The Soul Taker - Page 2
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Soul Taker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Sam 4 Juin - 3:55

Dans un moment de doute certainement du aux paroles de l'étrange entité vivant dans le corps du jeune homme, le lycanthrope s'était, semble-il, laissé aller à ce petite jeu des questions auquel il ne semblait aucunement capable de résister. Peut-être avait il besoin d'éclaircir un doute, dans son cœur ou son esprit....ou peut-être les deux. Bien qu'il refuserait de l'admettre, les paroles du Parasiteur l'avaient bien plus affectés qu'il ne semblait vouloir le montrer, tout comme il ne semblait pas très enclin à vouloir se confier au jeune homme. Chose logique, vu qu'il ne le connaissait que depuis moins de 24 heures.

Les deux êtres avaient marché durant un long moment sur la vieille avenue, ne croisant que les halos de ce qui fût autrefois un semblant de civilisation aujourd'hui abandonné, mais rien ne vint entraver leur route que celle qui les menait à leur objectif: L'Eglise de Crekston Plain.

L'intuition du jeune homme semblait gagnante sur l'instant, car au moment même où ils se retrouvèrent sur l'avenue de l'Eglise, ils comprirent assez vite qui était potentiellement à l'origine de la mise en route de l'appareillage servant à manœuvrer et donc, à faire sonner les cloches de la ville. Du moins, on pouvait s'en faire une idée quand on constatait que le lieu saint était à cet instant victime d'une immonde profanation de la part d'étranges créatures indescriptibles qui semblaient glisser au dessus du sol.....à moins qu'ils ne flottaient. A longue distance, il était difficile de voir ce dont il s'agissait, bien qu'il ne fallait pas un regard de lynx pour comprendre que ces choses......n'avaient rien d'humain. Tous avaient cet aspect répugnant, cadavérique et dont l'odeur pestilentielle empoisonnait l'air environnant. Ces monstres, poussant de légers grognements, n'avaient rien de comparable à ce que l'esprit humain était capable d'imaginer. Leur conception, leur forme filandreuse, filiformes même, était au delà de la conception des humains.

Et pour le moment, ces choses semblaient occuper à tenter d'entrer dans l'Eglise, sans même avoir remarqué que plus loin, les deux tueurs de démons les avaient maintenant remarqué, ce qui leur donnait un avantage certain quant à la situation actuelle. De plus, quelque part dans l'Eglise, un cri sembla s'élever, surpassant de très loin les quelques mélopées que les créatures s'envoyaient, comme si elles semblaient communiquer dans un langage inconnue entre elles.

Toutefois, l'une d'entre elle se détacha du groupe, quittant ces derniers pour remonter la rue dans laquelle, il y'a un instant, les deux nouveaux arrivants se trouvèrent......alors qu'ils avaient à présent disparu. Le monstre, quant à lui, avait été attiré par quelque chose, comme une sorte de ressenti qui avait parcouru son être tout entier. Ses semblables, qui étaient au nombre de douze, eux, semblaient bien trop occupés à trouver un moyen de se frayer un chemin dans le gigantesque bâtiment sacré, qui, pour le moment, tenait bon malgré leurs assauts combinés.

_________________________________________
NOUVELLE ENTREE DANS LE LIBRIUS EX BESTIALIS




???


Alignement: Inconnu 
Type de créature: Inconnu (Possibles Abominations)
Points forts: Inconnus
Points faibles: Inconnus
Origine: Inconnue

INFORMATION INDISPONIBLES
PROCÉDEZ AVEC PRUDENCE


      Avatar 200*600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Sam 4 Juin - 4:30

La réaction du lycanthrope s'était montrée plus vive que le regard de la créature inconnue mais elle avait été assez bruyante pour attirer son attention dans la rue menant à la vieille Eglise. Heureusement, il avait pris soin de saisir avec force et rapidité le jeune homme afin qu'ils se cachent tout deux derrière un vieux bus scolaire abandonné.

D'un seul geste, sans le moindre bruit, il lui intima de garder le silence, tandis que le monstre avançait, examinant chaque parcelle de la rue, tentant de trouver l'origine de ce qui l'avait, semble-il, attiré ici. Peu rassuré par ce qu'il venait de voir, le monstre lycan se risqua à un clin d’œil furtif vers la zone de danger. Doucement, son regard se portait sur l'étrange créature à l'odeur immonde qui était occupé à examiner une carcasse de voiture avec assiduité, comme si quelque chose avait retenu son attention. Il eut juste le temps de voir l'une des tentacules, dont la finition était doté d'une sorte de scolex géant, attraper quelque chose qui couinait et se débattait dans tous les sens.

Sa proie, qui n'était autre qu'un rat, couinait, tentant de mordre son kidnappeur, qui s'était montrée habilement redoutable à l'usage de ses appendices. La créature, elle, semblait faire montre d'un calme inquiétant qui céda bien vite la place à une forme de frustration....ou de colère qui se répercuta sur le pauvre rongeur, qui fût broyé vivant par les étranges pinces métalliques des appendices tentaculaires. Les quelques restes de la pauvre petite bête s'écrasèrent dans un bruit de chair et de liquide sur le macadam de la rue, laissant l'étrange monstre seul dans sa colère. Toutefois, bien qu'on aurait pu croire que tuer un pauvre rat le ferait partir, ce dernier semblait faire montre d'un étrange désir à rester à sa position, comme si.......quelque chose avait, une fois de plus, reteni son attention.

*Il nous a repéré.........Pas bon, ça.*

Arme à la main, le lycanthrope vérifia cette dernière afin d'être sûr de pouvoir répliquer en cas de soucis.....et nul doute que ce moment arrivait à grands pas. Le monstre, lui, avançait à nouveau doucement en leur direction, comme mu par un mystérieux processus sensoriel: L'instinct, lui dictant de continuer sur sa lancée, comme lui faisant comprendre qu'il ne devait point tourner les talons, comme si sa vie en dépendait.
Chaque être en ce monde en possédait un. C'était indéniable bien qu'elle se montrait spécifique chez chaque individu. Il était comme le récepteur de ce que nous pouvions capter, comme recevant des images pour les traduire dans un langage qu'aucun mot n'aurait pu traduire. Le cœur dictait ensuite la réaction la plus adéquate, en accord parfait avec l'esprit. Dans le cas du monstre, cela se traduisait à continuer son chemin dans la grande rue où se trouvait garé le bus scolaire derrière lequel le lycanthrope et le jeune homme étaient cachés.

Pour Karno, de telles créatures étaient inédites mais cela était il étonnant? Neredia possédait son lot de mystère, de connexions avec les autres monstres, cachant de terribles entités qui, jusqu'à aujourd'hui, s'étaient montrées capables d'échapper à l'oeil le plus vigilant, à l’instinct le plus aiguisé, et au chasseurs les plus doués. Toutefois, ceux-ci n'avaient rien de rassurant.

"Ecoute........avec celui qui arrive, j'en ai compté plus de 10. Une fois qu'on aura tué celui-là, les autres risquent de nous foncer dessus. On ne sait pas encore de quoi ils sont capables, ni ce qu'ils sont, alors on garde nos distances."

La respiration du monstre tentaculaire semblait se faire plus intense, comme surplombant le bruit ambiant du vent. Il restait peut-être une....ou deux minutes aux deux êtres avant qu'il ne soit sur eux......et ne les trouve. 
Les étoiles elles-même changeaient. L'air nocturne s'épaississaient une fois de plus et l'ambiance redevenait aussi oppressante que tout à l'heure, avant qu'ils n'entrent dans le bureau du shérif. Même l'odeur des pins et des arbres s'étaient éffacés pour laisser place à cette abomination qui avançait en murmurant des mots dans une langue peut-être morte....ou plus vieille encore que le monde.

"Ton MP5.......Tu l'utilises. C'est facile. Tu cales la crosse contre ton épaule pour minimiser le recul. Sers toi de la mire pour viser. Une fois ton adversaire dedans, bloque ta respiration et tire. Une fois le chargeur vide...."

Il prit alors sa propre arme pour exemple afin de faire comprendre au jeune homme comment s'y prendre. Il ne leur restait plus beaucoup de temps et il y'avait aussi une forte probabilité pour que les êtres soient plus nombreux que ce que Karno pensait.

