City of the Dead (PV Luna) - Page 3
lienlien
  

  

  




 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 City of the Dead (PV Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mar 6 Oct - 0:58

En guise de réponse, la jeune Dunpeal reçut de plein fouet une nouvelle décharge, non pas de face, mais littéralement du ciel, clouant définitivement cette dernière au sol. Aucun cri mais une réaction surprise de la jeune fille qui ne devait certainement pas s'attendre à une réplique aussi sévère.
Une attaque douloureuse mais encore non mortelle pour la semi morte-vivante qu'elle était.

"Tu as l'air surprise, petite fille. C'est pourtant la nature même de la magie...."

Le groupe de "zombies" commençaient doucement à s'écarter et bien vite, au milieu de ces derniers, une forme singulière se dessina, drapée dans de l'étoffe de la nuit, révélant une jeunesse incroyable et une chevelure noire bien loin de celle qu'elle exhibait il y a encore peu de temps. Son regard, si fatigué, affichait maintenant une colère immense à la vue du lycan bien qu'elle parvint à garder sa réserve. Sa démarche, calme mais gracieuse, contrastait avec celle de ses pantins, désordonnée et désynchronisée. Une lueur verte semblait s'irradier de la gigantesque cape noire qu'elle portait et à sa ceinture se trouvaient accrochés deux grimoires dont l'aura était assez perceptible pour en connaitre le contenu sans même les avoir lus.

".....et alors que vous pensez avoir tout compris, tout prévu........"

Une longue lame à la garde en argent se matérialisa dans la paume de sa main droite. Effilée comme un rasoir, longue et pointue, elle était dirigée maintenant en direction du lycan qui reçut cette dernière directement dans l'épaule gauche. Une blessure peu mortelle mais assez douloureuse et surtout, diablement efficace pour l'affaiblir totalement.

"............une autre surprise tranchante vous tombe dessus!!!"

Le lycan poussa un terrible hurlement qui arracha à tous une expression de terreur tant sa douleur était palpable. Ce qui était normal pour une créature sensible au seul métal capable de le tuer définitivement. Karno jurait ce qu'il pouvait tant la douleur était comparable à des centaines de lames brûlantes enfoncées dans sa chair.

"ARRETE CA, NOMAK!!! C'EST MOI QUE TU VEUX. LAISSE LES PARTIR!!!"

A l'évocation du nom du nécromancien, la jeune femme esquissa une expression de surprise, presque suivie aussitôt d'un petit sourire moqueur qui s'affichait à peine sur le bout de ses lèvres. Hochant à peine négativement la tête, elle reprit la parole d'une voix presque douce et apaisante.

"Toujours à te préoccuper de la sécurité des autres, Karno. Tu n'as pas changé. Derrière tes airs rustres se cache un allié fidèle et aimant......comme tous les clébards de ton espèce. Tu me rappelles les nains de Clover Hill que j'ai exterminé, il y a 2 ans."

A peine eut elle finie de rétorquer que ce fût au tour du Loup-Garou, qui, bien que son corps était irradié par la douleur, pouvait encore bouger et rester conscient. Bien sûr, c'était difficile. Il ne devait pas perdre sa concentration, maintenir son état de bête, mais cela lui demandait tant d'énergie, tant de force. La lame plantée dans son épaule ne l'aidait absolument pas et sapait ce qui lui restait d'endurance. Bientôt, il risquait fort de tomber dans le coma....pour ne plus jamais se réveiller.

Il ne le devait pas. Il fallait qu'il fasse face.
C'est ce que Deimos aurait fait.....si il avait été à sa place.

"J'aurais du le deviner.......Tu n'avais pas l'air si effrayée quand tu m'as vu....et encore moins, malgré la situation. Ton manque de réaction aurait du me faire comprendre ce que tu étais réellement lorsque je t'ai vu pour la première fois.
"C'est vrai. C'était un brin trop révélateur, mais tu te trompes sur un point, lycan."

La jeune femme avait maintenant délaissé ce petit sourire pour une expression plus terrifiante et son regard noir de colère ne quittait plus le Loup-Garou. En fait, elle ne semblait plus avoir le moindre intérêt pour les autres. Du moins, pour l'instant.

"Malgré ce que tu as pu croire............je ne suis pas Nomak."

Un silence s'installa, à peine gêné par les respirations saccadées et les râles des serviteurs de la sorcière. Bien vite, ce silence fût brisé par une nouvelle volée d'éclairs en direction du guerrier lycan, qui, avouons le, était celui qui ramassait le plus pour le moment.

"Des feintes, lycan. La manipulation est la meilleure arme d'une sorcière. Faire en sorte que les gens regardent où tu veux qu'ils regardent. Qu'ils voient ce que tu veux qu'ils voient. Plonger sa proie dans un état de confusion intense avant d'abattre ses cartes."

Le regard si vide d'énergie du combattant de l'Agence s'était alors rempli d'interrogation lorsque la sorcière nia être Nomak. Pourtant, tout tendait à dire que c'était lui et le mode opératoire était similaire à ce qu'il avait connu. Seule l'apparence changeait mais ce dernier était connu pour être aussi un très bon maître des illusions. Mais si ce n'était pas lui, alors qui était-ce ?

"Si tu n'es pas......Nomak, alors qui es-tu, bon sang?"

La jeune femme observa pendant un long moment le loup-garou avec un regard de défi. De seconde en seconde, sa colère se faisait plus dense, plus oppressante encore. Les autres gardèrent le silence, incapables de comprendre ce qu'il se passait. Pour eux, il était clair que les deux êtres se connaissaient ou du moins, avaient un passif similaire. Karno Alexander n'était pas très loquace sur son passé et jamais il ne souhaitait en parler, considérant que ressasser les événements d'avant ne changerait rien.
Sauf que......si il avait accepté de parler de certaines petites choses, alors peut-être que toute l'équipe ne serait pas ici, en train de souffrir le martyr sur le parking de la gare de San Antonio.

"Je me nomme Abigail. Nomak était mon père, ordure."

Une révélation explosive qui, cette fois, fit réagir Lita et Daxius. La Sanguimancienne se permit même une réflexion à l'égard du loup-Garou.

"Karno, t'en as d'autres, des comme ça, à nous apprendre?"

Une réplique qui lui valut un violent coup de manche de pioche dans le dos. L'impact lui avait en partie fracturé l'épaule droite et elle peinait maintenant à la bouger. Inutile de penser utiliser une arme, dorénavant. Le coup porté par la créature sans âme eut pour effet de faire rugir le monstre lycan et une fois de plus, il se retrouva cloué au sol par la sorcière qui n'en avait pas fini avec lui. Loin de là.

"Alors tout ça......C'était pour venger ton ordure de père?"

Ce ne fût pas une salve d'éclairs mais plusieurs coups qui lui tombèrent dessus, envoyés par un ordre télépathique. La jeune sorcière n'avait pas encore terminé de s'exprimer.

"La vengeance soulage mais elle est si triviale............toutefois, te tuer me procurera beaucoup de bien. Bien sûr, j'avais d'autres raisons, bien que je ne compte pas te les révéler.......par contre, toi..." dit-elle en posant son regard en direction de la Dunpeal qui était presque inconsciente.

"J'ai vu à quel point le loup-garou te regardait.........Je pourrais le torturer pendant des heures mais je sais que je lui ferais bien plus de mal en m'en prenant à toi. Il s'attache si facilement aux gens que cela en est presque touchant."

D'un petit geste de la main, la jeune fille fût soulevé au dessus du sol, à moitié inconsciente, blessée, tuméfiée, brûlée mais encore en vie. Abigail avait des projets pour elle et comptait bien se servir d'elle dans les minutes qui suivirent. Les liens de la jeune femme disparurent dans un petit halo de lumière et rapidement, Luna se retrouva au sol, atterrissant dans un bruit sec.

"Tu brûles d'envie de me tuer, n'est ce pas? Je t'en offre l'occasion, mais si tu perds, sache que je te ferais vivre un tourment éternel d'agonie. J'arracherais tes membres un à un devant ce damné lycan."

Une manière de moquer l'incapacité de la jeune fille à pouvoir se défendre. Abigail se savait gagnante à coup sûr face à une Luna trop faible pour se défendre et le regard empli de peine de Karno en disait effectivement long sur la culpabilité qui l'envahissait. Tout cela était sa faute, il en était persuadé. Il avait autrefois tué un monstre et voici ce que son action avait engendré. Un monstre encore plus terrible, plus destructeur encore, qui prenait un malin plaisir à jouer avec eux sans perdre son temps.

Mais qui sait........car il était fort probable que la jeune fille ait plus d'un tour dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mar 6 Oct - 17:38

En réponse à ma provocation, un éclair surgit du ciel et me cloua au sol. J'étais cependant trop faible pour hurler et restais immobile, incapable de bouger tant mon corps me faisait souffrir. A demi-inconsciente, je fis à peine attention au dialogue entre Karno et Abigail -qui se révéla être la fille de Nomak- , trop occupée à lutter pour ne pas sombrer totalement. Mais je ne pus ignorer les mots qu'elle m'adressa ensuite, avant de me soulever du sol et de détacher mes liens. Je n'eus aucune réaction, même quand elle me laissa retomber, ne laissant échapper qu'un gémissement de douleur. L'ensorceleuse voulait jouer avec moi, uniquement pour faire souffrir le Lycan, prétendant qu'il s'était attaché à moi. Toujours à terre, je tournais lentement la tête dans sa direction, et dut admettre qu'elle était dans le vrai en voyant son regard empli de culpabilité.

" Qu'est ce que tu attends ? Tu es trop faible pour te battre ? "

La haine m'envahit à l'idée de mourir de cette façon, mais hors de question que je lui facilite la tâche. Je me relevais donc avec beaucoup de difficultés en chancelant, m'efforçant de tenir sur mes jambes qui menaçaient de céder à chaque seconde ... et finis par m'écrouler à nouveau.

" Pitoyable ... "

Je ne l'écoutais pas, réfléchissant aux options qui s'offraient à moi. Attaquer de front était inutile, je devais la prendre en traître si je voulais avoir une infime chance de m'en sortir. Mais j'étais bien trop faible, et seul du sang me ferait retrouver mes forces. Du sang ... son sang ... Si je détournais son attention ne serait-ce que quelques secondes, j'arriverais sans doute à l'atteindre. Et j'avais une petite idée de comment m'y prendre. Heureusement que la télépathie ne me demandait pas d'utiliser de l'énergie, il fallait juste que je sois assez rapide. Modulant ma voix, je m'adressais donc à Abigail par la pensée.

