Black Cat #File 1: Méphilès
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Black Cat #File 1: Méphilès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Black Cat #File 1: Méphilès   Mer 4 Déc - 14:26

Toute personne, toute présence à ses origines dans le monde de Neredia. Chaque chose à son commencement. Bien avant les humains, il y'avait les Anges et les Démons....et bien avant eux, il y'avait des êtres, qui autrefois, défiaient eux-même des concepts comme Dieu et le Diable....et puis, il y'avait le vide, sans aucune vie, sans espoir, sans lumière....

Aujourd'hui, la vie habite notre monde, avec ses alléa, ses moments de bonheur et ses interrogations. Des questions sans réponses subsistent mais Samantha Weaver savait que ce qui était en train de lui arriver n'avait pas d'explication logique. Elle ne savait pas ce qu'était cette chose qu'elle voyait, qu'elle entendait et surtout, elle ne comprenait pas l'origine des disparitions dans son entourage, à part que tous avaient joué à ce "maudit jeu", cette petite boite noir qu'elle tenait dans sa main. Elle n'était pas à l'aise de se balader avec cela, mais que pouvait elle faire?? Que pourrait elle dire à une Police incapable de comprendre ce qui arrivait?

9 disparitions et chaque fois, cet objet revenait.Bien sûr, elle avait pensée à le détruire, mais chaque fois qu'elle le faisait, qu'elle jetait cette damnée cartouche, elle réapparaissait comme par magie dans son salon. Le malaise a fini peu à peu par s'installer dans sa demeure.....tout d'abord par des disputes entre elle et son mari, puis leurs enfants qui semblait adopter des comportements parfois distants quand elle ne ressentait pas une grande oppression......et cela, c'était depuis que son fils de 16 ans, Trevor, avait ramené cette maudite cartouche et qu'il y'avait joué. Depuis ce jour, le jeune adolescent s'était renfermé dans un profond mutisme et cela avait accéléré les disputes dans le couple, détruisant peu à peu leur cohésion.

C'est là que Samantha fît des recherches sur cet objet qu'elle haissait tant au jour d'aujourd'hui...et qu'elle comprit alors l'atroce vérité à laquelle sa famille était liée. Plus d'une fois, elle avait pourtant essayée de se rassurer en se disant que c'était juste l’œuvre d'un malade psychopathe qui tirait plaisir à créer des oeuvres malsaines en jouant les déviants avec des objets pourtant censées être inoffensifs.......mais ca, c'était jusqu'au jour où "il" apparut en face d'elle....un jour qu'elle n'oublierait jamais......Jamais elle n'oublierait son regard, ni la voix de cette chose....et la promisse qu'il lui fit avant de disparaitre à nouveau, ne laissant à sa place que la mystérieuse cartouche de jeu sans étiquette.

Désemparée, terrorisée, elle n'eut plus d'autre choix que de se tourner vers des personnes qui seraient les seules à pouvoir l'aider. Son choix se porta sur un couple fraichement arrivé en ville. On les citait comme des êtres surnaturels, des gens qui avaient déjà eu affaire à ce genre d'affaires. Beaucoup les voyaient comme des charlatans, et d'autres les citaient comme des exorcistes efficaces qui auraient déjà résolus des cas étranges. 
Ses pas finirent par la conduire dans un quartier de la ville au style de la Nouvelle Orléans, avec une population très présente. Circulation, marché, et population parfois créole se mêlaient à celle de Santa Carla, comme chaque samedi. Un quartier populaire, dirons certains, bien que ce qui intéressait la jeune femme, c'était une bâtisse un peu sobre avec une devanture métallique intitulée "Agence Black Cat", et au revêtement blanc, histoire de se fondre parmi les nombreuses maisons du quartier.

Une minute plus tard, hésitante, le jeune femme blonde à la veste rouge cuir poussa la grande porte pour se retrouver dans un petit hall décoré étrangement. Si certains objets comme le juke-box diffusant à un volume bas de la musique était normal, les trophées et quelques épées accrochés sur les murs témoignaient d'un style peu orthodoxe, surtout que la plupart des trophés representaient des choses qu'elle ne pouvait décrire

*Des décorations......Des simples décorations.* se disait elle pour se rassurer, en tentant d'enfouir l'image de l'immonde créature qu'elle avait encore vue le jour d'avant. Devant elle se trouvait un large bureau vide avec deux chaises posées devant, comme si elles semblaient l'attendre, mais aucun signe des deux propriétaires.

"Il........il y'a quelqu'un?" dit elle d'une petite voix, peu rassurée par la structure même de l'agence qui n'offrait rien de rassurant, il fallait le dire. Même le parquet qui grincait un peu suffisait à lui faire peur.
"Apeurée" était un mot qui résumait assez bien l'état d'esprit de cette mère de famille.

Peut-être que l'arrivée d'une autre"Mère", ou "future mère" pourrait la rassurer, jusqu'à ce que le propriétaire officiel de ce lieu daigne apparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Dark Bride/Admin

The Dark Bride/Admin

avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 28
Localisation : Auprès de Deimos
Emploi de votre personnage : Avocate
Humeur : Taquine

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
7345/1000000  (7345/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Mer 4 Déc - 17:16

San Francisco était devenu invivable, notre cher et jeune couple voulait se donner une chance de vivre une vie plus ou moins normale- ou tout du moins aussi normale que possible, pour que ça ait au moins un espoir de marcher, il fallait partir. Loin… Le plus loin possible. Le choix se porta sur Santa-Carla. Comment et pourquoi ? La question se pose encore aujourd’hui… Ils avaient surement du jouer au jeu de « on verra bien où on atterrit »… A partir de là, des choses bizarres avaient commencé à se produire, les deux tourtereaux avaient décidé de créer une petite entreprise, enfin si on peut appeler ça comme ça… Ce n’était pas tout à fait une entreprise, mais plutôt un endroit où les nouveaux venus invitaient ceux qui avaient un problème magique ou autre à se présenter.
Amélia avait connu bien des rejets et Deimos était aussi considéré comme un extra-terrestre pour la société. Aussi, ils  avaient décidé de renverser la balance et d’aider ceux qui en avaient besoin, car il arrivait parfois que les gens avaient besoin de protection contre eux-mêmes. La paranoïa faisait partie de ce monde et bien souvent elle influençait le jugement, le regard, les actions quitte à complétement paralyser le cerveau.
Aussi le jeune couple était heureux d’avoir trouver cette petite ville. Il ne semblait pas y avoir un très grand nombre d’habitants, il y avait de belles maisons, de beaux immeubles…C’était une ville où à première vue il faisait bon vivre. Les premiers jours avaient été calmes, permettant ainsi aux tourtereaux de profiter pleinement de leur relation et rattraper tout ce temps où ils étaient chassés par l’Enfer et où Deimos perdait continuellement sa tête ou bien se faisait avoir par l’une de ses personnalités.
A croire que notre bien aimé couple n’allait pas longtemps goûter à la saveur de la liberté. En même pas quelques jours les deux jeunes arrivés comprirent, que cette ville était encore plus infestée de démons et créatures en tout genre que San Fransisco. On aurait dit un remake de Tchernobyl façon Enfer…
En cette journée plus ou moins ensoleillée, Amélia tentait de se persuader que ce n’était rien, et qu’ils allaient se plaire ici, personne ne les connaissait, ils étaient à mille lieux de toutes les atrocités qu’ils avaient vécu, il n’y avait donc pas de raison que ça ne marche pas. Alors que la demoiselle était en train de ranger quelques petits trucs, elle entendit quelqu’un entrer, c’était encore l’une de ces premières fois que quelqu’un entrait dans leur agence. Pour le coup, la brunette se demandait comment est-ce que cette inconnue avait fait pour connaître cet endroit, ce qui l’avait attirée et pourquoi eux ? Entrant alors dans l’Agence Amélia observa celle qui venait d’arriver

