The Soul Taker
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Soul Taker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: The Soul Taker   Mer 11 Mai - 20:02

Crekston Plain
19H05
Place du village

_____________________________________



Une lumière quasi aveuglante.....un bruit assourdissant....et une arrivée peu discrète. Voilà ce qui caractérisait la double apparition, les deux formes qui, après un instant, se détachèrent du puissant rayon de lumière qui avait frappé de plein fouet le petit village de Crekston Plain. Enfin, il était difficile de parler de village quand on voyait que le lieu était devenu une bonne petite bourgade aux airs de villes mais en gardant une touche un peu plus ancestrale.

Au milieu de la rue, les deux êtres voyaient maintenant l'immense lumière qui les entouraient disparaître.....pour laisser place à quelque chose d’inquiétant, sombre, sinistre et silencieux. Un regard surpris du lycan lui permit rapidement de comprendre que quelque chose n'allait pas, au vue de l'état de la rue principale.....et de l'état de délabrement de tout le secteur.

"Mais......qu'est ce que......."

Crekston Plain, bâti sur le sang, la souffrance et la mort. 400 ans d'histoire de mensonges, de manipulations, de monstruosités et de légendes, rapidement écrasés par la foi de ses habitants, leurs croyances mais aussi la science. Ce village était devenu, avec le temps, une petite ville bâti et dirigée par grand nombre de survivants des massacres d'un tristement et célébrissime personnage dont la cruauté n'avait d'égal que la noirceur ayant envahi son cœur

On appelait ce démon "Custer".......Georges Armstrong Custer.....Un homme aussi maudit que le diable lui-même. Si on disait des démons qu'il était sans pitié, inhumains et destructeurs, l'ancien général avait su montre qu'il était tout aussi diabolique et terrifiant que les habitants du Pandemonium. L'ancien soldat, bien qu'il suivait les ordres de hauts dirigeant, avait préféré faire montre, non pas d'un sens du devoir sans faille, mais d'un sadisme comme on en avait rarement vu.

Bien entendu, beaucoup lui échappèrent et vinrent ici, fonder une nouvelle communauté, là où ils se pensaient en sécurité.
Hélas, dans ce monde, être en sécurité était un euphémisme, un moment évanescent qui s'évanouissait avec le temps, comme en attestait l'état de la petite ville. Raconter toute son histoire prendrait un temps que les deux êtres ne pourraient, malheureusement, pas s'accorder. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que quelque chose de terrible était arrivé ici, il y'a peu.

"Sykes, surtout, tu ne t'éloignes pas de moi."

Appeler des renforts......ne pas faire le héros......réfléchir et établir un plan. C'était les trois fondements de l'Agence, les trois règles d'or dans le cas d'une situation d'urgence. Autant dire que là, il y'en avait une magnifique et cette fois, le monstre lycan allait clairement éviter de jouer les héros. Il avait déjà risqué sa peau à San Antonio et avait bien failli revenir dans un sac à cadavre. Alors inutile de rejouer ce scénario.

Mais comment faire lorsque, pour une raison inconnue, votre seul moyen d'appeler à l'aide.....venait subitement de disparaître, laissant la place à un vide cruel qui faisait monter en vous vos premières poussées d'angoisse? La vérité, c'est qu'ils étaient maintenant perdus.....et seuls.

"Rassure moi: Tu a une arme sur toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mer 11 Mai - 21:20




                  



The Soul Taker







- Merde. J'ai pas fermé les yeux à temps ! Waaaah, ça pique.

Clignant des yeux pour adapter son regard ébloui par la lumière téléportatrice, Sykes Clémensia, l'apprenti-Chasseur, tenta de se repérer. Autour de lui, une petite ville pittoresque. Complètement silencieuse… Et personne pour accueillir l'immense loup-garou qui lui servait d'instructeur. Sykes fut interrogatif par rapport à cela. Vu qu'ils avaient tous les deux étaient téléportés, quelqu'un aurait dû les attendre…

- C'est normal que personne nous accueille, ou … ?
- Mais… Qu'est-ce que…
* Ok, c'est pas normal… pensa le jeune homme.

Il jeta son sac à côté de lui, sur une parcelle de sol qui ne semblait pas trop sale ou boueuse. Il se mit de suite en position de combat et commença à fixer avec attention leur environnement. Tout était calme. Trop calme… Le jeune homme  expira un grand coup pour calmer l'excitation de son coeur. Karno, le lycanthrope, sentit certainement cette excitation et clama à Sykes d'un ton autoritaire :

- Sykes, surtout, tu ne t'éloignes pas de moi.
- Je sais me défendre, M.Alexander. Et je ne suis pas assez bête pour m'éloigner d'un combattant expérimenté alors que je ne sais même pas ce qu'on va affronter…

Et il n'était pas assez téméraire pour tenter le diable. Il sentait une puissance émaner autour de lui. Mais incapable de localiser l'émetteur de cette aura sombre. Le jeune homme hésita à activer son Aura d'ombres… Mauvaise idée : la chose qui rôde ne les a peut-être pas repéré (ou pas… Ils sont arrivés dans un éclair de lumière…) et l'Aura risquerai de surprendre le lycan. Sykes décida de plutôt demander avant de se faire tuer sur un malentendu… Mais Karno parla le premier :

- Rassures-moi : tu as une arme sur toi ?
- Je pensais que vous m'en donneriez et j'ai pour habitude de me battre à mains nues. Mais si on doit absolument rester à distance… Une grosse branche, un barre d'acier ou une planche bien dur fera l'affaire… Je pense… Pourquoi ? On est tant dans la merde que ça ?

Sykes savait parfaitement se battre au corps-à-corps. Il avait, autrefois, l'habitude de se battre contre des bêtes sauvages et les humains malintentionnés à mains nues. Mais sa maîtrise des armes était limité. Il connaissait quelques rudiments de l'escrime et comment utiliser grossièrement quelques autres armes de mêlés. Mais les armes à feu lui étaient presque inconnu. Il n'avait pas eu le temps d'en étudier une et ces quelques expériences lui ont appris à se tenir loin de ce type d'équipement…

- M.Alexander… Je ne sais pas ce qui nous tourne autour… Mais je peux peut-être l’apeuré ou le faire réagir avec l'Aura d'ombres… Si nous restons assez près l'un de l'autre, la possibilité de discerné qui possède l'Aura est très faible…

Sykes attendit la réponse de son instructeur. Il voyait bien que ce dernier n'était pa en position de force, aussi mentale que physique. Le jeune homme le sentait. Il allait devoir utiliser son pouvoir du mieux qu'il peux pour tenter de survivre ou de s'enfuir…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mer 11 Mai - 22:03

"Non, pour l'instant, tu ne fais rien. Je le sens aussi.......mais j'ai l'impression qu'il ne nous a pas repéré."

Et ce malgré le tintamarre de leur arrivé, ce qui était, en soi, très étonnant....à moins que, quelque soit l'entité qui se trouvait ici, elle semblait, pour le moment, se désintéresser totalement du duo qui n'en menait pas large. Dans l'esprit du lycan, ce qu'il vivait à cet instant était aussi similaire que ce qu'il avait vécu à San Antonio il y'a plusieurs semaines....à la différence près que là, personne ne viendrait en renfort.

"Pour le moment, on en reste à notre objectif: On retrouve notre contact et on lui demande ce qui est arrivé."

Une seule pensée lui traversa l'esprit à cet instant: "Ça va pas encore recommencer, ce bordel!!!" parce que la dernière fois, cela s'était soldé par la destruction d'une ville entière ainsi que de l'éradication de toute sa population, même si cette dernière affichait des airs des plus....zombiesques.
Sykes était prêt à obéir à son mentor actuel mais ce dernier, désarmé et peu familier des armes, était plutôt un spécialiste du corps à corps, au vue de ce qu'il laissait sous entendre. Une donnée non exploitable en combat, pouvait on dire mais peut-être pourrait il faire des miracles avec une hache de pompier, encore fixé à un camion abandonné juste à coté d'eux.

Le monstre lunaire n'eut qu'à faire deux pas avant de se retrouver au niveau du véhicule et d'en arracher l'objet, encore solidement fixé dessus. Il y'eut un bruit de métal arraché, brutal et sonore mais rien de véritablement assourdissant. Il fallait armer le gamin, et pour le moment, c'était tout ce que Karno avait trouvé. Le lycan garda un oeil attentif durant la longue minute qui suivit le boucan provoqué par son petit tour de force. En général, dans les films d'horreurs, c'était dans ce genre de situation qu'on voyait une mauvaise surprise débouler pour nous jouer un très mauvais tour.

Et pendant une bonne minute, à part d'étranges échos, comme des pleurs....ou des mélopées qu'il n'était pas en mesure d'identifier, rien ne vint à eux, excepté le souffle du vent et les quelques onomatopées des corbeaux présents. Si des animaux étaient encore présents, peu importe lesquels, alors il n'y avait pas de danger pour le moment. C'était un fait. Karno, en tant que chasseur, avait appris à déceler les signes anormaux, les moindres mouvements ou comportements précédents un danger à venir.

Oui, il y'avait bien quelque chose......mais ce n'était pas là avec eux. C'était lointain, puissant, mais hors de la ville....pour le moment.