" TU PENSAIS T'EN TIRER AUSSI FACILEMENT ??? LES RENFORTS SONT ARRIVES, ET NOUS SOMMES PLUS NOMBREUX QUE TU NE LE PENSES !!! "

La ruse fonctionna au-delà de mes espérances. Le rejeton de Nomak fit volte-face, fouillant les lieux du regard. Je profitais de ce laps de temps pour puiser dans mes dernières forces et bondit vers elle, la faisant tomber avant d'approcher mes dents de sa gorge et lui arrachais une partie de la jugulaire, puis commençait à boire le sang qui coulait à flots. Evidemment, il ne fallut pas longtemps à Abigail pour revenir de sa surprise et se débattre en vain alors que je m'accrochais à son dos, avalant le plus possible le liquide écarlate. Au bout de quelques secondes, elle réussit à me faire lâcher prise, mais il était déjà trop tard. Le reste de sa jugulaire avait été emporté, l'affaiblissant peu à peu. Quant à moi .... et bien c'était comme si je venais de me shooter à l'adrénaline, si vous voyez ce que je veux dire ... Je me sentais ... en pleine forme ! Je me relevais lentement, un sourire mauvais sur mon visage, léchant le sang qui coulait sur mes lèvres.

" Je t'ai eu, pétasse ! "

Sa réaction ne se fit pas attendre. Après m'avoir jeté un regard effrayé, l'ensorceleuse recula de plusieurs pas, puis lança un ordre direct à ses troupes en me pointant du doigt, tout en utilisant sa magie pour se soigner.

" MASSACREZ- LA !!! ET RAMENEZ-MOI SA TETE !!! "

" C'est ça !! Venez, que je vous foute une branlée !! "

La première vague qui se rua sur moi ne fit pas long feu. Le sang d'Abigail avait décuplé mes pouvoirs, en plus de ma résistance, et de mes mains surgirent des éclairs dont la puissance était telle qu'ils en foudroyèrent une quinzaine d'un coup. J'avoue que je m'attendais à tout, sauf à ça !

" Putain, c'est trop de la balle ! "

Autant dire que dans les minutes qui suivirent, les créatures prirent cher, malgré leur nombre. J'étais comme une boule de nerfs, et m'éclatais à les abattre les uns après les autres. Les membres de l'Agence avaient fini par reprendre totalement conscience, libérés de leurs liens maintenant qu'Abigail était affaiblie, et me portaient à présent main forte. Car même avec mes capacités au summum de leur puissance, combattre seule deux cents monstres aurait présenté quelques difficultés. Malheureusement, j'allais bientôt réaliser que l'ensorceleuse et ses troupes n'étaient rien face à la menace qui planait à seulement quelques mètres de nous, comme me l'avait dit Karno précédemment ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Jeu 8 Oct - 1:15

Ne jamais sous-estimer un adversaire au sol, même affaibli car il pourrait, malgré tout, se révéler bien surprenant. Abigail avait commise cette erreur en pensant Luna inoffensive. Animée par la force du désespoir, la jeune hybride abattit sa dernière carte avec succès en bluffant la jeune Nécromancienne. Peu expérimentée par rapport à son père, elle tomba dans le piège de la Dunpeal, certainement par orgueil et elle paya assez vite son erreur.

Le temps qu'elle parvienne à se débarrasser de la mordante jeune femme afin de se soigner, le mal était déjà fait et Abigail allait très vite regretter ses provocations alors que déjà, la semi-vampire profitait de ses nouvelles capacités temporaires, avec une certaine exultation. Les premiers morceaux de chairs volèrent dans les airs, totalement calcinés alors que d'autres, effrayés, reculaient malgré les ordres de l'Ensorceleuse. Ce fût le moment où les membres de l'Agence décidèrent de passer à leur tour à l'action.

Oh bien sûr, ils étaient mal au point pour la plupart mais ils ne pouvaient décemment pas laisser la jeune femme se battre seule alors qu'elle avait prise des risques pour eux. Karno fût le premier à réagir et ses crocs se plantèrent dans la première jugulaire assez proche pour le rassasier.....et refermer très rapidement ses blessures, du moins après s'être débarrassé de l'épée en argent plantée dans son épaule, qu'il envoya dans le crâne d'un des possédés.
Il y'avait longtemps qu'il n'avait pas planté ses crocs dans de la chair humaine. Ce n'est pas quelque chose qu'il appréciait particulièrement et l'interdiction dont il était frappé avait tendance à lui faire perdre un peu la tête, d'ou ses petits passages clandestins dans une des réserves des boucheries de la ville, et ce, afin d'éviter de festoyer d'une carcasse humaine.

Aussi puissant qu'une potion de Daxius, la chair humaine eut son effet sur le corps du guerrier loup et ses blessures, dans un petit bruit de succion, se refermèrent avec rapidité et bientôt, il retrouva ses forces comme en attestait son expression de colère dessiné sur son visage. Aussi chargeait il en hurlant la troupe de sans-âmes et l'effet fût des plus percutant. Plusieurs corps s’élevèrent dans les airs alors que d'autres furent démembrés aussi sec. Bien que les autres membres de l'Agence suivirent, ils n'étaient pas aussi chargés à bloc que la dunpeal et le lycan et l'ordre fût vite lancé: Repli immédiat. Il fallait les laisser se charger de ces idiots. A deux, l'hybride et le loup-garou avaient toutes leurs chances, le tout devant une Abigail prise au dépourvue, paniquée et incapable de faire usage du moindre pouvoir tant elle avait perdue le contrôle de la situation.

......et elle n'allait pas être la seule.

Daxius commençait à évacuer Ophélia et Albrecht vers le train, non sans mal. Derek, lui, disparut quelque part, comme à son habitude, laissant le groupe à son problème. Oh, nul doute qu'il survivrait à tout cela malgré ses blessures et que bientôt, on entendrait à nouveau parler de lui. Il se défendit toutefois contre une ou deux créatures qui lui barrèrent la route et une bonne minute après, on le vit grimper dans une voiture pour prendre la fuite, et se fondre dans la nuit, sous les jurons d'une Lita hors d'elle qui se jura de lui exploser la gueule à la prochaine rencontre. Alana, elle, était assez occupée à trancher dans le vif pour protéger son leader mais que son épée découpa à la verticale la tête d'une des créatures, la pauvre fille fût projeté contre une des vitrine de la gare, sans avoir pu faire quoi que ce soit.
Un sort avait été lancé et Abigail en était responsable.

Elle avait perdue cette manche mais elle ne partirait pas sans une compensation.
Une dague aiguisé à la main, elle se dirigea d'un pas décidé vers Deimos, avec une lueur meurtrière dans les yeux qui en disait long sur ses intentions. Une fois assez près de lui, sa prise sur son arme se renforça malgré la sueur. Sa peau moite avait des difficulté à tenir l'arme correctement mais pour ce qu'elle comptait en faire, cela serait largement suffisant.

"Je n'aurai pas tout perdu ce soir. Mes condoléances, chasseur.....et à tout de suite."

Le tuer et le ramener. Tel était son but et alors qu'elle était sur le point d'abattre son arme sur la tête de sa potentielle victime, son geste fût stoppé net à quelque centimètres par une puissante prise sur son poignet droit. L'espace d'une seconde, son regard croisa celui d'un Deimos comme revenu miraculeusement à la vie....à une différence près.

"Non.......Mes condoléances, pauvre conne!!!!!!"

Une onde de choc, une vague d'énergie déferla sur toute la zone, projetant l'ensemble des protagonistes à terre, excepté Abigail qu'il tenait toujours alors qu'il se relevait en toute tranquillité. Tout son corps semblait se tordre, se distordre comme sous l'effet d'un miroir alors que peu à peu, cette illusion laissa place à une puissante aura mauve qui entourait de plus en plus le chasseur de l'Agence, le tout sous le regard maintenant terrifié de ses coéquipiers qui ne comprirent que trop bien ce qui était en train d'arriver. Une fois de plus, Karno fût le plus prompte à réagir, allant d'abord saisir la jeune dunpeal par le bras avant de la traîner sans en dire plus. Alana fût la deuxième ramassé et Lita, elle, n'eut pas besoin d'aide pour se lever et fuir.

"IL FAUT PARTIR LOIN DE LUI. VITE!!!!!!

A peine franchi la double porte vers les quais qu'une nouvelle décharge, plus violente encore éclata. Le corps du Chasseur fût comme soulevé du sol par une force inconnu et son hurlement était comme le requiem de millions d'âmes damnés. L'énergie qui l'entourait se focalisa bien vite sur les créatures d'Abigail, alors que cette dernière venait de constater avec horreur la véritable nature de celui qu'elle voulait tuer. 
Un démon....un foutu démon, et pas un des plus faibles, qui était en train de faire sa petite crise.

Les victimes tombaient les unes après les autres; Foudroyées pour certaines, désintegrées pour d'autres et le déferlement de puissance dont tous furent témoin était des plus terrifiant. L'aura de destruction de Deimos inondait tout le secteur, rendant la zone plus oppressante, plus angoissante encore.......et la transformant en un véritable enfer sur Terre.

"JE VIS...........ENCORE!!!!!!!!!!"

L'un des 4 Destructeurs de Lucifer venait de se réveiller......une fois de plus et bientôt, San Antonio allait être rayée de la carte de Neredia, si il n'était pas stoppé.

Les chasseurs eurent bien du mal à se frayer un chemin entre les différentes voies ferrées, elles-même occupées par un grand nombre de wagons. Y' progresser était difficile, lent mais c'était leur seul plan pour échapper à Deimos, qui était maintenant devenu le véritable danger.

"Ecoutez, moi...Vous foutez le camp d'ici. Démarrez le train, voie 9 et partez tant que vous le pouvez."
"Il va te mettre en morceaux. Tu n'a aucune chance. Je t'en supplie, viens avec nous."
"FOUTEZ LE CAMP. C'EST UN ORDRE!!!"

