Le cœur couvert de sang (Prologue)
lienlien
  

  

  



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cœur couvert de sang (Prologue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Le cœur couvert de sang (Prologue)   Ven 29 Jan - 22:20

Appartement de Luna Eldritch
47 Helion Road
13H20

__________________________________________________________________

"....et depuis maintenant plus d'une semaine, nos experts tentent encore de trouver une explication au phénomène qui a provoqué la destruction totale de la ville de San Antonio. Certains témoins des bourgs voisins continuent toutefois d'évoquer une sorte de lumière qui aurait précédée l'explosion et qui aurait été visible sur une grande distance......"

L'écran diffusait avec beaucoup de difficultés les images du vieux cathodique relié à une antenne de fortune de l'immeuble. Sur ces images apparaissait le visage si bien connu de la journaliste la plus connue du secteur ,Sarah Collins, qui affichait un brushing en partie fusillé par les petites bourrasques de vent qui déferlaient petit à petit sur le secteur. Les bruits des excavatrices ainsi que des nombreux policiers semblaient parfois couvrir le bruit de la jeune femme mais cette dernière continuait à s'exprimer sur le drame qui avait secoué la ville qui avait été autrefois San Antonio.

".....et bien sûr, ce drame n'est pas sans rappeler celui, qui, plus de 20 ans auparavant, frappa la petite bourgade de Prospection et qui, sur son sillage, entraîna la totalité de sa population, soit plus de 12000 habitants. En ce qui concerne San Antonio, bien que nous ne soyons pas encore sûr que certains habitants aient pu réchapper à cette terrible catastrophe, les estimations frôleraient au moins les 22000 victimes, ce qui en ferait, au jour d'aujourd'hui, l'un des plus grands drames qui ait pu frapper ce pays."

Les paroles de la jeune journaliste étaient de temps à autre troublés par un ensemble de petits bruits qui rythmait le modeste appartement d'une des "survivantes" du cataclysme. Depuis maintenant quelques jours, on pouvait dire que la propriétaire des lieux n'entendait plus que cela, constamment et sur l'ensemble des quelques chaînes qu'elle pouvait capter, quand son écran n'en faisait pas qu'à sa tête. Les témoignages et opinions des gens allaient bon train quant aux possibilités de l'attaque: Acte terroriste, satellite gouvernemental, arme expérimentale, défectuosité des canalisations de gaz qui auraient provoqué des explosions en chaînes mais aucun ne semblait se rapprocher de la vérité, ce qui était un bon point. Personne ne saurait ce qui était arrivé cette terrible nuit mais on ramassait les bouts de corps d'un coin à l'autre de la ville. Parfois une tête, un bras, un morceau de torse mais qui ne puisse constituer pleinement un habitant complet. Quant aux habitations, comme le confirmait la journaliste, plus rien n'était récupérable ni réparable.
Une ville rasée, aujourd'hui inexistence. Plus qu'un vulgaire terrain vague et un gigantesque cratère, symbole de l’émergence de ce qui avait oblitéré la ville. Pour l'instant, rien ne semblait filtrer quant à la possibilité que l'Agence avait été mêlée à cette affaire et de plus, ses membres s'étaient certainement arrangés pour effacer les moindres preuves les reliant à cette triste affaire.

Au moins, Luna ne serait pas inquiété par l'opinion publique car même à supposer qu'elle ait pu être filmée par les caméras de la ville, plus aucun enregistrement ne pourrait prouver la part de culpabilité de la jeune hybride, qui, déjà, s'armait pour sa prochaine mission.

Quelques armes trônaient sur la table de son petit salon: Pieu, balles perçantes, grenades, eau bénite.....bref, tout l'attirail qu'il fallait pour bien chasser. Une main se posa doucement sur une des armes à feu, un 357 Magnum modifié, avec une armature en titane et une crosse en Noyer dont le numéro de série avait été effacé. L'arme était examinée sous toute ses coutures par la personne qui la tenait et l'espace d'un instant, elle fût presque en admiration devant la parfaite finition du revolver, qui, entre de mauvaises mains, pouvait faire plus de dégâts à son porteur qu'à sa cible tant son recul pouvait se montrer difficile à gérer pour un néophyte.
Pour l'Ange, qui avait profité d'une fenêtre ouverte pour s'introduire dans l'immeuble sans bruits, c'était une sacré cachette, assez bien équipée et certainement doté de quoi soutenir un siège. Luna était quelqu'un d'inexpérimenté, mais salement armée et ce qu'elle possédait pourrait bien être un atout dans cette guerre.

