Histoire de l’Hôpital Warden
lienlien
  

  

  




 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de l’Hôpital Warden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Le Grand Manitou & Fondateur

Le Grand Manitou & Fondateur

avatar
Messages : 356
Date d'inscription : 22/12/2009
Localisation : Dans mon monde à moi
Emploi de votre personnage : Admin fondateur du forum/ Grand Patron de Santa Carla
Humeur : Tu veux vraiment le savoir??

Feuille de personnage
Feuille de caracteristiques:
Pierres d'âmes:
10000/10000  (10000/10000)
Limite:
100/100  (100/100)
MessageSujet: Histoire de l’Hôpital Warden   Dim 29 Nov - 19:23






Hôpital abandonné "Warden"“Nous perpétrons certaines actions simplement parce que nous ne le devrions pas.” (Edgar Allan Poe)



Un célèbre auteur à autrefois dit “Le démon du mal est l’un des instincts premiers du coeur humain.” Cela est tristement vrai et s'applique pour ce lieu qu'est l’Hôpital Warden. Cette construction, datant de 1897, était l'un des établissements les plus réputés de la région et pour cause: Il accueillait en son sein les meilleurs médecins et avait un taux de guérison extraordinaire.

Vous vous demandez donc surement comment cet endroit, autrefois reconnu, est devenu avec le temps, ce bâtiment en ruine où dansent maintenant les chimères d'un passé lointain? Laissez moi donc vous parler de ses origines, en remontant d'abord à 1897, soit l'année de l'achat du terrain par Sir Alan Warden, un homme de bien, doté d'une grande fortune, qui avait fait parti des familles de colons à l'origine de la construction de Santa Carla. Warden avait observé l'agrandissement de la famille et les nombreux travaux entrepris par les fondateurs. Il fût témoin de l'apparition de maladies, de phénomènes étranges frappant les ouvriers sur les chantiers et blessant parfois grièvement ces derniers. Malheureusement, il n'existait aucune structure capable d’accueillir et de soigner ces blessés qui étaient vite remplacés par de la nouvelle main d'oeuvre, moins chère et plus efficace. Les Ashcroft, n'ayant aucune envie de dépenser plus que prévu, continuèrent d'appliquer leur politique de remplacement en renvoyant les ouvriers dorénavant inutiles chez eux, sans la moindre compensation. Après avoir plaidé, en vain, la cause des habitants, Warden décida de se porter acquéreur d'une petite parcelle de terrain au sud de la ville, qui n'était aucunement revendiquée par les Ashcroft. Bien sûr, ces derniers eurent rapidement connaissance des intentions du vieil homme mais ne tentèrent rien pour l'en empêcher.

Après avoir signé un grand nombre de papiers attestant de sa possession, Warden se mit en relation avec plusieurs sociétés de construction qu'il paya grassement et les travaux commencèrent dès la fin de l'année, pour s'achever totalement deux ans plus tard, en 1899, soit exactement 3 jours avant sa mort. L’hôpital, à peine bâti, fût endeuillé par la perte de son père fondateur et les rênes furent passés à ses deux fils, Alan et Winston. Les deux frères, décidés à donner vie à l'oeuvre de leur père, s'engagèrent à faire venir les plus grands médecins de la région afin que leurs talents puissent profiter aux ouvriers, mais aussi aux nombreuses familles victimes d'une apparition brusque de fièvres inexplicables.

En 1900, l'hopital Warden accueillait en son sein une nouvelle structure afin d'héberger plus de patients, ces derniers devant parfois être tenus loin de la population à cause des risques de contamination. Les cas de fièvres se multipliaient les uns après les autres et ceux qui n'en mourraient pas finissaient par devenir violent et incontrôlables, comme si quelqu'un ou quelque chose semblait prendre possession d'eux. Aucune explication ne fût donnée mais les deux frères, désespérés, ne pouvaient que assister à ce triste spectacle. L’hôpital eut droit à nouvelle aile, l'isolation, où les patients, victimes de fièvres mais aussi de comportements violents, furent enfermés....sans possibilité de pouvoir ressortir un jour. Bien sûr, de nombreux médecins, étonnés par ce qui arrivait à Santa Carla, firent le chemin, non pas seulement pour tenter de soigner ces cas étonnants de folie sanguinaire mais aussi pour les observer et parfois, dans le plus grand secret, pratiquer d'étranges expériences sur eux.