Les hurlements s'estompèrent bien vite et tous gardèrent le silence alors que la tempete semblait se montrer plus clémente....pour le moment. Le groupe ne mit pas longtemps à atteindre celui de Daxius, tout aussi terrifié après avoir constaté l'émergence du Seigneur Guerrier de Sang. Il se passa une longue minute où personne n'osa bouger mais quelques secondes après, tous entendirent de lours et puissants bruits de pas qui claquèrent sur les cailloux des voies ferrés.

"Oh putain.........il nous cherche.........."
"Tais toi........Ne parle pas."

Lita, terrifiée, avait parlée à voix basse et l'ordre de se taire lui avait été intimé mais c'était si difficile. Tous respecaient leur camarades et tous craignaient le monstre qui vivait en lui. Luna allait aussi très vite apprendre à le craindre car au vue de l'expression que la plupart affichèrent sur leur visage, elle pouvait très vite comprendre qu'ils n'avaient pas affaire à un simple adversaire.......loin de là.

"Ecoutez moi...........Vous n'êtes pas en état de vous battre et je suis le seul à avoir une chance de le contenir pendant les 10 minutes qui vont suivre. Il a déjà grillé beaucoup d'énergie et à ce rythme là, il ne tiendra pas longtemps avant de s'endormir une fois de plus. Alors....."

Le lycan ne terminera jamais sa phrase. le wagon de la voie 6 derrière lequel ils s'étaient abrités fût soulevés dans les airs, sans le moindre effort pour laisser apparaître un Deimos métamorphosé sous sa forme bestiale et dont l'aura écrasante ne laissait pas le moindre doute sur qui avait les commandes en ce moment.

"FUYEZ!!!!"

Sans en dire plus, le lycan se rua sur son ancien allié, avec tout le courage dont il était doté. Ce qui s'ensuivit se montra violent, destructeur mais le loup-garou ne fit pas le moindre cadeau à celui qui était son dirigeant. Il savait ce qui devait être fait et Deimos, dans son état normal, approuverait cela. Il comprendrait qu'en tant que danger, il devait être arrête.....et tué si nécessaire.

Les deux créatures étaient comme deux chiens en cage qui se battaient pour un os, se mordant mutuellement, plaçant coup sur coup au visage de l'autre. Aucun ne semblait avoir l'avantage pour le moment alors que le décor fît les frais de leur bagarre. Empoigné à la tête, le lycan fût projeté contre une rame de voyageurs vide. L'impact fit exploser l'intégralité des vitres, jusqu'à faire quitter le wagon des rails. Cela n'empechait pas la créature lycanthrope de se relever pour se ruer une fois de plus en rugissant sur son adversaire, écume aux lèvres, toutes griffes sorties alors que celui qui lui faisait face en fit autant.

"QUE LE SANG COULE, LYCAN. MES SOMBRES MAÎTRES ATTENDENT MON TRIBUT ET JE NE LES DÉCEVRAIS PAS."
"ENCAISSE CA COMME TRIBUT!!!"

Le coup que le Seigneur Guerrier de Sang reçut de pleine face lui fit quitter le sol pour l'envoyer à nouveau s'écraser dans le hall de la gare. Atterrissant brusquement sur le sol en marbre, il se releva presque immédiatement alors que le lycan le rejoignit pour continuer l'affrontement.

Luna avait maintenant le choix: Aider le lycan ou aider ses "alliés" à démarrer le train. Quoi qu'il en soit, elle avait assez de force pour participer au combat et pourquoi pas, affaiblir assez le Seigneur Guerrier de Sang pour que Karno puisse le mettre à terre.

10 minutes.......ils fallaient qu'ils tiennent seulement 10 minutes.

La question était toutefois la suivante: Allaient ils tenir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mar 13 Oct - 2:13

Karno se remit vite de ses blessures. Il faut dire qu'ingurgiter la chair d'un de ces monstres lui avait été bénéfique, et s'était révélé aussi efficace que le sang de l'ensorceleuse sur ma personne. Avec l'aide des autres membres de l'Agence ajoutée à notre force de frappe, nous n'eûmes guère de mal à tenir tête à la horde. La victoire était proche ... lorsque la situation commença subitement à dégénérer. Je le ressentis sous la forme d'une aura démoniaque, tellement oppressante que mon corps se retrouva incapable de bouger. Le temps que j'en cherche l'origine, une force inconnue nous envoya tous au sol, et à peine compris-je que Deimos en était la cause que le Lycan nous hurlait de déguerpir avant de m'attraper par le bras au même titre qu'Alana pour nous traîner loin d'ici.

" Tu vas m'arracher le bras, à force de tirer dessus ! T'en fais pas pour moi, j'arriverais à marcher ! "

Je me dégageais, agacée malgré le danger de le voir s'inquiéter sans cesse pour moi. Une chose était sûre, si nous nous en sortions vivants, il me devra quelques explications, surtout après ce qu'avait dit Abigail. Pour l'heure, la priorité était de nous cacher en espérant que le démon qui avait pris la place de Deimos ne nous débusque pas. Et évidemment, ça ne loupa pas. Karno n'eut pas le temps de nous exposer son plan que le wagon derrière lequel nous nous étions dissimulés se souleva du sol pour faire apparaître le Chasseur sous sa forme de démon.

" FUYEZ!!!! "

Il ne nous fallut pas le dire deux fois ; nous prîmes la fuite en direction du train, mais une fois arrivée à mi-chemin, je ne pus m'empêcher de stopper ma course et de jeter un coup d'œil en direction de l'affrontement, contrairement aux autres qui étaient maintenant affairés à tenter de faire démarrer la locomotive.

" Qu'est-ce tu fous, la sangsue ? Viens nous aider, au lieu de jouer les spectatrices !! "

" Vous vous démerderez très bien sans moi ! "

Sans prêter plus d'attention à la gueulante de Lita qui m'abreuvait d'injures, je me ruais vers le lieu du combat et fit apparaître une puissante décharge qui alla s'écraser sur la tête du Démon alors qu'il venait de mettre à Karno à terre, l'envoyant valser au loin. Mon attaque avait été efficace ; Deimos ne bougeait plus, et j'en profitais pour aider le Lycan à se relever.

" Je croyais t'avoir dit de fuir ... "

" Et te laisser t'amuser tout seul ? Tu étais en mauvaise posture, reconnais-le ! "

" Ça va, tu marques un point. Fichons-le camp, avant qu'il .... AAARRGGGHHH !!! "

Nous fûmes brusquement projetés sur plusieurs mètres avant de finir notre course contre un wagon, victimes tous deux d'une attaque télékinésique du Chasseur. Lequel ne perdit pas de temps pour se relever et foncer dans notre direction, un regard mauvais au fond des yeux. Karno fut le premier à en subir les frais ; plaqué brutalement au sol, il lui était désormais incapable de bouger. Quant à moi, il me fallut quelques secondes pour reprendre mes esprits, et une fois sur pied, bondis sur le dos du Démon dans le but de détourner son attention .... et entrais à nouveau en collision contre le wagon. Je fus ensuite soulevée du sol tel un fétu de paille par mon adversaire, suffoquant alors que sa poigne se resserrait sur ma gorge.

" MA LAME CHANTE POUR TON SANG ........ ET PAR MES SOMBRES MAITRES, ELLE NE SERA POINT DEÇUE !! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Sam 17 Oct - 17:18

"QU'ELLE CHANTE POUR CA, ORDURE!!!!!"

Les deux poings serrés s'abattirent dans le dos du Seigneur Guerrier de Sang, qui, de douleur, lâcha la jeune femme pour se retourner vers son adversaire. Le monstre, surpris par la violence du coup, fût encore plus décontenancé par l'attaque suivante du lycan qui le projeta un peu plus loin contre un autre wagon.

Pas le temps pour les remerciements car le monstre infernal ne tarderait pas à se relever et d'ailleurs, il le fit assez rapidement pour faire à nouveau face à la jeune femme et son acolyte lycan. Ses muscles craquaient, roulaient sous la douleur mais il n'en perdit pas moins son objectif et alors qu'il leva la patte droite en direction du duo improbable, un étrange événement se mit en branle sous les yeux ébahis des deux guerriers.

Des centaines de cliquetis métalliques, des bruit de métal déchiré et un bruissement énergétique furent les prémices d'une nouvelle attaque du seigneur guerrier. Lentement et dans un nouvel écho assourdissant, les wagons commencèrent à s'extirper du sol pour se soulever doucement dans les airs en tournoyant sur eux-mêmes. Malgré son réveil récent et le corps affaibli du chasseur, le démon ne semblait avoir aucun mal à déployer une énergie monstrueuse.

"ACCROCHE-TOI!!!"

Le loup-garou venait de se ruer en direction de la jeune femme, l'attrapant par le bras afin de la ramener contre lui, en la plaquant contre son corps tout entier alors qu'il devait maintenant jongler entre les wagons qui leur fonçaient dessus. Le premier s'écrasa à quelque mètres devant les deux êtres, et ce afin de leur barrer la route. Cela n'arrêta pas le traqueur lycan, qui sauta avec aisance par dessus, mais les tirs gagnaient en précision à chaque attaque, transformant cette rencontre en véritable cauchemar. Le deuxième s'écrasa non loin à leur droite, suivi de deux autres sur la gauche.
Le hurlement de frustration du Démon gagnait en force à chaque attaque ratée, renforçant sa détermination à exterminer ses deux ennemis qui avaient l'outrecuidance de lui tenir tête.

Karno ne réfléchissait pas, ne pensait à rien d'autre. Il gardait sa concentration pour chaque tir, chaque wagon qui s'écrasait sur le sol et plus que tout, il devait maintenant esquiver les rails qui s'arrachaient dans un bruit insupportable pour tenter de l'attraper, comme si ils semblaient doués de vie. Une ultime roulade sur le sol lui permit d'éviter un nouveau rail alors que quelques mètres derrière lui, un dernier wagon s'encastra dans le sol dans un bruit de métal plié.

L'avantage, c'est que l'attaque semblait pourtant avoir puisé dans les dernières forces du démon qui avait, cette fois, quelques difficultés à tenir sur ses jambes. Il tenta bien de réitérer son attaque mais celle-ci semblait maintenant plus difficile à exécuter et le wagon qu'il tenta de soulever par la pensée s'écrasa là où il se trouvait à l'origine.