Posant doucement l'arme sur la table dans un léger bruit, il passa en revue les autres armes, les pieux, taillés dans du chêne, épais et pointus, ainsi que les nombreuses grenades à eau bénites, qui faisaient plus office de fioles sur l'apparence.....sans faire attention aux bruits de pas qui commencèrent à se manifester derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: Le cœur couvert de sang (Prologue)   Sam 30 Jan - 2:57

Cela faisait un moment que les événements qui avaient entraîné la destruction totale de San Antonio étaient relatés au journal télévisé. Si j'y avais d'abord prêté un grand intérêt, guettant la moindre information qui aurait révélé ma présence ou celle des membres de l'Agence sur les lieux, c'est maintenant d'une oreille distraite que j'écoutais les paroles de la journaliste, tout en vérifiant mon inventaire.
Ces derniers jours, mes activités s'étaient réduites à ça ; achat de nouvelles armes et entretien des anciennes. Quelques traques nocturnes, mais sans grand résultat autre que l'élimination de trois vampires nouveaux nés. Ca ne me réjouissait guère, mais il m'avait fallu du temps pour me remettre de mon face à face avec la horde de zombies, et une fois mes forces totalement revenues, je préférais encore patienter jusqu'à ce que le massacre de San Antonio ne devienne qu'un souvenir dans l'esprit des habitants.

Sans compter que ...

*Je sais ce que tu es.......et je ne te lâcherai pas.*

Des paroles qui n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde, et qui continuaient de résonner dans ma tête. A cela se superposait également le visage de Daxius, dont le regard menaçant et empli de haine m'avait fait froid dans le dos. Mais malgré son avertissement, je ne pouvais pas rester cloîtrée indéfiniment entre quatre murs. J'estimais avoir suffisamment fait profil bas, il était grand temps de me remettre en chasse et de me rappeler au bon souvenir des sangsues qui devaient bien avoir profité de ce moment d'accalmie pour faire la bringue à leur façon.

Souriant rien qu'à la perspective de cette idée, je fus interrompue dans ma tâche par un miaulement sonore en provenance de la pièce voisine. C'était à prévoir...

" T'as bien choisi ton moment pour les mettre au monde ! "

Je me retrouvais maintenant cantonnée au rôle de sage-femme pour chats, surveillant la mise bas de Gribouille. Une première pour cette petite chatte dont le frêle gabarit me faisait craindre des complications de sa part. Heureusement, tout se passa pour le mieux, et le travail fut vite expédié. Je restais tout de même à ses côtés, profitant du spectacle que m'offraient ces boules de poils. Autant je pouvais me montrer sans pitié envers les vampires, autant ces bestioles avaient le don de m'attendrir. Le seul petit défaut qu'on pouvait leur prêter était leurs vagissements incessants dès lors qu'elles étaient séparées du ventre chaud de leur mère. C'est d'ailleurs à cause de leurs miaulements stridents que je ne pus entendre l'intrus qui venait de pénétrer chez moi par la fenêtre du salon restée ouverte.
Ce fut le comportement de mon autre chat qui m'alerta. Miko, qui était resté calme jusqu'à présent, se dressa brusquement en laissant échapper un grondement sourd, le regard rivé vers le seuil de la porte. Connaissant son tempérament affable, je me détournais de la portée et tendis l'oreille, tous mes sens en alerte. Et d'après les bruits à peine perceptibles, il était évident que je n'étais pas seule.

Ramassant mon revolver que je n'avais pas eu le temps de ranger, je me dirigeais à pas feutrés vers le salon, et ce fut d'une voix pleine de colère que je m'adressais maintenant à l'individu qui me tournait le dos, le canon collé sur son crâne. Qui que ce soit, il allait payer chèrement son intrusion !

" T'as quinze secondes pour me dire qui t'es, ce que tu cherches et de foutre le camp avant que je te fasses exploser la cervelle ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Le cœur couvert de sang (Prologue)   Sam 30 Jan - 4:06

Il est dit, dans le code des combattants, de toujours rester sur ses gardes, de ne jamais tourner le dos.
C'est une erreur que l'Ange avait commis en s'attardant sur l'attirail et l'armement de la jeune hybride en perdant de vue le véritable but de sa visite. Il n'était, à vrai dire, pas vraiment étonné, suite à cette erreur, de se retrouver avec le canon d'une arme pointé en direction de sa tête, armé et prêt à tirer en cas d'attaque.

