The Shores of Nightmare - Page 2
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Shores of Nightmare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Dim 25 Sep - 0:48

"J'espère bien" répondit le lycan, avec une pointe de résignation, acceptant finalement l'intégration de la tueuse hybride dans l'équipe de sauvetage. Bien entendu, les paroles de celle-ci restaient ancrées dans son esprit. Luna avait clairement l'intention d'en découdre avec le responsable de ce qui arrivait mais étrangement, Karno sentait que la jeune femme ne lui disait pas tout. Son regard ainsi que le ton employé par cette dernière sonnait de manière sincère, oui mais il restait convaincu qu'une raison autre la poussait à se joindre à eux.

Des questions qui amèneraient des réponses, n'en doutons pas. Mais l'heure n'était pas encore venue. Pour le moment, Karno avait autre chose en tête et un briefing avait lieu, tandis que le petit groupe, qui s'engageait maintenant dans le hall, fût rejoint par Pithwick, curieux d'en savoir plus, bien qu'il craignait de s'aventurer à l'extérieur. La peur dans le regard d'une personne ou d'un être autre qu'humain, était, bien souvent, très révélateur des pensées d'autrui.

" N'oubliez pas que c'est une mission de sauvetage, donc, pas d'action inconsidérée, pas d’héroïsme à la con, et surtout..........pas de meurtre. Ceux qui nous attaquent, là, dehors, sont nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos pères et nos mères. Ils sont notre famille. Notre but est de les délivrer de l'emprise de celui qui a attaqué le village. Tuer, sera proscrit. Blesser, sera nécessaire. Autant dire que ceux qui nous attendent donc derrière cette porte ne devront en aucun cas y' laisser la vie. PITHWICK!!

La petite créature, bien que surprise par l'interpellation soudaine du lycanthrope, manqua de peu de pousser un cri de peur. Son regard, partiellement tremblant, se posa sur le puissant guerrier en armure.

"J'ai besoin que tu te rendes à Santa Carla. Tu es le seul parmi nous à pouvoir quitter le village par la téléportation. Une fois sur place, je veux que tu te rendes à l'Agence et que tu leur explique ce qui nous arrive. Nous aurons besoin de tous les renforts possibles."

*......excepté ce fou furieux de Deimos.*

Le petit être, bien que peu rassuré à l'idée de quitter la sécurité du bâtiment, comprenait l'importance d'une telle mission. Bien sûr, elle n'était pas sans risque et qui pouvait dire, à ce moment précis, si ce phénomène touchait Algherty seulement ou toute la région. Au delà de l'idée de demander du renfort, il fallait aussi savoir jusqu'où ce mystérieux événement s'était étendu. Une entreprise périlleuse mais qui pourrait porter ses fruits et voire, permettre de gérer un peu mieux la folie qui s'était abattue en ces lieux.
Pithwick garda le silence mais son regard parlait pour lui: Il accomplirait sa mission, au péril de sa vie, comme ses amis, prêt à faire une sortie et à en finir avec l'ennemi qui se terrait dehors, à l'abri des regard et portant certainement le sien sur Algherty. Peu importe qui il était car il avait commis une épouvantable erreur en s'attaquant à la faction de Gaia. Après avoir adressé un dernier regard à ceux qui allaient s'aventurer dans la gueule du diable, il prit congé, remontant dans la salle du trône afin de mieux préparer son propre départ.

"On y' va."

Et une fois de plus, les grandes portes de la maison de Mathilda grincèrent, s'ouvrant lentement sur le village même et le grand portail. Les gardes, après avoir extirpé ce qui servait de barricade, laissèrent les douze combattants s'engouffrer dans la gueule béante de la bête infernale, là où se rejoignaient les âmes, les ombres et les morts. Au dessus d'eux voguait et rougeoyait un ciel obscur aux nombreuses nuances dans lequel dansaient de sombres nuages aux airs sinistres, tout autant que le silence qui s'était abattu sur Algherty.
Aucun bruit, ni bruit de pas et encore moins de grognements et de hurlements. Ce qui avait poursuivit il y'a peu l'improbable couple lycanthro-vampirique, avait à présent disparu. 

"Ou sont ils tous? Ils devraient être là, non?"
"On les entendait hurler, y'a pas si longtemps, Thulgar."

Karno observait d'un œil sûr et prudent. Le brouillard rendait sa perception visuelle difficile mais celle liée à l'audition n'était en aucun cas affectée. Il ne lui fallu que peu de temps pour comprendre que tous avaient quitté le village. La raison, elle, restait toutefois obscure, mais il avait bien une idée sur la question. Toutefois, sans certitude, il préféra taire sa supposition.

"Ils ont quitté le secteur."
"On a des yeux pour voir, lycan."
"Non......je veux dire......ils ont quitté le village."
"Qu'est ce que tu en sais?"
"Je les entendrais si ils étaient encore là......"
"Pourquoi ils seraient partis?"
"Je n'en sais rien, mais cela ne me dit rien qui vaille."

Pour le moment, tout coïncidait et s’emboîtait à la manière des événements de San Antonio. Dans un sens, cela évitait bien des soucis de réflexion au lycan, qui avait fait signe à l'équipe d'avancer vers leur funeste destination: Le Bois Obscur, d'ou semblait émaner une étrange et irrésistible énergie à la provenance inconnue.
Sa puissante hache à la main, le loup-garou avait ouvert la marche, suivi de près par la jeune femme, aussi puissamment armé que lui, qui ne le quittait pas d'une semelle, à la manière d'un sidekick dont il se serait bien passé, avouons le. Mais à y' réfléchir, son aide ne serait pas une mauvaise chose. Le seul élément qui le gênait était le fait qu'elle était harnachée pour faire une guerre sanglante et violente. De par ce fait, Alexander gardait un oeil inquiét sur les fioles qu'elle avait apparemment choisie avec beaucoup de soin. Pour ainsi dire, elle n'avait pas choisie les moins puissantes: Pierres de Volcan, capable de provoquer des écrans de fumée, à la manière des fumigènes, Eclairs de Zantah, qui fonctionnaient sur le principe des grenades aveuglantes ou encore, Flammes de Ker'Sech, capables de provoquer de puissantes explosions à la manière des grenades, mais en un chouia plus puissant, sans oublier deux flingues aussi gros que ses bras, capables de faire des trous de la taille d'un poing. On ne pouvait pas forcément parler de matos franchement offensif, mais cela était amplement suffisant pour provoquer quelques dégats bien sentis. Se faire à l'idée qu'elle avait du matos de Cassidy sur elle ne lui plaisait guère.

Mais il allait devoir faire avec.

"Luna, à défaut de faire un méchoui avec mes......couilles, je serai curieux de savoir pourquoi tu a pris.........ces armes en particulier. Je veux dire: Sais tu de quoi ces potions, ou encore, ces canons, sont capables?"

La dernière tentative d'utilisation en date des doubles Juggernauts s'était soldé par un Albrecht propulsé dans les airs, comme balayé par le recul des tirs. Le pauvre avait fini encastré sur le capot d'un 4x4 qu'il avait récemment loué. Autant dire qu'il avait bien eu du mal à expliquer l'origine de la bosse sur le véhicule.....et que cela lui avait coûté une somme dont le chiffre ne sera pas révélé ici. Karno, intérieurement, se doutait que la même mésaventure guettait la jeune hybride mais ignorait comment il allait s'y prendre pour lui dire.

"........car de ce que j'ai pu voir, tu a pris totalement au hasard tes armes....sans te poser plus de questions....et sans te douter que ce que tu portes sur toi risquerait bien de te transformer toi-même en méchoui."

La marche, bien entamée depuis quelques minutes, avait mené le groupe à la limite du village, en direction des Montagnes, bien qu'à l'opposé du Pic des Murmures, caché aussi par l'épais mur de brouillard. Le loup-Garou n'avait pas pu s’empêcher de balancer une réplique avec un sourire à peine voilé à sa jeune alliée, certainement dans le but de calmer sa propre peur et de détendre un peu l'atmosphère. Etre en proie à la peur ne leur servirait pas à grand chose et pire encore, celle-ci pourrait engendrer de tristes et inappropriées réactions sur le terrain.