"........tu armes un nouveau chargeur, tu recules la culasse......et tu recommences à viser et à tirer. Lock and Load. Vise la tête en priorité."

Bien sûr, il y'avait une forte probabilité pour que le jeune homme mette totalement ses tirs à coté mais c'était un risque à courir.
Le lycan, lui, était déjà prêt à se battre, peu importe le danger que l'étrange entité cadavérique et les siens représentaient. Son corps était chaud, ses muscles tendus. Ses griffes étaient aussi menaçantes que des pièges de fer. L'instinct du chasseur déferlait en lui. Il était prêt à fondre sur sa proie, à ne montrer aucune pitié face à ces monstres. Il espérait qu'il en serait de même pour Sykes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Sam 11 Juin - 19:15




                  



The Soul Taker







- On se rapproche de l'église… Je sens qu'on va avoir de l'action là-bas…

Karno ne répondit pas. Il n'en eu pas le temps. Alors que le duo de Chasseurs se rapprochèrent enfin de l'église, ils aperçurent des créatures dont l'apparence et l'odeur pestilencielle semblait venir d'un autre monde… Dû à sa nature animal, Karno fut plus rapide à réagir que Sykes et prit ce dernier par le bras pour se cacher en vitesse derrière un bus abandonné. Une fois les deux compatriotes cachés, le lycan observa discrètement les créatures filandreuses qu'ils avaient aperçus un instant avant.

Le jeune brun, lui, ne bougea pas et fit le moins de bruit possible. Ces créatures avaient fait réagir sa nature sombre. Il sentait, au fond de lui que son Ombre avait rouvert les yeux et était consciente de ce qui se passait. Il semblait être appelé par ces monstres rachitiques… Non, il semblait être attiré. Comme un aimant en attire un autre. Mais comme un aimant, il sentait une force inverse qui lui hurlait de ne pas s'approcher de ces saletés. Que faire ?

- Ecoute…

Karno avait surpris le jeune homme dans ces pensées. Ce dernier eu un léger soubresaut mais sans plus. Il écouta attentivement son instructeur canin.

- Avec celui qui arrive, j'en ai compté plus de 10. Une fois qu'on aura tué celui-là, les autres risquent de nous foncer dessus. On ne sait pas encore de quoi ils sont capables, ni ce qu'ils sont, alors on garde nos distances.
- Roger.

Après une bref explication sur le fonctionnement de l'arme à feu qu'il portait accroché à son dos, Sykes comprit en regardant son arme au fur et à mesure des explications. Mais il était sûr d'une chose, il n'allait avoir le droit et l'opportunité de ne tirer qu'une seule fois… Et si ce tir réussissait, ce ne serais que par pur chance, puisque le jeune homme n'avait jamais touché d'armes à feu jusqu'à ce jour…

- Vise la tête en priorité.
- Ok…

Ou du moins, ce qui ressemblais vaguement à une tête, se dit Sykes au fond de lui-même. Il prépara donc l'arme (non sans difficultés) selon les instructions du loup-garou. Une fois l'arme correctement chargé, le jeune Chasseur inspira et expira trois fois… Pour se lever subitement et mettre en joue la créature… Qui était étonnamment plus près que Sykes ne l'aurait penser. Ce détail le surpris fortement et un coup parti se flanquer sur un arbre, derrière la créature, sur la gauche de sa tête.

Un détail surpris encore Sykes : l'arme avait tiré plusieurs balles en une pression. Il tenta donc de reprendre consistance et retira sur l'entité cadavérique en tentant de mieux viser la tête. Sa vision, légèrement plus accru que le commun des mortels, lui permit de viser à peu près le « faciès » de la chose qui lui faisait face, mais il ignorait si la créature l'avait paré. Une fois que la rafale de balles s'arrêta, il lâcha l'arme au sol et activa son Aura d'ombres, prêt à en découdre au corps-à-corps si jamais le monstre n'était pas décédé…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Dim 19 Juin - 3:03

Et bien entendu, la créature était loin d'être passée de vie à trépas. En fait, aucun des tirs ne semblait l'avoir affectée plus que ce qui pouvait être constaté. Au plus, les balles l'avaient simplement faite reculer, puis chuter. Un constat qui avait permis au lycanthrope de classer directement la créature dans la catégorie des "Morts-Vivants".

"Saleté!!!"

Bien entendu, le réflexe du lycanthrope fût, à son tour, d'ouvrir le feu sur la créature au sol, sans grand résultat. Au plus, les quelques morceaux de son corps arrachés par les impacts de balles s'éparpillèrent un peu partout et le monstre serait, comme il pouvait le voir, secoué par de nombreux spasmes avant de se remettre et d'attaquer à nouveau, ce qui allait obliger le duo à s'y prendre autrement pour faire face à la menace qui allait maintenant déferler sur eux. Et bien sûr, la mauvaise surprise vint plus rapidement que le loup-garou aurait pu le penser, en constatant que des ruelles voisines et même de certaines maisons, des créatures identiques commençaient à s'extraire en poussant un insupportable persiflage aigu, fouettaient l'air de leurs étranges et cadavériques appendices. Cette fois-ci, l'hésitation n'était plus à l'ordre du jour. Au diable la discrétion car le véritable combat allait maintenant commencer et nul doute que ces choses allaient leur donner beaucoup de fil à retordre.

Bien entendu, deux créatures furent fauchés par les tirs du guerrier lunaire, s'effondrant à leur tour sur le sol, leur tête semi-arrachés, bien qu'encore en vie. L'arme à feu qu'il employait avait une certaine efficacité, bien que limité....et de plus, il en fût rapidement dépossédé, alors qu'un monstre lui arracha cette dernière des mains, avant qu'un groupe de 4 individus ne se décide à se jeter sur lui, laissant le jeune Sykes seul face à une horde qui approchait, aussi menaçante que le contingent qui avait décidé de prendre la vie du guerrier loup.

"NE T'OCCUPE PAS DE MOI. FONCE A L'EGLISE. DÉPÊCHE TOI, GAMIN ET TRANCHE LA TÈTE DE CEUX QUI S'INTERPOSERONT!!!!"

Le groupe de créature semblait maintenant occuper à en vouloir en finir avec le loup-garou, matraquant celui-ci de coups aussi violents les uns que les autres. Bien entendu, Sykes aurait pu venir à son secours mais les ordres étaient clairs de plus, un autre groupe, plus important, s'interposait maintenant entre la recrue et l'instructeur, ce dernier semblait tout de même parvenir à tenir le coup, puisqu'un puissant revers venait de lui permettre d'envoyer un premier monstre s'écraser dans la carcasse d'une Buick mauve de 1997 abandonnée sur le bord de la route.

"Vous voulez vous la jouer hard? Très bien!!!"

Bien que blessé, le loup-garou semblait déterminé à faire face aux entités non mortes. Un premier coup lui fouetta le visage, ouvrant une blessure visible dont le sang s'écoulait abondamment au niveau du museau. Rien de vraiment gênant pour lui, ce qui allait être une erreur pour le monstre, qui venait de perdre le contrôle d'une de ses espèce de tentacules, pour être tiré avec fracas vers son ennemi qui, d'un coup puissant, lui arracha la tête, faisant temporairement reculer ses ennemis....et lui offrant la fenêtre d'action nécessaire pour se relever, faire face.....et commencer à rentrer dans le tas comme il le faisait lorsqu'il n'avait pas de véritable plan. Le lycanthrope distribuait maintenant les coups sans véritable finesse mais avec assez de force pour expédier plusieurs des monstres au sol, bien qu'il savait pertinemment que cela ne les arrêterait pas définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Lun 20 Juin - 16:13




                  



The Soul Taker






Une fois que la rafale de balles s'arrêta, Sykes lâcha l'arme au sol et activa son Aura d'ombres, prêt à en découdre au corps-à-corps si jamais le monstre n'était pas décédé… Et ce fut le cas. A peine touché, l'entité cadavérique se releva, même après s'être pris une salve de tirs de l'arme de Karno, qui semblait pourtant faite pour combattre les êtres surnaturels. Les Filandreux, comme les nommaient le jeune homme dans sa tête commencèrent à apparaître et à affluer de partout. Un léger sentiment de panique commença à emplir le jeune Chasseur, venant titiller son ombre intérieur. L'Aura d'ombres semblait sans effet sur eux et il n'allait pas avoir le temps de recharger son arme… Plus qu'une solution…