"Tiens. Maintenant, tu a une arme."

Une fois le jeune homme armé, il reprit la parole, non sans garder un œil sur les environs. C'était bien trop calme pour que ca le reste encore longtemps. Il ne valait mieux pas qu'ils restent à l'extérieur trop longtemps...mais avaient ils le choix sachant qu'ils avaient encore trois bons kilomètres à parcourir avant d'arriver à leur objectif.

"J'ai du mal à comprendre.........car il y'a deux jours, tout allait bien......et là.......c'est comme si la ville semblait abandonnée depuis des mois. Je vais te dire: J'espère que c'est pas ce que je pense........sinon, on risque d'avoir bien des problèmes pour rentrer chez nous."

Le lycanthrope marqua un moment de silence, tentant d'analyser toutes les hypothèses possibles, toutes les variantes du problèmes afin de pouvoir y' appliquer la solution adéquate. Le seul problème, c'est qu'il y'avait justement un peu trop de variantes pour pouvoir se focaliser sur une en particulier. Toutefois, il y'avait des différences notables avec le cas de San Antonio, comme le fait qu'il ressentait actuellement l'aura de l'entité......alors que ce n'était pas le cas lorsqu'il avait fait face à Abigail. De plus, ce vent qui soufflait avait quelque chose de surnaturel, comme le souffle du diable imposant sa terreur sur les terres de ce monde. Il laissait non pas seulement un sentiment de froid mais de terreur profonde, creusant et grattant jusqu'au plus profond du coeur du plus vaillant des combattant, insinuant petit à petit les graines de l’angoisse.

Et, dernier point: Où étaient les gens?

"Hypothèse sur la situation, Recrue?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 12 Mai - 9:59




                  



The Soul Taker







- M.Alexander… Je ne sais pas ce qui nous tourne autour… Mais je peux peut-être l’apeuré ou le faire réagir avec l'Aura d'ombres… Si nous restons assez près l'un de l'autre, la possibilité de discerné qui possède l'Aura est très faible…
- Non, pour l'instant, tu ne fais rien. Je le sens aussi… Mais j'ai l'impression qu'il ne nous a pas repéré.
- Sérieux ?
- Pour le moment, on reste à notre objectif : on retrouve notre contact et on lui demande ce qui est arrivé.

La question de Sykes fut entre la réjouissance et l'absurdité. Comment avaient-ils fait pour ne pas être repéré ? Mais qu'importe, la priorité était les ordres. Karno commença à se diriger vers un camion de pompier, talonné par Sykes qui refusait d'avoir la possibilité d'être encerclé. Son Vieux Père Swann lui avait appris que « une fois encerclé, un combattant n'a pas beaucoup d'options : le suicide ou la mort au combat ». Avec un Chasseur expert, les chances de s'en sortir étaient déjà plus élevés.

Le loup-garou choppa la hache d'incendie et l'arracha dans un résonnement métallique. Surpris par le bruit sec dans le silence ambiant, Sykes focalisa ses sens pour analyser une dernière fois s'il n'y avait rien. Le silence…

* On est pas sorti d'affaire avec ce silence de mort…
- Tiens. Maintenant, tu as une arme.
- Euh… Merci…

Le jeune homme savait se servir d'une hache, mais pour couper du bois. Pas pour tuer des créatures. Mais c'était toujours mieux que rien. Sykes fit quelques mouvements pour vérifier l'allonge et le poids de l'arme. Acceptable. Il écouta ce que son instructeur lui dit sur la ville puis, d'un ton un peu inquiet, lui demanda :

- « On va avoir des problèmes pour rentrer chez nous » dans quel sens ? Dans le sens, « à pieds » ou dans le sens « les pieds devants » ?

Aucune réponse. Super. Sykes n'en était que plus inquiet… Il déglutit et scruta les alentours. Toujours aucun signe de formes de vies, si ce n'est quelques corbeaux…

- Hypothèse sur la situation, Recrue ?
- Plusieurs, Monsieur. Un : La ville a été évacué en urgence hier ou aujourd'hui. Deux (et Trois) : La ville à  été ravagé et tous ces habitants ne sont plus vivants ou ne sont plus humains… Voire les deux… Quatre : Nous sommes dans une illusion ou un espace déformé… J'ai déjà rencontré ça dans la forêt, l'espace et le temps peuvent légèrement bifurquer de leur continuum et donner cette impression de vide. Ça arrive principalement dans les lieux habités par des fantômes ou des esprits très puissants, dont l'existence-même brise les lois spatio-temporelles… Mais là, on a plus l'air d'avoir affaire à un démon… Ou un vampire supérieur… L'un ou l'autre… C'est pas bon pour notre matricule…

Sykes se tut un instant. Il lui semblait avoir entendu quelque chose. Un bruissement... Non loin.

- Et enfin Cinq : La chose qui veut notre peau est assez discrète pour être invisible à l'odorat d'un loup-garou supérieur et à la vigilance des corbeaux...  

Cette dernière possibilité était la plus effrayante. Certains corbeaux sentent la présence de spectres. Ce qui veux dire que ce qui rôde est plus évanescent qu'un spectre.

- Et ça... C'est pas bon...  



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Ven 13 Mai - 4:17

"Alors c'est l'heure de sortir le Crucificateur!!!"

Jusqu'à maintenant, le jeune homme avait proposé des hypothèses qui tenaient bien la route et qui pouvaient, à elle seules, justifier l'état de Crekston Plain.  Sans en dire plus, le monstre lunaire porta sa puissante patte dans le dos et, dans un bruit de tissu déchiré, extraya l'objet qu'il se baladait depuis quelques minutes. Un esprit idiot aurait été incapable de reconnaître, ou du moins, de se rendre compte qu'il s'agissait certainement d'un des plus gros soufflants qui ait pu exister dans ce monde et pour cause: La petite génie à l'origine de sa création n'était pas du genre partageuse et aimait encore moins savoir une de ses créations dans les mains d'un fou furieux comme Alexander. Mais c'était déjà mieux de la savoir entre les mains du Loup-Garou plutôt que de ce dégénéré de Deimos, qui, lui, aurait déjà mis la ville à feu et à sang avec son joujou.

"Pour répondre à ta question, c'est les pieds devant, qu'on risque de rentrer chez nous......dans le meilleur des cas. Dans le pire.......hé bien, je préfère ne pas envisager cette possibilité. Mais il est hors de question que je meurs ce soir. Il en sera de même pour toi."

L'avantage d'un type comme Karno, c'est qu'il ne faisait pas usage de violence inutile et savait se montrer réservé, discret. Tout l'inverse d'un type comme Deimos pour qui la définition d'une expression comme "Faire profil Bas" n'avait absolument aucun sens à ses yeux.


L'arme avait une forme étrange, atypique et sa finition ne ressemblait à rien de ce qu'on pouvait habituellement trouver dans les armureries, ou même les magazines en vente dans les différentes boutiques. La finition métallisé affichait aussi une double épaisseur au niveau de la crosse et le bout se terminait plusieurs canons prêt à cracher l'enfer sur quiconque aurait le malheur de se trouver sur sa route. Quant à savoir quel type de munitions ce truc pouvait cracher, autant dire que le Garou allait bien se garder de le dévoiler.

*Encore une ville.......une de trop........*

Après avoir vérifié la culasse, ainsi que le mécanisme de rotation, le lycan prit son arme à deux mains et proposa son nouveau plan. Foncer directement à la cabane de Chayton était toujours à l'ordre du jour mais il fallait d'abord comprendre ce qui était arrivé et pour cela, quoi de mieux que de se rendre au bureau du Marshall du secteur. C'était au final, ce qui était le plus logique et aussi le plus prudent car quoi que soit la chose qui avait mis le bordel ici, elle était assez puissante pour détruire une petite ville à elle seule. Il valait mieux prendre toutes les précautions possibles afin d'éviter de revenir les pieds devant, dans un sac plastique.......si tant soit peu que la chose vivant ici aurait la décence de procéder de cette manière, ce qui était, admettons le, plutôt surréaliste. Au plus, elle daignerait laisser quelques ossements qui joncheraient le macadam de la rue, un peu comme les quelques ossements visibles devant l'épicerie de la vieille Kachina.

"Le bureau de Yuma et de ses adjoints est dans la rue voisine, à quelques mètres. Je n'espère pas grand chose mais il a un petit système de video-surveillance. On pourra peut-être en apprendre un peu plus sur ce qu'il s'est passé ici et au passage, réfléchir à un plan de défense dans le cas où les choses tourneraient mal. Suis moi."

Le lycan ouvrit la marche, certainement talonné par le jeune homme. A pas lent, le lycan gardait un œil sur ce qui l'entourait, fixant à la fois la rue principale mais aussi les ruelles sombres dont d'étranges et inquiétants bruits de métal froissé couplés à ceux du vent pouvaient se faire entendre. Rien de bien dangereux en soi mais cela contribuait à rendre l'ambiance plus inquiétante qu'elle ne l'était déjà. 
Arme à la main, le guerrier garou restait sur ses gardes, s'attendant à voir débouler à tout moment un potentiel danger.