« Oui… Bonjour… Je peux vous renseigner ? »

Amy ne savait pas encore trop comment aborder les choses, après tout les personnes qui venaient les voir pouvaient appartenir à trois sortes de catégories : ceux qui veulent les tuer – quoi que pour le moment, il n’y avait pas de raison que ceux-ci les trouvent en ces lieux ; ceux qui ont un peu peur de la magie et qui veulent de l’aide,  ou qui se retrouvent pourchassés et enfin les humains qui peut-être voyaient en eux un puits de connaissance… Et pourtant c’était loin d’être le cas.
En voyant la tête de la nouvelle venue, la femme du directeur ne tarda pas à deviner que celle-ci était quelque peu impressionnée par la décoration des lieux, oui, même Amy parfois n’aimait pas s’y retrouver seule, Deimos avait donné un peu trop de cœur à l’ouvrage. Au moins quelque part ça pouvait-il dissuader les semeurs de trouble à continuer leur dessein ? Oui… La dissuasion, peut-être que c’était ça maintenant le but de leur vie, faire en sorte qu’on les laisse tranquille, mais était-ce seulement possible avec leur passé ? Rien n’était moins sur. Voyant que leur visiteur était plus qu’hésitant au son de sa voix, Amélia entreprit de la rassurer

« Ce n’est que la décoration »

Oui… C’est ça, et moi je suis la Reine de Sabbah…

Amélia regarda à son tour tous les trophées accrochés au mur, peut-être qu’en finalité ce n’était pas une si bonne idée que ça de les laisser à vue comme ça… Car instaurer la peur et la méfiance, n’était peut-être pas ce qu’il fallait faire s’ils voulaient aider les gens et non pas les faire fuir.

« Je suis Amélia »

Autant commencer par des choses simples… La mettre en confiance semblait primordial, car pour le moment on aurait dit un chaton apeuré replié sur lui-même, aussi la demoiselle l’approcha et lui fit signe de s’asseoir sur l’un des sièges face au bureau

« Je vous en prie installez-vous »

En les regardant de plus près, la mi-démone se demanda tout de même s’ils ne faisaient pas trop imposants qui disaient * viens… assieds toi et maintenant parlons* … Non, pour des gens comme cette fille ce n’était certainement pas le bon message, Amélia espérait simplement que la pauvre n’ai pas eu peur au point de vouloir repartir aussi sec, aussi elle préféra redemander

« Ca n’a pas l’air d’aller, qu’est-ce qui ne va pas ? »

En même temps il ne fallait pas avoir un diplôme de haut niveau pour voir que quelque chose clochait, il ne restait plus qu’à espérer que la jeune femme veuille bien parler.

_________________


*Jeune maman*

Deimos, ti amo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Mer 4 Déc - 19:13

Si le décor avait paru impressionnant voire, peu accueillant, Amélia savait se montrer plutôt hospitalière mais Samantha n'en était pas rassurée pour autant. Avisant le siège de gauche, elle prit place mais gardait un silence inquiétant alors que ses mains tremblaient. C'était difficile de vivre avec un monstre accroché à soi sans compter que la situation était devenue insupportable. Plus d'une fois, cette créature avait intentée à sa vie ainsi qu'à celle de sa famille.

La Police? Que pourrait elle faire?
Un medecin? Il l'enverrait directement à l'Asile sans lui poser de questions. A vrai dire, Samantha n'avait que peu d'ouvertures, jusqu'à ce qu'on lui parle du couple d'exorciste. Selon un de ces amis, c'était des gens sérieux, et on racontait beaucoup de choses sur le mari. Selon les dires, il était doué.....salement doué à l'épée, le genre capable de battre 20 types à lui seul, calme, méthodique, même quand il se faisait tirer dessus....le genre étrange qui, si il détestait un boulot, était capable de le refuser, bien qu'il soit payé. Par contre, on le disait branché dans le paranormal avec sa femme, genre chasse au fantôme, purification, exorcisme, chasse au zombie.......il le faisait à chaque fois, qu'il soit payé ou non, comme si il avait un étrange compte à règler avec ces créatures.

Bien sûr, le paranormal était une chose courante à Santa Carla mais beaucoup n'y croyaient pas, et d'autres préféraient fermer les yeux jusqu'à ce qu'ils ne voient plus rien. Samantha aurait souhaitée ne s'apercevoir de rien, ce jour-là....et simplement oublier.

"On dit que vous acceptez des contrats particuliers........"

La jeune femme marqua un long silence avant de poser l'objet sur le bureau en tremblant, une étrange petite boite noire, sans étiquette ou la moindre indication qui puisse témoigner de ce que cela était censé être à la base.
Dans l'ombre de la pièce, une autre personne dont le visage était masqué par le voile de ténèbres observait en silence, sans rien dire. Amy avait l'habitude de parler aux gens mais "Lui".......c'était une autre histoire. Seul son regard percant parlait pour lui mais il sentait quelque chose de véritablement anormal avec cet objet dès que la jeune mère l'eut posée sur le bureau.

"................"

Un jeu vidéo.......Oui, à la forme de l'objet, c'en était clairement un....mais celui-ci avait sa particularité. Une cartouche d'un jeu megadrive, le genre très vieux puisque ce genre de jeu avait plus de 20 ans. Ce n'était pas difficile de s'en procurer suivant les différentes cotations. Certains des jeux restaient abordables.....D'autres pouvaient être bien plus cher. L'homme dans le coin de la pièce fixait avec attention cet objet, comme si il semblait sonder quelque chose, mais il restait dans son coin, sans bouger, sans se dévoiler, laissant le soin à Amy de poursuivre l'entretien. Après tout, la jeune italienne était bien plus douée dans le social que celui qui n'était autre que son mari.

"Je n'ai pas beaucoup d'argent, mais je suis prête à vous donner tout ce que j'ai.......Je vous supplie, aidez moi.

Elle semblait presque au bord des larmes, pensant trouver une aide, qui, selon certains, n'était qu'une vague utopie, un espoir étouffé dans l'oeuf. Samantha n'était pas une femme roulant sur l'or mais elle était prête à faire beaucoup de choses, prête à vider son compte pour sauver sa vie...et celle de sa famille. A eux de voir si ils étaient prêt à l'écouter raconter ses malheurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Doomed Betrayer / Admin

The Doomed Betrayer / Admin

avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 23/12/2009
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démon / Fondateur de l'Agence "Black Cat"
Humeur : Tu n'a pas envie de savoir.

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
6275/1000000  (6275/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Jeu 5 Déc - 4:52

Elle est désespérée....Sa détresse est si palpable qu'elle caresse mes sens et parvient à éveiller une partie de mon humanité. Je connaissais bien cette femme, du moins, de réputation. Une petite marchande qui travaillait dans un vidéoclub à coté de la bouquinerie des Frères Frog. On ne pouvait pas dire qu'on était proche, loin de là mais son visage ne m'était pas inconnu. Une humaine parmi tant d'autre qui transpirait la terreur pure.

L'objet qu'elle pose sur le bureau dégueule d'énergie démoniaque comme si il souffrait d'incontinence. C'est puissant, extrêmement puissant et ca a jeté son dévolu sur cette femme et sa famille dont la mère était tellement désespérée qu'elle était prête à vider toute ses économies pour sauver sa peau et celle de ses proches.