Un Filandreux prit l'arme du lycanthrope et l'envoya valser au loin. Ce dernier fut d'ailleurs prit au contact contre quatre d'entre eux. Sykes voulut venir vers lui pour l'aider mais le loup-garou hurla au jeune homme :

- NE T'OCCUPE PAS DE MOI. FONCE A L'EGLISE. DÉPÊCHE-TOI, GAMIN ET TRANCHE LA TÈTE DE CEUX QUI S'INTERPOSERONT !!!
- Quoi ? Non, atten-

Il ne put finir sa phrase, un monstre lança un de ses tentacules vers Sykes, le forçant à reculer pour esquiver. Les Filandreux se rassemblèrent autour de Karno et s'interposèrent entre l'apprenti-Chasseur et son instructeur canin. Le jeune homme vit les poils argentés de son maître disparaître peu à peu sous la masse marronâtre, puis reparaître de temps en temps. Il se défendait, mais le nombre de Filandreux était beaucoup trop important. Ils forçaient Sykes à reculer et l'encerclaient peu à peu. Un nœud se noua dans sa gorge…

Il avait perdu son MP5 et ne savait pas se servir du petit pistolet. Il n'avait que la hache et ses poings… Et frapper ses choses directement, même avec les Veines d'ombres serait risqué. Qui plus est, il pouvait s'enfuir s'il sautait d'arbres en arbres avec les Veines d'ombres sur ses jambes pour poursuivre la mission que son instructeur lui a donné. Mais en même temps… Il voulait le sauver… Ne pas le laisser mourir…

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, cherchant la bonne chose à faire, un Filandreux fonça sur lui pour lui planter une tentacule d'acier dans l'épaule. Sykes ne vit pas l'attaque venir et se prit le coup de plein fouet. Il réussit néanmoins à éviter que la créature ne le dépèce en faisant un grand pas en arrière. Un peu de chair s'arracha, attrapée par la pince de métal du monstre. Après un hurlement de douleur, les dents du jeune homme crissèrent… Il fallait agir. Et vite. Il plongea dans son esprit… Il plongea dans son cœur… Pour y trouver… Une ombre…

- Je sais que tu es réveillé… Ma haine, ma peur et mon angoisse te réveillent toujours…
- Héhé… Tu as l'air d'avoir oublier qu'ici, tu es chez moi…

Deux immenses yeux jaunes brillants s'ouvrirent derrière Sykes, et un sourire pourpre rempli de dents monstrueuses apparu. L'Ombre fixa son hôte avec intérêt et convoitise…

- Tu veux quelque chose de moi, n'est-ce pas ? Tu refuses de le laisser mourir et pour cela, tu as besoin de mon pouvoir à son maximum, pas vrai ?
- Tu sais très bien ce que je veux et ce à quoi je pense… Alors pas besoin de s'éterniser en bavardages…
- C'est bien… Toi et moi sommes le même. Tu recherches la vengeance, le plus puissant de tous les pouvoirs… Tout comme moi.

Sykes ferma les yeux. Les immenses griffes d'ombres du Parasiteur se rapprochèrent de lui, assoiffé de contrôle… Au moment où l'une d'entre elles frôla le corps astral du jeune homme, ce dernier sourit… D'un sourire à la fois radieux et provocateur.

- Je ne serais jamais comme toi. Car je possède ce que tu ne posséderas jamais.
- Hm ? Et qu'est-ce donc ?

Une seule seconde s'était écoulée à partir du moment où Sykes avait commencé à ignorer les Filandreux pour aller utiliser les forces interdites de son corps et de son cœur. Son visage, qui semblait s'être endormi, se mit à sourire tristement. Ses lèvres se mirent à bouger pour chuchoter quelques mots…

- Quelque chose à protéger…



La vingtaine de Filandreux qui entouraient Sykes et qui s'apprêtaient soudainement à lui fondre dessus pour l'éventrer se virent contraint de reculer devant le souffle de ce qui se passait devant eux… Sykes Clémensia, 26 ans, apprenti-Chasseur de l'Agence Black Cat… Venait de succomber partiellement aux Ténèbres de son cœur. Son aura, gigantesque, oppressante et assoiffée de meurtres, emplissait tout l'espace. Son hurlement, entre l'humain et l'innommé, résonna dans toute la ville et dans ses alentours. Les Veines d'ombres avaient complètement recouvert ses bras et ses jambes et on pouvait voir des éclairs noirs zébrer son visage pour se rassembler vers ses yeux, devenu entièrement noirs.

L'activation de ce pouvoir provoquait une sorte de rafale de vent prodigieuse qui forçait les Filandreux les plus faibles à reculer. Mais l'un d'eux, plus hardi et plus fort, réussit à remonter le souffle et fonça sur le jeune homme, qui fit disparaître la tête de la créature avec un magistral uppercut du droit dont la vitesse dépassait largement celle d'un humain. S'ensuivit sans attente un crochet du gauche dans ce qui aurait pu être le plexus de la créature, qui vola pour s'écraser contre un bâtiment.

Sykes expira monstrueusement. Un gros nuage de vapeur sortit de sa bouche grognante. Il s'était laissé aller à l'animalité. Son but n'était désormais que l'absolu destruction…




© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Lun 27 Juin - 20:39

Les coups pleuvaient, semblables à des marteaux pilons. Chaque coup de poing se voulait plus puissant que le précédant, renforcant la détermination du guerrier lycan à vouloir en finir rapidement avec ces monstres......mais ce ne fût point sa propre fureur qui provoqua le recul de ces derniers....mais la puissante vague d'énergie qui déferla sur la rue. Une aura écrasante, angoissante et aussi destructrice que celle de ces morts-vivants réunis. Il ne fallu pas longtemps à Alexander pour comprendre de quoi il s'agissait.

*Non.......pas le gamin, NON!!!*

Un hurlement monstrueux comme la fureur des abysses s'abattit sur les troupes. Une énergie impie, aussi ancienne que le temps déferla sur les créatures, insinuait la plus ancestrales des peurs dans leur coeur. Bien que la plupart reculèrent, certaines firent face à ce dernier, aussi obstinées que tout à l'heure à vouloir l'emporter dans la tombe, mais rien n'y fit. La première fût décapité sans sommation et la deuxième, elle, propulsée d'un seul coup vers un des bâtiments environnants, forçant les survivantes à prendre la fuite. Peu importe ce que leur maître leur ferait subir car elles devaient certainement se dire que cela ne serait pas pire que d'affronter le monstre éveillé qui se tenait debout face à elles.

Karno, lui, n'y voyait pas seulement une résurgence de ce qu'il avait vécu à San Antonio il y'a plusieurs semaines. Terrifié à l'idée que quelqu'un d'autre puisse revivre une telle situation, il s'était relevé, griffes sorties, faisant face au jeune homme aux traits affreusement déformés par l'entité démoniaque. Si il n'avait jamais vraiment eu de scrupules à s'en prendre à Deimos lorsque ce dernier laissait le Warlord reprendre le dessus sur lui, tabasser un gamin, aussi innocent soit-il, serait une autre paire de manche.

"SYKES!!!!!!"

Ne pas lui montrer la peur. Ne rien laisser paraître. Faire face mais ne surtout pas provoquer la créature. Une provocation gratuite ne pourrait mener qu'à des issues inévitables, des réponses pré-déterminés que ce démon  appliquerait en attendant la moindre opportunité.

*Je n'avais pas vraiment besoin de ça......surtout maintenant.*

Le regard inébranlable, ne quittant plus le possédé des yeux, il se laissa aller à une question avec un ton partiellement aigre à son sujet. Si le principe reposait sur la même variable que son patron, alors il devait gagner du temps mais éviter à tout prix l'affrontement. Non pas parce que la créature pouvait se révéler potentiellement dangereuse mais parce qu'il fallait à tout prix éviter de blesser le gamin. Il fallait faire face, lui montrer que la peur n'avait pas sa place dans ce combat qui serait avant tout psychologique. Bien entendu, les poings serrés et le ton accusateur du loup-garou risqueraient fort d'écourter ce prélude à la destruction.
Si cette créature était aussi dangereuse que le Warlord (Et cette hypothèse n'était pas à exclure), il fallait aussi à tout prix l'éloigner de la zone, l'attirer, si cela devait être nécessaire, dans une zone ou tout deux pourraient en découdre et ce, afin que les survivants de l'église ne soient pas pris dans un déchaînement de pouvoirs destructeurs. La présence des créatures, les cloches sonnant comme un appel......le doute n'était plus permis et il devenait presque impossible de contester la potentielle présence d'habitants dans cette dernière.

