenter de tenir tête, de ne pas leur offrir ce qu'ils souhaitaient, tant bien même qu'il était difficile de dire ce que ces monstres souhaitaient réellement. Un nouveau coup vint s'écraser sur le visage du lycan, suivi d'un autre, et encore un autre alors qu'un tabassage en règle commençait. Le bruit extirpa finalement les autres de leur torpeur alors que Deimos, toujours perdu dans sa lutte intérieure, ne semblait même plus faire face à la réalité.

Le lycan tentait de ne pas hurler, refusant de leur offrir ce plaisir mais la douleur parcourait tout son être, frappant chaque zone érogène de son corps d'une sensation proche de l'Enfer. Cela dura bien une minute où il fût tabassé allègrement sans pouvoir se défendre, mais sans pour autant revenir à une forme humaine. Tant qu'il était capable de stabiliser sa forme, il se devait de le faire car dans le cas contraire, il n'était pas sûr de pouvoir se métamorphoser.
Cela ne l’empêcha toutefois pas de cracher plusieurs glaviots de sang sur le sol alors que les créatures reculèrent après avoir exécuté la punition. Pas un mot, pas une parole de leur part ne se fit entendre.

Il n'y avait que le silence et l'expression sans vie de leurs regards réunis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Lun 5 Oct - 18:50

Une fois dans le hall de la gare, qui n'avait pas non plus été épargné, un sentiment de malaise m'envahit. En observant bien certains détails, il était évident que le carnage avait eu lieu il y a plus de 24 heures. A cela, quelque chose clochait, et Lita nous le fit d'ailleurs remarquer. La suite, personne ne s'y attendait ... Celle que nous pensions jusqu'alors être une vieille femme se chargea de lui apporter une réponse, nous dévoilant ainsi ses véritables motivations. Quand nous nous aperçûmes de notre erreur, il était déjà trop tard. Les éclairs fusèrent, tuant les trois policiers, assommant les autres. Mon champ de force vola en éclats, totalement inutile face à une attaque de cette ampleur, et je sombrais à mon tour dans l'inconscience ...

*****

Un endroit familier .... une porte devant moi, que je m'empressais d'ouvrir, avant d'entrer dans mon appartement. Je ne comprenais plus rien ; comment étais-je arrivée là ?

" Je suis ici, Luna ... "

Une voix qui ne m'était pas inconnue, mais qui ne fit qu'accroître mon malaise. C'était impossible ... Je me précipitais dans la pièce qui me servait de chambre, où je la vis enfin, après tout ce temps passé à la pleurer, se tenant devant la fenêtre.

" Qu'est ce que ça veut dire ? Je me trouvais à San Antonio, et maintenant ... "

" Nous sommes dans ton subconscient. "

" ... Es-tu réelle ? "

" Oui ... et non. Je ne suis ici que pour te rappeler une leçon importante, que tu sembles avoir oublié. Approche et regarde. "

Je m'exécutais non sans crainte, et jetais un œil à travers la vitre, tous mes sens en alerte au cas où il s'agirait d'un piège de Rebecca. Il ne se passa rien au premier abord, puis au bout de quelques secondes, le paysage habituel disparut lentement pour laisser place à une scène bien connue de mon passé. Une petite fille en pleurs qui errait, ayant perdu le chemin de sa maison. Et moi, venant à sa rencontre pour lui porter secours. J'étais encore à mes débuts, cette nuit-là, aussi n'avais-je pas flairé le danger. Sans l'intervention d'Alma, j'aurais servi de repas à la fillette qui, sous ses traits innocents, se révélait être un vampire.

" Te souviens-tu de ce que je t'ai dit ce soir-là ? L'apparence n'est pas forcément ... "

" ... un gage de qualité ou de confiance. Tu ne peux te fier à une personne, même si elle a l'air innocente, car l'ennemi peut revêtir bien des formes. "

Alma sourit à mes paroles, un sourire que j'avais cru ne plus jamais revoir.

" Mon rôle est fini, il est temps pour toi de repartir d'où tu viens. "

Mon cœur se serra à l'idée de la perdre à nouveau, et j'eus du mal à m'y résoudre.

" Déjà ? On s'est à peine retrouvées ... "

" Nous nous reverrons un jour, mais pas dans ce monde-ci. Maintenant, il faut que tu te réveilles. "

Le décor autour de moi commençait à s'estomper, y compris Alma, dont les derniers mots continuaient de résonner à mes oreilles.

" Réveille-toi ... "


*****

" Luna......Réveille toi ! "

" Alma .... "

Le noir total. Ce n'était plus la voix d'Alma, mais celle du Lycan, signifiant que j'étais de retour dans le hall de la gare. J'ouvrais lentement les yeux, et regardais autour de moi. Les autres revenaient peu à peu à eux, Deimos était éveillé mais semblait ailleurs. Quant à Karno, il était en train de passer un très mauvais quart d'heure. Je restais immobile, cherchant un moyen de me libérer, mais dut me rendre à l'évidence ; il y avait de grandes chances pour qu'on y reste ... Je refusais cependant de mourir sans me battre. Malgré mes entraves aux poignets et aux jambes, je parvins à me redresser sur mes genoux et rassemblait mes dernières forces pour me servir de l'électrokinésie. Je ne réussis malheureusement qu'à en tuer cinq avant de m'écrouler, vidée de mon énergie, et incapable d'activer mon champ de force alors que les créatures ripostaient à coups de barre à mine, m'arrachant des cris de douleur.

" Il suffit, je vais aussi avoir besoin d'elle ... "

Rebecca ... bien que je doutais que ce soit son vrai nom. Luttant contre les ténèbres qui menaçaient de m'envahir à nouveau, je tournais mon visage dans sa direction et la fusillais du regard.

" T'as pas les couilles  ... de nous montrer ta vraie face, ... salope ?? "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
City of the Dead (PV Luna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: En dehors de la ville :: Le monde-