Quelque chose dans l'air flottait autour d'eux. Une odeur rance, pestilentielle parvenaient maintenant au narine du lycan, et, par déduction, certainement à celle du petit nouveau. Le vent, lui, semblait encore plus glacial, faisant par intermittence grincer la grille de la propriété de la jeune Yancy, évidemment aux abonnés absents. Son jardin, pourtant si joyeux, coloré et fleuri, n'affichait plus qu'un terrain mort où de nombreux cadavres de plantes jonchaient le sol mort et noirâtre de sa propriété.

".....................pire qu'à San Antonio.........."

Le loup-garou sembla ne point se rendre compte des paroles qu'il avait murmuré, la mâchoire serrée, peu rassuré par ce qui arrivait. Inutile de se mentir: Ce qu'il voyait, où plutôt, ce sentiment d'oppression grandissant le terrifiait. Son instinct primal lui hurlait de partir, de décamper le plus vite possible de cet endroit....mais c'était hors de question. Oh bien sûr, il aurait pu, laisser la ville ainsi.........mais la chose accepterait-elle de voir une proie de plus filer? C'était plutôt évident que non. Toutefois, le lycan cessa brusquement sa marche, son regard fixant à présent droit devant lui. Il n'eut aucune parole, aucun geste bien que son arme était à présent braqué droit devant lui.

"..............................Sykes...........droit devant..........regarde!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Ven 13 Mai - 4:55


Ce qui aurait pu être une simple mission d'escorte semblait avoir pris une dimension bien plus terrifiante à présent alors que, dans l'ombre, une mystérieuse figure se dessinait sous les yeux des deux combattants de l'Agence. Vaporeuse, blanche et évanescente, ses formes semblaient vaguement tourbillonner à même le sol, comme s'élevant tout doucement, formant petit à petit quelque chose qui semblait avoir autrefois été un humain .....mais qui, comme dit avant, n'en avait que la forme. Sa bouche semblait difforme, grossièrement agrandie et ses orbites, singulièrement formés, n'étaient habités que par les Ténèbres ayant aspiré toute vie et qui semblaient être celles s'étant abattues sur la ville. Les bras et le haut du corps de cette chose semblait comme se marier avec la brume ambiante qui s'était soudainement levée dans la ville, comme pour souhaiter, à sa manière, la bienvenue à ceux qui allaient, à leur tour, passer de vie à trépas.


Le monstre, ou, ce qui semblait en être un, à première vue, braqua son regard sur le lycanthrope et son compagnon d'infortune. Ses yeux, vides de toute vie ne quittèrent pas d'une seconde le duo.
Étrangement, la créature ne montra aucun signe d'hostilité. Plus intriguant encore, elle semblait même apeurée par les nouveaux venus et recula de quelques mètres, toujours sans les quitter..........avant de s'évanouir dans la brume et les Ténèbres, disparaissant aussi subitement qu'elle était apparue.........laissant sa place à plusieurs autres de ces choses, qui semblaient apparaître depuis le sol. Toutes semblaient se manifester de manière coordonnée, silencieux mais terrifiante car pas une ne poussa le moindre cri, ne prononça le moindre mot.....et c'est à peine si elles remarquèrent, ou du moins, offrirent la moindre once d'attention à ceux qui marchaient parmi eux.

Tous......excepté un, dont les vapeurs, plus sombres, lui donnèrent un air plus angoissant. Celui-ci observait avec beaucoup d'attention les deux membres de l'Agence.
Ce fût cette même créature, qui brisa le silence, alors que sa bouche se déforma avec violence, s'étirant pour former une mâchoire ovale d'où s'échappa un long et terrible cri de cette dernière. Puissant, comme empli de douleur, ce hurlement résonna dans la rue toute entière, montant crescendo........

Puis, il y'eu un flash, aussi brutal que ce que les deux êtres entendirent........et l'instant d'après, tout disparut......comme si il ne s'était rien passé: Plus de brume....et plus aucune trace de ces êtres étranges et terrifiants.

Mais à leur place se trouvaient maintenant quelque chose de bien plus horrible: Des corps.......des corps à perte de vue qui, il y'a encore une minute, n'étaient pas là. La rue était jonché des cadavres de ceux qui, à n'en plus douter, habitaient autrefois ici.  Ce qui se trouvait en face des Chasseurs était indescriptible, innommable. L'un des habitants avait eu comme le visage dévoré et présentait des marques de dents au niveau des joues ainsi que des jugulaires. L'état dans lequel il se trouvait et le sang noir et coagulé sur le sol laissait supposer qu'il était mort depuis bien longtemps. D'autres encore, dont plusieurs enfants, se trouvaient parmi les morts. Bien que ne présentant point de blessures extérieurs, ils affichaient tous une expression figé dans un sentiment qu'il était facile de reconnaître: La peur.
Le teint encore bleuâtre de ces derniers confirmait cette hypothèse.

Bien sûr, le calme était revenu......mais ces corps, désormais sans vie, seraient les témoins indirects de la balade macabre de nos deux "héros" pour qui il allait maintenant très vite être question de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Ven 13 Mai - 15:21




                  



The Soul Taker







- Alors c'est l'heure de sortir le Crucificateur !!!
- Le quoi ?

Karno dévoila une arme ressemblant vaguement à un minigun rotatif. Peu habitué à ce genre de technologie, Sykes fit un pas en arrière en voyant l'engin. Ne sachant de quoi ce type de machine était capable, il se tint légèrement à distance, tout en restant près du lycan. Il faisait tourner la hache entre ses doigts habilement, comme le ferait un homme stressé avec un stylo. Karno reprit la parole :

- Le bureau de Yuma et de ses adjoints est dans la rue voisine, à quelques mètres. Je n'espère pas grand-chose mais il a un petit système de vidéo-surveillance. On pourra peut-être en apprendre un peu plus sur ce qu'il s'est passé ici et au passage, réfléchir à un plan de défense dans le cas où les choses tourneraient mal. Suis-moi.
- Très bien.

Lentement, Karno et Sykes se mirent en route vers leur objectif. Sykes se tenait dans le dos du loup-garou et surveillé ses arrières car il savait que lui, surveillerait ses devants… Quelques bruits étranges vinrent à l'oreille du jeune homme. Du métal plié ? Il était assez compliqué pou un humain de clairement discerner un bruit si lointain. Mais une odeur prit aux narines de Sykes… L'odeur de la mort, de la chair qui pourrit…

Le vent s'était tut mais son souffle était encore palpable, et sa froideur, encore plus glauque. Toute nature était morte… Pour un fils de fidèle de Gaia, la vision des plantes mortes était une désolation. Le jeune homme eût un regard triste et toucha doucement un végétal impossible à reconnaître tellement il était décrépit. Karno appela d'un ton affolé son élève :

- … Sykes… Droit devant… Regarde !!!

Le jeune homme ne put répondre. La vision qui était apparu devant lui et son instructeur lui noua les lèvres. Les yeux écarquillés, il regarda l'abomination spectrale qui leur faisait face, à quelques mètres… Un monstre encore inconnu du jeune homme qui se releva le plus lentement possible. Il sentit, à force de fixer cette créature, que la chose en lui s'excitait. Il sentit des Veines d'ombres, indiscernable et trop petite pour être ressenti par le loup-garou ou l'apparition, grimper le long de son dos. Il devait se calmer, mais cela n'était pas facile avec une telle créature juste en face de lui. Le jeune homme hésita à activer l'Aura d'ombres…

Mais voyant que la chose prit peur et disparu dans les Ténèbres, laissant place à d'autres de ses comparses. L'un d'entre eux, plus grand et plus sombre que ses congénères spectraux, fixait les deux Chasseurs et hurla de toutes ses forces. Sykes avait apprit qu'il ne fallait jamais écouter le cri d'un spectre. Il se boucha donc les oreilles les plus vite possible, sans pour autant quitter la chose des yeux. Son aspect… rappela quelque chose au jeune aventurier…

Un énorme flash fit disparaître en un clin d’œil les apparitions. Mais là où était ces dernières, des vieux cadavres étaient présent. Sans écouter les avertissements de son mentor, Sykes s'avança de quelques pas et regarda de loin les corps. Hommes, femmes, enfants… Un dont le visage avait été arraché. Du sang sec, des expressions de terreur sur leur visage cadavérique. Sykes ne s'avança pas plus. L'odeur, l'état et l'aspect des corps en disait beaucoup. Ou du moins assez pour que l'apprenti Chasseur puisse avoir une conclusion à ce qui venait de se passer. Il retourna en reculant vers Karno et lui dit, d'une petite voix, sans quitter les cadavres des yeux :

- Des spectres. De type banshee je dirais. Mon Vieux Père m'en a déjà parlait. La réponse à ce qui s'est passé était donc ma supposition quatre. On est dans un espace déformé par la présence de ses spectres. Les corps sont morts il y a longtemps. Mais pour vous, ça à l'air de ne faire que deux jours. Les spectres ont modifiés le cours du temps de ce village. Il va falloir exorciser ces choses avant qu'elles ne s'en prennent à nous ou qu'elles ne cherchent à rejoindre un village voisin…

Sykes, une fois le cœur soulagé d'avoir eu le temps de dire ce qu'il savait, respira plus fort. L'air empli de vapeurs putréfiées ne lui permit pas de calmer les Veines de son dos. Tant pis… Elles n'étaient pas assez grosses et nombreuses pour risquer une corruption totale. Il demanda d'un ton très sérieux à Karno :

- M'autorisez-vous à utiliser l'Aura d'ombres la prochaine fois que ces choses apparaîtront ? La présence d'un être dont elles ne connaissent pas l'origine pourrait les faire paniquer…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Lun 16 Mai - 19:45

La théorie du jeune homme aurait pu tenir la route si....il n'y avait pas eu un léger détail qui vint contredire le reste. Il y'avait bien des morts, des cadavres vidés de toute vie.....mais aussi étrange que cela puisse paraître, d'autres étaient encore vivants. Karno avait besoin de se rassurer, de comprendre en analysant lui-même la situation. Bien sûr, il avait bien une autre idée....mais l'examen lui permettrait de se conforter dans cette idée.