"Votre monde est à l'agonie. Il est comme le bruit du rasoir qui envahit la chair. Vous pouvez en entendre le faible écho......et je ne suis ici que pour en propager l'effet. Je suis ce que vous avez fait de moi. Il est temps de faire face au fruit de vos péchés."

Des bravades, de sombres paroles destinées à briser la détermination des deux êtres qui refusaient de fuir. Tous se faisaient face dans une ultime valse où chair, sang et tendons allaient s'entrecroiser dans un ballet de mort. Il n'y aurait qu'un seul vainqueur ce soir et chaque camp était décidé à écraser l'autre. 

"Priez vos dieux tant que vous le pouvez. Ensuite, j'enfoncerais le visage de l'humanité dans le sang noir de son propre cœur secret.........dans ce que l'humanité désire de plus. Je vous offre une dernière chance de vous joindre à moi. Acceptez......ou soyez victimes de vos propres tourments."

Le Seigneur Guerrier de sang avait cessé toute attaque, laissant paraître de faux semblants quant à son état. Il était épuisé, et son aura semblait troublée par la déferlante d'énergie dont il avait fait étalage pour vaincre ceux qui l'entouraient. Il voulait une réponse, et il allait l'avoir.
Après avoir posé la jeune femme au sol, le lycan, à voix basse, exposa sa dernière carte pour en finir avec le démon.

"Il est à l'agonie mais on ne peut pas prendre le risque de l'approcher. J'ai un moyen de le renvoyer d'où il vient, mais tu vas devoir me couvrir. Tu as encore largement assez de force pour lui tenir tête pendant une minute. Ca m'offrira la fenêtre d'attaque nécessaire pour incanter et en finir avec lui. Tu vas devoir donner tout ce que tu as pour l'affaiblir. N'oublies pas. Tu dois rester focalisée sur lui tout en gardant un timing parfait........mais si tu ne te retires pas avant, tu seras prise dans l'attaque."

Les ordres avaient été donnés. La jeune hybride allait maintenant devoir se surpasser face à l'un des plus formidables ennemis qu'elle aura rencontré durant son existence. C'était un combat difficile, presque désespéré mais ils ne pouvaient pas laisser une telle menace déferler sur Neredia. Si Deimos parvenait à vaincre à ses ennemis et à quitter la ville, alors plus personne ne serait à l'abri de sa colère.......et rien ne pourrait l'arrêter.

Un seul mouvement de tête, un ordre silencieux et la jeune femme saurait qu'elle pouvait passer à l'attaque en utilisant les dernières ressources qu'elle avait volé à Abigail. Si elle devait attaquer, c'était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Dim 18 Oct - 1:35

Il fallait le reconnaître, on pouvait compter sur le Lycan lorsque ses coéquipiers se retrouvaient en difficulté, contrairement à Derek qui s'était fait la malle précédemment. Mais j'eus à peine le temps de reprendre mon souffle que déjà le Démon se relevait et malgré sa faiblesse évidente, fit à nouveau usage de ses dons télépathiques. Cette fois, ce ne fut pas nous qui nous écrasâmes contre les wagons, mais les wagons qui se soulevèrent du sol dans un bruit assourdissant. La réaction de Karno ne se fit pas attendre ; il me plaqua contre lui tout en hurlant de m'accrocher et s'efforça d'éviter les véhicules qui s'écrasaient l'un après l'autre sur le sol, menaçant à chaque instant de nous transformer en crêpes. En temps normal, une telle proximité m'aurait mis mal à l'aise, mais avec la situation actuelle, ce n'était pas vraiment le moment de se soucier de ce genre de détail.

Je m'agrippais donc à son cou et restais immobile afin de ne pas le gêner dans ses mouvements, refusant de céder à la peur qui m'envahissait, une peur qui d'ailleurs m'empêchait de réfléchir clairement. Si nous nous en sortions vivants, nul doute que Karno allait subir un interrogatoire de ma part. Après plusieurs minutes qui me semblèrent une éternité, les attaques du Chasseur finirent par cesser, ce dernier ayant puisé dans ses dernières forces. Le Lycan me reposa alors à terre, puis m'exposa son plan dans lequel je ne jouerais pas le meilleur rôle. Tout ça ne me plaisait guère, mais je n'allais pas le laisser se démerder alors qu'il m'avait sauvé la mise par deux fois. Et si on ne l'arrêtait pas, rien ne l'empêchait de s'en prendre à Santa Carla après avoir déversé sa fureur en ces lieux.

J'acquiesçais donc d'un mouvement de tête et sans crier gare, envoyait dans la seconde qui suivit une puissante salve d'éclairs qui propulsèrent Deimos au tapis. Je ne lui laissais pas le temps de se relever, me ruais dans sa direction et lui décochais une série de droites, l'assommant à moitié. Red Queen prit ensuite le relais, sa lame venant se plaquer contre la gorge du Démon.

" Un mouvement, un seul, et ta tête ira rouler au sol .... "

Je ne pouvais détacher mon regard de sa personne, ressentant un mélange d'effroi et de fascination. Comment un être vivant, même un démon, pouvait détenir autant de puissance ? Une question de plus qui s'ajoutait à ma liste. Malgré ma menace, j'espérais ne pas en arriver à une telle extrémité, mais je n'hésiterais pas si l'idée lui venait de riposter. Je portais mon regard sur Karno pour voir où il en était tout en surveillant Deimos du coin de l'œil, attentive à chaque mouvement qui pourrait se révéler annonciateur d'une nouvelle attaque. Le Lycan semblait concentré, la tête baissée et les poings serrés, prononçant à voix basse des mots dans une langue qui m'était inconnue. Une aura bleutée l'entourait et ne cessait de s'agrandir au fur et à mesure que s'égrenaient les secondes. Me rappelant son dernier avertissement, je reculais lentement sans  lâcher le Chasseur des yeux, prête à lui envoyer une nouvelle charge s'il tentait quoi que ce soit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Dim 18 Oct - 15:55

"LUNA, ÉCARTE TOI, MAINTENANT!!"

La voix du chasseur avait résonné comme un puissant avertissement empli de peur. Il ne connaissait que trop bien les effets de son invocation et quiconque étant pris dedans ne pouvait plus jamais s'en extirper. Dans le cas d'un démon comme Deimos, l'entité, trop puissante pour être détruite, serait à nouveau endormie.
Dans le cas de Luna, elle serait immédiatement oblitérée.

L'aura surpuissante qui entourait maintenant Karno se montrait dorénavant aussi écrasante que celle du Seigneur de Guerre, qui prit une expression de surprise lorsqu'il vit la puissance qui entourait le lycanthrope. Il ne comprit que trop tard les véritables intentions de ce dernier et une fois de plus, le démon tomba par péché d’orgueil.
Les éclairs qui commencèrent à jaillir autour du Loup-Garou semblait dire que quelque chose de redoutable s'était joint à lui et que, quelle que soit cette entité, elle allait en finir avec le puissant général de Lucifer, ici et maintenant.
La jeune femme, quant à elle, s'était écartée avec rapidité pour rejoindre les arrières du lycan, se demandant ce qui allait arriver et surtout, ce qu'il se passait. C'était un spectacle d'une rare intensité dont le dernier acte se jouait sur la gigantesque scène qu'était San Antonio.

"Je convoque la puissance de notre mère éternelle."
"Laissez moi guider votre fureur dans ce duel."
"QUE VOTRE JUGEMENT SONNE LE GLAS DES DAMNES!!!"


Au plus profond du firmament, une petite lueur brilla, devenant plus intense de seconde en seconde, comme si elle semblait se rapprocher de ce monde. Un grondement sourd semblait comme vibrer au plus profond des entrailles de la planète.

______________________________________________________
8 kilomètres de San Antonio

La lueur se faisait plus proche, fusant comme une comète vers un point précis vers le centre de la ville. Son impact était maintenant imminent et le regard empli de peur, le vieux sorcier contempla la décision d'un seul être alors que la locomotive mettait encore plus de distance entre eux et la ville, maintenant condamnée.

Derrière lui, les autres membres de l'agence ne purent qu'assister, impuissants, à la décision ultime du lycanthrope, persuadés qu'à présent, ils ne reverraient plus jamais ce dernier et encore moins Deimos.

"Karno............qu'as-tu fait?"
_____________________________________________________

La lumière irradiait toute la zone, reflétant comme d'étranges néons qui dansaient sur le sol et les murs de la ville. D'un regard vide de vie, les quelques créatures encore en vie d'Abigail la regardèrent sans se douter qu'enfin, leur délivrance approchait.

Vint ensuite la déflagration.......et la bulle de protection qui entoura le lycan, qui avait eu le réflexe de saisir la jeune femme avant qu'elle ne soit emportée. La puissante lumière blanche, prémisse de la destruction de San Antonio, venait de faire place aux flammes du jugement, rasant tout ce qu'elles trouvaient sur leur passage.

"FERME LES YEUX, LUNA!! NE REGARDE PAS!!!!"

Comme à son accoutumée, le lycan se montra protecteur envers la semi-vampire, qu'il protégeait de toute son âme...et de tout son corps. Si la jeune femme aurait pu ouvrir les yeux, même quelques secondes, elle n'aurait vu que des flammes dansant sur la bulle de protection, couvrant la zone et empêchant une vision des événements.
Karno avait provoqué une véritable apocalypse et pire que tout, avait décidé à lui seul du jugement de plusieurs milliers de personnes.

Le Seigneur de Guerre, quant à lui, était piégé dans le puissant rayon de lumière, à l'épicentre même de l'explosion, incapable de se sortir de ce traquenard. Sa seule réponse fût un rire puissant, tonitruant qui sonnait comme un ultime avertissement de sa part. Il ne connaissait que trop bien la finalité de tout cela et, sachant qu'il ne pourrait se tirer de cette attaque qui le cloua au sol, préférait lutter pour protéger le corps de son hôte en faisant appel à des forces impies venues d'un autre monde.

Une liberté bien évanescente qu'il avait vécu ce soir et comme de nombreuses autres fois. Mais ce n'était que partie remise. La prochaine fois, il reviendrait plus fort, mieux préparé et cette fois, il arracherait en personne la tête de ce maudit sac à puce qui l'avait surpris pour la toute dernière fois.
Tendant une dernière fois le bras vers l'extérieur du rayon, il fût définitivement dévoré par la puissante lumière et sembla y disparaître définitivement.