Mais comment parvenir à garder son calme alors que l'enfer déferlait tout autour d'eux? Même les Nains, bien que décidés, montraient plusieurs signes d'appréhensions, serrant de plus en plus fort le manche de leur arme. Thulgar, lui, était celui qui faisait montre d'un stress visible par rapport à ses compagnons. Pas difficile à constater pour le lycan, qui parvenait à la fois à sentir sa peur, cette dernière suintant par toutes les pores de sa peau.  Une peur que le guerrier loup comprenait......et face à laquelle il ne tiendrait pas rigueur car Thulgar n'était pas un couard, loin de là.

C'était avant tout un père de famille, un homme qui aimait son fils, sa famille......et qui avait maintenant peur pour eux. C'était un homme qui leur serait fidèle, loyal jusqu'au bout, qu'importe si il devait donner de sa vie pour les retrouver. Il irait jusqu'au bout.

"Je vais toutefois te donner un conseil: Ne tire pas avec les deux en même temps. Un tir à la fois, mais avant, stabilise toi bien afin d'encaisser le recul. Ca ne sera pas facile mais nous n'avons pas le temps d'apprendre. Chaque tir est d'une puissance destructrice alors fais bien attention où tu viseras car ces armes, malgré leur apparence, n'appartiennent pas au commun des mortels."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Dim 25 Sep - 19:04

Après un rapide briefing, il fut temps de se mettre en route. Nous n'étions qu'une douzaine, sans savoir précisément ce qui nous attendrait, malgré notre expérience au combat. Aussi Karno avait t'il pris l'initiative d'envoyer Pithwick avertir l'Agence de ce qui se passait à Algherty. L'idée de revoir les autres Chasseurs ne me réjouissait guère, en particulier Lita et Daxius, mais tout renfort étant bon à prendre, je jugeais bon de me plaindre en silence. Une fois à l'extérieur, ce fut pour constater que nos assaillants avaient déserté les lieux. Les Nains le firent d'ailleurs remarquer et en discutèrent brièvement avec le Lycan, pendant que je scrutais les alentours, au cas où une créature décidait de se pointer pour nous attaquer. Rien n'apparut, fort heureusement, et nous pûmes enfin reprendre notre marche en direction du Bois Obscur, le Lycan en tête. Mais je ne me leurrais pas, le calme n'allait pas durer ....

Je restais sur le qui-vive durant tout le trajet, guettant un éventuel danger. Tellement tendue que je ne pus retenir un sursaut alors que Karno m'adressait la parole, brisant soudainement le silence pesant qui s'était installé. Il fallait que je me ressaisisse ou je finirais par blesser quelqu'un accidentellement. Je m'efforçais de me calmer tout en écoutant le guerrier lunaire, qui se questionnait sur le choix de mes armes. Il n'avait pas tout à fait tort ; si j'étais consciente des effets qu'auraient les fioles, il n'en était pas de même pour les guns. Ces armes étant la propriété de l'Agence, elles n'étaient pas uniquement destinées à éliminer de vulgaires sangsues. Il allait de soi que leur usage entraînait des résultats bien plus dévastateurs. Etant prise par le temps, je n'avais pas pensé à ce détail et pris ce qui me tombait sous la main un peu au hasard, comme l'avait souligné le Lycan.

" J'ai déjà utilisé ces potions. Ce n'est pas pour rien que j'ai pris les moins dévastatrices. Mais j'avoue que j'ignorais quels dégâts peuvent faire ces flingues jusqu'à ce que tu m'en parles. Enfin, je verrais par moi-même au moment de les utiliser. Merci de ton conseil en tout cas, j'en prends bonne note. "

Le silence se réinstalla à nouveau parmi notre groupe. L'atmosphère devenait de plus en plus lugubre, alors que nous nous enfoncions plus profondément dans la forêt. Je n'osais imaginer ce que nous risquions de rencontrer dans le Bois Obscur, sans me douter une seule seconde que je n'aurais pas besoin d'attendre jusque là pour le découvrir ... Tentant d'ignorer l'angoisse qui me nouait l'estomac, je ralentis la marche et laissais les autres me dépasser, préférant surveiller nos arrières. Et bien m'en prit, car il se révéla que quelque chose nous suivait, guettant le moment propice pour nous attaquer.

Je surpris sur ma gauche au-dessus de moi un mouvement bref, et stoppais ma marche, essayant d'identifier dans la pénombre la créature perchée sur une des branches. Je m'approchais prudemment jusqu'à deviner sa taille qui n'était pas loin de celle d'une voiture .... et lâchais un hoquet de terreur alors qu'elle quittait le couvert du feuillage, révélant ses traits.

* Oh non .... pas encore ! *

Il s'agissait ni plus ni moins d'une araignée géante, les mêmes qui nous avaient attaqué à San Antonio. Celle-ci profita de l'effet de surprise pour descendre le long du tronc avant de sauter dans ma direction. Je n'eus que le temps de dégainer l'un de mes guns et l'accueillis d'un tir qui lui explosa le corps, ne laissant que les pattes qui retombèrent sur le sol, en continuant de s'agiter. De mon côté, je n'en étais pas sortie tout à fait indemne non plus ; Karno n'avait pas menti, les armes de l'Agence étaient foutrement badass. A tel point que le recul m'avait également envoyé valser sur une distance de six mètres. Je me retrouvais à présent allongée au sol, grimaçant alors que la douleur se diffusait dans mon épaule. Et dire que ce n'était que le début des emmerdes ....

" Putain, ça commence bien ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Lun 26 Sep - 1:07

Une fois de plus, les nains auraient pu éclater d'un rire gras et sympathique mais aucun ne se risqua à une telle entreprise pour un nombre de raisons amplement suffisantes: Déjà parce que la situation ne s'y prêtait pas. Qu'ensuite, la jeune femme venait probablement de leur sauver la vie et que pour finir, elle risquait fort de ne pas goûter une moquerie mal placée de ces derniers.

Karno fût vite sur la jeune femme, propulsée sur plusieurs mètres par le tir unique d'un des Juggernauts dont elle était équipé. Autant dire qu'elle venait de commencer son baptême du feu d'une manière peu conventionnelle. Doucement, il aida cette dernière à se relever sans dire un mot ou du moins, sans esquisser la moindre expression faciale. Ce n'est pas comme si il avait envie de lui dire "Je te l'avais dit.", mais il fallait reconnaître que la vérité était parfois bien loin des mots quand on parlait de l'armement de Cassidy Sharp, l'armurière de l'Agence.....et certainement la meilleure de toute la région. Les autres, se tiraient très souvent la bourre pour la dépasser mais à ce jour, on racontait qu'il n'existait qu'un seul armurier, un seul homme qui pouvait rivaliser avec elle mais que celui-ci se montrait incroyablement discret dans ses travaux. Il faut dire, pour sa défense, que tous n'étaient pas dotés de protecteurs efficaces.

"Joli tir..........Tu ne lui a pas fait de cadeau mais je t'avais dit de bien te stabiliser avant de tirer. Tu a vraiment eue de la chance que le recul ne t'arrache pas un bras...."

Bien sûr, il se doutait que la jeune femme avait réagi par instinct lorsque la créature s'est montrée à elle.

"........mais bien joué quand même."

Les nains, eux, examinaient ce qui restait de la créature, c'est à dire, pas grand chose. L'arme avait été d'une efficacité destructrice et n'avait laissé que ses pattes, dont les quelques spasmes post-mortems commençaient à s'éteindre. Au moins, la petite, comme il l'appelait à cet instant, avait résolu un problème d'ordre majeur car de ce qu'on savait des araignées, est qu'elles posaient beaucoup de problèmes aux villageois de par leur capacité à se reproduire un peu trop vite en plus de bouffer les créatures des environs mais plus encore, elle avait une réputation de tueuses silencieuses et rapides, capables de faire de très nombreuses victimes dans les rangs adverses en très peu de temps.

"Sang noir, elles ne viennent jamais aussi près du village."
"Qu'est ce que ca veut dire? En général, elles ont peur du Golem."
"Ce qui veut dire que c'est encore pire que ce qu'on imaginait."
"Tu penses qu'Othar s'est aussi fait avoir, Thulgar?"
"A vrai dire, je n'espère pas.