Et c'était le cas, car d'autres respiraient toujours mais tous avaient comme un regard perdu dans le vague, incapable de ciller ou de réagir, comme plongé dans une sorte de transe, ou un coma dont ils étaient incapables de se réveiller.

"Les âmes ont été arrachées. Ils vivent toujours mais sont comme enfermés dans une sorte de cauchemar permanent dont ils ne peuvent émerger, prisonniers d'un geôlier bien plus puissant que ce que nous soupçonnons."

Encore.......encore cela. Cela devait absolument cesser, une fois pour toute.
Déterminé, le monstre lycanthrope, après avoir soigneusement examiné le corps inanimé d'un des habitants, ferma doucement ses paupières d'un mouvement de patte, éteignant ainsi ce regard de terreur qui était dessiné sur son visage. Il en fit de même avec quatre d'entre eux, mais pas seulement par respect pour les victimes mais pour lui permettre de formuler une nouvelle hypothèse, bien que celle-ci était bien plus proche de la certitude.

"Au vue du nombre de corps, ainsi que l'expression sur le visage de certains d'entre eux, j'en déduis deux choses: Tout d'abord, ils n'ont absolument pas compris ce qui a du leur arriver, à quelques exceptions près. De plus, la disposition des corps semble montrer qu'ils évoluaient normalement dans la rue quand c'est arrivé.....ce qui veut aussi dire qu'ils n'ont ni vu ni entendu celui qui s'est attaqué à eux. En clair, celui qui a fait cela dispose d'un pouvoir dont nous devons absolument nous méfier."

Un jugement hâtif, et peu développé. On ne pouvait pas dire que le lycanthrope était un détective aussi performant que son patron mais il n'en était pas pour autant incapable quand il s'agissait d'assembler certains éléments afin de créer une connexion cohérente. Et c'est cette même cohérence qui lui fit rapidement comprendre à quoi lui et son équipier, faisaient face.

Et pour cause car même si il savait de plus en plus à qui il avait affaire, Karno préférait garder le silence quant au possible fauteur de trouble qui s'était immiscé dans la vie de ces gens pour en faire ses victimes. C'était un combat qu'il avait mené seul durant toute une époque et cela ne regardait que son clan autrefois.
Mais les circonstances avaient changé et de prime, le loup-garou avait entrainé avec lui un pauvre gamin à peine arrivé, qui méritait plus que de se retrouver coincé dans une bourgade envahie par un voleur d'âme......surtout par celui à qui il pensait fortement à chaque minute.

".............mais ce que tu a dis sur les Banshees est une possibilité. Vois tu, lorsqu'une âme en peine est trop longtemps arrachée à son corps, sans possibilité d'y revenir, elle commence alors à ressentir la peur et l'angoisse. Des sentiments qui en appellent d'autres......comme la colère, la tristesse.....et enfin, la haine. Alors l'âme change. Elle se mue en quelque chose, développe une carapace, une apparence qui la protège à la fois des siens mais aussi de ceux envahissant son territoire. Elle devient alors un Poltergeist.......ou encore, une Banshee. Alors oui, tu a raison: Ces âmes doivent être exorcisées.....mais on va faire ça à ma manière......en trouvant le responsable.....et en le forçant à relâcher ses victimes.

Reprenant alors sa respiration, le lycan s'exclama une nouvelle fois, comprenant que cette fois, le jeune homme avait aussi besoin d'un mécanisme' de" défense qui lui permettrait, au moins de repousser ses ennemis. Sans cela, il ne risquait pas d'aller bien loin et pire encore, de rejoindre ceux ayant été victime de la créature qui rodait autour d'eux.

"Autorisation accordée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mer 18 Mai - 22:58




                  



The Soul Taker







- Il va falloir exorciser ces choses avant qu'elles ne s'en prennent à nous ou qu'elles ne cherchent à rejoindre un village voisin…

Karno s'avança vers les cadavres, sans considération pour la possibilité que ce qui venait d'apparaître reparaisse. Sykes, un peu gêné, se tint à distance pendant que le gigantesque lycanthrope inspectait les cadavres. Après un certain temps, il reprit à voix haute :

- Les âmes ont été arrachées. Ils vivent toujours mais sont comme enfermés dans une sorte de cauchemar permanent dont ils ne peuvent émerger, prisonniers d'un geôlier bien plus puissant que ce que nous soupçonnons.

L'instructeur animal ferma les yeux de l'un des hommes vidé de son âme. Un geste qui surpris légèrement le jeune Chasseur. Même un loup-garou peut avoir de la pitié pour le genre humain après tout… Il écouta attentivement la suite des explications de son professeur :

- Au vue du nombre de corps, ainsi que l'expression sur le visage de certains d'entre eux, j'en déduis deux choses : Tout d'abord, ils n'ont absolument pas compris ce qui a du leur arriver, à quelques exceptions près. De plus, la disposition des corps semble montrer qu'ils évoluaient normalement dans la rue quand c'est arrivé… Ce qui veut aussi dire qu'ils n'ont ni vu, ni entendu celui qui s'est attaqué à eux. En clair, celui qui a fait cela dispose d'un pouvoir dont nous devons absolument nous méfier.
- « Celui » ? Ce ne sont pas les spectres qui ont-
- …Mais ce que tu as dis sur les Banshees est une possibilité. Vois-tu, lorsqu'une âme-en-peine est trop longtemps arrachée à son corps, sans possibilité d'y revenir, elle commence alors à ressentir la peur et l'angoisse. Des sentiments qui en appellent d'autres… Comme la colère, la tristesse… et enfin, la haine. Alors l'âme change. Elle se mue en quelque chose, développe une carapace, une apparence qui la protège à la fois des siens mais aussi de ceux envahissant son territoire. Elle devient alors un Poltergeist… ou encore, une Banshee. Alors oui, tu as raison : Ces âmes doivent être exorcisées… Mais on va faire ça à ma manière… En trouvant le responsable… Et en le forçant à relâcher ses victimes.
- Il y a donc quelqu'un derrière l'apparition de ces spectres…

Un esclavagiste d'âmes. Voilà ce à quoi Sykes pensait. Une créature qui asservissait les âmes des humains pour en faire on-ne-sait-quoi… Un démon ou un puissant sorcier… Comme Etalariel… Un être qui se croit au-dessus des règles de la nature et qui brise les lois de la vie pour son propre bien-être et ses futiles ambitions… Qu'est-ce que cela pouvait bien apporté, d'obtenir des centaines d'âmes ? L'immortalité ? Ridicule. L'invincibilité ? Inutile. La domination ? Pas tant qu'il existera des hommes et des femmes assez puissants et assez fous pour se mettre en travers du chemin des dominateurs… Et Sykes Clémensia était l'un de ses hommes.

Il réfléchit un moment pour trouver une méthode pour contrer cette magie dont il ne connaissait rien. Il allait devoir être astucieux. Il regarda son visage dans le reflet de la lame de la hache. Encore une fois, il était déterminé. A en finir avec les dominateurs, à libérer les dominés et à affronter son destin pour devenir plus puissant…

- M'autorisez-vous à utiliser l'Aura d'ombres la prochaine fois que ces choses apparaîtront ? La présence d'un être dont elles ne connaissent pas l'origine pourrait les faire paniquer…
- Autorisation accordé.
- Je dois par contre vous prévenir ; si je l'utilise juste à côté de vous, vous risquez de ne pas apprécier… Évitez juste de me frapper par réflexes…

Sur cet avertissement, Sykes resserra son emprise sur la hache et se dirigea vers là où résidait les spectres. Tous ses sens étaient en alerte, furetant le moindre bruit, la moindre ombre… Il se cacha légèrement vers le pan de l'entrée et dis à Karno, d'un ton grave :

- Juste une dernière question… Ce qu'on a vu… Les spectres, c'était le résultat d'un esprit sans âme ou les émissaires du Preneur d'âmes ?



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Ven 20 Mai - 2:41


L'un des lieux où les spectres résidaient n'était autre que le bureau du shérif, aujourd'hui abandonné et dont les battants de porte claquaient au gré du vent. Karno fût le premier à y' entrer pour découvrir ce à quoi il s'attendait: Des meubles retournés, des barreaux d'acier tordus, des documents virevoltants au gré des courants d'airs......et le matériel de surveillance mis à sac, les câbles arrachés, à nus, et les écrans pulvérisés en plusieurs morceaux. Pour le visionnage de la vidéo surveillance, c'était franchement compromis.