___________________________________________
9 kilomètres au sud-est de la ville.

Blessée, elle marchait avec difficulté, obligée de se servir d'un bâton de fortune pour soutenir son poids tant elle se sentait vidée après avoir usé à mainte reprise de la téléportation pour mettre le plus de distance possible entre sa personne et ceux qui allaient la traquer. Derrière elle, la ville disparaissait dans un puissant rayon de lumière astrale, balayant toute forme de vie impie ainsi que toute forme de civilisation, détruisant définitivement ce qu'avait été le petite ville de mer, fief d'un soir pour la puissante nécromancienne.

Le souffle court, son regard semblait espérer que personne, pas même ses ennemis, ne survivent à cette attaque. Mais elle comprit vite son erreur d'avoir souhaité briguer sur une telle possibilité.

Abigail n'était pas dupe. Celui ou celle qui avait invoqué une telle puissance devait certainement avoir les moyens de s'en protéger et intérieurement, la jeune femme se jura qu'elle ferait payer cette humiliation au prix du sang........et pas seulement au lycan, mais aussi à cette petite dévergondée vampirique, cette traîtresse à sa cause.

"Nous nous reverrons...............Je vous en fais le serment."

Aussi rapidement qu'elle termina sur cette joyeuse pensée, l'invocatrice fût emportée par le souffle de l'explosion, projetée plusieurs mètres plus loin dans les plaines arides qui bordaient ce qui avait été autrefois, la ville touristique de San Antonio.

__________________________________________

Le cercle de flammes désintégrait tout ce qu'il trouvait sur son passage, emportant bâtiments, arbres, véhicules, zombies et les quelques nombreuses autres créatures dormantes qui avaient fait leurs nids dans les quelques zones de la ville, attendant les ordres de leur maîtresse pour agir. Leur sommeil ne fût en aucun cas perturbé et aucune n'eut à souffrir de l'attaque du lycan.

Aucune ne se rappellera avoir existé un jour.

Le puissant grondement secouait toute la ville et le fait d'être aussi proche de l'épicentre rendait la chose quasiment insupportable pour les deux survivants qui se tenaient maintenant l'un à l'autre. Le loup-garou lui même semblait terrorisé par ce qu'il avait invoqué et nul doute que la jeune hybride ne devait pas en mener large.

Mais tout cela était bien trop d'émotion, bien trop puissant pour qu'ils parviennent à rester conscients de la situation et la jeune dunpeal fût la première à tomber dans l'inconscience, suivi une bonne minute après par le lycanthrope qui s'écroula à son tour sur le sol..........alors que la bulle tenait encore bon.

______________________________________________
Ruines de San Antonio, 7H32 du matin

La lumière perçait à nouveau à travers le ciel nuageux de ce qui fût autrefois San Antonio. Une âcre odeur de fumée s'évacuait dans le ciel  et autour des trois corps encore intacts, il ne semblait rester plus rien à part quelques artefacts d'une civilisation aujourd'hui disparue.

La fumée qui s'élevait des ruines se dispersait fort facilement dans les airs, balayée par les vents marins du bord de la ville et rendant la respiration plus aisée.
Pourtant, la vie ne semblait pas avoir totalement quitté cet endroit et les quelques cris des mouettes à l'horizon semblaient augurer un possible espoir pour cet endroit autrefois maudit, dorénavant débarrassé de sa funeste malédiction.

Un petit bruit se détacha du silence de l'ancienne gare, transformé en un vaste terrain vague où s’entremêlaient encore quelques résidus de wagons et de rails, le reste ayant été détruit lors de la puissante explosion. Ce même bruit se répéta une seconde fois, comme celui d'un léger frottement contre le sol sableux de la zone.

Le bruit d'un mouvement, qui déchira une nouvelle fois le silence encore trop inquiétant du champ de ruines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Dim 18 Oct - 20:16

Suite à l'ordre du Lycan, je le rejoignais rapidement, tout en restant à bonne distance de son aura qui ne cessait de gagner en puissance. Ce qui se passa ensuite allait rester dans ma mémoire pendant très longtemps. Bien que le grondement qui s'échappait du sol avait de quoi effrayer, ce fut la lueur provenant du ciel qui capta mon attention. Je ne pouvais en détacher mon regard alors que celle-ci se rapprochait de plus en plus, et seul Karno me sortit de ma torpeur en m'attrapant par le bras avant de faire apparaître une bulle de protection. S'ensuivit aussitôt une déflagration, que je n'entendis plus que je ne vis, le loup-garou m'ayant hurlé de fermer les yeux. Les bruits environnants, dont je ne devinais que trop bien l'origine, me donnaient le sentiment d'être plongée en pleine apocalypse. C'est complètement terrorisée que je m'accrochais maintenant à mon partenaire, collant mon visage contre son torse en me retenant de ne pas hurler alors que la ville se désintégrait tout autour de nous. Une scène qui semblait ne pas avoir de fin ...

* Que ça s'arrête .... *

Ce furent mes dernières pensées avant de sombrer dans l'inconscience. C'était plus que je ne pouvais supporter, et la peur accumulée au fil des évènements eut finalement raison de moi ...

________________


" Je ne pensais pas te revoir aussi vite ... "

J'ouvris lentement les yeux. A mes côtés, Alma, au même endroit où je l'avais laissé. Mais quelque chose dans ce monde avait changé.

" Toujours dans mon subconscient ? "

" Pas cette fois. Tu te trouves dans les limbes. "

" Suis-je ... "

" .... morte ? Non. Et j'avoue que je ne m'attendais pas à te retrouver en ces lieux. Cela prouve que tes capacités sont bien plus puissantes que je ne l'imaginais. Mais elles ne te serviront à rien si tu ne les exploites pas au mieux. Comprends-tu ce que ça veut dire ? "

" Que seule l'Agence peut m'aider à faire face aux forces qui régissent notre monde ? "

" Exact. Fais confiance au Lycan. Vous avez plus de points communs que tu ne le penses. Et assure-toi de ne jamais affronter le danger toute seule. Ne fais pas la même erreur que moi ... "

" Je ... je suis désolée ... j'ai été incapable de te venir en aide ... "

" Tu n'aurais réussi qu'à te faire tuer. C'est moi qui m'excuse d'avoir été trop orgueilleuse ... "

Alma me sourit, tout en essuyant les larmes qui coulaient sur mes joues. Je fermais les yeux à son contact, me laissant bercer par ses dernières paroles.

" Tu es entre de bonnes mains ... mais ne laisse surtout pas la haine te dévorer ... "



________________


Mes yeux se rouvrirent sur le ciel de San Antonio. Mon état d'inconscience avait apparemment duré plusieurs heures, car le soleil commençait déjà à se lever. Je me relevais lentement, tous mes sens aux aguets dans le cas d'une éventuelle nouvelle menace. Je marchais quelques mètres, mon regard s'attardant sur les lieux ; tout n'était plus que ruines. L'incantation du Lycan était tellement puissante qu'elle avait tout bonnement rayé la ville de la carte. C'est donc après quelques secondes d'hésitation que je retournais auprès de ce dernier pour le réveiller en le secouant prudemment. Au bout de plusieurs minutes, il finit enfin par ouvrir les yeux tout en poussant un grognement qui me fit reculer de quelques pas. Je restais à bonne distance pendant qu'il se relevait, ce qu'il ne mit pas longtemps à remarquer.

" Je te fais peur, maintenant ? "

" ..... "

Karno sourit devant mon silence et mon air embarrassé avant de continuer sur sa lancée.

" Maintenant, tu comprends pourquoi certains ne nous aiment pas. "

" ..... j'avoue que j'aimerais pas t'avoir comme ennemi, après ce que je viens de voir ... "

" C'est compréhensible. Mais il vaut mieux que tu restes à mes côtés le temps qu'on quitte cette ville ... ou ce qu'il en reste .... Les autres sont certainement en train de nous attendre. "

Il ne rajouta rien de plus et attrapa Deimos toujours inanimé qui avait à présent repris forme humaine. Le trajet se fit en silence, aucun de nous deux n'osant prendre la parole. Je n'était pas encore remise des évènements pour dire quoi que ce soit, et trop fatiguée pour questionner Karno. Je sentais d'ailleurs qu'il en était de même pour ce dernier. Au bout de deux heures de marche, je m'arrêtais brusquement, attirée par une forme allongée dans l'herbe.

" Attends une minute, j'ai un truc à faire. "

Je m'approchais prudemment de la silhouette que j'avais identifiée comme étant Abigail, qui semblait plongée dans l'inconscience. Toujours sur mes gardes, je m'agenouillais à ses côtés et sortis trois fioles vides dessous ma veste, avant d'en remplir le contenu avec son sang. Ses effets pourraient s'avérer très utiles le jour où je ferais face à Raven. Ignorant l'expression désapprobatrice de Karno, je fis ensuite apparaître Red Queen, dans le but d'en finir une bonne fois pour toutes avec l'ensorceleuse.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mer 21 Oct - 0:54

Ainsi, les deux êtres avaient survécu......au prix de plusieurs milliers de vies. Un sacrifice non nécessaire, diront certains mais pouvait-il en être autrement? Les victimes d'Abigail pouvaient-elles être ramenées? Peu probable quand on voyait à quel point toute lueur de vie avait cessé de danser dans leurs yeux. La vérité est que rien, ni personne ne pouvait les faire redevenir ce qu'ils avaient été autrefois. La mort était la seule délivrance que le lycan pouvait leur offrir......non, pas seulement le lycan, mais une déesse qui avait offert son aide à l'un de ses plus fidèles serviteurs.

Dans quelques heures, peut-être même moins, d'autres chasseurs et gardiens afflueraient par ici, hors de leur juridiction pour constater l'étendue de la catastrophe. Ils verront par leurs yeux de traqueurs une ville détruite, des immeubles rasés, des maisons arrachées de leurs fondations et des corps calcinés, en morceaux. Ils découvriront des nids de créatures aux corps soudés par les hautes températures ayant déferlé sur le ville.

Mais ils ne trouveront aucune trace du véritable responsable, qui sera parti depuis bien longtemps, s'ajoutant un fardeau supplémentaire à porter sur ses épaules. Ils n'auront jamais conscience qu'à cet endroit même, un puissant Seigneur de Guerre avait émergé temporairement dans le seul et unique but d’annihiler toute vie, scandant ses vaines paroles à travers les vents de la côte.