Karno, lui, en relevant Luna, faisait exactement le même constat dans son esprit: Les Gardiens d'Algherty s'étaient forcément fait avoir pour qu'une araignée parvienne aussi loin de sa tanière et aussi près du village. En règle générale, elles finissaient broyées entre les puissantes mains du Golem, quand elles n'étaient pas criblées de flèches incendiaires (Au risque, parfois, de mettre le feu à la forêt.)
Bien entendu, de nombreuses tanières, profondément creusés dans la terre et la roche, avaient subies les assauts des Chasseurs qui y' avaient bouté le feu et ce faisant, exterminé un grand nombre de nids, réduisant drastiquement leurs effectifs de par les morts nombreuses des reines. Bien entendu, certaines d'entre elles parvenaient à s'échapper, de temps à autre mais elles ne faisaient pas de vieux os une fois seules. En fait, elles n'étaient pas les prédateurs les plus terrifiants du Bois Obscur. Il existait bien pire que les arachnides.

"Les armes de Cassidy ne sont pas destinée à des humains. Tu comprends maintenant pourquoi. Leur puissance est telle qu'entre leurs mains........tout pourrait arriver. En fait, pour te dire la vérité, c'est les flingues du bourrin de service que tu tiens entre tes mains."

Et il n'avait pas tort. Le tir, fort de sa puissance, avait détruit plusieurs arbres sur son passage et ceux-ci, dans un craquement sinistre, commençaient doucement à s'écrouler sur le sol. L'expression qu'emprunta Karno paru presque caustique lorsqu'il observa les arbres toucher le sol les uns après les autres, certainement en se demandant de quelle manière Mathilda allait lui passer un sermon en apprenant cela.

Les nains, quant à eux, bien que silencieux, adressèrent un mouvement de remerciement à la jeune femme. Ils lui devaient tous la vie, au même titre que Karno. Qui sait ce qui serait arrivé si elle n'avait pas été là. Le groupe aurait peut-être survécu......au prix d'une vie ou deux. 

Une fois assuré que la jeune femme était relevée, il lui tendit une étrange fiole à la couleur rougeâtre mais dont les effets pouvaient être facilement devinés. C'était à se demander d'où le lycan tirait toutes ces potions et combien il pouvait en avoir sur lui, en dehors de celle qu'il portait à son énorme ceinture de cuir. Il reprit la parole, tout en gardant à l'oeil ce qui restait de la créature.

"Les Araignées se déplacent toujours en meute. Peu importe si elles ont été séparées du nid. De plus, elles ne s'attaquent qu'à des proies sans défense, le temps de se créer leur propre couvée. Il est fort probable que celle-ci ait été.......dressée."

Ce qui confirmerait une hypothèse de plus quant au retour d'Abigail. A ce jour, seuls les Nécromanciens et les Animistes pouvaient faire montre d'un talent à communiquer avec certaines créatures jugées hostiles. Bien entendu, les Animistes ne se risquaient pas à approcher des créatures bien trop instables comme les arachnides, jugeant qu'il était inconcevable de passer par des rituels impies et blasphématoires pour obtenir un contrôle total sur ces monstres.

"...............Nomak procédait exactement de la même façon à l'époque.", dit il en chuchotant à l'oreille de Luna, lui confirmant bien la liaison qu'il avait fait dans son esprit. Pour lui, plus de doute. Le but était maintenant de trouver sa progéniture et de rapidement en finir avant que tout cela ne prenne une tournure des plus désagréable.
Sur ce, il reprit d'une voix normale.

"On va rapidement quitter la forêt en périphérie d'Algherty. Vous savez tous ce que cela signifie. A partir de là, vous devrez tous rester sur vos gardes. Si cette chose est venue aussi près d'ici, alors il y'a fort à parier que d'autres saletés se sont données le mot pour nous barrer la route et que notre chemin va être des plus pénibles."

Les nains, après écoute, avaient décidés de se concerter entre eux, certainement dans le but de choisir le manière de procéder. Génies tactiques, ils connaissaient les environs et savaient, en fonction des zones, comment progresser et se couvrir en cas de soucis. Karno, quant à lui, avait décidé de s'entretenir avec Luna.

"Tout à l'heure, j'ai remarqué de nombreuses traces de pas dans la mousse. Toutes convergeaient vers un seul endroit..........en direction du Bois Obscur mais pas seulement..........."
Un autre doute germait maintenant dans l'esprit du lycanthrope. A vrai dire, il savait ce qui se cachait au plus profond de la forêt, là où aucune lumière du soleil ne pouvait filtrer. Un lieu de mort où la seule lumière provenait, d'après ce qu'on disait, du méthane de corps constamment en décomposition. Bien sûr, les rumeurs auraient pu être très exagérés, certes mais lorsqu'on mettait au moins une fois les pieds dans un tel endroit, alors l'esprit était à jamais imprégné d'images qu'on ne pouvait oublier si aisément. Pour tous ayant eu à se rendre la-bas, tous eurent les mêmes mots lorsqu'ils parlèrent du Bois Obscur: Le Terrain de la Faucheuse.

"Je crois........qu'ils se rendent au Sanctuaire."

Karno se doutait que la jeune femme ne devait certainement jamais avoir entendu parler du Sanctuaire mais comme celle-ci s'était révélée pleine de surprise, il se disait qu'une fois de plus, elle pourrait lui affirmer le contraire. Bien sûr, la probabilité était bien mince mais qui sait.....

Si cet endroit était la destination des victimes d'Abigail, l'autre question qu'il fallait se poser était celle-ci: Que comptait elle faire réellement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mar 27 Sep - 21:04

Ma position aurait pu prêter à rire dans d'autres circonstances, mais personne ne s'y risqua, ce dont je leur sus gré. Karno eut la gentillesse de m'aider à me relever en ménageant mon épaule, et ne manqua pas au passage de me lancer l'habituel "je te l'avais bien dit", pour finir par me féliciter sur mon tir. Au moins, les encouragements n'étaient pas quelque chose qui lui faisait défaut.

" Que veux-tu, j'adore jouer les têtes de mules ... non, plus sérieusement, je me serais stabilisée si cette saloperie m'en avait laissé le temps !  Merci pour le compliment, en tout cas. "

Je reconnais que je ne m'en tirais pas trop mal. Comme l'avait fait remarqué le Lycan, j'aurais pu être blessée plus grièvement. Bien qu'être à moitié vampire me déplaisait, je ne pouvait nier le fait que mon statut m'octroyait quelques avantages, comme par exemple une résistance supérieure à celle des humains lambda. Heureusement d'ailleurs, car le tir avait également entraîné des dommages collatéraux, comme le prouvaient les arbres qui venaient de s'écrouler sur le sol. Guère surprenant, vu que ces armes appartenaient au leader de l'Agence, qui avait la réputation de toujours foncer tête baissée dans le tas.

" Le flingue de Deimos, hein ? C'est marrant, ça ne m'étonne pas ... "

Je saisis la fiole que me tendait Karno et en avalais le contenu après l'avoir à nouveau remercié. Les effets ne se firent pas attendre, et la douleur de mon épaule finit par s'estomper totalement. Ils se révélèrent toutefois plus efficaces que la dernière fois, suite à mon premier combat face à une araignée géante à San Antonio. J'avais surestimé de mes forces ce soir-là, et appris que la foudre ne suffisait pas à achever ces bestioles, à moins d'avoir un très bon niveau. Je reportais ensuite mon attention sur la créature, inquiète des paroles du Lycan.

" Dressée ? Tu veux dire que ... "

Il ne me laissa pas finir, et ses mots confirmèrent ce que nous craignions tous deux depuis le début. Nomak, le père d'Abigail .... Cette salope était bien derrière tout ça ! Cette fois, je sentais bien que la vaincre ne serait pas aussi facile que la dernière fois. A coup sûr, elle serait bien mieux préparée. Mais il était trop tard pour reculer, et quand bien même, faire preuve de lâcheté ne faisait pas partie de mon caractère. Sans compter que j'avais fait la promesse au guerrier lunaire de ne pas le décevoir. Pendant que les Nains décidaient entre eux de la marche à suivre, il me prit à l'écart pour me faire part de ce qu'il avait constaté, à savoir que bon nombre d'empreintes de pas se dirigeaient non seulement vers le Bois Obscur, mais également en direction du Sanctuaire, un lieu dont je n'avais encore jamais entendu parler.