Touchant......à moins qu'elle n'ait eue à faire face aussi à ce qui vit à l'intérieur. J'ai souvent entendu parler d'objets hantés, des conducteurs reliant notre monde à celui des morts, ou voire, à l'Enfer. Voir qu'une cartouche de jeu vidéo servait de lien aurait pu paraitre amusant, mais restait très surprenant...et plutôt malin de la part de celui qui s'en servait.

Pour le moment, je reste dans mon coin. Amy prends contact avec la jeune femme et je décide de la laisser faire. Je lui accorde juste un hochement de tête pour lui confirmer que nous sommes prêts à l'écouter et à savoir ce qui se passe.

Quant aux honoraires.....je n'ai pas vraiment envie d'en discuter. Amy devrait s'en douter aussi. J'ai jamais réchigné à prendre de l'argent de quelqu'un de friqué mais cette pauvre femme faisait partie des basses classes. Elle encaissait déjà assez de souffrance, et il était inutile d'en rajouter. Qu'elle garde son argent. Nous ne sommes pas pauvres et notre dernière descente chez Raven nous a rapporté un bien joli trésor sur lequel Cassidy serait contente de mettre la main en échange de quelques billets, histoire de rénover un peu plus cet endroit, pour ne pas dire....l'agrandir.

Après tout, sa petite affaire marchait bien et elle rentrait des pièces qu'elle vendait à prix d'or. Le métier d'antiquaire lui allait à ravir, et j'étais assez content de savoir qu'Amy avait sortie cette gosse de la rue en faisant appel à quelques liens de son cabinet d'avocats. A la base, en tant que lycan, j'aurais du lui trancher la tête, mais j'ai pas pu......je pouvais pas tuer une gosse.....pas comme ca.....et encore moins une petite qui n'avait rien demandé, obligé de porter le fardeau de la lycanthropie. Daxius, de son coté, a été assez gentil pour garder un oeil sur elle de temps à autre, mais pour conclure, on peut affirmer que Cassidy Chase était rangée...et j'esperais ne pas avoir à me tromper la concernant.

Je garde le silence en restant caché dans ce petit coin sombre, là ou elle ne peut me voir pour le moment. Je dois noter chaque détail de ce qu'elle dira, chaque petite parcelle et qui sait, peut-être même pourrais je identifier la menace en profondeur bien que l'énergie spirituelle que me balançait ce truc était assez énorme...et assez oppressante pour mettre n'importe quel humain à terre.....le genre de tout de passe-passe à la con qui ne fonctionnait pas sur moi et encore moins sur ma femme.

_________________

I was human.
They made me a monster
Now, the time of retribution has come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net

The Dark Bride/Admin

The Dark Bride/Admin

avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 28
Localisation : Auprès de Deimos
Emploi de votre personnage : Avocate
Humeur : Taquine

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
7345/1000000  (7345/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Ven 6 Déc - 20:42

L’observation était quelque chose qui faisait partie intégrante du caractère de Deimos. C’était comme ça qu’il voyait de loin les gens qui tentaient vainement de le manipuler, ou de manipuler Amélia qui se faisait moins avoir qu’avant, mais ce n’était pas encore parfait – elle ne se méfiait pas assez. Bien que les événements qui lui étaient arrivé à San Francisco l’avait bien mit sur le qui vive, la brunette n’allait pas tarder à réaliser qu’il fallait être bien plus prudent et observateur que ça, il était clair qu’elle n’avait pas encore l’œil avise de l’ex Seigneur de Guerre, qui certainement connaissait le sujet bien mieux qu’elle.
La jeune femme qui était entrée donc, n’était pas du tout rassurée, même avec les efforts d’Amélia pour la mettre le plus à l’aise possible – celle-ci d’ailleurs n’avait pas besoin de voir son mari pour savoir qu’il était déjà là quelque part à observer tous les faits et gestes de celle qui venait d’entrer. Aussi elle ne disait rien sachant pertinemment qu’il ne tarderait pas à se manifester- il aimait vraiment préparer son entrée en scène, cette pensée la fit sourire.
L’inconnue posa alors une boîte sur la table, il n’y avait aucune inscription, juste quelques gravures, alors que la demoiselle annonçait n’avoir que trop peu d’argent, mais était prête à tout pour comprendre le pourquoi du comment. Aussi, Amélia s’empressa de s’asseoir, il était connu que d ‘un point de vue psychologique, il était plus agréable si les deux personnes étaient au même niveau, aussi la miss lui demanda tranquillement

« On ne fait pas ça pour l’argent, et si tu nous disais tout calmement… A commencer par te présenter »

Amy afficha un léger sourire, peut-être qu’effectivement la demoiselle était terrorisée, la brunette espérait que son côté amical et intéressé arriverait à calmer la nouvelle arrivée, qui plus est, stressée, elle n’arriverait certainement pas à expliquer correctement ce qui avait bien pu lui arriver pour qu’elle soit dans un tel état.
Le corps de celle qui était assise tremblait, comme si des frissons la parcourait sans cesse, Amy ne put s'empêcher de froncer les sourcils, oui, ça n'avait pas l'air anodin tout ça.
Regardant l'objet de plus près, l'avocate hésitait à le toucher, peut être que la source des malheurs de la miss n'était autre que quelque chose qui se trouvait à l'intérieur.... aussi la demoiselle ne tarda pas à faire un signe à son mari pour qu'il vienne ausculter la boîte. Après tout, c'était lui l'expert en la matière. Mais en attendant, ils avaient tout de même besoin d'un peu plus de détails

"Et si tu nous racontait ce qui se passe exactement, où as-tu eu cette boîte?"

Les faits et rien d'autre, c'était la base de tout, et sans ça ils n'iraient pas bien loin. Pour le reste, ils s'en chargeraient par la suite, mais la structure et la connaissance étaient essentiels pour mener une enquête à bon terme

_________________


*Jeune maman*

Deimos, ti amo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Doomed Betrayer / Admin

The Doomed Betrayer / Admin

avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 23/12/2009
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démon / Fondateur de l'Agence "Black Cat"
Humeur : Tu n'a pas envie de savoir.

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
6275/1000000  (6275/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Sam 7 Déc - 4:17

En temps normal, je n'aime pas faire la causette ni me rapprocher quand des clients sont présents. Question de manque d'habitude. Je ne sais pas quoi leur dire, parler avec eux, et mes rares sujets de discussion voguaient sur la démonologie et les quelques problèmes vampiriques de la ville.
Amy me fait signe de me rapprocher histoire que je vois l'objet d'un peu plus près, certainement. Je n'en avais pas vraiment besoin, ce truc me crachait son énergie spirituelle à la gueule comme si cela allait m'affecter. Je cesse de croiser les bras et je me décide à sortir de l'ombre....et autant dire que mon look tout en noir vêtu surprends la dame. Enfin, tant que je garde une apparence humaine, je me dis qu'au moins, elle ne hurlera pas au monstre, mais j'avais comme l'impression qu'elle pensait trouver un vieux monsieur avec des théories fumeuses et du matos électronique.....Oh non, loin de là.......J'aimais surprendre et à voir son visage, elle l'était.
Mes bottes claquent sur le parquet refait du bureau et j'observe bien l'objet. C'est donc avec certitude, après avoir ressenti le flot d'énergie démoniaque que je confirme d'un hochement de tête à Amy que l'objet est bien hanté.....et je peux affirmer que c'est pas un esprit de base, ni même un Poltergeist...Non, cela est bien plus encore qu'un simple objet hanté...C'est comme si il me parlait, me montrait des choses et tentait d'entrer en contact avec moi. Au délà du flot d'énergie, je ressens quelque chose de bien plus terrible....Seul un démon pourrait se montrer capable d'une telle malice.
Je relève la tête en silence vers la femme, que je coterais entre 35 et 40 ans, mais donc l'inquiétude et la fatigue étaient palpables sur les traits forcés de son visage. Elle a l'air si épuisé, si harassé que je peux affirmer que le monstre qui vit dans l'objet se nourrit de son énergie vitale. Au vue de son état, je lui donnais.....2 semaines.....peut-être moins avant qu'il ne l'épuise totalement, ou qu'il prenne possession d'elle. Dans le dernier cas, un exorcisme aurait été de mise mais parfois.......ca ne se passait pas toujours comme prévu et c'est là que j'aurais aimé avoir Arioch à nos cotés mais elle est déjà bien assez occupée à traquer les vampires en ce moment.
Je recule d'un pas et je me positionne contre le mur derrière ma bien-aimée, en recroisant les bras, un geste de recul de ma tête afin de me débarrasser d'une méche de cheveux gênante.
"Gardez votre argent et dites nous comment cela à commencé. Nous avons besoin de tous les détails."