Les deux êtres marchaient depuis maintenant deux heures, en silence, bien trop secoués, fatigués pour pouvoir tenir la moindre conversation. Mais que pouvaient-ils se dire alors qu'ils venaient de vivre un aperçu de l'enfer sur ce monde? Que pouvaient-ils penser de l'homme que le lycan portait dorénavant sur ses épaules? Ce dernier, qui avait l'air si puissant il y a encore quelques heures, semblait si faible, si rachitique qu'il en faisait peine à voir. Sa respiration faible se faisait à peine sentir sur la nuque du loup-garou, qui n'en tenait absolument pas compte. Il se disait simplement qu'il vivait et que c'était suffisant.

Leur longue marche les mena jusqu'à un terrain aux herbes hautes arides, asséchées depuis bien longtemps par les sables chauds entourant San Antonio. Quelle ne fût pas leur surprise lorsqu'ils tombèrent sur le corps inanimé de celle par qui tout était arrivé.

La jeune hybride ne perdit pas son temps et décida de se servir à la source, à la manière d'une junkie dépendante à sa dose de crack. C'était quelque chose que le lycan n'approuvait pas mais qu'il ne pouvait empêcher. Rien ne lui interdirait par la suite de faire "disparaître" les fioles de sang car il ne savait que trop bien ce que ses effets pouvaient faire sur le long terme, surtout chez un être aussi jeune et sans expérience.

Finalement, il s'interposa lorsque la tueuse de vampire décida, à sa manière de supprimer Abigail une fois pour toute et la patte du lycan se referma sur l'un de ses poignets. Son visage affichait une volonté farouche de l’empêcher de commettre un tel acte.

"Assez!! Je ne te laisserai pas faire."

Le lycan avait son opinion sur les événements et Luna avait la sienne, c'était certain. Si Luna ne voyait qu'une ennemie dangereuse à abattre, Karno, lui, était capable de voir au delà des ramifications et ne s’arrêtait pas seulement au fait qu'en tant que sorcière, la fille de Nomak pouvait se montrer destructrice. Avant d'être une tueuse, une destructrice sans âme, Abigail était une victime, un dommage collatéral à la fois de son père....mais aussi de lui-même. Il ne pouvait donc pas laisser quelqu'un d'autre régler cette affaire à sa place.

Abigail était son démon, son entité noire. Elle était la voyageuse sombre qu'il avait crée et qu'il se devait de stopper par lui-même. Mais surtout, il ne pouvait accepter que quelqu'un la tue alors qu'elle était sans défense.

"Elle est vaincue. Inutile d'en venir à cela."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Mer 21 Oct - 20:48

Mais je ne pus jamais lui porter le coup fatal. Karno stoppa net mon geste, arguant qu'il ne me laisserais pas commettre un tel acte. Surprise, je levais mes yeux vers son visage.

" T'es sérieux, là ?

" Elle est vaincue. Inutile d'en venir à cela. "

La surprise laissa place à l'agacement; un rire sans joie franchit mes lèvres, et c'est les sourcils froncés que je repris la parole, déterminée à lui rappeler ce que les agissements d'Abigail avaient engendré.

" Inutile ? Faut que je te rafraîchisse la mémoire, ou quoi ? On a failli y passer, et une ville entière a disparu à cause d'elle ! Tu veux qu'il arrive la même chose à Santa Carla ? "

" Tu oublies que j'en suis en partie responsable. Quant à Abigail, il s'agit de mon combat, et mon code d'honneur m'empêche de m'en prendre à un adversaire au sol. "

" Cool ! Ca tombe bien, mon code d'honneur, ou plus précisément, mon instinct de survie, m'oblige à lui trancher la gorge ! Maintenant, si tu veux bien m'excuser ... "

Je cherchais à me dégager, m'obstinant à vouloir achever la fille de Nomak, mais bien évidemment, Karno ne l'entendait pas de cette oreille et resserra sa poigne. Et vu son expression, il était clair que je commençais à mettre à bout sa patience, ce dont en cet instant je m'en fichais pas mal, énervée par ses pseudos principes moraux.

" MAIS LACHE-MOI, PUTAIN !! "

" CA SUFFIT !!! "

Me saisissant par les épaules, il approcha son visage du mien en grondant, avec une expression de colère qui en aurait fait frémir plus d'un. Bien que sa réaction m'inspirait de la crainte, je refusais de baisser les yeux et soutenais son regard tant bien que mal pendant qu'il reprenait sur sa lancée.

" Elle est sans défense. Si tu la tues, tu ne vaudras pas mieux que ceux que tu traques ! Et je ne crois pas qu'Alma aurait apprécié que tu agisses ainsi ... "

Grosse erreur. J'étais toujours très susceptible lorsque mon mentor était mentionné, et entendre Karno émettre des suppositions quant à ce qu'elle aurait fait ou pas eut le don de m'énerver davantage. C'est donc avec violence que je le repoussais, hors de moi.

" NE PARLE PAS DE CE QUE TU NE CONNAIS PAS !!! Alma n'aurait pas hésité à la tuer, ne serait-ce que pour éviter un drame comme celui qui s'est produit ! Que feras-tu quand elle décidera de s'en prendre aux habitants de Santa Carla ? Tu détruiras aussi la ville ? Et ... merde, elle s'est barrée !! "

En effet, il n'y avait plus aucune trace de l'ensorceleuse. Toute à notre engueulade, nous ne nous étions pas aperçus qu'elle avait repris connaissance, et évidemment, elle en avait profité pour filer. Sa fuite eut tout de même le don d'apaiser quelque peu ma colère, et c'est d'un air fatigué que je me retournais vers Karno.

" Elle doit être loin, maintenant. De toute façon, je suis trop crevée pour lui courir après. Mais sache une chose ; tes beaux principes ne te serviront qu'à avoir des morts sur la conscience. Enfin, pour ce que je m'en branle, tant qu'il s'agit pas de moi ... "

Sur ces mots bien cinglants, je le plantais là sans un regard en arrière pour me diriger vers la locomotive qu'on pouvait voir maintenant de loin. J'avais conscience de l'avoir sans doute blessé, et bien que je risquais de m'en vouloir plus tard, je m'en fichais royalement en cet instant, ne désirant qu'une chose; enfin rentrer chez moi ...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Ven 23 Oct - 23:45

Ne jamais contredire ou tenter d'avoir le dessus dans une joute verbale avec le lycanthrope. C'était une expérience dont la jeune femme allait très vite être victime alors qu'à ses dernières paroles, celui-ci se décida à rétorquer à son égard.

"Me prends tu pour un imbécile, Luna?"

Il était évident que le chasseur loup avait une idée derrière la tête, ou du moins, qu'il avait déjà mis cette idée à exécution. La jeune femme, étonnée de sa réponse, se retourna, affichant un regard perplexe à son égard. Comment pouvait il parler d'un ton aussi sûr alors qu'il venait de laisser leur "proie" s'échapper au risque de la voir recommencer? A vrai dire, peut-être était elle curieuse d'entendre ce qu'il avait à dire pour justifier ses actes.

"Abigail n'est qu'une victime de la folie de son père. Cela n'excuse pas ses actes......mais je ne l'ai pas laissé partir sans lui offrir un dernier cadeau de ma part."

Le puissant guerrier fit deux pas en sa direction sans la quitter du regard mais le ton de sa voix se fit plus sec, comme empreinte d'un début de colère à l'égard de sa compagne d'infortune.

"Lors de notre affrontement, j'ai scellé définitivement ses pouvoirs sans qu'elle ne s'en aperçoive. En fin de matinée, elle commencera à ressentir une grande fatigue. En milieu de journée, peut-être même avant, elle comprendra qu'elle perd progressivement ses pouvoirs........et à la fin de la journée, elle sera aussi humaine que n'importe quel habitant de Santa Carla. C'est un sort bien pire que la mort.............alors ne me dis plus jamais ce que je dois faire. Me suis-je bien fait comprendre?"

Karno était à bout, exténué par cette terrible bataille et le fardeau qu'il portait sur ses épaules, que ce soit au sens propre ou au sens figuré. Il n'avait pas besoin d'entendre les réflexions de la jeune femme alors qu'il avait fait ce qu'il avait considéré comme étant le plus juste.
Ainsi, il respectait son code d'honneur et celui de son clan tout entier, peu importe ce que la petite hybride en pensait à cet instant.

"Le Triumvirat fera le reste.........si des bêtes sauvages ne la tuent pas avant."

Sans en dire plus, il reprit la route, refusant pour le coup d'accorder un regard à la petite ingrate qu'elle semblait être devenue à cet instant. Le reste de la route se fit dans le silence et lorsqu'ils arrivèrent à la voie ferrée, ce fût pour observer des regards de terreur dont un empli de reproches.
Karno n'avait pas envie d'en entendre plus et sans un mot, il s'installa dans le compartiment derrière le poste de pilotage, après avoir laissé le pauvre Deimos dans un état aussi exténué que lui.

Un silence de mort régna jusqu'à l'arrivée de Santa Carla et personne n'accepta de s'échanger le moindre mot. Parfois, il y avait un regard, puis une tentative de parole qui se soldait par un nouveau silence. Tous avaient en tête le sale petit secret du lycan mais pire encore, ils connaissaient sa vraie puissance, qui pouvait se montrer aussi destructrice que celle du redoutable Seigneur de Guerre, dont l'esprit était à nouveau endormi......jusqu'à la prochaine fois.

La gare de Santa Carla était vaste, liée à l'ancienne gare de triage d'une ex-entreprise de transport dans laquelle ils pourraient passer inaperçus en laissant le train et son "bagage". Rouler sur des rails en partie usagés n'était pas facile mais encore faisable pour peu qu'on s'y prenait lentement. Bien sûr, les écrans de contrôle de la gare centrale détecteraient bien vite l'étrange anomalie mais d'ici là, on pouvait parier que les chasseurs seraient bien vite partis.

Karno ne donna aucun ordre, laissant Daxius chapeauter toute la petite troupe qui, à vrai dire, était plus occupée à soulever et emmener le chef de l'Agence qui avait repris en partie conscience. Il cracha quelques filets de sang, manquant de peu de s'étouffer alors que Daxius et Albrecht le tenaient fermement. Il eut un regard si fatigué qu'il en faisait peine à voir mais il eut ces quelques mots qui frappèrent de stupéfaction la totalité des chasseurs.