" Le Sanctuaire ? A quoi ressemble cet .... attends une seconde .... j'ai cru voir quelque chose bouger là-bas ! "

Je n'étais pas toute à fait sûre (ce pouvait très bien être mon imagination qui me jouait des tours), mais il me semblait avoir vu ce rocher à deux mètres de nous se soulever de quelques centimètres. Quitte à passer pour une parano qui voyait le danger partout, je m'avançais prudemment avant de poser une main dessus et scrutais chaque recoin de la roche, à l'affût du moindre mouvement. Evidemment, rien ne bougea, et je m'attendais presque à ce que les autres se mettent à me rire au nez, ce dont je n'aurais pas pu leur reprocher. Après tout, il n'y avait pas grand chose à craindre d'un stupide roc couvert de mousse et de lianes .... et qui commençait maintenant à se soulever à nouveau dans un bruit de terre retournée et de branches cassées. Je restais paralysée alors que la .... chose se redressait de toute sa hauteur, jusqu'à atteindre une taille d'au moins dix mètres, ne réussissant qu'à lever les yeux sur ce qui ressemblait à sa tête. Bien que son aura ne dégageait aucune hostilité, je n'étais pas rassurée pour autant, et m'adressais au Lycan en bredouillant.

" Ka ... Karno ... ? Rassure-moi ... il... il est dans notre camp, hein ? Nan, parce que sinon, je ... je crois qu'on peut tout de suite creuser notre tombe ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mar 4 Oct - 23:27

"Que personne ne bouge."

Une injonction pleine de bon sens. Du moins, pouvait on le penser quand on constatait que la folie semblait être la norme actuelle. Un seul geste de la main du lycanthrope avait fait comprendre à tous que l'arme de chacun se devait de rester au fourreau ou braqué vers le sol, et non en direction de la chose qui s'était extirpée du sol avec une grande difficulté. Du moins, c'est l'impression qu'elle donnait, alors que des résidus de terres battues, de lianes et de pierres dégringolaient de l’étrange géant de pierre.

La sombre et gigantesque créature faisait plus d'une dizaine de mètres, et son corps, cerclé de lianes entrelacées, était à peine visible dans la pénombre et le brouillard. Elle prends le temps de les observer, de poser un regard presque inquisiteur sur les visiteurs, ces derniers craignant le pire. Pourtant, ces derniers se connaissaient mais avec ce qui arrivait, qui pouvait dire si le Golem était de leur coté. 

Il pourrait, si il ne voulait, se dresser sur ses puissantes jambes, serrer les poings et mettre en morceau ceux-ci. Elle avait l'avantage, très clairement et même malgré les armes de certains dans le groupe, elle pourrait, si elle le voulait, en finir tout de suite. 
Karno sentait la peur émaner de la jeune femme ainsi que des nains, peu rassurés à l'idée de faire face à un de leur vieux "ami", bien que le terme "Protecteur" semblait mieux lui convenir. Qui pouvait dire, si oui ou non, il n'avait pas subi à son tour cet étrange ensorcellement qui avait emporté les villageois.

Karno se rappelait encore de la naissance de cet être. Il était né de la décision de créer un être capable de tenir tête à des menaces extrêmement puissantes, voire, des groupes entiers de guerriers d'Ecclesia. L'idée était de créer un élément dissuasif vis à vis de ceux qui pensaient qu'Algherty était une cible facile. C'est ainsi que de nombreuses prêtresses se mirent à l'ouvrage, faisant de nombreuses recherches, multipliant les expériences afin de donner vie à une créature hors du commun.

C'est ainsi que naquit le projet "Stone Hand". Ceux-ci voulaient créer une sorte de char d'assaut vivant qu'ils pourraient contrôler....et ça a marché......du moins, presque, car la créature, bien que puissant, refusait de combattre. La violence ne semblait pas faire parti de ses attributions et plus encore, elle démontra une humanité bien plus développée pour ce qui l'entourait. Certaines mauvaises langues auraient parlé d'un ratage complet, mais la simple présence dans la forêt d'Othar avait fait reculé de nombreuses abominations, qui se refusèrent à l'approcher, offrant indirectement une protection supplémentaire au village. Au yeux de Karno et de Mathilda, cela n'était pas plus mal.

Et pourtant, voici qu'il se présentait à eux, pouvant constituer un potentiel danger de par ce qui arrivait. Bien sûr, le combat serait une possibilité et il était même probable qu'une grande partie du groupe y' laisse la vie. Après tout, qui pouvait dire ce qui avait amené Othar ici, aussi près d'Algherty, lui, qui, habituellement, préférait vivre un peu plus à l'écart du village. Était ce son instinct, qui l'avait poussé à approcher le village? Pourquoi avait il voyagé aussi loin pour venir ici? Une question qui n’amènerait pas vraiment de réponse, à part une certitude: Il n'était pas ici pour leur faire le moindre mal, comme le confirmait maintenant la position qu'il prit, prenant place sur le sol mousseux et humide de la foret, dans une sorte de gémissement affable comme il avait si souvent l'habitude de pousser.

La tension retomba alors d'un cran. 
Karno comprenait maintenant qu'il pouvait prendre la parole.

"Je te salue, Othar."

La Golem sembla lui rendre la salutation d'un mouvement de tête bruyant, ressemblant à un entrechoquement de de branches et de pierres. Visiblement, il semblait comprendre le langage employé par le puissant guerrier loup. Maintenant, il était sûr que celui-ci avait été miraculeusement épargné par ce qui déferlait sur le village et les environs. 

"Algherty a été attaqué. Nos amis, nos frères, nos soeurs, ceux qui t'ont donné la vie, ont disparu et sont probablement en danger."

L'étrange créature garda le silence, mais son regard s'était principalement braqué sur la jeune femme, qu'il ne quittait pas des yeux. Et plus il l'observait, plus il semblait se détourner de ce qui arrivait autour de lui, comme si celle-ci exerçait une étrange attraction sur lui. Un début de grognement, presque plaintif, s'extirpa de tout son être, mais il était difficile de dire ce qu'il disait ou ressentait réellement à cet instant. Là était tout le souci: Othar, bien que doté de bonté et de gentillesse, n'en était pas pour autant un être prévisible. C'était même tout le contraire. Il pouvait parfois se comporter comme un enfant, un nouveau né et l'instant d'après, faire exploser sa fureur au point de provoquer la fuite de ceux qui lui faisaient face.......et de toute évidence, il y'avait fort à parier qu'il sentait la partie "vampirique" de Luna.

Rien d'étonnant lorsqu'on savait qu'il avait aussi été crée pour les faire fuir ou les tuer en cas de force majeure.
Alexander avait bien compris ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux et il prit le ton nécessaire pour calmer le jeu.

"Luna est avec moi, Othar. Tu n'a rien à craindre d'elle. J'en prends la responsabilité."

Le ton de Karno semblait sonner de manière presque paternelle tandis qu'il s'adressait à la créature de pierre. N'importe qui, à cet instant, aurait remarqué qu'il semblait essayer de rassurer cette dernière par rapport à la présence de l'hybride. Toutefois, il devait faire attention à bien choisir ses mots car les nains, eux, risquaient fort d'avoir leur mot à dire si ils apprenaient, à cet instant, les véritables origines de la tueuse à la faux de sang.

"Luna, surtout, ne fais pas le moindre geste brusque.", chuchota il à cette dernière, gardant un oeil en cas de problème. Si Othar devait, d'une manière ou d'une autre, laisser exploser sa peur et voir cette dernière se muer en colère, il prendrait les dispositions nécessaire. Dans le cas contraire, et il priait pour que cela se déroule ainsi, il aurait à prendre une autre décision......qui serait des plus inattendues.