_________________

I was human.
They made me a monster
Now, the time of retribution has come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Sam 7 Déc - 4:40

"Je....mais......"

La jeune femme était surprise par le refus de paiement du couple à un point qu'elle perdit pied avec la réalité le temps d'un instant. Des gens qui refusaient de l'argent pour des services pouvaient ils encore exister en ce bas monde, là où des charlatans avaient tentés de lui extorquer son argent sans lui apporter de véritable solution? C'était à n'y rien comprendre mais au fond d'elle, la jeune femme ressentait une petite pincée d'espoir. Reprenant pied dans la réalité, elle commenca alors son récit.

"Je m'appelle Samantha Weaver......Je vis près de la jetée, non loin de mon lieu de travail......Ce sont deux gamins, les deux petits de la boutique de bande dessinée qui m'ont conseillé de venir vous voir"

Edgar et son frère, Allan.....des chasseurs de vampires en qui le couple avait une grande estime...et une grande confiance. Pour des petits jeunes de 15 ans, ils en avaient sous le pied et ces derniers avaient reussi à coupler étude, vie professionnelle et chasse aux vampires. Des alliés potentiels dans un nid de vipères.

"Ca a commencé quand mon plus vieux fils, Harry, à ramené cet objet d'un vide grenier. On s'est dit que c'était un jeu vidéo, comme on pouvait en trouver partout.....Pendant 2 jours, il n'a pas eu le temps d'y jouer mais lorsqu'il a commencé......les choses ont commencée à se gâter."

La jeune femme marqua un temps mort, portant à nouveau son regard sur l'objet, qui, devant les yeux des 3 personnes, venait de glisser sur le bureau, sans aucune aide.....Samantha en fût effrayée mais tentait de se contenir avant de reprendre.

"Vous voyez.....??Et ca, c'est rien, encore.........Quand mon fils......Quand Harry a commencé à y' jouer, il m'a dit avoir vu des choses affreuses. Il disait que le jeu lui montrait des scènes horribles et on a pensé que c'était un jeu piraté, crée par un espèce de malade. Il disait que le personnage du jeu était devenu un monstre psychopathe qui éviscérait tout ce qui bougeait......qu'il disait être "Dieu"......Alors, on a jeté la cartouche....et on a voulu oublier......."

Un nouveau silence marque le récit de la jeune femme. Elle semble peiner à raconter son histoire, comme si le simple fait de parler lui dévorait le peu de force qui lui restait. Deimos semblait avoir deviné que la chose présente dans l'objet aspirait la force vitale de la jeune femme, se nourrissant à la fois de cela mais aussi de sa peur.

"Puis.......ca a empiré. L'ambiance à la maison est devenue oppressante, ma petite fille, Lisa, disait entendre des voix, comme des murmures....et ma relation avec mon mari s'est dégradée.....sans parler de son changement de comportement. Il semble être devenu si distant.....si torturé, lui qui était si souriant avant.....Et puis......cette damnée cartouche qui revenait sans cesse. On avait beau la jeter, elle réapparaissait comme par magie sur la table du salon......Harry ne voulais plus y' toucher et ma fille en avait très peur......Alors un jour, j'ai voulue faire ce qui devait être fait, détruire cet objet.........et ce..........ce monstre est apparu........Mon dieu.....je....."

La jeune femme venait de craquer, visiblement à bout de nerf. C'était concevable. Samantha se rappellerait toujours du regard de la créature, de ses orbites vides comme dépourvus de vie mais dont l'inquiétant regard rouge luminescent la fixait.....avant de la clouer au mur sans même la toucher. Un détail auquel le couple n'avait pas fait attention, c'était cette écharpe mauve qui couvrait l'intégralité du cou de Samantha. Il est vrai que le froid frappait la ville durant cette période de Mai, chose inhabituelle mais il ne faisait pas si froid pour qu'elle mette de quoi couvrir son cou.....à moins que.

"Regardez ce qu'il m'a fait...........il a essayée de me tuer......Il a juré qu'il me prendrait mes enfants.......qu'il leur ferait du mal après avoir joué avec eux et que si je recommençais, il nous emmènerait en Enfer." dit elle en ôtant son écharpe, laissant apparaitre de profondes traces sur l'ensemble de son cou, des ecchymoses et autres bleus très profonds. On pouvait dire que cette chose ne l'avait pas ratée.

"..........J'ai peur........J'ai si peur..............Pendant tous le trajet, je l'entendais me parler. Il m'ordonnait de faire demi-tour, d'abandonner toute résistance car ce ne servait à rien........S'il vous plait, aidez moi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Dark Bride/Admin

The Dark Bride/Admin

avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 28
Localisation : Auprès de Deimos
Emploi de votre personnage : Avocate
Humeur : Taquine

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
7345/1000000  (7345/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Mar 10 Déc - 23:06

LA magie était monnaie courante dans la vie du couple, et il était clair que Deimos avant sans nuls doutes vu bien plus de choses qu’Amélia. La mi- démone, et ce aussi grâce à son côté sorcière, en savait long sur les démons qui peuplaient les Enfers et pour la plupart il y avait toujours un moyen de les vaincre, d’une manière ou d’une autre.
Aussi le silence se fit du côté des propriétaires de l’Agence tandis que Samantha prenait enfin la peine de raconter ce qui se tramait dans sa vie. Peut-être que quelque part cette femme s’attendait à ce que l’un des deux démons commence à pousser des cris d’étonnement ou de peur, elle cherchait sans doute plus de confiance que d’inquiétude dans le regard des orateurs. Ceux-ci concentrés sur le récit demeuraient impassibles, malgré que l’inquiétude soit bien présente au fond d’eux, car l’histoire ne leur disait rien qui vaille.
Amy tournait légèrement sur sa chaise à roulettes comme si ce basculement de droite à gauche l’aidait à réfléchir, Amy ne tarda pas à voir les blessures sur le cou de la victime et s’arrêta dans son élan

« Alors si j’ai bien compris, il prend vit et il attaque… Un monstre dans un  jeu vidéo… »

Amy se tourna alors vers Deimos, son regard en disait long, il avait certainement son idée derrière la tête sur la chose. Haussant un sourcil, Amy avait tout de même une dernière question:

"Et vous dites qu'il l'a eu à une vente de garage? C'était où? Il y avait d'autres jeux?"

La demoiselle était en train de se dire qu'il était possible que ce jeu infesté par une créature n'était pas un problème isolé... Il faudrait faire un contrôle avant que d'autres problèmes de ce genre ne se déclarent.

"Est-ce qu'il vous parle en ce moment?"