"Je suis Karno Alexander, leader du clan Nyx, et chef du conseil de Dameron. Décline ton identité, démon."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mar 28 Juin - 0:40




                  



The Soul Taker







Sykes expira monstrueusement. Un gros nuage de vapeur sortit de sa bouche grognante. Il s'était laissé aller à l'animalité. Son but n'était désormais que l'absolu destruction… Un bruit de pas vint à la créature sombre qui tourna très lentement son visage zébré vers Karno qui, le regard dur, fit face au monstre d'ombres.

- Je suis Karno Alexander, leader du clan Nyx, et chef du conseil de Dameron. Décline ton identité, démon.

Ce-qui-fut-Sykes regarda son interlocuteur sans vraiment le voir. Il se redressa un peu et regarda autour de lui. Les Filandreux étaient en fuite devant l'aura monstrueuse du Parasiteur. Un sourire narquois apparu sur le visage défiguré du jeune homme. Il poussa un cri mêlant sa voix habituel et une voix monstrueuse. Ce cri sonna un peu comme un « GUOOOOOH ». Ce cri était triomphant, fier et prétentieux. Il défiait quiconque se croyant être assez fort pour tenter de venir l'affronter…

Après une petite vingtaines de secondes, il arrêta de hurler et se redressa correctement, se tenant enfin comme un véritable humain. Le visage du mi-humain se tourna subitement vers le lycanthrope. Il commença d'abords à s'exprimer dans une langue non-humaine incompréhensible. Étonné, la chose mit une main dans sa bouche puis soupira et commença à s'exprimer intelligiblement :

- Je déteste parler en humain… Et pour ce qui est de mon identité, il m'est inutile de te la donner puisque je n'ai pas assez de langues pour prononcer mon nom et même si je le pouvais, tu n'as pas assez d'oreilles pour le comprendre dans son sens absolu…

La créature tourna son corps vers le loup-garou. Ce dernier put apercevoir les membres noirs de jais du corps de Sykes, d'où s'échappaient de légères volutes de fumées violacées. Les yeux noirs du monstre firent apparaître des pupilles d'un rouge tellement sombre qu'elles se voyaient à peine. Il sourit, puis regarda le ciel en levant la tête.

- Enfin dehors…

Le corps de Sykes rabattit sa tête violemment vers Karno. Ses yeux, malgré leur obscurité, brillaient comme des petites éclipses et le sourire du monstre s'élargit à un point inhumain, remontant réellement jusqu'au pommettes de son visage. Sa voix devint encore plus inhumaine :

- Voyons voir jusqu'à quel point, je peux détruire ce monde ? Je peux assurément détruire sa matière, mais qu'en est-il de son Espace, de son Temps, de sa Vie… Héhé… JE VAIS TOUT DETRUI-
- Pas moi vivant…

La voix de Sykes venait de briser la déclaration du Parasiteur. Ce dernier prit un air surpris, ne comprenant pas ce qui vint de se passer… Puis il le sentit… Sykes n'avait pas complètement abandonné ! La voix humaine reparue, plus distincte :

- Je ne te laisserai pas faire… Pas cette fois…
- Ainsi, tu n'as pas totalement perdu tout espoir… Tu m'as donc menti…

Le visage du jeune homme se sépara en deux parties parfaitement distinctes : à gauche, le visage corrompu aux yeux noirs du Parasiteur et à droite, le visage de Sykes aux yeux bleus, légèrement zébrés de noirs. Il était en conflit interne. Mais à chaque seconde qui passait, les veinules sombres de son visage devenaient légèrement plus fine…

- Je n'ai pas menti… Tu auras ce que tu souhaites… Mais pas maintenant. J'avais besoin de ta force pour les faire fuir… Maintenant, ngh… Retourne d'où tu viens…
- Tu es fort… Mais penses-tu vraiment pouvoir me résister longtemps ? Dans un an, deux au maximum, trois par un exploit, je testerai les limites de mes pouvoirs sur ce monde ridicule… Et je rejoindrai mes frères dans les tréfonds de cette réalité…
- Retourne. D'où. Tu. Viens.

Les veinules sur le visage de Sykes disparurent, à l'exception de quelques minuscules qui sortent des bords de ses yeux. Les Veines d'ombres sur ses bras et ses jambes ne partirent pas, mais Sykes sentit leur force diminuer.

- Il faut qu'on se dépêche. Les Filandreux vont bientôt rappliquer maintenant que j'ai réussi à le contenir et je vais perdre mes pouvoirs d'ici une heure… On fonce !



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Sam 2 Juil - 22:29

Prêt à en finir sur le champ avec le monstre, Karno fût surpris de voir ce dernier repoussé psychiquement par le jeune homme. Une fois de plus, il resta interdit devant une telle scène mais il ne pouvait définitivement plus lui faire confiance. Après tout qu'est ce qui lui prouvait que c'était bien Sykes et non ce "parasite" qui, d'une manière plus insidieuse, avait pris le contrôle? Alexander n'avait aucune garantie à part la parole du jeune homme qui semblait exténué par l'effort déployé pour repousser le monstre.

De plus, les filandreux commençaient déjà à revenir, leurs cris perçants sonnant comme une nouvelle mise en garde avant l'acte, une sommation avant l'attaque. Si le gamin disait vrai, il était sans doute trop épuisé pour tenter un nouveau combat mais comment lui faire confiance? Comment ne pas douter de lui alors que des signes du monstre qui vivait en lui étaient encore présents sur sa personne.

Plus le temps de poser des questions. Plus le temps de réfléchir. Seul comptait l'instinct et cette nécessité de lui obéir alors que ce dernier remuait à l'intérieur de ses tripes. Son premier geste fût de ramasser son arme, endommagée en grande partie sur le canon rotatif, certainement lors de l'impact d'une des tentacules des filandreux. Cela ne la rendait pas inutilisable mais elle risquait fort de perdre en précision et donc, en efficacité, aussi décida il d'en faire un autre usage en armant son petit système d'auto-destruction grâce à un petit bouton sur le coté.....avant de lancer celle-ci en direction de ses ennemis.
A Santa Carla, lorsqu'on devenait un Chasseur, on faisait face à deux types d'ennemis, du moins, dans le comportement. Il y'avait ceux conscients de leur vulnérabilité, et qui, lorsque le danger menaçait, préféraient prendre la tangente sans dire un mot de plus. En général, ces "ennemis" étaient comme des agneaux à l'abattoir, sur la corde raide et comprenaient la nécessité de se tenir tranquille, même pour un temps.

Et puis, il y'avait les autres, ceux qui, après quelques exploits de leur part ou leurs congénères, se croyaient invincibles et prêt à tout pour se faire un chasseur ou deux à leur tableau de chasse, à la manière d'un petit dealer de merde avec un flic. Difficile de dire ce qu'ils y' gagnaient car beaucoup de ces assassins monstrueux étaient sans maitres, en roue libre. Donc, les directives n'étaient pas à l'ordre du jeu. Beaucoup parièrent sur une sorte de satisfaction morbide et personnelle. D'autres entretenaient la thèse de la haine héréditaire. Karno, lui, était prêt à parier sur la potentialité d'une éminence grise, une entité cachée dans l'ombre qui jouissait du spectacle en constatant que ses serviteurs lui donnaient, ainsi qu'à Sykes, beaucoup de soucis, sans compter le Parasite, qui avait tenté de s'en mêler à son tour.

"A TERRE!!!"

Un ordre hurlé mais au final, ce fût le loup-garou qui, de sa propre personne, couvrait et protégeait à présent entièrement le jeune homme du souffle de la puissante explosion qui survint. Il y'eut d'abord ce grondement, cette vibration émise par l'arme alors qu'elle se retrouva dans un cliquètement de métal au milieu de la horde enragée. Puis il y'eut une autre vibration, plus puissante encore alors que les flammes, puissantes et destructrices, émergèrent dans un hurlement de colère semblable à celui des damnés. L'intensité de l'explosion souffla un grand nombre de créatures. Certaines furent emportées par le souffle de l'arme. D'autres, elles, au centre même de l'explosion, n'eurent pas la même chance. Démembrées, brûlées, explosées, leurs morceaux atterrirent un peu partout dans la rue, et parfois même, sur le pelage du lycan, qui ne semblait pas gêné outre mesure. Par contre, il garderait, une fois de plus, une trace d'un poil roussi par les quelques flammes l'ayant à son tour atteint, alors qu'il protégeait le jeune homme de tout son être.