"Othar est à la fois comme un enfant, mais aussi une bête. Il ne faut rien faire qui puisse le provoquer, tu comprends?" murmura il une dernière fois à sa compagne d'infortune. Le Golem, quant à lui, avait besoin de comprendre qui elle était, ce qu'elle faisait ici et pourquoi le lycanthrope semblait tant la protéger. 
Bien entendu, la capacité de réflexion du puissant monstre de pierre pouvait se montrer bien plus développée que ce qu'on aurait pu croire de lui mais il valait mieux ne rien dire ou faire d'inconsidéré. Il fallait prier pour qu'il distingue maintenant la part humaine de la jeune femme et non sa part de créature de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mer 5 Oct - 21:21

" Comme si j'en avais eu l'intention .... "

Les paroles de Karno avaient beau se vouloir rassurantes, on pouvait sentir dans sa voix une pointe d'angoisse, comme s'il n'était pas sûr lui-même des bonnes intentions du Golem. Ce qui était loin de m'aider à rester calme, d'autant plus que le monstre de pierre semblait particulièrement intéressé par ma personne. Je restais immobile alors qu'il continuait son inspection, craignant qu'il ne détecte ma partie vampirique et ne me voit comme un danger. Je n'osais imaginer sa réaction dans pareil cas, et devinais très bien qu'elle ne me serait pas de bonne augure.

Sans crier gare, Othar me saisit par la taille avant de me soulever du sol à hauteur de sa tête, et continua de m'étudier sous toutes les coutures, me ballottant comme un vulgaire objet. Evidemment, vous pensez bien que son geste ne l'aida pas à rentrer dans mes bonnes grâces. Je me mis à hurler à pleins poumons alors qu'il me retournait la tête en bas.

" TU M'AS PRIS POUR TON JOUET, OU QUOI ?? POSE-MOI A TERRE TOUT DE SUITE !!! KARNO, DIS-LUI DE ME LACHER OU CA RISQUE DE MAL FINIR !!! "

Mes cris durent l'effrayer, car il me laissa tomber au sol, où je m'écrasais sur mes fesses lamentablement. Heureusement d'ailleurs, car j'étais sur le point d'utiliser mon champ de force sous le coup de la panique, ce qu'il aurait pu prendre pour une attaque. Je me relevais péniblement et me dépêchais de m'éloigner hors de sa portée, au cas où l'envie lui prendrait à nouveau de me faire jouer les filles de l'air. J'en étais encore toute tremblante lorsque je m'adressais au Lycan.

" Un enfant, hein .... ? Bah heureusement qu'il m'a pas pris pour sa tétine ou son ballon .... "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mar 11 Oct - 18:17

C'était à prévoir, le Golem commençait à s'affoler, serrant les poings pour les abattre d'un seul coup sur la jeune femme. Bien sûr, Luna avait pris le soin de s'éloigner mais le monstre de pierre avait clairement pris cela pour une attaque et s'apprêtait à répliquer.

"OTHAR, STOP!!!!"

Là où le cri ou l'ordre d'un autre aurait sonné comme des bourdonnements de mouches aux oreilles de la créature, le cri empli de colère du lycan stoppa net le géant de pierre.....qui recula d'un pas, en poussant ses gémissements habituels. La catastrophe venait d'être évitée mais la jeune femme avait une part de responsabilité dans l'histoire. Karno avait choisi d'ignorer cela....pour le moment.

"Et tu a eue de la chance qu'il m’obéisse un peu."
dit le lycan, non sans quitter la jeune femme des yeux, lui faisant toutefois comprendre qu'elle avait commis une erreur qui aurait pu lui être fatale. 
Alexander faisait parti des rares qui pouvaient donner quelques ordres simples au monstre de pierre. Bien sûr, il n'avait pas la portée du pouvoir de Mathilda et d'une de ses prêtresses mais c'était suffisant pour stopper net la créature dans le cas où elle tenterait de commettre une bêtise irréparable.

"Un conseil: Ne refais plus jamais ce que tu a fait. Il ne te touchera plus.......mais il aura peur de toi, désormais. Je ne garantis pas que sa prochaine réaction ne sera pas sans conséquence."

Au moins, les choses étaient dites et peut-être était ce mieux ainsi. Mais maintenant, plus question de prendre des gants avec la créature de pierre et intérieurement, le lycanthrope priait pour avoir assez d'influence auprès de ce dernier pour le convaincre de se joindre à lui et sa troupe. 

"Othar, je veux que tu viennes avec nous. Je sais que cela ne te plait pas mais nous avons besoin de ton aide pour retrouver tes amis et ta mère. Tu comprends?"

Et par mère, il sous-entendait sa créatrice, celle qui avait ordonné sa venue au monde et qui était la seule à véritablement le diriger. Pas très difficile à deviner, sauf peut-être pour Luna elle-même, qui, au vue des événements, ne savait encore rien des secrets d'Algherty et ses gardiens. 
Le gémissement poussé par le titan de pierre semblait en dire long sur ce qu'il ressentait à cet instant, mais c'était comme la rencontre de la peur avec la colère, soit quelque chose que beaucoup de gens avaient ressenti et expérimenté dans leur vie. 
Othar haïssait ce qui était au delà d'Algherty et avait toujours refusé d'y mettre les pieds. C'était un territoire de mort, de ténèbres et d'angoisse, taillé et façonné dans la destruction même. 
Mais il n'avait pas le choix......car la disparition de Mathilda, voire, sa mort, signerait la fin de sa propre existence.

"Othar est lié à Mathilda. Si elle devait s'éteindre, alors Othar disparaîtrait à son tour." chuchota le lycan à la jeune femme, observant d'un oeil prudent et avisé le puissant guerrier de pierre. L'avoir à ses cotés ne lui plaisait pas. Othar était impulsif, craintif et parfois dangereux. Qui sait ce qu'il risquait de faire en plein milieu d'un combat, ou au cœur même de la forêt. 
Personne n'avait le choix. C'était la fatalité qui les avait réunis et ce faisant, le chemin qu'ils allaient devoir arpenter serait le même pour tous. C'est ainsi qu'Othar se joignit à la troupe, offrant une sérieuse puissance de frappe à leur service....ou un excellent moyen de dissuasion pour ceux qui les observeraient de loin, avec l'idée d'attenter à leur vie.

C'est ainsi que la marche reprit, avec un Alexander en tête, suivi par son alliée et la troupe de nains. Le Golem, lui, fermait la marche et assurait dorénavant les arrières de tous. Les nains avaient choisis, certainement dans le but de se rassurer, de parler entre eux, en tentant quelques blagues qui avaient bien du mal à passer vu le contexte. Le lycanthrope ne leur en tint aucunement rigueur.

Aussi décida-il de reprendre sa conversation avec la jeune femme.

"Tu a bien des choses à apprendre, Luna. Je suis étonné que tu ne connaisses pas l'existence même du Sanctuaire, ce pour quoi nous nous battons depuis des siècles."

L'obscurité commençait doucement à s'abattre autour de la petite troupe. Autour d'eux, d'étranges bruits inhabituels se firent entendre. Coup de vent, murmures succincts, ombres évanescentes et mouvements rapides allaient désormais être leurs compagnons de route

"La création ne s'est jamais limité à Adam, Eve & Lilith. Dieu n'est pas le premier à être venu au monde. Et ce monde, celui que nous arpentons, n'est pas le seul qu'il existe. Ça, c'est que l'Eglise fait croire. Au delà de celui-ci, il existe plusieurs royaumes, plusieurs dimensions qui sont régies par des règles que nous devons respecter. Le Sanctuaire est le seul et unique portail de ce monde menant au carrefour de l'existence même, le Nexus, le royaume des véritables créateurs, là où habitent et siègent ceux qui ont crée ce monde. On les appelle les Antédiluviens. 


Depuis des siècles, deux royaumes se sont fait la guerre pour le contrôle de Mortalis et leurs propres Royaumes......mais chacun des camps savait qu'un simple affrontement ne pourrait mettre fin au conflit. Il leur fallait trouver un moyen de gagner un avantage sur l'autre. Le Sanctuaire était alors devenu l'enjeu du combat qui opposait Edenia, le Paradis, face au Pandemonium, que vous appelez 'L'Enfer"............là d'ou vient Deimos....et là où il a servi, selon ses dires, pendant près de deux siècles."