"Je te confie l'Agence."

Karno en fût lui même éberlué qu'il eut du mal à en croire ses oreilles et sur l'instant, il mit cela sur la fatigue extrême mais Deimos réitéra ses paroles, confirmant à tous ce que le lycan venait d'entendre. Daxius souleva de toute sa force le guerrier démoniaque, lui arguant qu'ils verraient cela une fois que tout le monde serait reposé. Il ordonna toutefois à Karno de s'occuper de sa "nouvelle amie", et ce au plus vite, car il avait besoin de lui parler le plus rapidement possible.

Quand Daxius prenait ce genre de ton, ce n'était jamais bon pour celui qui allait en faire les frais et pour que le lycan esquisse une expression angoissée, c'est que ce qui allait arriver risquait fort de lui coûter cher. Mais il reprit bien vite sa contenance sans quitter des yeux le groupe qui s'éloignait vers l'une des sorties du personnel, à l'abri des nombreux regards et laissant à nouveau le lycan seul avec la semi-vampire.

Le soupir qu'il poussa semblait si empli de lassitude et Karno n'aspirait qu'à une seule chose: Prendre un repos mérité......mais cela serait pour un autre jour. De plus, il devait avant tout faire en sorte que Luna retourne chez elle saine et sauve.

"Je te raccompagne."

Le puissant guerrier eut un seul geste à faire et il fût recouvert d'une gigantesque cape aux coloris sombres qui recouvrèrent bien vite sa personne, tout en dissimulant son visage derrière un voile aussi épais que la nuit. Un vêtement simple en apparence mais qui éviterait de devoir faire face à la réaction encore trop disproportionnée des habitants. La cape n'avait aucun symbole, aucun ornement en particulier et semblait fabriquée dans une étrange laine épaisse dont l'origine semblait incertaine bien qu'elle semblait lourde et imposante. On aurait même pu affirmer qu'elle avait été faite sur mesure pour le guerrier loup.
Après s'être assuré que rien ni personne ne pouvait le reconnaître, il s'avança dans l'embrasure de la porte de service avant de s'y immobiliser, sans accorder le moindre regard à sa jeune "acolyte".

"Je n'ai pas toute la journée, mademoiselle Eldritch."

Un changement de nom, un autre changement de ton qui démontrait qu'il n'avait toujours pas encaissé la petite rébellion de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Sam 24 Oct - 3:24

Le ton sec de Karno me rappela à l'ordre. Et après avoir entendu ses explications, je me rendis compte que j'avais vraiment agi comme la dernière des connes ... Je ne savais plus trop quoi penser sur le coup, et me contentais donc de suivre le Lycan jusqu'à la voie ferrée sans oser dire un seul mot. Lui non plus ne daigna plus m'adresser la parole, ni même un regard, y compris lorsque nous arrivâmes enfin auprès des autres, où il s'empressa de se débarrasser de son fardeau avant de prendre les commandes du train. Le trajet jusqu'à Santa Carla se fit également en silence, et j'eus tout le loisir de repenser à ce que je lui avais balancé en pleine figure, sans prendre en compte le fait qu'il nous avait tous sauvé la mise. Et tout ce qu'il avait récolté comme remerciement, c'était de l'ingratitude de ma part. La culpabilité m'envahissait de plus en plus à cette pensée ...

* Pauvre imbécile ... *

Une fois arrivés à destination, Daxius et le reste du groupe se chargèrent de ramener Deimos à l'Agence, laissant le soin à Karno de me ramener chez moi. Et au ton de sa voix, il était évident que ce dernier m'en voulait toujours. Malgré ma fatigue, je ne voulais pas quitter les lieux sans avoir d'abord tenté de réparer les pots cassés.

" Attends ! "

M'avançant dans sa direction, je posais une main sur son bras pour l'inciter à m'écouter.

" Je ... je m'excuse pour tout à l'heure. Tout ce qui s'est passé cette nuit ... c'était trop d'un seul coup, et je regrette ce que je t'ai dit. Sans compter que je t'ai menti ... Alma aurait agi comme toi, elle se serait refusée à achever un adversaire à terre. Je tiens aussi à te remercier de m'avoir sauvé ... "

Je me tus, ne sachant plus que dire, et observais Karno, toujours immobile. Il se passa plusieurs secondes, pendant lesquelles je crus l'avoir froissé, avant qu'il ne daigne se tourner vers moi en poussant un long soupir. Je me risquais à tenter un trait d'humour, histoire de détendre l'atmosphère quelque peu tendue.

" Et si tu pouvais éviter de m'arracher la tête, je t'en serais encore plus reconnaissante ... "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Sam 24 Oct - 22:47

Des excuses qui firent bien rapidement mouche, non pas seulement pour les paroles sincères qu'elle lui offrit mais par ce contact auquel il ne s'était pas attendu. Si il y a un instant, la colère semblait toujours brûler dans son cœur, celle-ci disparut aussi rapidement qu'elle était venue et bien qu'elle ne puisse le voir, une expression de surprise se dessina sur le visage du lycan. Des yeux ronds mus par une étrange vague d'émotion qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps.

Cela lui rappelait......le passé et automatiquement, le fit repenser à celle qu'il avait autrefois aimé. Il se revit alors, dans une situation similaire, proche de la dispute familiale et à chaque fois, celle-ci avait toujours pour habitude de le prendre par le bras pour s'excuser quand elle ne le suppliait pas de rester afin d'éviter des conflits inutiles dans la forêt.
C'était une très longue histoire, venant d'un passé lointain qui n'avait plus lieu d'être.
Et pourtant, Karno se sentait comme bloqué, étant dans l'impossibilité de réagir.

Et pour cause: combien de disputes avait-il regretté? Combien de conflits qu'il aurait préféré ne jamais vivre, lui que se cachait derrière un masque de fausseté aujourd'hui pour ne pas montrer à quel point son âme débordait de tristesse et de solitude. Plus d'une fois, il avait adopté un comportement hautain, narcissique et prétentieux afin que nul ne devine réellement ce qui le déchirait depuis maintenant des années.
Rien ni personne ne devait savoir et encore moins voir à quel point l'esprit du lycan était déchiré.
Cela aurait été bien trop exploitable contre lui. C'était une faille que n'importe qui aurait pu utiliser contre lui pour mieux le détruire.

Alors il était devenu ce tueur impitoyable et prétentieux afin de cacher les apparences, tout en souffrant en silence. C'était mieux ainsi, qu'il se disait. Au moins, personne ne pourrait l'avoir en se servant de son passé, ni d'une possible faille dans son comportement. C'est ce qui le rendait d'ailleurs particulièrement insupportable à la fois pour ses alliés mais aussi ses ennemis.

Pendant une bonne minute, son regard empli de colère noire semblait s'affaisser, comme si il se retrouvait envahi par quelque chose d'autre et pendant un long moment, il refusa de réagir, laissant la main de la jeune femme se poser sur son bras. En fait, ce n'était pas quelque chose qu'il trouvait foncièrement désagréable et surtout, pour la toute première fois depuis qu'il s'était retrouvé seul, il croisait enfin une femme qui ne semblait ni le fuir, ni le craindre véritablement malgré son apparence.

Et cela lui faisait du bien.

"...........Pardon.........."

Cette fois-ci, le lycan se retourna vers la jeune femme, enlevant sa gigantesque cagoule qui recouvrait l'intégralité de sa tête. Son expression d'agressivité avait fait place à une mine plus fatiguée, lassée et réellement gênée. Sur l'instant, il semblait avoir du mal à soutenir son regard tant il avait eu l'impression de revivre un événement passé qu'il continuait encore de regretter.

"..............je n'aurai pas du non plus te parler ainsi......."

Reprenant sa respiration, le lycan rétorqua à nouveau.

"........Nous avons tous eu une nuit très éprouvante et je crois que nous devrions tous nous reposer. Mais si cela peut te rassurer.......je n'irai pas jusqu'à t'arracher la tête."

Il conclut sa phrase sur un petit sourire discret mais son changement de ton laissait bien entendre que la remarque de Luna était excusée....comme il espérait qu'elle lui pardonne son accès de colère d'il y a quelques heures.
Il n'y avait plus rien à redire et Karno ne souhaitait pas non plus revenir sur Alma. Il avait bien compris que le sujet était sensible pour la jeune femme, tout comme celui de Kara et Arioch l'était pour le lycan. En fait, il se demandait encore comment il avait pu en parler avec autant de facilité il y a quelques heures. Une question qu'il creuserait de son côté.
D'un mouvement amical, le lycan posa sa puissante patte droite sur l'épaule de la jeune femme en lui demandant de le suivre dans une petite ruelle voisine de l'entrepôt de locomotives abandonnées duquel ils s'extirpèrent.

Une fois sorti, le loup-garou, capuche sur la tête, porta la main à l'intérieur de sa cape pour en extirper une petite fiole verte qu'il jeta avec force sur le sol. Le contenu s'écrasa sur le sol, répandant non pas seulement un liquide vert sombre et âcre mais aussi une vaperolle d'une grande épaisseur qui monta avec facilité dans les airs.
La petite hybride, surprise, ne comprit pas tout de suite l'utilité de son geste, mais la réponse vint bien vite alors que, environ 15 minutes plus tard, dans une des rues principales voisines de la ruelle, un puissant 33 tonnes fit son apparition et se gara juste sous le nez des deux protagonistes. De la cabine du camion s'extirpa une jeune femme qui se dirigea vers les deux êtres. La conductrice était jeune, dans la trentaine, peut-être moins et exhibait une coloration brune très évidente. Ses yeux en amande ne laissaient planer aucun doute sur ses origines,au même titre que sa démarche légère mais rapide.

"Ca fait un bail, Karno."
"Mes salutations, Cassidy. Content de te revoir."
"Plaisir partagé. C'est ta nouvelle coéquipière?" dit elle en saluant de la tête la jeune dunpeal.
"On peut dire cela ainsi. J'ai besoin d'une harley, modèle spécial."
"Amenez-vous."