Rien d'aussi douloureux et comparable à ce qu'il avait, une fois de plus, vécu autrefois. Mais il ne lâcha pas ce dernier pour autant, serrant et soulevant ce dernier en prenant la direction de l'Eglise, en courant de toute ses forces, quitte à perdre haleine. La porte n'était pas bien solide et il suffirait d'un coup de coude pour enfoncer cette dernière. Alors il mit ce qui lui restait de force pour enfoncer cette dernière. L'impact fût violent, vigoureux et fit trembler toute la structure alors qu'il s'écroula à terre, lâchant par ailleurs le jeune homme, qui se retrouva lui aussi au sol. Pas le temps de l'examiner car il se releva presque aussitôt pour retourner vers la porte.....et le refermer aussi brutalement qu'il l'avait ouverte. D'autres de ces monstres allaient venir.....et il était hors de question de les laisser entrer ici.

"SYKES, TROUVE MOI DE QUOI BARRICADER CETTE PORTE!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Dim 3 Juil - 19:47




                  



The Soul Taker







- Il faut qu'on se dépêche. Les Filandreux vont bientôt rappliquer maintenant que j'ai réussi à le contenir et je vais perdre mes pouvoirs d'ici une heure… On fonce !

Sykes vit le doute envahir les yeux de Karno. C'était clair, ce dernier doutait que Sykes soit bien lui-même et qu'il le reste. Mais ils avaient peu de temps, car déjà les Filandreux commençaient à reformer leurs rangs et à re-préparer leur offensive. Se préparant à partir à vitesse grand V, le jeune Chasseur vit son instructeur canin récupérer son arme pour la lancer au milieu des créatures cadavériques. L'arme se mit à vibrer. Encore sous le coup de sa transformation, Sykes vit que le coeur du Crucificateur arrivait en surchauffe. Karno se jeta de ton son corps sur le jeune homme pour le protéger de la déflagration que l'arme allait créer.

- A TERRE !!!

Sykes se retrouva sous le loup-garou, qui prit le plus gros de l'explosion. Bonne nouvelle : les Filandreux en avaient prit pour leur matricule avec une attaque aussi dévastatrice (et légèrement suicidaire). Alors que le jeune « Parasité » allait se mettre à foncer en un saut vers l’Église, Karno le prit sous son bras et courut de toutes ses forces. Un peu déçu de ne pas pouvoir profiter de son état prodigieux (qui s'estompait de plus en plus), Sykes se vit emmener comme un sac jusque dans l’Église, où le lycanthrope le laissa tomber sur le sol.

- SYKES, TROUVE-MOI DE QUOI BARRICADER CETTE PORTE !!!
- Je suis dessus et pas la peine de gueuler.

Avec une vitesse loin d'être humaine, Sykes se mit à prendre les bancs de l'église et les ramena à l'entrée (Détail : il est obligé de freiner en brisant légèrement la surface du sol). Il regarda la structure de l’Église et remarqua quelques statues dont il explosa la base d'un coup de poing. Il hésita également à ramener un pilier de marbre mais vu l'état de cette pauvre Église, c'était trop risqué. Il ramena donc les statues de Saints à Karno.

- Ça devrait le faire avec ça… Du moins pour un petit bout de temps… Il doit me rester entre 50 et 40 minutes de… ça !

Il montra ses bras à Karno. Ils étaient toujours aussi sombre mais ils n’émettaient plus de fumées noires et les éclairs noirs étaient beaucoup moins nombreux et fréquents. Pareil pour ses jambes. En regardant de plus près, Sykes avait des petites griffes sur les doigts et les orteils, à l'air libre à cause de sa transformation qui a explosé ses chaussures. Mais il n'avait aucun mal à marcher car les Veines d'ombres qui rendaient ses membres parfaitement noirs étaient dures comme de l'acier. Voire plus.

- Vu la force et la rapidité que j'ai en ce moment, le moment où les Veines vont disparaître sera crucial… Car je vais perdre toutes les forces de mes bras et de mes jambes. Va falloir qu'on règle tout ça dans l'heure qui suit ou je serais un poids mort… Et si cela arrive… Laissez-moi. Fuyez pour votre vie et laissez-moi occuper ses… « Filandreux » ou quoi que ce soit d'autres. Ce sera la meilleure solution. Mais pour le moment… Avançons !



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mar 12 Juil - 22:41

"Vous n'irez nul part.......pour le moment."

Quelques souffles perdus, des ombres mouvantes et plusieurs reflets sinistres firent leur apparition derrière les deux êtres. Des figures éthérées, semblant voyager à la limite du réel et de l'imaginaire tant ils parurent fantomatiques, presque inhumains, recouverts par les ombres présentes et à peine percées par les quelques rayons lunaires filtrant à travers les quelques vitraux dont le bâtiment saint était pourvu.

Bien entendu, ces ombres firent vite place à des visages et des formes plus rassurantes, des apparences plus communes, dirons-nous, et en soi, plus accueillante. Toutes semblaient être de la même peuplade, dotés de longs cheveux de jais et d'une peau sombre caractéristique de leur appartenance ethnique....et tous semblaient habités par cette même peur qui se reflétait dans leur regard. L'un d'entre eux, apparemment plus assuré que les autres, s'avança de quelques pas en direction des deux êtres, des deux nouveaux arrivants.

"........Ils sont incapables d'entrer ici.......et ce, depuis fort longtemps."

La voix semblait fatiguée, marquée par les affres du temps et de la fatigue. Bien qu'elle n'avait rien d'engageant sur l'instant, elle ne semblait faire montre d'aucun symptôme d'animosité ou d'une quelconque autre forme de menace à l'égard du chasseur et de son acolyte fraîchement engagé.
Les quelques bruits de pas de l'homme à la voix fatiguée prirent plus d'ampleur au fur à mesure que sa marche le rapprochait des nouveaux arrivants. Petit à petit, sa forme parut plus claire, plus emplie de détail jusqu'à faire apparaître un homme âgé aux traits creusés et au nez prépondérant et dont la longue chevelure argentée flottait au gré des quelques courants d'airs traversant le lieu saint.

"...........Cela fait longtemps, mon vieil ami. Soit aussi le bienvenu, wasicun...." dit il en tournant sa vieille carcasse usée par le temps en direction de celui qui se faisait appeler Sykes Clemensia mais dont il ne savait que ce qu'il avait pu en voir, depuis le clocher, à l'abri des créatures qui arpentaient la ville dans un but inconnu.
Derrière le vieil homme, de nouvelles figures s'extirpèrent avec crainte des ombres et plusieurs lumières chassèrent doucement le voile de ténèbres qui avait déferlé sur le monument sacré. Parmi elles, on pouvait entendre des murmures, des craintes, et il était possible de discerner des questionnements provenant de voix à l’intonation différente. Hommes, femmes, enfants, jeunes, dans la fleur de l'âge, mourant, peu importe car ils étaient là, présents sous leurs yeux, envahis par le doute, la terreur et peut-être l'espoir.

"Mes visions ne m'ont pas trompé........Tu es venu, "Nashoba Isha"........et toi aussi, "Wakiza". Nous avions tant attendu ce jour."

Les paroles du vieil homme furent interrompu par un groupe qui fit rapidement irruption dans la grande salle. Leur arrivée fût précédée par le claquement d'une porte en bois vétuste et grinçant horriblement. Tout deux semblaient jeunes, vifs et ne devaient pas dépasser la vingtaine si on se fiait à leur visage. Toutefois, ils échangèrent plusieurs mots avec le vieil homme dans un dialecte qui était impossible à reconnaître pour un neophyte mais pas pour le lycanthrope qui, malgré ses quelques rudiments, avait pu cerner quelques mots qu'il allait garder pour lui, en plus de garder le silence. Tout deux parurent agités à la vue de deux protagonistes et semblaient difficilement gouter leur présence dans ces lieux saints, ce qui provoqua l'ire du vieil homme, qui haussa d'un ton, comme intimant aux deux jeunes hommes de se taire. Les autres eux, apprécièrent encore moins la présence d'un gigantesque loup-garou et d'un gamin qui semblait afficher des stigmates peu rassurants sur l'ensemble de son corps. Toutefois, le vieil homme, lui, semblait confiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Mar 12 Juil - 23:36

"...........Chayton......?"