Algherty semblait si lointaine, maintenant. Alexander gardait un oeil sur tous et semblait encore avoir du mal à se faire au bruit puissant des pas de son nouvel allié temporaire. Othar était craintif, peu rassuré à l'idée d'entrer dans le Bois Obscur, mais une fois de plus, avait il le choix? Sa vie même dépendait de ce choix qu'il avait fait.

"Le Grand Conflit devait permettre au vainqueur de régner sur la création entière: Le monde des Mortels, l'Enfer, les Limbes et le Paradis. 4 Royaumes dont le vainqueur entrerait en pleine possession. Pour cela, le Paradis a adopté une doctrine guerrière et une discipline de fer. Les Anges étaient persuadés, selon les dires de Deimos, qu'une discipline stricte était le seul moyen de remporter cette guerre. Peu importe les moyens, même si cela devait aller jusqu'à envoyer des âmes mortelles au combat. Les Démons, eux, affirmaient que seul le Chaos devait prédominer sur l'ensemble des mondes. Mais aujourd'hui, le Grand Conflit n'a jamais trouvé de dénouement. Comme je te l'ai dit, chacun des camps cherchait un moyen pour renverser le cours de la bataille en sa faveur et lorsqu'ils apprirent l'existence du Nexus, ils comprirent alors la nécessité même de s'en emparer et d'y prendre place. Bien entendu, les Antédiluviens prirent conscience du danger même d'un conflit dans leur propre royaume car aussi puissants soient-ils, jamais ils ne pourraient faire face à deux armées et leurs leaders au sommet de leur puissance. Alors, ils firent ce qui devait être fait et détruisirent les Sanctuaires des deux Royaumes mais aussi celui de Mortalis. Puis, ils firent sceller les trois autres restants, ceux des trois Royaumes de la Magie: Chimerica, Darana et le nôtre, Neredia. Chacun des Sanctuaires fût placé sous la surveillance de puissants guerriers, des entités aussi déterminées que destructrice envers les intrus. Mais cela n'empêcha pas la destruction de ceux de Chimerica, des mains de Morphée même, ainsi que de celui de Darana, d'un ennemi inconnu que nous ne sommes jamais parvenu à identifier. Bien sûr, nous avons soupçonnés les démons mais il était impossible pour eux de s'y rendre sans faire usage de leur propre Sanctuaire. Aussi leur combat se limita il aux Limbes, par lesquelles ils avaient trouvé le moyen de s'affronter une fois de plus, en attendant de trouver la solution finale. Mais ce que je sais, c'est qu'aucun des camps ne souhaitait relâcher l'emprise qu'il avait sur l'humanité......et le Sanctuaire de Neredia est, à leur yeux, le seul moyen de terminer cette guerre et de voir un vainqueur siéger sur le trône de la création."

Bien sûr, cela était très condensé, et Karno avait omis de nombreux détails tant cette histoire s'étendait sur des siècles, voire, des millénaires mais à ses yeux, cela était suffisant pour faire comprendre à la jeune femme l'étendue de tout ce qui arrivait. Sa petite guérilla avec les vampires devait maintenant lui sembler bien insignifiante face à ce que le lycanthrope venait de lui raconter. 

Plusieurs bruits firent cesser le récit du mystérieux combattant lunaire et d'un geste, celui-ci serra le poing et le leva à la verticale sans dire un mot, signe qui disait clairement de cesser la marche. D'un coin de l’œil, il avait repéré un étrange mouvement entre les arbres. Trop bref pour être véritablement interprété, ce mouvement se répéta une fois de plus, suivi d'un autre....et encore d'un autre, tandis qu'autour d'eux, plusieurs myriades d'yeux s'illuminèrent comme pour observer les mystérieux arrivants. Les nains furent les premiers à brandir leurs armes et le Golem lui-même serra les poings face à ce qui venait d’apparaître.

"On se calme. Pas de gestes brusques."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mar 11 Oct - 18:55

Si la rencontre avec la puissante créature arachnide s'était terminée aussi brutalement qu'elle avait commencée, le commando mené par Karno n'avait pas remarqué à quel point l'influence même des Ténèbres s'était rependue bien au delà de sa juridiction. Il était difficile de définir avec exactitude ce qui entourait les quelques combattants envoyés par Algherty mais ceux-ci empruntaient des formes pour le moins....variées. Certaines de ces choses, qui semblaient drapées dans les ombres, avaient des formes longilignes, déformées, d'une taille fine et dont l'apparence semblait former un tout. D'autres encore, paraissaient plus humains dans leur physionomie mais tous avaient cet étrange regard luminescent à l'égard de ceux qui avaient quitté leur territoire.

Toutefois, ils n'en parurent pas belliqueux pour autant. Ils semblaient même curieux de voir des êtres vivantes s'aventurer aussi loin sur ces terres de danger.

______________________________________________
Nouvelle entrée dans le Librius Ex Bestialis




?????




Alignement: Inconnu
Type de créatures: Inconnues
Points forts: Inconnus
Points faibles: Inconnus
Origine: Inconnue



      Avatar 200*600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Mer 12 Oct - 22:15

" On voit que ce n'est pas toi qui t'es retrouvé à dix mètres du sol, à être secoué comme un hochet ... "

J'avais du mal à accepter les remontrances du Lycan. L'atmosphère tendue qui régnait ne m'aidait pas à rester calme, et j'avais actuellement les nerfs à fleur de peau, d'où ma réaction excessive envers Othar. Evidemment, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même ; après tout, c'est moi qui avait insisté pour faire partie de l'expédition, et ce en étant pleinement consciente des risques que ça engendrerait. Bien que je n'aurais jamais imaginé une seule seconde jouer le remake de King Kong. Néanmoins, j'avais tout intérêt à vite me reprendre, si je ne voulais pas commettre une autre bévue qui pourrait mettre notre groupe en danger. Je ne rajoutais donc rien de plus et emboîtait le pas au Guerrier Lunaire, suivie des Nains et du Golem. Force était de tout de même de constater qu'avec sa taille gigantesque, la créature de pierre dissuaderait certainement l'assaut d'éventuels adversaires ...

Karno fut loin de se montrer avare en paroles durant le trajet. Des paroles qui captèrent toute mon attention, apportant au passage son lot de questions. Il me révéla l'existence de mondes parallèles au nôtre, et me décrivit l'affrontement opposant l'Enfer et l'Eden depuis la nuit des temps pour les posséder. Je restais songeuse un moment, réalisant l'étendue de l'ignorance dans laquelle j'avais été tenue jusqu'à présent, et consciente que j'étais encore loin d'être au bout de mes surprises.

" Neredia .... c'est donc ainsi que se nomme notre monde. Je savais que le Triumvirat en était le créateur, mais j'ignorais qu'il en existait d'autres, à part le Paradis et les Enfers. Chimerica est aux mains de Morphée ... j'en conclus donc qu'il s'agit du monde des Rêves, qui donne vie à toutes nos chimères, d'où son nom. Par contre, je sèche complètement sur Darana. Mortalis est similaire à Neredia, mais sans la magie ... Un détail me chiffonne ; pourquoi le Grand Conflit visait ce monde-là, et non les Royaumes de la Magie ? Quel intérêt aurait t'il de plus que les autres ? Et pourquoi Abigail s'attaquerait au Sanctuaire ? Ca n'aurait aucun sens .... Chimerica est inaccessible, et Darana n'existe plus .... "

J'en étais là dans mon raisonnement quand Karno cessa notre marche d'un geste. Toute à mes questions, je n'avais pas entendu les bruits émanant d'entre les arbres. En revanche, je voyais très bien les ombres déformées qui s'étaient avancées à découvert, leurs yeux luisant comme des lucioles.