Après s'être assuré d'avoir mis en sécurité le jeune homme, en le tirant violemment par le bras, il déplaça l'un des bureaux, plutôt léger pour lui et s'en servit pour bloquer la porte. Une fois assuré que rien ni personne ne viendrait les déranger, le lycan reprit la parole, en guettant un possible mouvement dans la rue, son arme baissée vers le sol.

"Ces spectres........ces choses que tu a vu...........sont les habitants de cette ville....."

Une révélation pour le moins choquante mais peu surprenante au vue des événements. Cela confirmait bien la thèse d'un possible voleur d'âmes. La question qu'on pouvait se poser était "Pourquoi étaient-elles encore présentes" et qu'elles hantaient la ville?

"..........J'ai reconnu trois d'entre eux........"

Désagréablement surpris, le ton du lycan trahissait, non pas l'angoisse mais quelque chose proche de ce qu'on pouvait ressentir lorsqu'on se retrouvait pris dans une spirale cauchemardesque sans fin, comme plongé au fin d'un éternelle spirale de douleur, d'incompréhension....et enfin, de colère.....car c'est exactement de cette manière que la créature lunaire ressentait les choses à cet instant. 

Mais il devait garder son calme, marcher sur ses réserves mentales, ne point plier ou du moins, laisser la colère l'envahir et dicter sa conduite à cet instant. A vrai dire, il ignorait si il pouvait encore venir en aide aux habitants, d'une manière ou d'une autre, mais ce qu'il savait, c'est que ce qui arrivait ne devait, en aucun cas, se propager aux bourgs voisins. Si cela devait quitter ce secteur, d'une manière ou d'une autre, alors les conséquences en seraient catastrophiques.

"Il y'a peut-être des rapports, des comptes rendus qui pourraient expliquer ce qu'il s'est passé ici. Mais avant........"

Avant de commencer à fouiller dans ce qu'il restait des archives et autres carnets éparpillés sur le sol, le lycanthrope se dirigea vers ce qu'il restait d'un râtelier d'armes qui semblait avoir été au préalable pillé mais qui contenait encore un fusil à canon scié et quelques munitions. Le shérif n'étant apparemment plus sur les lieux, il ne verrait pas d'objection à ce que quelqu'un d'autre en fasse usage, en particulier le jeune homme qui, sur l'instant, faisait pale figure avec sa hache.

Mais alors qu'il était sur le point de saisir l'arme, sa patte rencontra un objet, plutôt petit, qui glissa sous l'impact de ce qui aurait été, sous une autre apparence, son pied. Perplexe, il baissa son regard et constata qu'il avait tapé dans ce qui ressemblait à un vieux carnet doté d'une reliure en cuir noir. Le monstre se baissa pour se saisir de l'objet et doucement, il le feuilleta. L'objet ne semblait pas receler beaucoup d'informations et contenait quelques petits comptes rendus ainsi que de nombreux PV rédigés par son ancien propriétaire. Sur l'instant, rien qui ne puisse véritablement éclairer sur ce qui était en train d'arriver, jusqu'à ce que.......

"Sykes........je crois que j'ai trouvé quelque chose."

Le monstre se rapprocha de celui dont l'apparence n'avait, sur le moment, plus rien d'humain. Bien qu'il avait conscience de l'état de celui se camouflant sur cette illusion, il avait, pour le moment, bien du mal à s'y faire. Il faut dire qu'il y'avait de quoi, surtout quand on se baladait une tête pareille.

"Il manque plusieurs pages, comme si elles avaient été arrachées délibérément mais écoute ça...."

Le monstre prit à nouveau sa respiration et commença la lecture des quelques pages encore présentes.

____________________________________________________________
16 Avril 2015

J'ai encore collé la vieille Aiyanna en cellule aujourd'hui. Je déteste faire cela mais ses exactions ne sont rien de plus que des troubles de l'ordre public et de prime, elle fout les jetons aux enfants avec ses histoires de fantômes. Personne n'a besoin d'entendre cela, surtout avec un autre cadavre sur les bras. Tout le monde est déjà assez à bout comme cela. Chayton m'a supplié de la laisser repartir mais il en est hors de question......du moins, tant que cette vieille folle ne se sera pas calmée.

17 Avril 2015

Aiyanna est intenable. En fait, son comportement empire de plus en plus, sans compter le fait qu'elle est d'une agressivité comme je n'en ai jamais vu. J'ai bien tenté de lui verser un petit calmant dans son eau mais elle m'a balancé le tout à la figure en me traitant de petit con. Putain de folle furieuse. Quant au médecin légiste, l'autopsie n'a rien révélé de particulier dans l'organisme, ni même de dysfonctionnement organique. En fait........c'est comme si......il était mort.....de peur. C'est du moins ce que l'expression sur son visage laissait transparaître.
Qu'a il bien pu voir pour avoir été autant terrorisé et potentiellement, en mourir?

18 Avril 2015

Un autre corps a été trouvé à deux kilomètres d'ici, non loin de la vieille cabane de Chayton. En fait, c'est lui qui m'a appelé pour me signaler la découverte du corps......et comme l'autre découvert il y'a trois jours, celui-ci présentait les mêmes symptômes: Peau livide, expression de terreur....et aucune blessure extérieure pouvant témoigner d'une possible attaque par un détraqué. Tout ça me dépasse.

19 Avril 2015

Et encore un. Le fils de Dena, cette fois. Si il y'a encore peu, je soupçonnais une possible maladie ou autre virus, je ne peux plus écarter la thèse d'un potentiel assassin parmi nous. La question que je me pose est: Comment parvient il à tuer ses victimes sans même les toucher? Et surtout........qui est il vraiment? Pourquoi les victimes semblent-elles toutes aussi effrayés lorsque nous retrouvons leurs corps?

20 Avril 2015

Aiyanna s'est montrée extrêmement calme, aujourd'hui. J'ai du lui aménager un lit de fortune avec ce qu'il fallait pour qu'elle puisse se reposer. Il est vrai qu'elle me tape sur les nerfs mais je ne peux me montrer inhumain avec elle, en ma qualité de shérif. Lorsque je suis entré dans sa cellule, elle m'a regardé avec une expression étrange qui m'a angoissé et elle a eue des mots que je n'ai pas compris: N'écoute pas le train.....
Qu'a elle voulue dire?

21 Avril 2015

Si ce que j'ai entendu cette nuit était une hallucination, dans ce cas, autant dire que nous avons vécu une hallucination collective. Dans les environs de 3H00 du matin, une sorte de sifflement lointain m'a tiré de mon sommeil, moi, et quelques autres personnes qui m'ont téléphoné pour me témoigner avoir entendu la même chose. Tous semblaient d'accord pour dire que cela ressemblait.....au sifflement d'une locomotive.
Étrange........car je ne me rappelle pas avoir entendu parler de possible rénovation de la vieille voie ferrée. J'irai jeter un œil demain. Pour le moment, j'ai à faire en ville et de plus, mes adjoints ne sont pas venus travailler aujourd'hui. Ils vont m'entendre, demain.

22 Avril 2015

Aucun signe de mes adjoints. Quand je me suis rendu chez eux, ils ne se trouvaient pas non plus à leur domicile. Quand j'ai interrogé les gens, personne n'a été en mesure de me dire quoi que ce soit.....comme si ils s'étaient volatilisés. J'ai passé ma journée à poser des questions autour de moi mais rien à faire et de plus, je n'ai pas eu le temps d'aller jeter un œil à la voie ferrée.

23 Avril 2015

En plus d'avoir à nouveau entendu ce train, j'ai finalement remis la main sur mes adjoints.....ou du moins ce qu'il en restait. Quand j'ai voulu prendre le temps d'aller jeter un œil à la vieille voie pour tenter de comprendre l'origine de ce putain de sifflement, un groupe de rapaces et d'autres oiseaux ont attiré mon attention, au niveau du vieux passage à niveau........et c'est là que je les ai retrouvé......en lambeaux, les os fracassés, les vêtements déchirés......comme si quelque chose leur était passé dessus........comme si.....ils avaient pris un train lancé à pleine vitesse dans la figure. C'est impossible.........puisque la voie est toujours désaffectée et ce, depuis des années. Bordel, mais qu'est ce qu'il se passe ici?

24 Avril 2015

Aiyanna est morte.......comme les autres. Je l'ai retrouvée dans sa cellule, avec la même expression de terreur sur le visage. J'ai préféré ne rien dire pour le moment. Son corps sera emmené ce soir chez le médecin légiste, une fois que les rues seront un peu plus calmes. Qui que ce soit le fils de pute qui mets le bordel dans ma ville, je vais mettre la main sur lui.....et lui faire payer ce qu'il a fait. Je me fous de ce que cette "Amélia" m'a dit au téléphone et je me branle totalement des lois à cet instant. Il y'a un taré en ville et je vais pas attendre qu'il fasse une autre victime parce qu'une connasse du barreau doit m'envoyer un mandat, bordel de merde.