Le premier réflexe d'Albrecht avait été de lever ses mains en douceur afin d'éviter une bavure. Il avait eu l'occasion de voir à plusieurs reprises que la jeune femme était capable de bien des surprises, en plus d'être parvenue à tenir tête à cette teigne de Lita. Alors, hors de question de l'énerver et encore moins, de s'attirer les foudres, non pas de Daxius ou de Karno, mais plutôt de ce détraqué de Deimos. Un coup aurait pu vite partir et d'après les quelques bruits ainsi que les miaulements, il comprit assez vite que certaines petites bêtes dont le big boss aimait s'entourer vivaient ici. Un coup, une balle, un mort et Deimos le torturerait pendant des jours avant de lui pardonner.......si bien sûr, cela était son intention. Le dernier en date, lui, qui avait fait cette erreur, avait tenu quatre mois dans la cave de l'Agence avant de passer de vie à trépas. Il avait ensuite été assez difficile d'expliquer à la Police ainsi qu'aux habitants que les hurlements n'étaient pas ceux d'une victime des élans sadiques du patron, mais ceux d'un poltergeist qui s'était salement accroché au quartier.

Un bien odieux mensonge, vous en conviendrez.

"Hé bien..........."

Un premier pas, le pied gauche qui se tourne. Un mouvement circulaire pour le droit lui permets d'en faire autant. Petit à petit, celui qui était, il y'a encore un étranger aux yeux de la propriétaire des lieux, laisse apparaitre son visage et une expression très sérieuse fait face à la jeune femme. Il n'avait plus cette même expression un peu moqueuse, voire, cet air supérieur qu'il affichait parfois en pleine mission. Non, là, son égo venait d'en prendre un coup et il valait mieux pour qu'il se taise, ou du moins, qu'il n'en rajoute plus.
Distrait......et idiot, comme très souvent.

".........la prochaine fois, j'éviterai de m'attarder sur les armes qui me font de l'oeil."

Albrecht Stavros, chasseur de l'Agence Black Cat, faisait une nouvelle fois face à la jeune vampire, alors que rien ne semblait prédestiner les traqueurs de la ville à se revoir. A présent, si elle voulait bien baisser son arme, cela serait un plus pour la suite de la conversation.

"Bon, je vais pas y'aller par quatre chemin: J'ai été envoyé pour t'escorter jusqu'à l'Agence. Les patrons veulent te voir.....et à propos, "Bonjour", moi aussi, je suis ravi de te revoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Vengeance Incarnée

La Vengeance Incarnée

Messages : 172
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 28
Localisation : Santa Carla
Emploi de votre personnage : Traqueuse de Vampires / Travaille pour l'Agence à temps partiel

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
38750/1000000  (38750/1000000)
Limite:
10/100  (10/100)
MessageSujet: Re: Le cœur couvert de sang (Prologue)   Sam 30 Jan - 17:47

Une voix qui m'était familière, et un visage que je reconnus aussitôt. Est-ce que ça me réjouissait ? Je vous mentirais en disant que oui. Je n'avais pas de griefs particuliers contre Albrecht, mais quelque chose me disait qu'il n'était pas venu ici pour parler chiffons ou prendre le thé. Mes craintes furent confirmées lorsqu'il me dévoila son intention de me ramener à l'Agence. Au moins, on pouvait lui reconnaître qu'il n'était pas du genre à tourner autour du pot. Poussant un long soupir où on pouvait deviner un profond agacement, je me résignais à baisser mon arme toujours pointée sur son visage.

" J'aimerais en dire autant ... mais ce serait mentir. On t'as jamais appris à frapper à la porte ? "

J'aurais bien continué sur ma lancée, mais Gribouille choisit ce moment-là pour m'amener un à un ses trois chatons, qu'elle installa sur le canapé, jugeant certainement cet endroit bien plus confortable qu'une simple couverture. Quand mademoiselle voulait jouer les princesses, elle ne le faisait pas à moitié. Je plantais là mon interlocuteur et apporta à la demoiselle de quoi reprendre des forces, puis restais accroupie à ses côtés, l'esprit préoccupé par la venue d'Albrecht.