" On se calme. Pas de gestes brusques. "

Contrairement aux Nains, je m'étais bien gardée de brandir mes armes, malgré l'envie qui me démangeait. Je n'avais pas envie de revivre le même genre de scénario qu'avec Othar, et les balles n'aurait certainement aucun effet contre des formes intangibles. A première vue, leur aura ne dégageait aucune hostilité, mais je préférais tout de même rester sur mes gardes. Ne jamais se fier aux apparence ... c'était l'une des premières règles qu'Alma m'avait enseignées. Restant immobile, j'attendais les consignes du Lycan quant à la marche à suivre, n'osant pas même prendre la parole de peur de lever la voix trop fort au cas où la panique m'envahirait à nouveau.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Armored Beast

The Armored Beast

Messages : 89
Date d'inscription : 21/10/2015
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Chasseur de Démons / Vampires

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
4750/1000000  (4750/1000000)
Limite:
5/100  (5/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Lun 17 Oct - 1:28

Les nains, bien que peu confiant envers le jugement du lycan, comprirent assez vite que celui-ci n'allait pas risquer l'affrontement direct avec ces choses. A vrai dire, le combat aurait été perdu d'avance. La seule chose leur donnant un semblant de confiance était le fait que les ombres, si tant soi peu qu'on pouvait les appeler ainsi, ne manifestait pas la moindre hostilité à l'égard du groupe.

Toutefois, Karno, par méfiance, semblait prêt à riposter et à travers les quelques doigts de la créature lycanthrope, on pouvait voir de minces filets d'énergies danser autour de ces derniers. Pourtant, celui-ci ne semblait en aucun cas en avoir conscience. Du moins, c'était l'impression qu'il semblait donner. Thulgar, lui, avait adressé le même signe à ses frères, leur intimant de ne rien tenter. Aussi braves et courageux qu'ils étaient, on ne pouvait leur ôter le fait qu'ils savaient aussi faire preuve de raison face à une situation qui les dépassait un peu trop.

"Thulgar, passe avec tes hommes. Luna, reste près de moi." chuchota il lentement en portant la main dans une gigantesque besace qu'il portait autour de la taille. D'un mouvement précis et rapide, il en sortit un objet sphérique aux allures métalliques et aux éons argentés. Sur le moment, il était impossible de dire de quel objet il s'agissait. Karno l'avait simplement en sa possession et quiconque connaissait le loup-garou savait par avance qu'il n'avait jamais un objet sur lui pour rien.

Les nains continuèrent, non sans une certaine circonspection dans la direction indiquée par le lycan. Othar, lui, avait, semble-il, décidé de rester près du loup-garou et de la jeune femme sans que la moindre consigne ne lui soit donnée. Sa force brute ne lui serait définitivement pas d'un grand secours.

Toujours avec cette précision et cette dextérité qui le caractérisait, il fit un étrange mouvement de la patte droite sur l'objet sphérique, faisant glisser un de ses ongles dans une encoche à peine visible. A ce moment précis, le Golem, semblant comprendre ce qui allait arriver, fit ce qui était le mieux à faire pour lui, c'est à dire se protéger de la meilleur façon face à ce qui allait se déchaîner.
Un premier déclic se fit entendre et malgré tout, les ombres focalisèrent cette fois leur attention sur les nains, qu'ils ne quittaient plus du regard. La situation prit même un ton un peu plus alarmant quand les êtres des ombres quittèrent leur position pour se diriger vers le groupe de combattants nains. Le déplacement de ces êtres semblait silencieux, discrets mais infiniment terrifiant, comme si leur stature toute entière glissait à travers même le terrain.

"Luna, il va falloir que tu me fasses confiance."

Un deuxième déclic de la part de la sphère se fit entendre et à ce moment précis, le lycanthrope hurla un ordre qui sonnait comme une libération pour ses troupes.

"COUREZ!!!!!"

D'un geste vif, le guerrier loup braqua l'objet au dessus de sa personne. Un troisième déclic se fit alors entendre et d'un seul mouvement, l'objet sphérique se sépara en deux, à l'horizontale. En son centre brillait une lumière d'un vert émeraude, dont les rayons, d'une puissance énergique et suprême, qui déferla sur tout le terrain. L'objet se mit alors comme en lévitation au dessus du couple d'infortune et comme autrefois à San Antonio, le lycan fit barrage de sa propre personne, en prenant soin de poser son immense main sur les yeux de la jeune femme.

Il y'eut comme des centaines de cris, montant comme les mugissements de l'enfer même. Tout cela dura à peine plus de cinq secondes et aussi brusquement que cela avait commencé, cet événement prit fin, avec la dissipation de la puissante lumière, et la chute de l'objet sur le sol.
Autour d'eux, le calme était revenu et plus loin, les nains avaient mis une bonne distance, avant de cesser leur course, comprenant qu'à présent, ils ne couraient plus le moindre danger. Thulgar fût le premier à se faire entendre, houspillant contre la méthode un peu trop radicale du garou, mais toutefois efficace. Une manière à lui de le féliciter, en somme, ce qui était assez rare de la part d'un nain, trop fier d'avouer qu'il devait sa vie à quelqu'un.

Othar, lui, avait pris soin de fermer les yeux. La magie ne pouvant l'affecter, il ne courait pas le moindre risque. Seuls le lycan et la jeune dunpeal aurait risqué quelques ennuis, bien que temporaires. Une fois assuré que les créatures avaient bien disparues, il relâcha son emprise sur la jeune femme, non sans lui donner au moins quelques explications, bien que brèves.

"Les Ombres d'Algherty. Les esprits de ceux que nous avons tué, il y'a fort longtemps. Ce sont les âmes de ceux s'étant rendu coupables de crimes majeurs. En général, ils ne viennent jamais aussi près, au même titre que l'Araignée. J'ignore combien de temps la sphère va les repousser, mais nous devons faire vite. Ils peuvent très vite revenir."

Récupérant l'artefact sur le sol, il remit ce dernier dans la besace. Inutile maintenant qu'il avait utilisé toute son énergie mais le réceptacle en lui même pouvait être rechargé. Il faudrait juste du temps. Une fois l'objet rangé, il se tourna vers la jeune femme, toujours avec un regard déterminée.

"Toujours pas envie de renoncer, j'imagine?"

Bien sûr, au vu de son regard empli de défiance à l'égard du lycanthrope suite à ces paroles, ce dernier comprit bien vite la futilité de la faire changer d'avis. Pas de mot mais un regard suffisamment fort et déterminé pour comprendre qu'il pouvait aller se faire foutre si il pensait renvoyer la jeune femme à Algherty.

"Très bien, j'ai compris. On reprends. Thulgar, on ouvre à nouveau la marche. Repassez en seconde ligne."

Une fois les ordres donnés, la marche à travers le chemin d'Algherty reprit, pour le groupe qui s’enfonçait plus profondément encore en direction du Bois Obscur. Il fallut un petit moment pour le Garou décide de reprendre le fil de la conversation avec la jeune femme. Othar, lui, ne semblait pas vouloir écouter le moindre mot de leur part, tandis que les nains, eux, conversaient entre eux à voix basse, se demandant ce qu'ils allaient bien trouver sur leur route.

"Tout à l'heure, tu a cité Darana. Thulgar, ses frères, ses soeurs et ceux de sa race sont issus de ce monde, comme les autres créatures que tu a vu. C'est le monde des créatures que nous avons toujours cru être des créations de contes de fées. On raconte qu'il y'avait une reine mais qu'elle aurait été tuée, peu de temps avant l'exode vers Neredia. En fait, elle aurait elle-même donné sa vie pour sauver ceux de son royaume....en les envoyant ici. Aujourd'hui, Darana n'est plus. Chimerica, lui, n'est accessible que de deux manières et reste interdit aux démons comme aux anges. En ce qui concerne Mortalis, il s'agit d'un vieux règlement de compte entre Dieu et Lucifer. Lorsque ce dernier a été chassé d'Edenia, il a clamé haut et fort que jamais il ne s'agenouillerait devant les humains, arguant à son "Père" qu'il lui prouverait que l'humanité était indigne de l'amour des Anges.....et qu'elle n'était qu'une création destinée à faire le mal et à s'auto-détruire. C'est là que le Grand Conflit a pris plus d'ampleur. Les Anges ne protégeaient pas seulement les humains mais exigeaient en retour que ceux-ci se mettent à leur service. Les Démons, eux, argumentaient en disant que leur véritable force, leur vraie nature, était d'origine démoniaque, comme cela l'a toujours été, depuis que Adam et Eve ont bravé l'interdit........tout comme à l'époque ou Lilith est devenue la première démone. En fait, pour eux, Lilith est justement la preuve que l'humanité peut avoir le coeur gorgée de Ténèbres."