Le visage du guerrier lunaire, d'habitude si fermé, si peu expressif, semblait s'être à la fois illuminé de curiosité mais aussi de bonheur à la vue de celui qui semblait si bien le connaitre. Lui, qui, il y'a un instant, avait perdu l'espoir de revoir de potentiels survivants, était à présent envahi par une vague de sentiments qui menaçaient de prendre le dessus sur lui. Ce n'était pas quelque chose qui lui arrivait souvent mais il avait appris à faire face lorsqu'un tel "événement" venait se présenter à lui.

Le monstre garou était resté interdit devant ce qui se déroulait sous ses yeux. De derrière les bancs, l'autel et même du confessionnal, s'était extrait de nombreuses personnes qu'il avait reconnu comme étant de bonnes connaissances. Très peu, en dehors du vieil homme, pouvaient se targuer d'être véritablement ami avec lui. Ce n'était point une question de manque de volonté de sa part, ou de refus.......mais plutôt de manque de temps. Karno, depuis son entrée à l'Agence, n'avait guère eu le temps, à part à de rares exceptions, de tisser des relations avec des habitants de différentes contrées et de différentes villes. Bien entendu, il y'avait bien ses nombreuses visites à Algherty, ses relations parfois houleuses, tantôt bagarreuses, tantôt amicales avec les quelques ethnies issues de Darana, mais rien de véritablement probant. En fait, Chayton se rapprochait le plus de ce qu'Alexander aurait appelé un "ami".

Les hurlements des Filandreux traversaient la nuit, comme emmêlés dans un étrange mélange de colère et de frustration. Bien sûr, ils auraient pu défoncer la porte, la faire voler en éclat et en finir rapidement avec les gens ici mais les paroles de Chayton semblaient sonner juste: Si ils pouvaient entrer, ils l'auraient déjà fait depuis bien longtemps. 
Un doute vint s'immiscer dans l'esprit du lycanthrope: Et si ce qu'il voyait, ce qui se déroulait sous ses yeux était une mise en scène? Une falsification. 
Tout cela semblait vrai. Ces gens étaient, pour la plupart, apeurés, en proie à de nombreuses questions, de terribles angoisses aussi sombres que la nuit.......mais cela ne voulait pas dire pour autant que ce qui se passait sous ses yeux était réel. La chose qui agissait ici, en ces lieux était puissante, présente et son souffle pouvait être ressenti jusqu'au recoin le plus profond de la communauté de Crekston Plain.

Mais le lycanthrope avait envie de croire à l'autre possibilité, à celle qui lui disait qu'effectivement, celui qui lui faisait face était bien son vieil ami, ce rescapé d'un autre temps, un survivant d'une époque lointaine et révolue avec qui il avait combattu à une très lointaine époque. Une époque similaire à ce qu'il avait vécu en combattant à la fois aux cotés des membres de l'Agence, et plus récemment, aux cotés de la jeune dunpeal de Santa Carla, Luna Eldritch, la Reine Rouge comme les suceurs l'appelaient.

Avant qu'il ne puisse dire le moindre mot, il vit son vieil ami perdre pied et manquer de peu de s'effondrer, victime de la fatigue, du poids de l'angoisse....et de l'émotion. Le loup-garou fut heureusement là pour le rattraper, le soulever avant de le poser délicatement en position assise sur un des nombreux bancs encore intacts du vieux bâtiment. Une fois assuré que le vieil indien était confortablement installé, il tenta une fois de plus le dialogue.

"Chayton, on a besoin de savoir ce qui se passe.........et......"

Le guerrier du clan Nyx se risquait à plusieurs coups d'oeil furtifs, comme cherchant quelque chose de bien précis parmi la masse de gens. Certains s'étaient approchés du jeune homme, réclamant de l'aide, désemparés. D'autres encore pleuraient la mort de leurs proches, dans un coin reculé de la grande salle. D'autres encore, semblaient perdus dans leurs propres pensées.

"........Ecoute, le gamin et moi avons été attaqués par des créatures que nous n'avons pas identifié. On doit savoir ce qui vous arrivé et j'ai peur qu'on n'ait pas beaucoup de temps. Tu peux parler sans crainte. Tu n'a rien à craindre de lui." termina le loup-garou en jetant cette fois un regard à l'enfant des ombres, gardant toujours un oeil méfiant sur ce dernier. Dans le cas actuel, si Sykes avait dit vrai, personne n'avait quoi que ce soit à craindre, mais il ne fallait pas trop parier sur la possibilité que le monstre en lui allait se tenir tranquille très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 14 Juil - 18:41




                  



The Soul Taker





- Ce sera la meilleure solution. Mais pour le moment… Avançons !
- Vous n'irez nulle part… Pour le moment.

Cette voix fatiguée venait de derrière les deux Chasseurs. Sykes se retourna d'un coup en prenant une pose de combat, se préparant à recevoir une attaque en traître. Mais cela n'arriva pas. Car la voix venait d'un vieil homme qui avançait lentement depuis le fond de l’Église. Le jeune homme remarqua également plusieurs silhouettes humaines qui se terraient dans les ombres. Elles chuchotaient, vociféraient, pleuraient. Le jeune Chasseur comprit. C'était les survivants de l'attaque du Voleur d'âmes. Et certainement les survivants des Filandreux également…

- … Ils sont incapables d'entrer ici… Et ce, depuis fort longtemps.
- … !

Sykes se posa une question. Est-ce que ce vieil homme venant de lire dans ses pensées ? Car à l'instant où il avait prit la parole, les pensées de Sykes étaient pour les Filandreux, car il s'éloignait tout doucement de la porte barricadé, de crainte que quelques tentacules de métal ne passent. Non, cela devait être une coïncidence… Du moins, c'était ce que le jeune brun espérait.

- … Chayton … ?
- … Cela fait longtemps, mon vieil ami. Soit aussi le bienvenu, wasicun…
- Euh… C'est moi qui vous nommez ainsi ?

Malgré le regard insistant du vieil homme, Sykes avait un doute. Si cet homme avait vraiment la possibilité de lire dans les esprits, il pouvait aussi bien parler à Sykes qu'au Parasiteur. Et cette dernière possibilité le rendait nerveux. Mais autre chose attira plus l'attention du jeune homme : les murmures venant du fond de la bâtisse religieuse. Ces derniers devenaient de plus en plus fort, permettant à Sykes d'estimer le nombre de personnes présentes. Il ne les avait pas remarqué à cause de la précipitation. Mais si ses derniers se trouvaient être des ennemis, d'autres Filandreux par exemple, l'apprenti-Chasseur ne serait même plus là pour estimer leur nombre… Il sentit ses bras et ses jambes vibraient légèrement.

- Mes visions ne m'ont pas trompé… Tu es venu, "Nashoba Isha"… Et toi aussi, "Wakiza". Nous avions tant attendu ce jour.
- De quoi ? Ça veut dire quoi, ces noms ? Et comment ça, « ce jour » ? Depuis combien de temps vous nous attendez ?