La jeune femme leur fit signe de la main de les suivre et se rendit rapidement à l'arrière de la remorque qu'elle ouvrit prestement, en faisait discrètement usage de magie. De la télékinésie, plus précisément. Elle en fit de même pour extirper le véhicule motorisé,  bien plus imposant que la normale, qui avait une taille inhabituelle. Quoi de plus logique puisque ce modèle était spécialement adapté pour le lycanthrope. Une fois la moto extirpée, il y eut un dernier échange entre Cassidy et Karno.

"Paiement habituel à l'Agence. Passe ce soir. A propos, les réparations avancent bien?
"C'est pas encore ça mais il y a un progrès. En tout cas, je te remercie de les avoir mis en fuite."
"Ne baisse pas ta garde. Ils pourraient revenir."
"T'inquiète pas. J'ai de quoi accueillir ces idiots, maintenant. Ils bronzeront gratuitement sur le trottoir d'en face....ensuite, la pluie fera le reste."
"Je passerai quand même vérifier l'installation pour m'en assurer."
"Ca marche. Prends soin de toi, le fauve, et à tout à l'heure."
"Pareil pour toi."


La jeune femme s'engouffra à nouveau dans la cabine du camion, non sans avoir salué une dernière fois les deux êtres dont elle prit rapidement congé. Le lycan reprit à nouveau la parole, se tournant vers la jeune femme en souriant.

"Je te ramène chez toi."

Le lycan prit position sur la moto et fit signe à la jeune femme d'en faire de même, alors qu'elle s'installa juste devant lui afin de ne pas finir écrasée. Cela aurait été, disons-le, malheureux. La route dura quelques minutes pendant lesquelles le lycan prit son temps pour traverser la ville, sur les indications de la jeune femme, ce qui l'amena à la Zone Est, un endroit encore peu fréquentable. Le Loup-Garou n'était pas vraiment étonné de la voir habiter ici et à son arrivée, il sentit plus d'un regard se braquer sur lui, que ce soit les passants, ou encore, les quelques créatures qui observaient sans oser attaquer, dans une ruelle voisine. Peut-être que voir ce dernier être "ami" avec la jeune femme pourrait en dissuader plus d'un d'aller l'ennuyer, bien qu'elle était largement capable de se défendre seule.

Le lycan posa la patte à terre, puis, gara sa moto avant d'en descendre, suivi de suite par la tueuse de vampires.

"Bon, je crois que c'est ici que je te laisse. Est ce....est ce que ça ira?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

avatar
Messages : 187
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 29
Localisation : Derrière toi !
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel
Humeur : Variable

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Lun 26 Oct - 1:46

Mes paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'un sourd. Karno finit par accepter mes excuses, admettant au passage qu'il avait été également en tort, avant de me promettre qu'il ne m'arracherait pas la tête. Au moins, son sens de l'humour n'avait pas disparu, malgré la fatigue. Je restais silencieuse, me contentant de répondre à son sourire avant d'acquiescer d'un signe de tête alors qu'il me demandait de le suivre au dehors.
Une fois à l'extérieur, le Lycan sortit une fiole de sa cape qu'il envoya s'écraser au sol, libérant un liquide verdâtre dont les vapeurs montèrent dans les airs. En réponse à mon regard interrogateur, il me précisa simplement qu'il devait passer une commande. Il était inutile de le questionner davantage, vu que j'en saurais plus d'ici quelques minutes. Aussi me résignais-je à attendre patiemment en sortant une cigarette ... puis me souvint que je n'avais plus de briquet .... Cela ne manqua pas d'arracher un sourire à mon "partenaire", alors que je rangeais mon paquet en maugréant.

" Merde, j'en aurais bien eu besoin après cette nuit ! "

" On t'as jamais dit que le tabac était mauvais pour la santé ? "

" Je suis immunisée, alors épargne-moi cette rengaine, tu seras gentil ... "

" Je vois que Madame est de mauvais poil quand elle n'a pas sa cigarette du matin. "

Je laissais échapper un rire sarcastique, renonçant à avoir le dernier mot dans cette joute verbale, et consciente qu'il cherchait juste à se dérider. Ce dont je ne pouvais pas lui en vouloir, après tout ce que nous avions traversé. A défaut de cigarette, je décidais donc de prendre mon mal en patience en m'asseyant contre le mur qui surplombait la ruelle et rabattis ma capuche sur la tête, m'octroyant quelques minutes de repos. Le bruit d'un 33 tonnes se chargea de me sortir de ma torpeur ; la commande venait d'arriver, une Harley modèle spécial pour loups-garous. La livreuse et Karno semblaient bien se connaître, et après une courte discussion, nous pûmes enfin reprendre la route.

A part les indications sur le chemin à prendre, je restais silencieuse durant tout le trajet, trop occupée à lutter contre la fatigue pour prononcer un mot. Ce qui, avec la chaleur corporelle du Lycan juste derrière moi, n'était guère facile.

" On est arrivés. "

" .... hein ? Ah euh, oui ... "

Je me dépêchais de descendre après avoir émergé brusquement de mon demi-sommeil. Sur le point de prendre congé, je rassurais tout de même Karno après que celui-ci m'ait demandé si tout irait bien.

" J'ai survécu aux araignées géantes et aux zombies, donc oui, ça ne pourrait pas aller mieux. Bon ... les au-revoir, c'est pas trop mon truc alors ... je te dis à la prochaine, dans le cas où nos chemins se croiseraient à nouveau et ... prends-soin de toi ... "

Sur ces mots bredouillés assez maladroitement, je me hâtais de rentrer chez moi, où mes deux chats m'accueillirent à grands renforts de miaulements, inquiets de ma longue absence. Une fois nourris, je me dirigeais vers ma salle de bain en laissant en vrac mes vêtements sur le sol, puis me glissais sous la douche, où l'eau glacée se mêla à mes larmes alors que je repensais à ma rencontre avec Alma.

* Fais confiance au Lycan ... *

Si je suivais ses conseils, cela signifiait avoir affaire à nouveau à l'Agence, ce qui ne me remplissait pas de joie. Sans compter que, d'après les paroles de Karno, il valait mieux pour moi que je fasse profil bas pendant quelques temps si je ne voulais pas subir la colère de Daxius, ce dernier ayant une dent contre les vampires. Et je doutais fort qu'il prenne en compte le fait que je ne sois qu'une hybride ...
Enfin, j'aurais tout le loisir d'y réfléchir plus tard. Sur le moment, j'étais bien trop épuisée pour y penser clairement. C'est donc une fois séchée et après avoir enfilé un vieux t-shirt que je m'effondrais sur mon lit, pour sombrer dans le sommeil quelques secondes plus tard.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   Dim 1 Nov - 20:48

"Oui, on se reverra. Sois en sûre. Prends soin de toi, Luna."

Après une discussion qui ne s'éternisa point, la jeune femme prit rapidement congé du lycan, laissant ce dernier seul sur son véhicule. Toutefois, il prit le temps qu'il fallut pour s'assurer qu'elle rejoigne son appartement sans rencontrer le moindre souci. A vrai dire, il avait des soupçons sur ce qui pourrait potentiellement lui arriver alors que dans l'ombre, il remarqua le vampire qui observait de toute sa haine le lycan, qui en fit de même.

Mais il n'avait clairement pas l'intention de le laisser aller raconter à sa maîtresse ce qu'il avait vu. De plus, bloqué par la lumière du soleil, il ne pouvait pas quitter la petite ruelle dans laquelle il se trouvait. Il n'avait donc aucune chance d'échapper au lycan qui comptait bien l'oblitérer avant de quitter les lieux.

"VIENS PAR ICI !!" hurla t'il en dégainant une chaîne de sa longue veste. L'objet métallique se déploya, se tordant dans des formes fantasques et inimaginables afin d'atteindre sa proie alors que cette dernière ne comprit que trop tard le terrible sort qui l'attendait. Les maillons de métal s’enserrèrent autour de sa gorge, puis, d'un mouvement sec, le tirèrent vers la rue, parfaitement inondée par les rayons du soleil. Le vampire se débattait comme il pouvait, tentant de se tirer de ce mauvais pas mais rien n'y fit et les premières brûlures firent leur apparition sur son corps, craquelant petit à petit sa peau.

"Tu pensais t'en tirer et tout raconter à ta maîtresse? Grossière erreur."

Une partie de son bras droit commença à prendra feu, suivie d'une partie de son visage où plusieurs petites flammèches se mirent à lécher ses joues, jusqu'à commencer à atteindre ses yeux. La créature pestait, hurlait mais le lycan tint bon, alors qu'il démarrait sa moto, traînant par la force sa victime, qui, après quelques secondes, prit totalement feu....avant de se désagréger totalement à l'angle de l'avenue Heckler, ne laissant qu'une vaste traînée de poussière et de cendres. Les derniers vestiges d'une créature qui s'était crue immortelle gisaient maintenant ici mais n'y resteraient pas pour l'éternité. La pluie et le vent feraient le reste, si ce n'était pas déjà le cas. 

*Cette salope la faisait surveiller. Voilà qui devrait la faire changer d'avis.*

Raven n'avait pas digéré le coup de cette nuit. L'opération qu'elle avait mené lui avait coûté très cher en ressources et en influence. L'intervention de l'Agence, la mort de son fils des mains de Luna et le sauvetage des enfants n'était pas quelque chose qu'elle allait pardonner de sitôt. A y réfléchir, Luna aurait pu régler le problème par elle-même mais le lycan n'avait pas envie de se priver du plaisir de décharger une partie de sa frustration sur un suceur de sang. ....et au fond de lui, l'avoir entendu hurler en se débattant lui avait fait du bien. Pas encore assez pour ne plus appréhender le reste de la journée mais une partie de la tension était retombée.

Les Vampires ne tarderaient pas à avoir connaissance de la mort de leur espion.....pour mieux se réorganiser mais qu'importe.....parce que l'Agence et ses membres les attendraient de pied ferme et cette fois, la guerre qui les opposait risquait fort de prendre une tournure des plus désavantageuses pour les créatures mortes-vivantes.

____________________________________________________
Topic Terminé

Récompense de base: 500 Pierres
Bonus de Survie de boss (Abigail & Le Seigneur Guerrier de Sang): 20000 Pierres (10000 chacune pour Luna & Karno) 

Prime totale Luna: 10500 Pierres
Prime totale Karno: 10500 Pierres

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: City of the Dead (PV Luna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
City of the Dead (PV Luna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: En dehors de la ville :: Le monde-