Le lycan marqua un silence, à peine troublé par le bruit de ses pas sur la mousse et le feuillage printanier de la grande forêt.

"Quant à la présence d'Abigail au Sanctuaire, je t'avoue que cela m'échappe, mais je ne serais pas étonné qu'elle se soit mise au service des démons. Les Nécromanciens ont toujours eu une certaine affinité avec le Pandemonium.......et peut-être a elle passé un pacte pour pouvoir en finir avec nous. Mais nous savons tous que le Sanctuaire est devenu inaccessible, de par la présence de ses gardiens, aussi puissants que toute une armée. A vrai dire, je n'ai que des hypothèses mais je prie pour qu'elle n'ait pas trouvé un moyen de rompre le sceau des 7 Royaumes et du Nexus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 169
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Ven 21 Oct - 1:06

Toujours immobile, j'observais Karno manier une étrange sphère qu'il venait de sortir de sa besace, tout en gardant un œil  sur les Ombres. Ces dernières ne montraient toujours aucun signe d'hostilité, mais j'avais le très net sentiment que ce n'était qu'une question de secondes avant qu'elles ne se décident à attaquer. Leur façon de rester statique sans nous lâcher du regard un seul instant me mettait de plus en plus mal à l'aise, et je dus prendre sur moi pour ne pas décamper à toutes jambes. Et les choses n'allèrent pas en s'arrangeant quand elles se mirent lentement en mouvement en direction des Nains, qui venaient de reprendre la marche sur les ordres du Lycan. Lequel était toujours en train de manipuler sa sphère, tout en me murmurant de lui faire confiance, avant de hurler au groupe des Nains de déguerpir. Je me retrouvais l'instant d'après plaquée contre le Guerrier Lunaire, une patte sur mes yeux pour me protéger des puissants rayons de lumière émanant de l'artefact maintenant scindé en deux en lévitation au dessus de nous.

Le temps que je réalise totalement ce qui se passait, le halo s'était dissipé, et il n'y avait plus trace des Ombres. Karno se chargea de répondre à mes interrogations sans que j'ai eu besoin de les lui poser, avant de ramasser l'étrange objet, pour me demander ensuite si j'étais toujours aussi déterminée à continuer l'expédition. Nul besoin de mots. Un regard suffit pour lui montrer qu'il pouvait toujours rêver s'il espérait me voir abandonner. Même si je redoutais la suite des événements, il était impensable pour moi de rebrousser chemin. Il le comprit parfaitement et renonça à l'idée de me convaincre de rentrer à Algherty.

Nous continuâmes donc notre route, Othar fermant à nouveau la marche et les Nains parlant entre eux. Karno quant à lui, reprit là où notre discussion s'était interrompue, m'expliquant plus en détail les origines du Grand Conflit, et pourquoi celui-ci visait principalement le monde de Mortalis, dénué de magie. Avant d'avancer des hypothèses quant aux raisons de la présence d'Abigail en ces lieux. Encore une fois, ses paroles soulevèrent dans mon esprit bon nombre de questions, non seulement sur l'existence de ces différents mondes, mais aussi sur ces Ombres .... Ses révélations sur ces dernières ne tombèrent pas dans l'oreille d'une sourde, loin de là. Je ne choisis pas d'en parler tout de suite, malgré l'énervement que je ressentais à ce sujet.

" Je suppose que ce n'est là qu'une version condensée de toute l'histoire ... En ce qui concerne Abigail, j'ai ma théorie là-dessus. Mettons que le Sanctuaire ne l'intéresse pas et qu'elle soit là uniquement pour nuire aux habitants d'Algherty ... Est-ce que tu sais qui trouverait un intérêt à les voir disparaître ? A moins qu'elle n'agisse de son propre chef et ne cherche à nous faire payer sa défaite à San Antonio en nous atteignant à travers eux .... "

Ce détail eut le don de me faire sortir de mes gonds, malgré les efforts pour contenir ma colère. Je n'y tins plus et saisis le bras du Lycan pour le forcer à s'arrêter et me faire face, bien déterminée à lui balancer le fond de ma pensée sans prendre de pincettes.

" Y a un truc que j'arrive pas à digérer dans tout ton baratin ... Ces choses de toute à l'heure ... tu me dis que ce sont les esprits de ceux que vous avez tués pour crimes majeurs ... comme Abigail .... ALORS POURQUOI TU M'AS EMPECHE DE LA BUTER CE JOUR-LA ??? FAIS CE QUE JE DIS, PAS CE QUE JE FAIS, HEIN ??? TU T'ES VRAIMENT FOUTU DE MA GUEULE AVEC TES PRECEPTES A DEUX BALLES !!!! SALE HYPOCRITE !!! "

Inutile de dire que j'avais retenu toute l'attention des Nains, qui s'étaient stoppés net et me regardaient à présent d'un air choqué suite à ma gueulante, sans oser intervenir pour autant. Othar, quant à lui, préférait rester à bonne distance, ne laissant échapper que des gémissements tout en me lançant des regards effrayés. Mais leurs réactions étaient le cadet de mes soucis, tant j'en voulais au Lycan de ne pas m'avoir laissé éliminer l'Ensorceleuse quand l'occasion s'en était présentée. A cause de lui, un monstre s'était échappé dans la nature, et recommençait à semer mort et désolation dans son sillage. Et le comble, c'est qu'il s'était permis de me balancer son honneur de guerrier à la gueule, tout en étant conscient d'être allé contre ses principes ! Il y avait quand même de quoi se mettre en rogne ! J'étais tellement remontée que je me retrouvais maintenant incapable d'aligner correctement mes mots. Je terminais donc mon discours virulent par une violente droite dans le torse, là où l'armure ne dissimulait pas sa peau (à défaut de son visage qui était hors d'atteinte), avant de tourner les talons dans le but de mettre le plus de distance entre lui et moi. Trop occupée à ruminer ma colère, je restais sourde aux appels des autres qui me suppliaient de revenir, sans m'apercevoir que mes pas m'avaient mené à l'intérieur du Bois Obscur ....

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 125
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Ven 21 Oct - 3:02

C'était donc sur une vérité frappante de conviction, et de rage, que ce chapitre venait de prendre fin, alors que nos héros, si nous pouvions les appeler ainsi, avaient pris un chemin bien sombre. Peut-être le lycanthrope aurait-il gagné à se taire mais parfois, dans le feu de l'action, il est bien difficile de prendre ses précautions, attirant ainsi l'attention d'une colère emplie de conviction d'une jeune femme que nous qualifierons emplie de concentration au moment de décocher le coup perturbateur.

La réaction du lycanthrope? Pourrions nous dire que la colère serait sa réponse?
Le silence serait il salvateur?
Une réponse qui ne tarderait pas à venir alors que celui-ci se remettait difficilement d'un coup puissant et surprenant, aidé par un Thulgar au regard interrogatif, et d'un Othar légèrement apeuré par les hurlements de la semi-vampire, un chouia énervée par ce qu'elle considérait comme une parfaite preuve d'hypocrisie de la part de son allié, qui ne devait certainement pas digérer une telle réalité.

Mais au diable les conflits, même temporaires car devant eux se dressait leur prochain objectif, leur future destination, là où dansaient les ombres et naissaient les illusions.........là où l'avenir d'un village allait à présent se jouer.

A SUIVRE

Topic terminé

Prime de RP

Karno Alexander: 500 Pierres d'âmes
Luna Eldritch: 500 Pierres d'âmes

BONUS DE RP

Karno Alexander: 200 Pierres d'âmes (Sauvetage)
Luna Eldritch: 200 Pierres d'âmes (Extermination d'une proie)

OBJETS


Néant

TOTAUX

Karno Alexander: 700 Pierres d'âmes
Luna Eldritch: 700 Pierres d'âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Shores of Nightmare   Aujourd'hui à 9:10

Revenir en haut Aller en bas
 
The Shores of Nightmare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]
» American Nightmare [PV Hugo Strange / Romulus / Katana]
» Nightmare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: La Grande Forêt :: Algherty-