L'homme ne put répondre au question du Parasité car deux autres jeunes venaient d'entrer en trombe dans l'église par une porte arrière. Ils se ruèrent vers celui qui semblaient répondre au nom de Chayton en s'exprimant vivement dans une langue inconnue au jeune Clémensia. Néanmoins, il nota de l'animosité dans la voix de ces derniers quand le sujet sembla se tourner vers la présence des deux « monstres » (ainsi devait être le terme utilisé dans leur conversation). Sykes ne put se retenir de baisser les yeux un instant et de regarder son entourage. Une église. Qui sert d'abri à ce qui semble être des indiens… Peu importe leur croyance, le jeune homme devait ressembler à une abomination avec ses membres noirs et griffus…

Le vieux Chayton, après s'être légèrement échauffé envers les deux jeunes gens, tituba et manqua de tomber. Karno le rattrapa et le fit s'asseoir sur un des bancs restants. Sykes savait qu'il ne pouvait rien tirer du vieil homme pour l'instant. Il décida donc d'aller aider les quelques survivants. Il s'approcha de la masse de personnes avec des pas lents. Puis il prit la parole, d'une voix calme et légèrement exténuée. Il ne lui restait plus que quarante minutes…

- Je ne vous veux aucun mal. Je suis un Chasseur, comme le grand loup que vous voyez là-bas et je suis venu pour vous aider… J'ai quelques rudiments en soin. Laissez-moi voir vos blessures…

Ceux qui ont compris ce qu'il venait de dire firent passer le mot aux autres. Certains acceptèrent volontiers son aide, d'autres beaucoup moins. Sykes commença donc à nettoyer et panser les plaies, les blessures et autres dégâts qu'il était capable de soigner avec les moyens du bord. La vue du sang, de la colère et de la tristesse faisait stagner son état. Il ne sentait plus ses pouvoirs diminuer. Mais il ne les sentaient pas augmenter non plus…

Une fois qu'il avait fait tout ce qu'il pouvait faire, Sykes se leva et se dirigea vers la porte barricadé. Derrière cette porte se tenait leurs ennemis, prêts à attaquer. Mais la sainteté du lieu les tenaient à l'écart. Quel ironie ! Sauver par un lieu saint… Le poing de Sykes se serra. Il refusait d'admettre qu'une construction de l'Ecclesia lui avait sauver la vie… Il se retourna vers le vieil et se rapprocha de lui. Sykes attendit la fin de la conversation entre Karno et Chayton pour pouvoir parler.

- J'ai deux questions, vieil homme. Vous m'avez appelé par deux noms tout à l'heure… Que signifient-ils ? Et surtout… Et ce que… vous pouvez voir ce qu'il y a… en moi ?



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 91
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 21 Juil - 2:14

Sykes, à la fois perdu et curieux, débordait de question mais aussi de bonne volonté à l'égard de ces gens. Bien entendu, un démon pouvait user de biens des artifices, de bien des mensonges pour faire son nid mais prôner un mensonge, même basé sur le bien, lui était une chose impossible sans qu'il ne craque et se mette à hurler comme un dément. Cela sonnait comme presque comme un poncif ressassé par de nombreux films de cinéma mais cela restait une réalité: Faire le bien, même pour approcher un ennemi, les faisait ultimement chier. La thèse de la possession était donc levée....pour le moment.

Pour en revenir à Chayton, ce dernier échangeait quelques mots avec le jeune homme, bien que ce dernier menait la danse en se présentant et non sans oublier de poser des questions, ce qui était plutôt le registre du lycanthrope. Pourtant, pour cette première partie, la créature loup laissa couler, estimant que le gamin s'en sortait pas trop mal.
Toutefois, la deuxième fit tilter le guerrier lunaire et tandis que Chayton s'apprêtait à répondre, ce fût le puissant chasseur qui répondit à la première question.

"Des noms indiens....Sykes. Dans notre langage, cela signifie "Le Loup Protecteur" et le "Guerrier Déterminé". C'est ainsi qu'ils nous voient."

Des noms plutôt adaptés à la situation mais ne dépeignant au final, que de vieilles légendes et des histoires que transmettaient les pères à leurs fils et ce, depuis plusieurs générations. Les indiens avaient beaucoup de légendes, de prophéties éparpillées parmi les nombreuses tribus traquées et exterminées: Hopi, Apache, Cheyenne, Sioux, Commanche.......mais toutes se réunissaient dans un tout, un ensemble désigné sous une seule égide ésotérique.

"Les Indiens sont des animistes, Sykes. Ils croient en de nombreuses légendes....et ils pensent que des êtres comme toi et moi......en faisons parti ou du moins, que nous sommes liés à leurs croyances..."

Pas difficile d'imaginer qu'Alexander était vu comme une entité, une sorte de divinité animale qui avait pour mission de veiller sur eux. Dans un sens, il y'avait une part de vrai mais les questions sur le passé allaient rester en suspens pour ce soir. Il y'avait plus urgent. Dans le cas de Sykes, difficile de dire ce que le viel indien y' verrait mais sa réponse risquait fort de ne rien augurer de bon.....et c'est bien ce que le lycan craignait. Le cas du gamin semblait totalement à part et de plus, avoir accorder sa confiance aussi aveuglement et rapidement à cet arrivant aux nombreuses surprises avait manqué de peu de faire capoter la mission.

Pourtant, Karno était persuadé qu'il avait fait le bon choix. Peut-être même que cela était écrit car Chayton avait vu leur arrivé. Il avait prédit, comme à de nombreuses reprises, ce qui allait et devait arriver. Au final, peut-être n'y avait il pas de choix. Une pensée inconcevable pour le leader temporaire de l'Agence qui s'était toujours conforté dans une opinion drastiquement différente. Mais une fois de plus, cela n'était pas le moment de se lancer sur un débat intérieur sur le libre arbitre et l'influence du destin........surtout quand on savait ce qui errait dehors et ce qui pouvait encore arriver.

"........mais ce qui arrive n'est nullement lié à tout cela, n'est ce pas, Chayton? Tu a essayé de prévenir Yuma et les autres. Nous avons trouvé son carnet. Alors, on doit savoir tout ce que tu sais. Le train, les morts, pourquoi cette ville a l'air abandonnée depuis des mois......et surtout, si cela à un rapport......avec ce qu'il t'es arrivé autrefois. Désolé pour les questions, Sykes, mais tu va devoir attendre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 21 Juil - 3:57

Des questions, encore et toujours des questions pour un vieil homme usé, fatigué, à bout, comme une majorité des gens présents ici. Pourtant, il tenait bon, encore et toujours mais à quel prix? Ce regard, si usé, semblait comme supplier une aide qu'il avait tant attendu, tant demandé et voilà qu'aujourd'hui, ses prières étaient exaucées.

"Alexander.......cet enfant.......a droit à des réponses, mais sache, jeune homme......que je ne pourrais être celui qui te les donnera.

Le vieil homme, toussotant et tremblant, semblait encore plus mal que d'habitude. Les gens, eux, s'étaient rassemblés autour du groupe comme pour entendre les paroles que le trio s'échangeait maintenant depuis quelques minutes. Peut-être y' cherchaient ils une once de réconfort, un mince filet de lumière dans ces ténèbres.....mais que trouveraient ils, à part une réalité aussi froide et inquiétante que les monstruosités qui erraient dans les rues.

".......car je ne sais rien de la chose qui vit en toi. Toutefois, je sens une haine.......une colère qui vous unit. Mais peut-être que ton adversaire pourrait.......devenir un allié inattendu dans la lutte qui t'attends. Le loup guidera tes pas sur le chemin de la clarté mais il reviendra à toi....et à toi seul........d'ouvrir la porte menant à la vérité."

Une fois de plus, Chayton laissa la place à un silence vite brisé par une violente quinte de toux dont la conséquence ne se fit pas attendre. De sa bouche se mirent à couler d'étranges et minces filets liquides aux reflets rougeâtres et au gout comme celui du cuivre, laissant une étrange sensation entre les lèvres du vieil homme. 

"Pardonne moi, jeune homme.......de ne pas pouvoir t'aider davantage. Mais n'oublie jamais.......que quoi que tu fasses, tu seras toujours plus fort que cette chose. Tu ne le sais pas encore, c'est tout. Maintenant, écoutez moi bien, car nous n'avons plus beaucoup de temps. Cela fait plusieurs années que nous luttons contre l'influence de ce démon qui hante notre ville."

Des paroles qui confirmèrent l'une des théories du jeune homme: Une distorsion temporelle dans laquelle le temps n'avait plus cours depuis fort longtemps. La question était maintenant de savoir depuis combien d'années ces gens étaient piégés ici.

"Ce qui a pour toi, commencé il y'a quelques jours, s'est en vérité passé il y'a des années pour nous. J'ai tenté de prévenir les gens, de leur faire comprendre qu'il fallait qu'on parte....mais Yuma et ses hommes s'y opposaient. Ils disaient que nous avions gagné ces terre de droit, que l'homme blanc tentait, une fois de plus, de nous chasser de ces terres.....jusqu'au jour où ils furent à leur tour victimes du train et de la perfidie de son conducteur. Aujourd'hui, ils sont devenus des passagers permanents de celui-ci. Mais cela n'est pas assez pour lui. Ses desseins vont bien au-delà mais pour cela, il a besoin de nous. Heureusement, j'ai pu mettre ces gens à l'abri.......mais cela ne nous permit point de lui échapper bien longtemps. Alors que j'organisais la fuite de ces gens, le démon a alors poussé sa vilenie à son paroxysme.....et nous a condamnés à errer sans fin dans cette dimension.......jusqu'à ce que nous acceptions de nous soumettre à lui." 