Concentrée, Amélia voulait connaître le plus de détails possibles sur les habitues du monstre - du moins ceux que Samantha avait déjà pu remarquer depuis ces quelques jours

"On verra ce qu'on peut faire, vous avez vécu des heures assez noires, on fera en sorte que ce monstre ne vous dérange plus..."

Remarque, la brunette savait pertinemment que les démons trouvaient toujours un moyen de retrouver leurs victimes, et ce que venait de dire leur invitée le confirmait- malgré le fait que le jeu avait été jeté, il réapparaissait sur la table... Oui, il était clair que ce jeu cachait quelque chose de très puissant, et il fallait qu'ils regardent ça de plus près, à voir si Deimos voulait qu'elle reste, car après tout ce n'était qu'une humaine et déjà que tout ce qui s'était précédemment passé, alors autant la protéger au maximum pour ne pas la traumatiser à vie

_________________


*Jeune maman*

Deimos, ti amo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Doomed Betrayer / Admin

The Doomed Betrayer / Admin

avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 23/12/2009
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démon / Fondateur de l'Agence "Black Cat"
Humeur : Tu n'a pas envie de savoir.

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
6275/1000000  (6275/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Lun 16 Déc - 17:28

Amélia semble si à l'aise avec cette femme que j'ai presque envie de les laisser seules un moment, le temps d'aller chercher quelque chose qui risque de m'être très utile pour la suite des événements. Je me contente d'un grand silence alors que Samantha nous conte ses malheurs et petit à petit, j'analyse et je remets les pièces du puzzle en place. Un démon qui se cache dans un jeu vidéo....qui se dit être Dieu et qui joue la carte de la lacheté, sans compter cette putain d'aura qui ne trahit pas, je peux garantir que je connais celui qui s'en prends à elle....et pas que de réputation vu que c'est moi qui l'ait banni dans le monde des humains. Seulement, je ne pensais pas qu'il trouverait une cachette aussi peu orthodoxe.....un jeu vidéo, il fallait y' penser.

Je pousse un léger soupir après le récit de la jeune femme. C'est un cas qui n'est certainement pas isolé mais le sien risque vite de dégénérer dans un merdier monstrueux si on la laisse en contact avec cette chose. Plus encore, je sais l'habitant de cet objet assez dangereux pour dévaster ce quartier en moins de temps qu'il n'en faut pour chier une pêche sur le divin trône de la satisfaction.

"N'est ce pas évidemment, Amy??" disais je d'un ton qui n'incitait nullement à la plaisanterie. Je ne pouvais cesser de poser mon regard sur la cartouche et quelque part, dans les tréfonds de cet objet, j'étais persuadé que son habitant s'amusant à me sonder et peut-être même qu'il m'avait reconnu. Si c'était le cas, il devait se demander pourquoi je n'attaquais pas. Oh, ne t’inquiète pas.....ca va vite te tomber sur la tronche.

"Certains objets qui paraissent anodins peuvent servir de cachettes à des esprits puissants. Mais dans de très rares cas....il peut s'agir d'une entité encore plus puissante, dont l'objet sert de porte entre notre monde et le sien.....Dans le cas de cette chose, il s'agit de cette cartouche de jeu vidéo. Je pense savoir où votre fils à trouvé cela.......Le magasin de Bivers, n'est ce pas?"

Bivers le faussaire......un idiot déguisé en humain qui fourguait tout et n'importe quoi. Il avait quitté son domaine pour se fondre parmi les humains. Je n'avais pas de soucis en général avec les lutins, gnomes ou autres créatures féeriques mais dans le cas de Bivers, ce maudit Leprechaun était un enfoiré de première qui s'amusait parfois à vendre des objets maudits ou hantés....et en l’occurrence, il me filait un boulot dont j'aurais pu me passer, mine de rien. Amy s'était occupée seule de son cas, il y'a encore 3 mois. Elle l'avait passée à tabac après qu'il eut offert à des gosses des jouets qui les transformaient en esclaves dociles. Elle avait tenue à s'en occuper elle-même et je me rappelle encore le gigantesque bruit des nombreux objets fracassés dans lesquels Bivers s'écrasait chaque fois qu'Amélia le frappait. C'est là que je me suis, une fois de plus, rappelé qu'il ne valait mieux pas énerver ma femme. Bref, ce genre d'objets, ca lui ressemblait bien mais ce con là était loin de se douter qu'il avait fourgé un truc qui aurait pu lui péter à la gueule, lui aussi. Je note par ailleurs, que ça aurait pu être drôle....et ca aurait fait un con en moins dans cette ville.

Je marque un arret alors que mes bottines claquent sur le parpaing de la salle. Je pose cette fois-ci mon regard sur les blessures qu'elle a subie et je me rends compte que nous avons déjà atteint le 4ème stade de la manifestation démoniaque. Le prochain verra forcement la mort d'un des membres de la famille et pire encore, la damnation éternelle pour les autres. Je refuse de laisser une telle chose se produire. Il est temps de s'occuper de celui qui vit la dedans mais d'abord......

"Il ne vous laissera jamais tranquille. Ce qu'il veut, c'est votre famille entière.......Nous allons régler cela mais vous..........vous allez dormir un peu."

La jeune femme ne comprends pas et regarde dans ma direction, juste assez longtemps pour voir de la poussière se déposer sur son visage.....pas de la poussière mais une poudre très efficace qui la plonge presque immédiatement en plein sommeil. J'ai le reflexe de la rattraper à temps avant qu'elle ne se fracasse la tête sur le sol. Je la tiens fermement dans mes bras pour rapidement l'emmener dans la pièce à coté, là, où je l'allonge dans un canapé. Je ne tarde pas à revenir vers Amy qui doit certainement s'interroger sur mes raisons. Il ne valait mieux pas que Samantha revoie à nouveau celui qui l'avait tant terrorisé...et je ne veux pas non plus qu'elle voie la suite des événements. Une fois cela terminé, je demanderais à Daxius d'effacer la mémoire de cette famille....

Je m’arrête à nouveau à coté d'Amy, à qui j'accorde un léger regard avant d'observer une fois de plus la cartouche. Je le connais assez pour dire qu'il ne se montrera pas comme ca. Il a peur, il devine ce que je veux faire...et il se sert de la cartouche comme barrière pour que je ne puisse pas le faire venir.....un malin.

"Amy, fonce dans l'arrière boutique et va me chercher 4 pierres de Jordanie, les sphères avec l'aura bleue, ainsi que mon épée. Prends aussi tes armes, on va s'occuper du cas de ce guignol."

_________________

I was human.
They made me a monster
Now, the time of retribution has come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net

The Dark Bride/Admin

The Dark Bride/Admin

avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 28
Localisation : Auprès de Deimos
Emploi de votre personnage : Avocate
Humeur : Taquine

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
7345/1000000  (7345/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Dim 29 Déc - 22:58

Elémentaire mon cher Watson… Amélia voyait presque Deimos fumer la pipe et faire les cent pas tandis qu’il exposait son avis sur la question. D’ailleurs les 100 pas il les faisait, ses talons tournaient dans un sens puis dans un autre comme dans un rythme de musique. Oui, ce qu’il disait faisait sens, mais la jeune femme ne se priva pas de lui donner un coup de coude et de lui souffler

« C’est peut-être pas la peine de la faire chier de peur, je te rappelle qu’elle ne connaît rien à la magie, elle est déjà assez effrayée comme ça »

Amy fit de gros yeux à l’adresse de son mari qui ne devait pas oublier de mesurer ses propos. Il ne fallait pas non plus braquer leur visiteur ce qui ne les aiderait guère à la protéger de cette créature cachée dans le jeu. Deimos l’envoyait chercher des armes, oui car il était clair qu’il n’allait pas laisser la famille de la bonne femme tranquille sans leur intervention.