25 Avril 2015

Chayton est venu me voir, clamant qu'il avait vu dans ses rêves, la mort de la vieille Aiyanna. Avec toutes les bizarreries de ces derniers jours, je serai presque enclin à le croire. Nous avons longuement parlé de ce qui est arrivé et il m'a conseillé de faire évacuer la ville tant que je le pouvais. Quand je lui ai demandé pourquoi, il m'a dit que le train ne tarderait plus.......
Encore cette histoire de train.....

26 Avril 2015

Douze personnes sont morts cette nuit....et comme par hasard, ce foutu train s'est encore fait entendre, comme si il était un putain de présage de mort. Chayton pense que nous devons partir avant d'être tous maudits. Les habitants ont commencé à prendre peur et beaucoup parlent de quitter la ville. A vrai dire, je ne peux pas leur en vouloir. J'ignore à quoi joue cet assassin mais niveau mise en scène, je dois reconnaître qu'il sait s'y prendre, cet enculé.

27 Avril 2015

Sept morts de plus et une situation qui échappe totalement à mon contrôle. En prime, certaines personnes commencent à me signaler des apparitions étranges depuis hier. Ils disent avoir vu quelque chose.....des ombres blanches qui se baladaient, comme flottant dans la rue. Je leur ai demandé de ne pas ébruiter l'affaire. Chayton, lui, me recommande, à défaut de partir, de faire appel à des gens de Santa Carla, dont ce géant encagoulé que j'avais vu, une fois. Il pense qu'ils pourront nous aider. 
Alors maintenant, on aurait des fantômes en ville? Je veux bien que les gens soient effrayés mais je refuse de laisser des superstitions distiller la peur dans le cœur des habitants. 

28 Avril 2015

Je l'ai vu............c'est impossible.........mais je l'ai vu. Il filait à toute vitesse, droit devant lui, comme crachant les flammes de l'enfer alors qu'il avançait sur le vieux tronçon désaffecté. Mon dieu, qu'est ce qu'il m'a pris d'aller la-bas? Je l'ai vu, puissant et rugissant, traînant sa carcasse de métal éthérée et fantomatique sur les rails de la vieille forêt pour y' disparaître. J'ai vu les passagers........et pire que tout, j'ai reconnu plusieurs d'entre eux à bord......dont Aiyanna, qui me regardait avec une expression vidée de toute vie. 

29 Avril 2015


J'ai tenté d'entrer en contact avec les habitants de Santa Carla et principalement ce type, ce colosse qui bossait pour cette agence de chasseurs de fantômes mais les lignes semblent coupées. On s'était déjà parlé à quelques reprises par rapport à la situation de la ville mais jamais je n'aurais soupçonne qu'un type caché sous des haillons qui chasse des fantômes, pourrait se révéler d'une aide précieuse. Je n'aime pas la tournure que tout cela prends.De plus, maintenant qu'on est isolé, nous sommes totalement vulnérable. Ce soir, je prends la voiture pour foncer-la bas......en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

30 Avril 2015


Plus que moi............tous morts...............il arrive..........il vient pour moi..........En Enfer

____________________________________________________________

Le contenu du carnet n'allait pas plus loin que les quelques derniers mots angoissants qui y'étaient marqué. 
C'était totalement dingue et Karno se rendait compte à quel point la situation était bien pire que ce qu'il avait imaginé. 

".............L'appel téléphonique.........était un faux......", souffla il d'une petite voix désagréablement surprise. Il y'a encore deux jours, il avait pu s'entretenir, du moins, il le pensait, avec Yuma, qui l'avait conforté sur le fait que tout se passait bien en ville.

Mais dans ce cas, avec qui s'était il entretenu au téléphone? Là était toute la question.

"Des fantômes..........et un train. Je ne comprends pas. Cela n'a pas de sens. La seule histoire de train que je connaisse dans le coin.......c'est celle de l'express 101, mais ça date de 1963. Alors pourquoi ce train se mettrait il à réapparaître? Et surtout, qu'aurait il à voir avec tous ces morts?"

Alexander était avant tout un combattant, pas un détective et sur l'instant, il avait du mal à lier les événements de 1963 à ceux d'aujourd'hui. L'apparition du train pourrait s'expliquer par la brutalité de son accident, les nombreux morts qu'il y'avait eu et la puissance de la tragédie, qui avait certainement apposé sa marque sur ce monde. Mais les morts?? Ceux qui semblaient être fauchés par ce "train"?

"A moins que................... le train soit un réceptacle.........un moyen de transporter la marchandise.........mais quelque chose doit le bloquer, puisque les âmes sont toujours ici. Yuma expliquait qu'il avait vu cette femme, Aiyanna, à bord, mais dans ce cas, pourquoi les autres ne se sont ils pas embarqué, ou du moins, pourquoi n'ont ils pas été emmené de force?"

Une question qui allait en amener une autre, et encore une autre, alors que sur l'instant, le plus important était de retrouver ce train.....et de faire en sorte qu'il ne nuise plus. Pour le moment, tous les indices convergeaient vers la vieille voie n°5, celle qui, autrefois, avait été l'hôte d'une terrible tragédie dont rien ni personne n'avait pu expliquer les véritables raisons........comme si cet accident avait été le prélude au cauchemar que les deux êtres étaient actuellement en train de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Dim 22 Mai - 15:05




                  



The Soul Taker





- Juste une dernière question… Ce qu'on a vu… Les spectres, c'était le résultat d'un esprit sans âme ou les émissaires du Preneur d'âmes ?
- Ces spectres… Ces choses que tu as vu… sont les habitants de cette ville… J'ai reconnu trois d'entre eux…

Le jeune Chasseur ne répondit pas. Ces gens devaient soit compter pour Karno, soit ce dernier a horreur des massacres. Peut-être dû à une expérience traumatisante. Du moins c'était la conclusion de Sykes, qui, comme son instructeur, cherchait des indices dans le bureau. Le loup-garou lui signala qu'ils pourraient trouver des rapports qui aideraient à la compréhension des derniers événements. Alors que Sykes utilisait les Veines d'ombres dans ses yeux (ce qui augmente son acuité visuelle au prix d'un léger flou plus tard) pour détecter des indices, Karno fouilla une sorte de casier.

- Sykes… Je crois que j'ai trouvé quelque chose.
- Hmm ?

Le jeune homme s'approcha en désactivant les Veines. Il avait du mal à lire les pages mais le lycanthrope lui fit la lecture. Sykes tenta de comprendre certains détails qui le dépassait légèrement. Une fois la lecture finie, Sykes regarda son instructeur, qui paraissait complètement déconfit. Le jeune aventurier le fixa interrogativement, puis lui demanda :

- Quelque chose ne va pas ?
- … L'appel téléphonique… était un faux…
- Un appel fantôme ? C'est possible, ça ?
- Des fantômes… Et un train. Je ne comprends pas. Cela n'a pas de sens. La seule histoire de train que je connaisse dans le coin… C'est celle de l'Express 101, mais ça date de 1963. Alors pourquoi ce train se mettrait-il à réapparaître? Et surtout, qu'aurait-il à voir avec tous ces morts ?

Sykes ne dit rien, encore une fois. De ce qu'il avait pu apprendre en cinq ans, un train était un moyen de transports plutôt pratique. Mais un train fantôme ? Un esprit posséderait ce train ? Comme un de ceux qu'il a déjà rencontré dans la forêt, qui possèdent des arbres morts ? Est-ce uniquement plausible et possible. Se grattant le menton, perplexe, Sykes tourna son regard vers le lycan dont les yeux s'illuminaient à la venue d'une théorie :

- A moins que… le train soit un réceptacle…
- Un agent au service du Voleur d'âmes ?
- Un moyen de transporter la marchandise… Mais quelque chose doit le bloquer, puisque les âmes sont toujours ici. Yuma expliquait qu'il avait vu cette femme, Aiyanna, à bord, mais dans ce cas, pourquoi les autres ne se sont-ils pas embarqués, ou du moins, pourquoi n'ont-ils pas été emmenés de force ?

Sykes se tut un instant et passa derrière le bureau. Un tiroir était rempli à ras-bord de papier. Il réfléchit et se rappela à quoi ressembler un train. Puis eu une idée :

- Peut-être parce qu'il est plein. Il ne peut peut-être pas emmené plus d'âmes, et comme il est bloqué, il revient en boucle sans pouvoir aller dans l'Autre Monde, mais il continue de faire des victimes pour pouvoir se re-remplir une fois qu'il aura trouver un moyen de retourner en Enfer…

Sykes posa une main sur sa bouche. Comment un esprit peut-il être aussi sanglant ? Ceux de la forêt cherchaient juste la paix en exprimant leur tristesse. Quelle rage, quelle haine, quelle violence est nécessaire pour créer un Poltergeist (ou quoi que ce soit d'autre) aussi violent ? Une image lui revint en tête. Il se tint le crâne en serrant les dents et en grognant.