Un bien terrible sort que celui des habitants de cette ville.

"Nous devons notre survie, non pas à la sainteté de ce bâtiment, disparue depuis fort longtemps, mais à nos propres rituels. Grâce à cela, nous avons été en mesure de repousser les monstres....mais aujourd'hui, ma magie s'affaiblit.....et je sens la présence de ces choses nous envelopper. Elle resserre son étreinte sur nous, n'hésitant pas à nous éloigner de la lumière. Seule la mort par ses mains ou celle de ses créatures fera de nous ses passagers. C'est pour cela qu'il nous bloque dans cette boucle temporelle. Le temps n'a plus d'emprise sur nous.......et doucement, la fatigue fait son oeuvre.......et une fois son du récupéré, il repartira. Cela ne doit pas se produire......"

Le vieil homme marqua un léger silence, crachant une fois de plus du sang, cette fois-ci en plus grande quantité. Son récit prenait un peu plus d'ampleur. Ses dernières paroles auraient pu sonner comme un ultime appel à l'aide mais cela n'était pas totalement le cas. Chayton savait que la présence de l'Entité et ses actes auraient, sur le long terme, de terribles répercussions. 

"........car si le Conducteur parvenait, d'une manière ou d'une autre, à repartir avec nos âmes, alors il permettrait aussi à de nombreux autres de venir......et alors, ce qui nous serait arrivé, ne serait que l'écho d'une catastrophe encore plus grande. Vous devez l'en empêcher. Il ne doit pas repartir avec les âmes des pauvres malheureux qu'il a déjà capturé depuis toutes ces années."

Un enjeu de taille se profilait à l'horizon et à présent, les deux êtres, les deux combattants de la dernière chance portaient sur leurs épaules le fardeau d'une victoire qui se devait d'être. Échouer n'était pas envisageable. Perdre n'était pas une option valable. Le monstre ne devait repartir sous aucun cas car sinon, beaucoup d'autres, des millions même, perdraient la vie.

"Il doit être vaincu......une fois pour toute. Son existence même doit être rayée de l'ensemble des mondes. Tu connais nos rituels, Alexander. Tu connais nos croyances........et le moyen de détruire une fois pour toute l'âme damnée de cet ennemi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Child of the Shadows

Child of the Shadows

Messages : 39
Date d'inscription : 28/04/2016
Localisation : Santa Carla, un peu n'importe où
Emploi de votre personnage : Apprenti-Chasseur
Humeur : Bonne (la plupart du temps...)

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
8400/1000000  (8400/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Soul Taker   Jeu 21 Juil - 22:13




                  



The Soul Taker





- J'ai deux questions, vieil homme. Vous m'avez appelé par deux noms tout à l'heure… Que signifient-ils ? Et surtout… Et ce que… vous pouvez voir ce qu'il y a… en moi ?

Sykes avait une mine très inquiète. Il avait un étrange sentiment à propos de ce vieillard, comme si quelque chose n'allait pas avec lui. Avec tous ces gens qui se cachaient dans les ombres. Chayton allait s'exprimer mais Karno répondit plus promptement.

- Des noms indiens… Sykes. Dans notre langage, cela signifie "Le Loup Protecteur" et le "Guerrier Déterminé". C'est ainsi qu'ils nous voient.
- Oh… « Guerrier Déterminé » hein… Je ne suis pas sûr de bien comprendre l'utilité de ce titre.
- Les Indiens sont des animistes, Sykes. Ils croient en de nombreuses légendes… Et ils pensent que des êtres comme toi et moi… en faisons partie ou du moins, que nous sommes liés à leurs croyances…
- Je suis désolé mais j'en doute fort…

« Si c'était le cas, j'aurais déjà retrouvé une solution à ma malédiction » pensa le jeune homme. Lui, un humain maudit, lié aux croyances d'indiens dont il n'a jamais entendu parler malgré 5 ans de recherches ? Cette possibilité lui semblait absurde mais en y pensant, Sykes avait rejoint l'Agence pour espérer trouver une solution à sa malédiction. Un vieil indien pouvait peut-être le guider…

- … Mais ce qui arrive n'est nullement lié à tout cela, n'est ce pas, Chayton? Tu as essayé de prévenir Yuma et les autres. Nous avons trouvé son carnet. Alors, on doit savoir tout ce que tu sais. Le train, les morts, pourquoi cette ville a l'air abandonné depuis des mois… Et surtout, si cela à un rapport… avec ce qu'il t'es arrivé autrefois. Désolé pour les questions, Sykes, mais tu vas devoir attendre.
- … Pas de soucis. La mission passe en premier.

Le lycanthrope avait raison, la Chasse passait avant les questions existentielles. Mais Sykes était tout de même curieux. Que pouvait donc savoir ce vieil homme qui semblait ne plus en avoir pour longtemps. Sykes connaissait les pratiques du Culte de Gaia pour entrer en harmonie avec la Terre mais qu'est-ce qu'une croyance presque perdu pouvait bien savoir de ce monde ? Sykes se mit à écouter Chayton en silence.

- Alexander… Cet enfant… a droit à des réponses, mais sache, jeune homme… que je ne pourrais être celui qui te les donnera. […] Il doit être vaincu… Une fois pour toute. Son existence même doit être rayée de l'ensemble des mondes. Tu connais nos rituels, Alexander. Tu connais nos croyances… et le moyen de détruire une fois pour toute l'âme damnée de cet ennemi.

Sykes ne dit rien. Apparemment, son instructeur a un passé commun avec ces indiens. Et les connaissances de ce dernier allait leur être grandement utile contre ce Conducteur sans-âme. Si cela ne tenait qu'au jeune brun, il tenterait de trouver ce Conducteur en courant partout et quand il lui tomberait dessus, il le frapperait dessus jusqu'à qu'il recrache les âmes qu'il a volé. Mais il semblerait que la violence n'allait pas marcher. Ou du moins… Pas complètement.

Sykes avait déjà élaboré un plan dans son esprit, mais les paroles du vieux sage le laisser perplexe. Une haine commune ? Avec le Parasiteur ? Il n'y croyait qu'à moitié. Cette créature était l'incarnation de la destruction sans sens. Pourquoi partagerait-il une colère avec ce monstre d'un autre âge… A moins… Qu'importe ! Le moment n'était pas à la réflexion, mais à l'action… Sykes se redressa, entrechoqua ses poings, créant une minuscule onde de choc. Ses Veines d'ombres ne recouvraient complètement plus que ses avant-bras, ses poings, ses pieds et ses tibias. Il ne leur restait plus beaucoup de temps.

- Karno… Il me reste encore 15 minutes de puissance. Peut-être moins. Mais je peut peut-être poussé ces 15 minutes à 20 avec un peu de volonté. Mais il va falloir faire vite. Et j'ai un plan !

Le regard de Sykes était plus lumineux, comme emprunt d'une volonté ferme. Comme emprunt d'une… Détermination.

- Du moins je n'ai qu'une partie de plan. Je ne sais pas comment on va trouver le Train et/ou son foutu Conducteur. Mais quand on le(s) trouvera, tu vas te concentrer uniquement sur le moyen de lui faire recracher les âmes qu'il a pris, pendant que je m'occuperai du menu fretin et s'il le faut, d'immobiliser le Train. Car je doute sincèrement qu'il soit statique si c'est bel et bien une entité démoniaque. Il va falloir que tu m'oublies pour remplir la mission… Ça te convient ?

Il y avait dans la voix de Sykes une pointe d'humour et une forte détermination dans son regard. Sans le savoir, à cet instant, il était le Guerrier Déterminé, avec ses yeux fixés sur son instructeur lupin, attendant sa réponse.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Soul Taker   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
The Soul Taker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Mathis ♠ « I'm the master of my fate, I'm the captain of my soul. »
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: En dehors de la ville :: Le monde-