« On ne connaît pas sa force ni comment le vaincre, comment savoir si nos armes seront efficaces contre lui ? »

En même temps Amélia ne doutait jamais du maître des lieux, et même après lui avoir posé sa question elle alla chercher tout ce dont ils avaient besoin dans la réserve. En cours de route, la brunette prit quelques potions explosives- il y avait du bon d’être sorcière, elle s’y connaissait bien en potions diverses et variées. Que ce soit des potions explosives, des poisons assez efficaces – même si elle s’en servait rarement, des potions de fumée – pratique pour les effets de surprise.
Enfin, une fois toute « l’artillerie » prête, elle revint dans la grande salle.

« Il faudra qu’on se charge du cas de ce vendeur, c’est pas la première fois qu’on a ce genre de problème, et on dirait qu’il se plaît à les collectionner. Il est temps d’arrêter les frais tu crois pas ? »

Amélia n’en pouvait plus de toutes ces histoires, ça commençait à bien faire, et ils avaient laissé ce nain en liberté beaucoup trop longtemps et une fois de plus ils payaient les pots cassés

« Bon, le diagnostic est fait, on passe aux choses sérieuses, tu veux bien ? »

« Est-ce que je dois vraiment rester ? »

« On va avoir besoin de vous pour le provoquer, allumer le jeu à notre signal. Car évidemment, il ne répondra pas à notre appel. Hmmm … Ces créatures-là sont futées, mais vous vous y êtes prise à temps et on va l’avoir à son propre jeu… C’est le cas de le dire »

A ses paroles, la jeune femme lança une arme à l’adresse de son mari , connaissant ses réflexes, il n’aurait aucun mal à la rattraper.

« Il faudra faire ce qu’on dit, on ne tient pas à ce qu’il y ait d’accident, dès que la créature apparaît, vous fuyez dans la réserve. On vous garde quand même en sécurité. Votre fils aussi. Ca va prendre du temps mais ça ira mieux une fois le compte de cette créature réglée. C’est une promesse »

Enfin… Amélia savait pertinemment que ce n’était pas encore gagné, surtout quand ils faisaient face à ce genre de démon… Ils n’étaient pas faciles à vaincre, et ils étaient vraiment coriaces. Aussi il fallait être prêt à tout. Malheureusement, Deimos eut une toute autre idée, avant qu’Amélia ne puisse mettre son plan à elle en exécution, il décida d’endormir leur visiteur histoire qu’elle ne soit pas complétement traumatisée par ce qui allait se passer par la suite. Amy hocha la tête de droite à gauche tout en regardant son mari… bon c’était alors le plan final… Empoignant son arme elle fixa la cartouche puis le grand matou avant de lui demander

« Bon, et sans elle, comment on fait pour le faire sortir ? »

Quoi que la question était un peu stupide, les créatures du genre de Méphilès ne se faisaient pas désirés trop longtemps, ils aimaient trop la provocation pour ça. Et d’ailleurs ça serait certainement sa perte…
Les pierres avaient été partagées entre les deux combattants, elles allaient être plus qu’utiles pour mettre cette histoire de fou à terme. En attendant Amélia fit signe à son partenaire, il était temps de s’y mettre pour de bon. Maintenant leur visiteur était en sécurité, désormais il fallait s’assurer que ça dure.

« Bon, c’est parti.... ESPECE DE TROU DU CUL DE LA CARTOUCHE MONTRE TON NEZ QU’ON LE CHATOUILLE ! »

La provocation semblait le meilleur choix pour le moment, quoi qu’au bout de quelques secondes Amélia fût bien obligée de se rendre compte que ça ne marchait pas si bien que ça… Elle se tourna alors vers son mari et haussa les épaules, pour le vaincre fallait bien le faire sortir de son jeu.

_________________


*Jeune maman*

Deimos, ti amo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Doomed Betrayer / Admin

The Doomed Betrayer / Admin

avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 23/12/2009
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démon / Fondateur de l'Agence "Black Cat"
Humeur : Tu n'a pas envie de savoir.

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
6275/1000000  (6275/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Lun 30 Déc - 14:42

J'avais mon propre plan pour faire sortir ce monstre de sa cachette. Les insultes ne marcheraient pas aussi simplement que d'habitude.

"Ne t'échine pas à hurler......Il va venir tout seul."

Effectivement, la pression spirituelle autour de l'objet devenait plus oppressante de minute en minute et même nous aurions pu en souffrir si nous n'avions pas eu les pierres sur nous. Epée à la main, j'attendais maintenant que le monstre se décide à apparaitre.

"On s'occupera du cas de Bivers juste après.....Prépare toi, il arrive."

Je me mets en garde, les deux mains posées sur la garde de mon arme. Une épaisse couche de fumée mauve commence doucement à se former autour de l'objet qui venait d'être projeté vers la porte d'entrée, nous barrant définitivement toute retraite. Qui qu'il soit, il veut notre mort, il nous sait dangereux car nous pouvons briser le lien qui l'unit à cette pauvre famille.

"Tu vois........Certains démons sont comme les victimes du Star Systeme. Les stars du show-biz ont besoin de leur public comme les démons ont besoin d'un lien avec ce monde pour survivre. "

La fumée recouvrait maintenant toute la porte et le mur nous faisant face, un peu comme une barrière. J'y voyais du mouvement, pas la fumée, non, mais une forme, quelque chose qui tentait de s'en détacher....et doucement, il apparut pour nous faire face... et là je comprends à quel point nous venions de faire une grande erreur de jugement dans ce que nous allions affronter. Putain, Bivers, si on s'en sort vivant, je jure de te massacrer la gueule en personne et de te faire bouffer tes reliques jusqu'à ce que t'en chie de la neige.
Ce truc était gigantesque, pourvu d'une espèce de peau entre l'écaille et l'os. Ses bras étaient dotés d'ergots d'une taille démesurés à l'image de ses bras, lui offrant une allonge 10 fois supérieure à la nôtre. Son dos était dotés de deux gigantesques pointes, semblables à des pieux distordus. Je reconnais mon adversaire.....je le reconnais maintenant grâce aux joyaux qui sont fixés distinctement sur son torse et son front......

".......Mé......Méphilès......."

J'avais déjà entendu parler de lui.....Tout le monde connaissait sa foutue histoire, celle d'un démon qui aurait détruit à lui seul des centaines de villes avant d'être rattrapé par un clan de mages et emprisonné à jamais dans un sanctuaire angélique, au fin fond des tréfonds de ce monde. Méphilès était puissant, destructeur et complétement hors de contrôle. Sur les champs de batailles des Limbes, il pouvait se montrer pire qu'une armée. On disait qu'il était à une époque, le dernier recours des Enfers quand plus aucune possibilité de remporter la victoire ne pouvait se présenter. Peu importe que les Démons perdent ou gagnent car on l'envoyait juste pour faire le plus de dégâts possibles......Alors si vous vous en demandez si j'en ai peur.....je vous réponds que je suis à l'instant terrorisé...mais je refuse de lui montrer. Pour s'être fait emprisonné dans une cartouche de jeux vidéos, c'est qu'il a forcement du être affaibli.....ce qui ne veut pas dire que je ne dois pas rester sur mes gardes....et on doit lui faire face.

"Tu a deux choix......Tu repars sans coup férir ou on réexpédie ton cul en enfer par la force."