Etalariel. Lui, était capable de donner naissance à une telle abomination. La violence et la douleur des actes du Tatoué résonnait dans la nature obscure de Sykes. Des veinules noires commençait à apparaître sur son cou. L'Aura d'ombres se déclencha d'elle-même et approcha son corps intangible prêt du jeune homme qui semblait se battre avec les fantômes du passé. L'Aura posa une main de brume sur la joue du jeune homme, qui prit la parole d'une voix tremblante et douloureuse :

- La douleur… La violence… La mort… l'excite… Je dois le contrôler… Karno… restez loin…

Alors que les veinules noirâtres se démultipliaient sur ses bras, Sykes posa ses mains sur le bureau, dont le bois se pliait sous la pression des doigts du jeune homme, qui se mit soudain à parler avec une voix multiple et anormale :

- Tu as peur… Tu ne veux pas répéter les erreurs du passé… Tu n'es pas assez fort pour tous les protéger…

Sykes soupira puis fixa son attention sur Karno. Il regarda le lycanthrope droit dans les yeux, puis reprit une voix normale :

- Je n'ai pas besoin de toi… Retourne d'où tu viens…

Les Veines d'ombres commencèrent à disparaître lentement de son visage et de ses bras, jusqu'à que sa peau redevienne comme avant. Se frottant le crâne, il dit d'une voix exténuée à Karno :

- Désolé, mais penser à la violence de ce Voleur d'âmes me rappellent le passé. Je vais bien désormais. On est tranquille pour une bonne journée si je n'utilise pas mon pouvoir. Continuons le travail…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Dim 22 Mai - 17:22

"SYKES!!!!!!!"

Karno resta comme interdit devant le spectacle qui venait de se dérouler sous ses yeux, comme ressentant un puissant sentiment de déjà-vu. Durant un instant, il ressentit un début de terreur pure, sortant les griffes et braquant son arme en direction du jeune homme, prêt à faire feu et à défendre sa vie si nécessaire.

Aucun mot ne sortit de sa bouche alors qu'une lutte interne s'était engagée entre les deux êtres, aussi physique que psychologique. Intérieurement, le lycanthrope priait pour ne pas avoir à appuyer sur la détente de son arme. Pas seulement parce qu'il aurait un autre soucis à gérer....mais principalement parce qu'il y'avait déjà eu trop de morts, bien trop de massacres pour qu'il tolère le décès d'un être vivant de plus. Bien sûr, le jeune homme luttait comme il le pouvait et intérieurement, Karno espérait le voir remporter ce combat, qui avait tout d'une émergence. Dans le cas où le combat devait se solder par l'échec du jeune homme, il saurait quoi faire. 
Mais il réfutait, niait en bloc cette possibilité, malgré sa peur apparente. Il savait pertinemment quelle puissance un démon pouvait temporairement acquérir dans le cas d'une émergence réussie ainsi que les dégâts qu'il pouvait occasionner.

Cela sembla durer une éternité durant laquelle le loup-garou se retrouvait partagé entre son devoir....et son serment, ayant l'air d'être capable d'appuyer....mais se refusant de le faire. Puis, aussi soudainement que le phénomène fit son apparition, il cessa tout aussi rapidement....et il vit le jeune homme reprendre le contrôle, remportant ce combat qui semblait perdu d'avance. Dorénavant, il n'était plus question que cela se produise car, bien que conscient que le guerrier lunaire se baladait une bombe à retardement, il pouvait faire en sorte d'augmenter le temps d'échéance à son avantage. Il avait déjà eu assez avec l'autre clampin qui avait provoqué l'explosion de San Antonio.

Mais un détail différenciait Deimos de Sykes: Ce dernier refusait de baisser les bras, malgré la puissance de la chose qui l'habitait. Tout le contraire d'un autre, qui, lui, pouvait être submergé avec une intensité égale à la jouissance dont il pouvait tirer parti en ressentant, même le temps d'une seconde, toute cette puissance déferler en lui. C'était le piège pour ceux victime d'une telle saleté, au même titre qu'un junkie avec ses premières doses. Planant, grisant......et redoutablement destructeur. Le jeune homme était prêt à reprendre sa mission, quitte à laisser ses pouvoirs de coté. C'était admirable, respectable mais foutrement imprudent sachant que la magie qui planait autour d'eux pouvait aussi avoir été le catalyseur de cette opération. Du moins, c'était une hypothèse qui circulait dans l'esprit du lycan. Qu'elle soit bonne ou fausse, il ne pouvait l'exclure malgré un regard moins effrayé mais plus interrogatif.

"..................Je ne te poserai pas de questions sur ce qui vient d'arriver......dans l'immédiat. Mais plus question que de te voir utiliser tes pouvoirs, maintenant."

De plus, un autre problème venait à l'instant de faire son apparition. Un bruit, sourd, détonant mais violent venait d'attirer le regard du lycanthrope vers les fenêtres. Il n'avait pas remarqué dans l'immédiat ce détail, celui de nombreuses barres de bois fixées solidement avec des clous laissant à peine un à deux petit rayon de lumière se profiler dans la modeste battisse de pierre. En observant à travers les quelques petits espace, il comprit bien vite l'origine de leur présence. Dehors, les quelques corps avaient à leur tour disparu, laissant place à une étrange brume qui commençait doucement à se rependre à travers les rues. Un autre détail le frappa et le laissa perplexe: Au loin résonnait doucement et tranquillement un étrange tintement qui semblait gagner en force et en intensité à chaque signal qu'il envoyait. 


Le lycanthrope comprit bien vite d'où cela semblait venir et à cela s'ajouta un autre phénomène, tout aussi perturbant en soi: La brume, glissant et flottant, se faufilant jusque dans les ruelles et les maisons, comme étant dotée d'une volonté propre.......semblait reculer sous l'impulsion des cloches de la ville. Petit à petit, les minces filets de cette dernière disparurent dans la terre, comme aspirée par cette dernière......pour ne plus laisser la moindre trace.

Et enfin, dernier détail: Le sentiment d'oppression que le loup-garou avait ressenti depuis son arrivée.....semblait avoir autant perdue en force que la brume elle-même. Maintenant, le cas de hantise n'était plus à douter mais jamais il n'en avait vu d'aussi puissantes que depuis son arrivée à l'Agence. Certes, il avait croisé des poltergeists, des esprits perdus, des âmes en proie à la sombre des tristesses......mais cela n'était rien comparé à ce qu'il vivait à cet instant.

"Tu entends ça, Sykes? Qui peut bien les actionner?"

Et surtout, pourquoi ces dernières avaient fait montre de la capacité à repousser l'étrange phénomène surnaturel qui s'était emparé de la ville?

"Il y'a un fusil à double canon scié et un MP5 sur le râtelier. Prends les, avec les munitions. On va sortir. Il y'a peut-être des survivants à l'Eglise."
*Ou c'est peut-être un foutu piège mais je dois m'assurer de tout ce qui se passe ici de mes propres yeux."

L'église était à 10 minute de marche. Il fallait prier pour que rien ne vienne entraver leur route durant ce périple qui n'était pas sans risque car bien que le phénomène était d'une ampleur rarement vue, les deux êtres ignoraient encore à quoi ils avaient réellement affaire malgré des indices donnant sur des spéculations non vérifiables.
Quoi qu'il se passait, il fallait en finir avec la chose qui hantait Crekston Plain et le répit que les deux êtres allaient recevoir leur serait bien utile alors que le loup-garou décida de déverrouiller la porte et de s'avancer en éclaireur afin de s'assurer, d'un pas lent et peu sûr, que rien n'allait entraver leur route.

Plus de brume.....plus de corps.....et plus de fantôme. Si ils devaient bouger, c'était maintenant ou jamais.

"On y' va"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 26 Mai - 15:19




                  



The Soul Taker





- Désolé, mais penser à la violence de ce Voleur d'âmes me rappellent le passé. Je vais bien désormais. On est tranquille pour une bonne journée si je n'utilise pas mon pouvoir. Continuons le travail…
- … Je ne te poserai pas de questions sur ce qui vient d'arriver… dans l'immédiat. Mais plus question de te voir utiliser tes pouvoirs, maintenant.
- Malgré tout le respect que je vous porte et vous dois, je sais mieux que quiconque comment et quand utiliser mes pouvoirs. Et je pense sans me tromper que nous n'aurons pas le choix…

Un énorme bruit résonna. Sykes fut grandement surpris par ce bruit, qui lui arracha un sursaut. Un bruit de cloches. Sykes n'osa pas bouger, cherchant désespérément à réduire les chances de possession en trouvant une plante sur laquelle se focaliser. Pour empêcher le Parasiteur d'apparaître, le jeune homme à besoin de focaliser son attention sur un élément naturel vivant et « harmonieux ». Fils adoptif d'un disciple de Gaia, il utilise principalement les plantes pour se calmer, mais des animaux peuvent aussi faire l'affaire. Malheureusement, Sykes ne trouva rien qui puisse le satisfaire et renonça donc à chercher et rejoignit plutôt son instructeur lycanthropique, qui scrutait la rue par la fenêtre.