Ce ne fut qu'au bout d'un long moment que je me décidais enfin à reprendre la parole, le dos toujours tourné.

" Ils veulent me voir, hein ? "

Je me relevais brusquement avant de me tourner vers l'Ange, sans chercher à cacher la mine contrariée qui s'affichait sur mon visage.

" Ca t'arracherait la langue d'être un peu plus précis ? C'est qui, les patrons ? Daxius ? Deimos ? Karno ? Ou bien les trois ? Navrée, mais je n'ai pas du tout l'intention d'accéder à leur requête ! "

Tout ça ne me disait rien qui vaille. Et si Daxius était dans le tas, il était fort probable pour que je passe un mauvais quart d'heure. Je ne me souvenais que trop bien de ses yeux emplis de haine, dont l'intensité était si forte que j'avais eu l'impression d'être clouée sur place. Une haine aussi forte peut rapidement vous submerger, au risque de vous faire perdre totalement le contrôle de vous-même.

" Si tes "patrons" veulent me voir, ils n'auront qu'à se déplacer eux-mêmes jusqu'ici ! Maintenant tu m'excuses, mais j'ai d'autres priorités. Je te raccompagne pas, tu connais le chemin. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il guide votre destin

Il guide votre destin

Messages : 126
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Santa Carla, partout, derrière vous.
Emploi de votre personnage : Maitre de jeu, je suis celui qui crée les histoires.
Humeur : Neutre
MessageSujet: Re: Le cœur couvert de sang (Prologue)   Sam 30 Jan - 21:04

*Mauvaise réponse, gamine.*

Il fallait bien évidemment s'y attendre: La jeune femme refusa en bloc l'invitation en ayant un ton empli de colère, comme pour faire comprendre son agacement pourtant évident. Albrecht avait été briefé sur cette possibilité.

"Les portes? Désolé, mais comme je suis venu par les airs........enfin, j'y penserai pour la prochaine fois.

Au moins, Luna avait baissé son arme, évitant une possible bavure. Il aurait été triste que la suite de ces affaires se termine dans la douleur, les cris et le sang. Bon, c'était un point de réglé. C'était toujours bon à prendre.

"Ceux qui dirigent en ce moment, c'est Karno et Amélia........Deimos.....lui....est indisponible, on dira."

Quoi de plus étonnant sachant que le pauvre bougre comatait encore intensement depuis sa dernière émergence. Il allait lui falloir un bon moment pour récupérer mais c'était certainement un détail dont la jeune femme n'aurait cure. Après tout, qu'il l'ait voulu ou non, il avait bien failli massacrer tout le monde ce jour là et tous n'avaient eu la vie sauve que grâce à l'intervention du lycan, qui avait gagné, ce même jour, le commandement total de l'Agence.

La jeune Dunpeal avait évoqué Daxius avec, lors de l'énonciation dans son nom, comme un léger soupçon de crainte, du moins, c'est que l'ange déchu crut percevoir bien qu'il aurait pu aussi tout bonnement se tromper sur ce qu'il avait eu l'impression d'entendre. Mais dans le cas échéant, cela n'aurait rien eu d'étonnant quand on connaissait un tant soi peu le sorcier suprême.

"Ils avaient dit que tu refuserais certainement..........alors.......ne m'en veux pas trop pour ce que je vais faire. Je ne fais qu'obéir aux ordres."

Joignant le geste à la parole, l'Ange posa sa main droite sur l'épaule de la jeune femme, sans lui donner le temps de réagir. Un halo de lumière blanche et douce enveloppa les deux êtres, irradiant l'appartement sans aucun bruit. Les chats, eux, ne seraient pas gênés ni aveuglé mais nul doute qu'il risquait fort de se rappeler pendant un moment de ce qu'ils venaient de voir. Ce n'était pas tous les jours qu'un Ange de Dieu apparaissait dans un appartement pour emmener quelqu'un avec lui.
Nul doute que la principale concernée n'allait pas apprécier du tout cette influence sur son libre-arbitre et qu'elle le ferait très vite savoir.

______________________________________
A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le cœur couvert de sang (Prologue)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cœur couvert de sang (Prologue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: Zone Est :: Appartement de Luna Eldritch-