_________________

I was human.
They made me a monster
Now, the time of retribution has come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Lun 30 Déc - 15:53

La réponse du Démon ne se fit pas attendre et autant dire qu'elle fût de taille. La baffe que venaient de recevoir le couple venait de les expédier contre l'un des murs voisins. La gigantesque abomination se détourna bien vite d'Amélia pour se concentrer sur Deimos, qui allait maintenant recevoir pour presque rien. Le corps du chasseur craquait sous les coups et les impacts contre les murs alors que le monstre vaporeux semblait prendre un malin plaisir à massacrer son adversaire qui ne pouvait rien faire de plus qu'encaisser les coups en attendant son tour ou du moins, une occasion qui lui permettrait de répliquer le moment venu.

En guise de réponse, le démon recula, flottant au dessus du sol, laissant une acalmie aux deux êtres qui venaient d'être très gravement secoués.

"Personne ne me donne d'ordre, misérable vermine humaine............Je vais vous mettre en morceaux, bouffer vos os et déchirer vos âmes avant de les ramener à mon maitre."

Visiblement, la créature ne savait pas à qui elle avait affaire et en face d'elle, Deimos s'était relevé, aidant à sa fiancée à en faire de même sous les yeux de l'invocation satanique qui les toisaient, les voilant presque dans une étoffe de minuit, avec un sourire non dissimulé.

"Je suis Méphilès,humains. Je contrôle les énergies sombres et les mondes.........Bienvenus dans mon univers."


Le décor de la salle changea, les murs disparurent dans un voile d'ombres, laissant apparaitre au dessus et autour d'eux de grandes plaines désolées où tonnerre et hurlements rythmaient la vie de cette dimension infernale. Le sol en parquet laissa place à un sol de gravats et d'os brisés sur lesquels tenaient maintenant les deux êtres. Le combat allait maintenant commencer tandis que le monstre attendait une première réplique.....chose qui allait d'abord venir de la femme du Seigneur Guerrier de Sang.

_______________________________________

Identité: Méphilès
Rang: Démon Cyber
Point faible: Les deux gemmes posées respectivement sur son front et son torse.

Le Démon Méphilès était autrefois l'un des béliers de l'armée infernale. Doté d'un corps puissant et dépassant de taille tout être vivant, il fût autrefois poursuivi par un groupe de mages des pays orientaux avant d'être emprisonné quelque part sous les plus profondes dunes des déserts orientaux. On dit que plusieurs sectes cherchèrent à liberer Méphilès pour le servir mais le démon n'en faisait qu'à sa tête et massacrait toute personne passant à sa portée. Sa dernière apparition dans le monde des vivants remonte à environ 8 ans avant qu'il ne soit à nouveau emprisonné dans un objet des plus improbables: Une cartouche de jeux vidéos. Malheureusement, l'objet étant inadapté pour garder enfermé un démon, Méphilès se montre toujours capable d'influer sur la vie des gens et d'interagir avec eux. Une fois ses victimes suffisamment affaiblies, il peut enfin les marquer et les envoyer en Enfer, qu'elles soient coupables....ou innocentes. Bien qu'affaibli, il reste puissant et ne doit pas être sous-estimé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Dark Bride/Admin

The Dark Bride/Admin

avatar
Messages : 1000
Date d'inscription : 23/12/2009
Age : 28
Localisation : Auprès de Deimos
Emploi de votre personnage : Avocate
Humeur : Taquine

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
7345/1000000  (7345/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Lun 6 Jan - 23:34

Méphilès ou fait attention à ton herpès… Non, ce n’était pas ce genre de démon là, mais on ne pouvait s’empêcher à assimiler le nom de ce démon dégénérer à autre chose qu’une maladie dont on aimerait bien se débarrasser au plus vite.
Les deux démons étaient sur leurs gardes. Malgré le fait que ce jeu avait sans nul doute amoindri la puissance de ce joueur, il restait néanmoins un danger pour eux. Les événements qui suivirent en furent la preuve. D’un seul mouvement de la main, il envoya le couple contre le mur. Choc rude pour les deux qui pour l’instant semblaient incapables de répliquer comme ils l’auraient souhaité. Mais quelques secondes plus tard le démon cyber fit l’erreur d’ignorer Amélia – encore qui la prenait pour une incapable. Ce jugement rapide de la part des Enferniens (oui oui, c’est un nouveau mot) commençait sérieusement à énerver notre avocate qui n’attendait qu’une chose : qu’ils finissent par avoir un peu de respect pour elle, mais ça… Ca serait pour une autre vie. Alors il ne restait plus que l’espoir qu’ils aient peur… Et ça pour pouvoir arriver à créer cette peur, il n’y avait qu’une solution : Réussir à vaincre quelqu’un comme ce démon… Mais ça non plus, ils n’étaient pas près d’y arriver, ou tout du moins, ça allait en passer par bien des embûches.
Aux paroles de Deimos, Amy ne put s’empêcher de hausser un sourcil puis de lui chuchoter

« Ouais, sauf que s’il repart, il ne se gênera pas pour revenir… »

Non… Il fallait en terminer maintenant, histoire de ne plus trop y penser après. Quoi que ce genre de démon trouve toujours un moyen de revenir… C’est un comble tout de même ! Ils sont détruits, et puis ils ont le culot de revenir narguer!
Bon… Une fois relevée, Amélia avait la rage et la colère qui l’attrapaient par la gorge, tellement qu’elle aurait aimé être capable de déferler une vague d’énergie pour calmer le jeu du gugusse… Au lieu de ça, la jeune femme se contenta de créer une dizaine de clones qui chargèrent le monstre à coup d’haches et autres armes blanches diverses et variées, ce qui comble de l’ironie fit rire Méphilès aux éclats

« Pauvre idiote, tu crois vraiment que ça va m’arrêter ça ? »

A ce moment là, le décor changea. Le sol bougeait et la jeune femme eut du mal à tenir debout, à l’adresse de Deimos la miss souffla d’une voix basse :

« Mais qu’est-ce qui se passe ?! »

Ce n’était pas rassurant du tout, voilà qu’un tas d’os apparaissaient sous leurs pieds et les faisaient chanceler. Ah oui, s’ils n’étaient pas stable, ça ne risquait pas de les aider pour avoir tous leurs moyens pour vaincre le monstre…

« LACHE ! Mais si tu croies que ça nous fait peur … »

Un nouveau sourire machiavélique se dessina sur les lèvres de la brunette, elle allait en lui faire voir des vertes et des pas mûres. Lui faire payer tout ce que monstre avait du faire subir à cette pauvre famille. Il allait déguster et pas qu’un peu. Le maître des ombres hein… Eh bien… Il allait en devenir une et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire… Enfin, il fallait bien l’avouer, ce n’était qu’un rêve fou qui allait prendre du temps à être réalisé.
Quelques clones qui avaient survécu faisaient des prises simultanément pour empêcher le démon de les plaquer à nouveau au mur.
Se saisissant de sa rédemption, Amy lui fonça dessus essayant de ne pas être trop dégoûtée par tous les os et crânes qui trainaient par terre. Et puis il était dur d’être maître de tous ses mouvements dans des conditions pareilles.
Le démon flottait dans les airs, tel un fantôme, et pourtant s’en était pas un… Comment l’atteindre alors ? Les clones n’étaient d’aucun secours, il faudrait donc prendre un fusil ou quelque chose de ce genre, remarque pas sur non plus qu’un fusil soit efficace contre ce genre de créature…
Pour le coup Amélia recula pour ne pas se prendre encore un coup de la part de Méphilès. Se cachant dans un coin, Amy regarda Deimos d’un ai interrogatoire, pour le coup elle ne savait plus trop comment s’y prendre pour le faire retourner en Enfer…
Un long soupire lui échappa, la jeune femme avait mal au dos, et en effet il y avait un peu de sang à cause du gros choc qu’elle venait d’avoir contre le mur, mais ce n’était pas grand chose, ça passerait rapidement. La brunette attrapa alors un fusil accroché au mur et le braqua contre la créature pour vider toutes les cartouches qu’il contenait ; pour seule réplique elle fut à nouveau envoyée contre le mur, mais il semblait que l’avocate avait tout de même réussi à l’égratigner ou le toucher au moins un peu. C’était désormais au démon-chat de déferler sa colère sur leur invité indésiré.
Tandis que la mère de famille dormait paisiblement à côte, la bataille faisait rage, et l’endroit était comme enchanté ou plutôt maudit, dans tous les cas, il fallait rapidement arranger tout ça, restait simplement à savoir comment.
Ce qui était sur en tout cas, c'est qu'il ne fallait plus se laisser surprendre par la puissance du démon, il fallait simplement trouver un moyen de le contrer.