- Tu entends ça, Sykes ? Qui peut les actionner ?
- Le Voleur d'âmes je dirait. Soit car il sait qu'on est là et qu'il veut nous tendre un piège, soit car les cloches lui servent à quelque chose… Annoncer la venue du train ou rassembler les esprits sans âmes…
- Il y a un fusil à double canon scié et un MP5 sur le râtelier. Prends-les, avec les munitions. On va sortir. Il y a peut-être des survivants à l’Église.
- Erm… Je ne sais pas DU TOUT me servir des armes à feu…

Le jeune homme prit quand même les armes et les attacha sur son corps comme il put. Il suivit Karno sans piper mot et ils sortirent de la bâtisse. Une fois que le lycan ait assuré la sécurité de leur sortie, il lança un ordre à Sykes :

- On y va.
- Roger.

L'apprenti-Chasseur découvrit alors que l'émanation étrange venant de la ville, ainsi que les cadavres et les présences fantomatiques avaient tous disparu. Encore plus inquiet par cette disparition, Sykes regarda les alentours avec précaution. Il préférait savoir que quelque chose rôdait plutôt que de ne rien savoir du tout. Mais Karno semblait sûr de ce qu'il faisait. Le jeune homme décida donc de suivre ses ordres sans répliquer. Une question lui trottait néanmoins dans la tête…

- Vous savez, quand j'ai parlé tout à l'heure… Pendant ma transformation… Je ne suis pas sûr qu'il ne parlait qu'à moi… J'avais comme l'impression qu'il vous parlait aussi… Vous avez déjà vécu des situations similaires à la nôtre ?



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 92
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Ven 27 Mai - 17:15

Si le lycanthrope ressentait son pouvoir lui hurler un danger au son maximum, ce n'était plus le cas à cet instant. L'oppression n'était plus mais il se doutait que ce n'était que temporaire. Après tout, quel intérêt ce "Voleur d'Âmes" aurait il se reculer pour faire croire à une potentielle faiblesse.

Le gamin avait peut-être raison de croire que c'était un piège, une manière de les duper mais le lycanthrope ne pouvait pas exclure la possibilité que d'autres personnes aient survécues à cette tragédie. Dans le cas d'un piège, il savait comment réagir et l'arme qu'il portait maintenant en bandoulière ferait le reste, au même titre que ses propres mains.

La marche avait commencé depuis un petit moment, sous le vent calme et étrangement paisible de la ville. Bien entendu, le regard du lycan restait au aguets. Tous ses muscles semblaient comme tendus au maximum, laissant planer le doute quant à la sûreté, même temporaire, de la situation. Quoi de plus normal, après ce que les deux êtres avaient vécu, que de rester sur ses gardes. Bien sûr, il y'avait toujours quelque chose hurlant, maugréant et maudissant les deux chasseurs. Ces choses se tenaient au fond des Ténèbres de la ville, esquissant parfois un regard au guerrier lycan créature bien plus pure qu'on n'aurait pu le croire, et au jeune homme, dont l’âme oscillait dans la dualité de la lumière et des ombres. Ils pourraient les attaquer, leur cracher à la figure, les maudire pour ce qu'ils sont devenus......et leur reprocher leur triste et amère condition.....avant de comprendre à quel point ils étaient petits. Une situation absurde, dont on ne pouvait que rire......à la manière du monstre qui vivait en Sykes et dont les paroles tentèrent d'ouvrir avec peine de vieilles blessures que le Loup-Garou n'avait que peu bien pansé.

"Si ce monstre m'entends, qu'il sache qu'il se trompe, car jusqu'à aujourd'hui, je ne me rappelle pas avoir échoué."

Mais si il était bon combattant, il se montrait comme un bien piètre menteur. Mais le gamin n'avait pas à savoir. Pas lui.......pas aujourd'hui......pas maintenant. Pourtant, à le regarder, on devinait ce qu'il avait perdu, ce qu'il ressentait et par quoi il avait du passer durant sa vie. Au final, à y' réfléchir, lui et le petit n'étaient pas si différent. Le seul véritable point qui les séparait, était leur propre conception de la justice, liés toutefois par un seul dénominateur commun: Ecclesia.
Non, en fait, ils étaient similaires. Karno refusait juste de l'admettre et se maudissait au fond de lui en voyant que malgré le temps, les menaces et le carnage perpétré à Rome, cela ne leur avait pas suffit. 

"....................."

Les pas, lents et puissants de ce dernier, avait cessés de résonner et de secouer le macadam de la rue. L'espace d'un instant, une myriade d'images, comme un kaléidoscope chaotique, se superposa à son propre champ de vision. Des flashs, des mots et une promesse qui lui revinrent en tête sous la forme d'une voix qu'il n'avait plus entendu depuis si longtemps. Cela dura peut-être trois....ou quatre secondes durant lesquelles l'expression du loup-garou changea, comme se muant dans une infinie tristesse.

Puis à nouveau, ces images disparurent, et la rue réapparut dans son champ de vision. Sombrement bleutée, et terriblement calme.

"Sykes..................je voudrais te poser une question. Je ne doute pas de ta sincérité à vouloir aider........mais parfois......parfois, n'a tu pas l'impression qu'il est nécessaire d'appliquer ta propre justice? De sortir parfois des sentiers battu, peu importe ce que les gens penseront de toi......quitte à devenir pire que ce que tu traques, et ce, afin que plus jamais qui que ce soit n'ait à vivre de terribles tragédies?"

Pas difficile de comprendre que Sykes était concerné par la question, au vu de son passé, au même titre qu'Alexander, dont l'histoire avait été tout aussi dramatique.

"Je veux dire........a ton avis, est ce normal que nous ayons une vision parfois viciée de ce que nous sommes censés prôner, en tant que protecteur?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 41
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Lun 30 Mai - 19:06




                  



The Soul Taker





- Vous savez, quand j'ai parlé tout à l'heure… Pendant ma transformation… Je ne suis pas sûr qu'il ne parlait qu'à moi… J'avais comme l'impression qu'il vous parlait aussi… Vous avez déjà vécu des situations similaires à la nôtre ?
- Si ce monstre m'entend, qu'il sache qu'il se trompe, car jusqu'à aujourd'hui, je ne me rappelle pas avoir échoué.

Sykes regarda la gueule déterminée de Karno. Il était sûr de ce qu'il disait… Pendant quelques instants du moins. Son regard et son visage animal commencèrent à changer au bout d'un certain temps. Il mentait pour se rassurait lui-même. Le jeune Chasseur n'en pris pas compte, un lycanthrope qui ne reprends jamais forme humaine doit avoir beaucoup de problèmes de ce type, encore plus quand il est un Chasseur chevronné de l'Agence Black Cat…

L'Agence Black Cat. Sykes avait presque oublié que cette affaire était censé être son épreuve d'admission dans cette agence de chasseurs de monstres et de tueurs de non-humains. Epreuve qui se trouve avoir un peu tourné au vinaigre… Mais le jeune homme était confiant quant à ses capacités… Le lycanthrope reprit la parole :

- Sykes… Je voudrais te poser une question. Je ne doute pas de ta sincérité à vouloir aider… Mais parfois… parfois, n'as-tu pas l'impression qu'il est nécessaire d'appliquer ta propre justice ? De sortir parfois des sentiers battus, peu importe ce que les gens penseront de toi… Quitte à devenir pire que ce que tu traques, et ce, afin que plus jamais qui que ce soit n'ait à vivre de terribles tragédies ?
- …
- Je veux dire… A ton avis, est-ce normal que nous ayons une vision parfois viciée de ce que nous sommes censés prôner, en tant que protecteur ?
- Dans les croyances dans lesquelles j'ai été éduqué, la Nature est la Justice. C'est elle qui choisis qui doit mourir et qui doit vivre. Ça ressemble à une loi du Talion… A une exception : certaines personnes brisent les lois de la Nature et provoquent des morts inutiles. Ces personnes qui sont détournés des lois originelles doivent être mis hors d'état de nuire le plus vite possible…

Sykes s'arrêta un moment dans ces propos. Ces préceptes, c'était son Vieux Père qui lui avait appris. Les préceptes d'un vieux moine-ermite du Culte de Gaia, la Terre Nourricière… Certains les qualifieraient de biaisés et séniles. Mais Sykes avait une petite variante de ces règles…

- Mais avec le Temps et la Mort, j'ai fini par me créer ma propre vision de la Justice. Je me fiche d'être l'ennemi numéro 1, je me fiche d'être l'Antéchrist si c'est pour pouvoir sauver des dizaines de vies ou pour accomplir ce qui est juste selon mes préceptes… Ni la Nature, ni mon Ombre, ni l'Ecclesia ne me retira ce désir brûlant d'apporter aux ordures le jugement qui le mérite. Non pas parce que je leur suis supérieur, mais parce que je connais le désespoir de perdre sa raison de vivre… Ainsi, je pleurerai chaque soir où je tuerai un être vivant… C'est ce en quoi je crois… Je ne suis le protecteur que de ceux qui le mérite…

Sykes se tut après cela. Il s’était un peu échauffé durant son explication. Ses yeux avaient pris une teinte plus sombre. Il se regarda dans le reflet de sa hache et vit son Ombre qui lui souriait. Il lança un regard furieux au reflet puis se re-concentra sur la mission.

- On se rapproche de l'église… Je sens qu'on va avoir de l'action là-bas…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Soul Taker   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Soul Taker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Mathis ♠ « I'm the master of my fate, I'm the captain of my soul. »
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: En dehors de la ville :: Le monde-