Bien sûr, ces cas d'expériences n'étaient rien comparés à celles pratiquées par le Docteur Adam Cochran, un homme venu des territoires de l'Est. Les informations le concernant sont confuses, presque inexistantes mais Cochran était un médecin jouissant une petite renommée et toujours accompagné de quelques assistants. Ce dernier se présenta à l’hôpital en 1938, alors que les cas de fièvres avaient presque disparus, aussi mystérieusement qu'ils étaient apparus. Bien sûr, il restait encore quelques cas, donc des survivants, cantonnés dans l'aile de haute sécurité mais rien qui ne pouvait dorénavant menacer la ville. Les deux frères Warden avait été remplacés par la jeune fille d'Alan, Sophia Warden, qui avait profité de sa nomination pour agrandir l’hôpital et le doter de soins intensifs ainsi que d'une aile pédiatrie. Sophia continuait de recruter la plupart des médecins qu'elle pouvait trouver car plus la ville s'agrandissait, plus les accidents et les maladies (Bénignes pour la plupart) se multipliaient. Un médecin de plus ne serait pas de trop.........mais aurait-elle engagé Cochran si elle avait eue connaissance de ses véritables intentions......et de l'enfer qu'il allait déchaîner sur le bâtiment tout entier?

Oh bien sûr, Cochran s'acquittait des tâches de médecins qui lui incombait et soignait un grand nombre de patients mais beaucoup s'accordèrent à dire qu'il semblait agir, non pas pour une cause noble mais plutôt par intérêt malsain. Il surnomma par la suite, les résidents de l'aile de haute sécurité, "ses enfants" et délaissa après deux ans, les autres patients. Enfermé dans une des plus profondes salles de l’hôpital, il commençait à pratiquer d'étranges expériences sur ceux atteints des fièvres folles et semblait y' mettre une ardeur rarement vue. Son étude semblait se transformer en admiration macabre, puis, par la suite, en vénération suprême, comme si ce qu'il voyait était d'une logique imparable, alors que pour beaucoup, les fous furieux étaient la résultante de l'oeuvre du mal.

A vrai dire, on ignore comment cela a empiré, mais on sait ce qui arriva par la suite: Une étrange émeute secoua l’hôpital tout entier en 1945. Ceux ayant survécu décrivirent des patients enragés, démoniaques, qui piétinaient, massacraient tout ce qui bougeait, plantant parfois leurs dents dans le cou de ceux ayant le malheur de croiser leur chemin. Ceux pouvant parler de cette terrible tragédie sans devenir hystérique évoquèrent des êtres difformes, aux traits déformés et habités par le mal, se comportant moins comme des humains que comme des bêtes enragés. Les quelques uns ayant tentés de s'échapper de l’hôpital furent rapidement abattus par la police ainsi que la garde nationale.

Le corps de Sophia Warden fût retrouvé au pied de l’hôpital, sous la fenêtre de son bureau, visiblement victime d'une chute, probablement pour tenter de fuir les abominations ayant envahi le bâtiment sanitaire. L'autopsie révéla rapidement la cause de la mort, une rupture de la colonne vertébrale et des cervicales.

Le Docteur Cochran, lui, ne fût jamais retrouvé et avec le temps, ce lieu fût vite abandonné et laissé en ruine. Bien qu'un avis de recherche fût lancé sur ce dernier après les témoignages accablants de certains survivants ainsi que les preuves retrouvées dans son bureau, le destin de Cochran ne fût, à ce jour, jamais élucidé mais de très nombreuses rumeurs évoqueraient aujourd'hui la possibilité que ce dernier hanterait toujours l’hôpital Warden la nuit et que parfois, de terribles et longs hurlements inhumains pouvaient se faire entendre.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdeneredia.forums-actifs.net
 
Histoire de l’Hôpital Warden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Neredia :: Bienvenue à Santa Carla ! :: Entrée de la ville :: Hôpital abandonné "Warden"-