_________________


*Jeune maman*

Deimos, ti amo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Doomed Betrayer / Admin

The Doomed Betrayer / Admin

avatar
Messages : 308
Date d'inscription : 23/12/2009
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démon / Fondateur de l'Agence "Black Cat"
Humeur : Tu n'a pas envie de savoir.

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
6275/1000000  (6275/1000000)
Limite:
0/100  (0/100)
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Mar 7 Jan - 3:32

D'abord les baffes, puis le changement de dimension.....J'avoue que ce monstre m'a surpris mais pas plus que ça. C'est pas pire que tout ce que j'ai vécu. J'ai affronté les Soeurs Angelus, détruit le culte de la Rose noire d'Antonio Bay, échappée à la prison des démons et plus encore. J'ai prouvé qu'il fallait toute une armée de connards démoniaques pour me faire bouffer le béton...et encore, c'était loin de suffire. J'avais l'intention de lui faire comprendre qu'il n'était plus le patron du secteur mais Amy se montre plus offensive que moi....Les clones, son arme, les tirs de fusil.....Ha merde, si c'était aussi facile....ce fumier nous crachait en plus une puissance spirituelle monstrueuse et pire encore, il m'avait déboité le bras gauche en un seul coup.

Le fait qu'il nous ait amené dans son monde me fait prendre conscience de deux choses: D'abord, nous aurions du le tuer tout de suite, ne pas discuter et le bouzier sur le champ, sans lui laisser le temps de s'organiser. Et de deux, le fait de nous avoir amené dans sa dimension, son monde, le rendait dix fois plus fort...plus dangereux encore.

Amy me laisse juste le temps, avec sa diversion, de me remettre l'épaule en place, et de dégainer mon sabre. C'est ca, occupe moi ce fils de pure et moi, je le latte par derrière. On ne se parle pas...On ne divulge rien, et on ne perds plus notre temps. On l’achève et crois moi, ce qu'il va subir, il va s'en rappeler toute sa vie. J'ai juste le temps de prendre mon élan et de lui foncer dessus en me servant d'un des rocher comme appui......et de lui planter ma lame dans le dos. Cette fois, il morfle, y'a qu'à le voir se tortiller pour m’éjecter, ce qu'il parvient très bien à faire et pour cause, j'viens de lui exploser le joyau qu'il avait sur le bide et ca a vraiment pas l'air de lui faire plaisir...Il se débat, tente de retirer la lame mais semble avoir des difficultés pour choper la garde qui est dans son dos....J'suis assez content de voir que les épées de Cassidy sont aussi tranchantes et acérés, même pour la peau de démon la plus solide au monde. Par contre, vu le coup que je me suis pris après mon attaque, autant dire que si il se tourne vers moi, je n'aurais pas le temps de bouger. Vu la douleur que je me mange, je dirais qu'il m'a explosé 4 cotes, ce qui me prive de mobilité.

"Tu disais quoi, déjà?? Que t'allais nous mettre en pièces? Que tu allais déchirer nos âmes....Bé tu sais quoi......"

Je braque mes deux armes sur sa gueule. Cette fois, c'est lui ou moi. J'ai juste assez de puissance pour concentrer quelques tirs que je ne dois pas rater ou je n'ose imaginer ce qui nous attends. Plus les secondes passent et plus la puissance de ce truc grossit, le rendant plus fort. Plus nous trainerons, plus il nous sera difficile d'en finir avec lui.

".....FERME LA, MEPHILES!!!!"

J'ouvre le feu, et une pluie de projectile démoniaques se mettent à pleuvoir en sa direction. J'ai juste à prier pour que cette fois, il n'y réchappe pas et qu'on en finisse rapidement. Amélia m'a donné le temps nécessaire pour répondre et je me dois de l'achever du premier coup.

_________________

I was human.
They made me a monster
Now, the time of retribution has come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net

Il guide votre destin

Il guide votre destin

avatar
Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   Mar 7 Jan - 3:51

Méphilès était un démon majeur d'une grande puissance, capable de raser des civilisations, des peuplades sans mal et pourtant, voici qu'il semblait éprouver quelques soucis à vaincre deux "humains" qui lui tenaient farouchement tête. Si Amélia avait à peine éraflée le démon avec ses attaques, elle avait offert à son mari l'opportunité d'attaquer et d'infliger des dégâts plus importants. Si il n'avait pas daigné réagir ou alors peu aux attaques de la jeune avocate, celles infligées par le Seigneur Guerrier de Sang avaient eu plus d'impact, et plus encore, ce qui lui servait d'ornement sur le torse et qui avait explosé, semblait terriblement lui manquer alors qu'il exprimait sa colère avant d'encaisser une salve de tirs qui le firent reculer en hurlant.

Conscient de ce qui risquait d'arriver si il continuait le combat, le monstre préféra prendre la fuite d'une manière peu commune. Comme pour tout à l'heure, il allait changer de lieu, disparaitre de leur vie et tenter de guérir cette blessure qui l'avait affecté. Il y'eut d'abord un violent grondement qui résonna, puis, quelque chose qui ressemblait à des bruits d'explosions multiples, jusqu'à ce que le décor infernal laisse place à quelque chose de plus conventionnel mais de manière brutale. L'enfer laissa place à une sorte de grande pièce carrelée aux damiers noir et blanc dont une étrange lueur pourpre laissait ses reflets se glisser dessus. Autour d'eux, d'étranges ombres observaient en silence le couple qui peinait à se relever et à se remettre des attaques de l'odieux démon. Autour d'eux, de nombreuses portes en acier rouge et aux verins d'aciers semblaient toutes verrouillées, sauf une devant et autour de laquelle la plupart de ces ombres semblaient réunies.
Malgré leur apparences, elles ne semblaient aucunement hostiles mais restaient inquiétantes.

Quant à Méphilès.....il semblait avoir littérallement disparu et ne restait plus que l'épée qui l'avait transpercée de part en part, qui juchait maintenant sur le sol, à quelque mètres du chasseur de démons, qui venait de rengainer ses deux armes, toujours vautré sur le sol, au milieu d'un début de mare de sang qui s'écoulait de son dos. Le bras en morceaux, les cotes pulvérisées et une blessure ouverte dans le dos, autant dire que le combat était mal engagé pour le Seigneur Guerrier de Sang, qui devait pourtant se relever et poursuivre le combat....ou du moins, essayer quoique, il ne semblait pas s'en plaindre. Après tout, il avait vu et vécu bien pire par le passé.
Quant à Amélia, elle semblait bien mieux portante mais devait certainement se demander où ils se trouvaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Black Cat #File 1: Méphilès   

Revenir en haut Aller en bas
 
Black Cat #File 1: Méphilès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: Le passé-